Typha

Typha en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Massettes, Plante quenouille

  • Nom(s) latin(s)

    Typha sp.

  • Famille

    Typhacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante à fruits décoratifs

    Plante de bassin ▶ Hélophytes (pieds dans l'eau)

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les massettes du genre Typha se caractérisent par un épi floral cylindrique formant une quenouille veloutée au sommet des tiges, ce qui permet de les distinguer aisément des roseaux. En effet, à la différence des roseaux, les massettes produisent toutes des épis cylindriques décoratifs apparaissant généralement en août-septembre, durables jusqu'en hiver.

Ces plantes vivaces, très rustiques et amphibies, sont originaires d'Europe et d'Amérique du Nord. Les massettes sont présentes en zones tempérées et chaudes de l'hémisphère nord, en bordure de lacs, étangs et zones humides.

Ces vigoureuses plantes herbacées apparaissent spontanément sur les berges, et sont globalement plutôt à réserver aux grandes pièces d'eau. Il sera ainsi préférable d'utiliser pour les bassins de plus petite dimension une autre espèce, Typha laxmannii, haute de « seulement » 1 à 1,50 m. La massette naine, Typha minima, est une plante idéale pour réaliser la base d'un décor aquatique dans un petit bassin. Dans les deux cas, par rapport aux bassins de jardin, prévoyez, si nécessaire, la confection d'un barrage de racines pour limiter leur extension.

Les Typha sont souvent parmi les premières plantes de zones humides à coloniser les zones de boue humide nouvellement exposée, avec leurs épis contenant d'abondantes graines dispersées (des chiffres de 300 000 sont annoncés). Les graines enfouies peuvent survivre dans le sol pendant de longues périodes de temps. Elles germent mieux avec la lumière du soleil et des températures fluctuantes, ce qui est typique de beaucoup de plantes de zones humides qui se régénèrent sur les vasières. Les plantes se propagent aussi par rhizomes, formant un grand peuplement interconnecté.

Les massettes sont considérées comme des concurrents dominants dans les zones humides dans de nombreux domaines, et elles excluent souvent d'autres plantes avec leur couvert végétal dense. Différentes espèces de massettes sont adaptées à différentes profondeurs d'eau.

Bon à savoir : les massettes prospèrent très facilement, voire trop… Pour la massette naine, Typha minima, il est même conseillé de la planter dans un contenant afin de limiter son développement. Les massettes sont capables d'asphyxier toutes les espèces du milieu, puis d'assécher la mare. Elles résistent à des températures inférieures à -20 °C.

Espèces et variétés de Typha

Typha angustifolia

Typha angustifolia
  • Nom commun : Massette à feuilles étroites, plante quenouille
  • Floraison : Massettes gris brun, longues et fines. Hampes de 1,50 m. Floraison en août jusqu'en octobre.
  • Végétation : Plante très stolonifère, de 1,50 m de haut, rhizome vigoureux. Feuilles vert sombre, de 1,50 à 2 cm de large.
  • Qualités : Immersion jusque 40 cm d'eau.

Typha latifolia

Typha latifolia
  • Nom commun : Massette à feuilles larges, plante quenouille, roseau de la passion, canne de jonc
  • Floraison : Massettes brun noir, plus courtes mais plus épaisses. Hampe jusque 2,50 m. Floraison dès le début de l'été jusqu'à l'automne (juin à octobre)
  • Végétation : Feuilles vert glauque, de 3 à 4 cm de large.
  • Qualités : Immersion jusque 30-40 cm d'eau.

Typha latifolia 'Variegata'

Typha latifolia 'Variegata'
  • Nom commun : Massette panachée
  • Floraison : Massettes brun foncé. Hampe jusque 2 m. Floraison estivale et automnale (août à octobre)
  • Végétation : Feuillage plus clair que la botanique, très visuel.
  • Qualités : Idem botanique. Intéressante pour le feuillage qui ne passe pas inaperçu.

Typha laxmannii (syn. Typha stenophylla)

Typha Massette de Laxmann
  • Nom commun : Massette de Laxmann
  • Floraison : Massettes brun clair. Hampe jusque 1,40 m. Floraison estivale et automnale (août à octobre)
  • Végétation : Feuilles hautes de 1,80 m environ, 1 cm de large.
  • Qualités : Immersion jusque 10-20 cm.

Typha minima

Typha minima
  • Nom commun : Massette naine, petite massette
  • Floraison : Massettes brunes. Floraison en mai jusque juillet-août.
  • Végétation : Feuilles hautes de 0,50 à 0,60 m, rhizome fin.
  • Qualités : Immersion jusque 5-10 cm.

Plantation des Typha

Plantation des <em>Typha</em>

born1945/XX BY 2.0/Flickr

Où les planter ?

Les massettes sont des plantes rustiques (-20 °C au moins pour les espèces présentes en Europe) et vivaces, mais à feuilles caduques, qui demandent une exposition en plein soleil, un sol lourd, boueux mais pauvre si possible. La plante est très tolérante, elle supporte même de l'eau légèrement saumâtre.

Les massettes peuvent compléter les berges d'un plan d'eau avec des iris des marais, des glycéries, des joncs et scirpes, des prêles, par exemple.

Quand planter Typha ?

L'intérêt des massettes étant estival pour la floraison, leur plantation intervient au printemps, quand les gelées nocturnes sont finies.

Comment les planter ?

Plantez les rhizomes de quelques centimètres sous la surface du substrat boueux, en bord d'un plan d'eau, avec la possibilité pour les pieds d'être submergés par l'eau.

Respectez les hauteurs maximales d'immersion (cf tableau des espèces), même si les indications données restent relatives en fonction de la nature du sol, de l'eau, de l'ensoleillement, etc.

Culture et entretien des Typha

Culture et entretien des <em>Typha</em>

Marcia Stefani/CC BY 2.0/Flickr

Les plantes aquatiques, adaptées à nos milieux naturels par leur origine géographique, n'ont pas besoin d'entretien, sauf à limiter leur expansion naturelle.

Taille de Typha

Il faut limiter la propagation des massettes, elles sont susceptibles de devenir envahissantes.

Supprimez des plants entiers avec le rhizome.

Maladies, nuisibles et parasites

Parfois sensible aux pucerons.

Récolte

Tout peut se récolter chez les massettes !

Les massettes sont des plantes comestibles, véritables garde-manger des marais : on en consomme le rhizome, très riche en amidon et extrêmement nutritif  ; la base des feuilles, très tendres, au goût de cœur de palmier ; le pollen jaune, riche en protéines et en sels minéraux ; et les jeunes inflorescences mâles et femelles, que l'on fait griller ou cuire à l'eau.

Multiplication des Typha

Multiplication des <em>Typha</em>

Superior National Forest/CC BY 2.0/Flickr

Inutile de tenter le semis avec les massettes, il est bien trop délicat, surtout que ces plantes stolonifères se multiplient plus facilement par division du rhizome.

Coupez simplement dans la masse et réinstallez dans la zone marécageuse sous 5 à 30 cm d'eau (maximum 10 cm pour la massette naine).

Conseils écologiques

Le développement radiculaire des massettes (important sur les premiers 30 cm de sol) fixe les sédiments. De fait, ces plantes aquatiques produisent une importante biomasse, consommant de nombreux nutriments.

Bien développés, les aérenchymes rendent les plantes tolérantes à la submersion. Même les tiges mortes sont capables de transmettre de l'oxygène à la zone d'enracinement.

Les feuilles, séchées, peuvent servir pour du paillage. Les inflorescences peuvent être coupées pour constituer des bouquets secs.

Les Typha sont fréquemment consommées par les mammifères des zones humides telles que les rats musqués, qui peuvent également les utiliser pour construire des plates-formes d'alimentation et des tanières. Les oiseaux utilisent les poils de semences comme doublure des nids.

Bon à savoir : les massettes sont des plantes dépolluantes très résistantes. Elles sont capables de survivre dans des milieux proches de l'anoxie. Elles sont d'excellentes plantes dépolluantes puisqu'elles sont également efficaces contre les HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) et les composés chlorés. Les massettes sont ainsi très intéressantes pour un système de lagunage.

Un peu d'histoire…

Le nom du genre (féminin) est dérivé du grec typhos qui signifie « fumée ». Il est donc fait référence à la couleur brune fumée des épis floraux.

Les rhizomes sont comestibles et il existe des preuves de conserves de l'amidon des grains sur des meules qui suggèrent que les massettes ont été mangées en Europe il y a 30 000 ans.

Les Typha sont protégées au niveau mondial par l'IUCN, incluant l'Europe. Leur récolte en milieu naturel est interdite.

Le terme « quenouille » est canadien, mais son emploi devient assez commun pour les massettes.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides