Potimarron

Potimarron en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Potimarron

  • Nom(s) latin(s)

    Cucurbita maxima

  • Famille

    Cucurbitacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    < 0,15 m
  • Largeur à maturité

    2 à 3 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Il s'agit d'une cucurbitacée, de la famille des courges, il est une variété de l'espèce Cucurbita maxima. Originaire d'Amérique du Sud, il fut introduit au Japon par des navigateurs Portugais, puis arriva en Europe par la suite. Les Japonnais très amateurs de ce légume en firent toute une sélection et les multiplièrent dans le but d'améliorer les variétés pour la consommation.

Ce sont des plantes rampantes, pouvant également grimper en fonction de la méthode culturale employée. Mieux vaut prévoir un bel espacement entre les plants (1 m) afin de leur assurer un développement optimal, sachant que le potimarron peut avoir des tiges de 3 m de long voir plus. Plante annuelle craignant le gel, sa période de culture d'avril à octobre permettra de la voir s'épanouir partout en France avec quelques précautions pour les régions les plus froides, Il aime le plein soleil.

La qualité de chair des potimarrons vous surprendra et ceux qui n'apprécient pas les potirons seront séduits par ce légume. L′épiderme est généralement de couleur rouge vif à rose ; par mutation il peut aussi être vert ou bronze. La conservation est excellente, jusqu'à avril de l'année suivante dans une cave sèche. Plus le fruit est stocké, plus ses teneurs en vitamines et en sucre augmentent. Sa chair sucrée rappelle le goût du marron et peut entrer dans la composition de nombreuses recettes culinaires.

Espèces et variétés de potimarron

Il existe différents cultivars de potimarron, la plupart maintenant étant des hybrides. Ce tableau en présente quelques uns.

'Red Kuri'

'Red Kuri'
  • Développement : Large + 3 m
  • Fruit : Moyens en forme de figue. Peau rouge brique et chair jaune orangé.
  • Qualités : Le plus courant. Très productif.

'Blue Kuri'

'Blue Kuri'
  • Développement : Large +3 m
  • Fruit : Gros, ronds. Peau bleutée et chair orangée.
  • Qualités : Productif.

'Chestnut Bush'

Potimarron Medium +2 m
  • Développement : Medium +2 m
  • Fruit : Gros, ronds. Peau gris ardoise et chair orange foncé.
  • Qualités : Productif.

'Galeux d'Eysines'

'Galeux d'Eysines'
  • Développement : Medium +2 m
  • Fruit : Très gros, de couleur blanche. Peau blanchâtre avec des excroissances et chair jaune.
  • Qualités : Cultivar ancien pas très esthétique mais aussi bon que les autres. Peu productif.

'Golden delicious'

Potimarron Large +3 m
  • Développement : Large +3 m
  • Fruit : Gros en forme de poire. Peau jaune et chair jaune orangé.
  • Qualités : Très productif.

'Bonbon'

Potimarron
  • Fruit : Rond. Peau vert foncé et chair jaune orangé.

'Tex 2110'

'Tex 2110'
  • Fruit : Petite taille. Peau et chair orange.

Semis du potimarron

Semis du potimarron

KENPEI/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Où le semer ?

Privilégiez un sol profond, humifère et drainant. L'exposition doit être ensoleillée (plein soleil).

Laissez-lui suffisamment d'espace pour se développer au potager, ses tiges pouvant atteindre jusqu'à 3 m !

Quand semer le potimarron ?

Mai est le mois idéal pour le semis en place, avril sous abris pour les semis en godets, qui seront ensuite repiqués en mai en extérieur, les risques de gelées étant pratiquement nuls.

Comment le semer ?

Le semis du potimarron se pratique de deux manières :

  • Soit directement en terre : semez les graines à 2 cm de profondeur, espacées d'un mètre carré, dans un sol meuble préalablement travaillé.
  • Soit en godets sous abri : il est possible de semer 2 à 3 graines par godet pour ne garder ensuite à la plantation que le plant le plus robuste. Semez les graines à la même profondeur que pour le plein champs. Repiquez en pleine terre en mai, en espaçant chaque plant de 1 m en tout sens.

Attention : il est important de respecter la profondeur (2 cm) et la distance entre 2 plants (1 m).

Culture et entretien du potimarron

Culture et entretien du potimarron

Le potimarron est une plante gourmande en eau, le sol ne doit jamais être complètement sec entre deux arrosages. Un paillage aux pieds des plantes sera le bienvenu au cours des mois chauds, permettant de conserver l'humidité. Un compost bien décomposé ou tout simplement des copeaux feront parfaitement l'affaire.

Attention : il est important de ne pas mouiller le feuillage lors des arrosages pour éviter les maladies fongiques.

La fertilisation aux pieds peut être un plus à partir de la floraison de façon à optimiser la production, car le développement des fruits épuise la plante. Favorisez un engrais à forte teneur en phosphore et potasse (P-K). L'apport d'azote (N) n'aidera votre plante qu'à produire du feuillage et nourrir les maladies éventuelles.

Le meilleur désherbage est manuel à la binette, ce qui évite l'emploi de pesticides, et permettra d'aérer la terre.

Taille du potimarron

Les jeunes tiges peuvent être pincées au stade de 4 à 5 feuilles de manière à ramifier la plantes qui sans cela poussera en longueur excessive. Les tiges à ce stade étant très souples et cassantes l'usage d'un outil tel qu'un sécateur ne sera pas utile, 2 doigts suffiront.

Suivant le nombre et la grosseur de fruit recherché, il est bon de savoir qu'il ne faut pas laisser plus de 4 fruits par pied, pour avoir de très gros fruits. Plus vous laisserez de fruits se développer par pied, moins ils seront gros.

Maladies, nuisibles et parasites

La principale maladie du potimarron, comme toutes les cucurbitacées est l'oïdium (sorte de feutrage poudreux blanc sur le feuillage). Évitez les fortes humidités et traitez à l'aide de traitements à base de soufre.

Les pucerons (Aphis gossypii) sont assez actifs sur cette plante, causant déformations et cloques du feuillage. Utilisé à temps, un insecticide biologique sera pleinement efficace.

Les limaces et escargots raffolent des jeunes pousses et fruits en formation.

Certaines maladies peuvent apparaître lors de la conservation des fruits dans de mauvaises conditions. Il s'agira le plus fréquemment de pourritures diverses, blanche grisâtre (Dydimella), grise (Botrytis cinerea), blanche (Sclerotinia sclerotinum). Pour éviter ces maladies, maîtrisez les conditions de stockage (température et humidité) et préférez les endroits secs et frais.

Récolte

Quand et comment récolter ?

La récolte des potimarrons se fait en octobre, elle est manuelle, les fruits en fonction des variétés pèsent de 3 à 4 kg. Une petite astuce permet une meilleure conservation des fruits, il s'agit de les récolter une fois le pédoncule sec. Évitez impérativement la cueillette des fruit trop tôt, la conservation en sera compromise.

Les fleurs de potimarron, comme toutes celles de Cucurbitacées sont comestibles, cuisinées sous forme de beignets délicieux. Attention tout de même, car une fleur en moins est un fruit en moins…

La conservation des potimarrons

La conservation doit se faire dans une ambiance fraîche et sèche. Attention de ne pas blesser les fruits lors des manipulations. Ils peuvent se conserver ainsi pendant 6 mois. À noter que la longue conservation ne détruit pas les qualités du potimarron. Au contraire, plus on le conserve, plus ses qualités gustatives et nutritives sont intéressantes.

Bon à savoir : ce légume est un véritable aliment santé. Il est pauvre en calories mais riche en provitamine A et en vitamines B, C, D, E et PP. Il est également riche en minéraux et en bêta-carotène.

Multiplication du potimarron

Multiplication du potimarron

La seule méthode de multiplication des potimarrons est le semis. Les graines sont aisément disponibles dans les magasins spécialisés. Mais vous pouvez conserver les graines des légumes consommés (avant cuisson bien sûr) pour de futurs semis, sachant que ces graines se conservent 4 ans en atmosphère sèche, et que les qualités génétiques seront identiques à la plante mère.

Conseils écologiques

Pour lutter écologiquement contre les limaces et escargots, il vous suffira d'épandre autour de vos plate-bandes de potimarrons de la cendre, du sable ou tout autre matériau qui empêche ces nuisibles de ramper.

Un peu d'histoire…

Les origines du potimarron, de sa découverte à son arrivée dans nos assiettes, est une longue série de voyages. Originaire d'Amérique du Sud, il n'a été introduit en Europe qu'après la découverte des Amériques en 1492 par Christophe Colomb.

Certaines variétés de potimarron furent introduite plus tard au Japon par des navigateurs Portugais, Ces variétés furent « travaillées » pour en améliorer les qualités et elles finirent dans nos assiettes beaucoup plus récemment, rencontrant immédiatement un grand succès.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides