Primula florindae

Primula florindae en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Primevère des marais, Primevère tibétaine

  • Nom(s) latin(s)

    Primula florindae

  • Famille

    Primulacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 0,90 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Plusieurs espèces de primevères sont dites de marais, mais Primula florindae est une espèce robuste qui dure très longtemps une fois installée, contrairement aux autres espèces plus délicates trop près d'un plan d'eau, comme la primevère de Vial Primula vialii (également appelée primevère de marais) qui dure rarement plus de deux à trois ans dans ces conditions.

Primula florindae est une primevère native du sud-est du Tibet, où elle pousse en grand nombre à proximité de fleuves, de façon plus éparse aux bords des marais et dans les zones humides (constamment). La primevère géante des marais pousse à des altitudes de 2 600 à 4 000 m, supportant les rigueurs du froid tibétain à haute altitude : c'est une vraie rustique !

La primevère des marais est une importante (et imposante) herbacée vivace à croissance géante, jusque 120 cm de haut pour 90 cm de largeur : un seul plan peut occuper près de 1 m² ! Les feuilles croissent en rosette, et chaque feuille, ovale et oblongue à elliptique, est divisée en limbe et pétiole. Elles sont rétrécies à la naissance de la tige, formant un cœur. Le bord de la feuille est largement dentelé. La tige de la feuille a une longueur de 5 à 30 cm, le limbe, chauve sans poil, a une longueur de 5 à 15 cm (voire 20) et une largeur de 4 à 11 cm (voire 15). La surface de la feuille est nue et la face inférieure de la feuille porte de minuscules poils glandulaires clairsemés.

En été, surtout de juin à juillet, les tiges des fleurs montent depuis les rosettes basales entre les longues feuilles. Les tiges florales portent des grappes de 20 à 40 fleurs jaunes, pendantes, des fleurs délicatement parfumées en forme de cloche avec une partie blanche farineuse. Effectivement, les clochettes retombantes, agréablement parfumées, sont posées en ombelles sur des pédoncules graciles. La tige glabre peut s'étirer jusqu'à 60 cm lors de la maturation des graines. Elle paraît alors être recouverte de farine.

À condition d'être installées dans un sol qui reste toujours relativement frais, et surtout humide en été, la plupart des primevères de rives aquatiques acceptent les expositions ensoleillées.

Bon à savoir : la primevère des marais peut accompagner des alchémilles, des astilbes, des fougères semi-aquatiques, des glycéries, des hostas, des iris d'eau

Espèces et variétés de Primula florindae

Primula florindae

Primula florindae
  • Nom commun : Primevère des marais, primevère tibétaine
  • Floraison : S'épanouit en début d'été, durant près de deux mois. Fleurs jaunes en clochettes disposées en ombelle, parfumées.
  • Végétation : Grandes feuilles en rosettes, occupant une large surface au sol.
  • Qualités : Port littéralement impérial ! Doux parfum des fleurs. Très rustique.

Primula sikkimensis

Primula sikkimensis
  • Nom commun : --
  • Floraison : Floraison plus précoce, fleurs jaunes poudrées de blanc. Non parfumée.
  • Végétation : Feuillage légèrement plus clair, dimensions un peu inférieures.
  • Qualités : C'est une des premières fleurs du printemps. Demande une exposition fraîche.

Plantation de Primula florindae

Plantation de <em>Primula florindae</em>

peganum/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où la planter ?

Cette plante vivace pousse mieux dans des conditions très humides comme les berges des rivières, ou d'un plan d'eau.

La primevère des marais est résistante au froid, franchement rustique jusque -15 °C (et certainement en deçà, -20 °C), aussi longtemps que ses racines ne se dessèchent pas.

Dans une implantation bien humide, le plein soleil ne gêne pas.

Évitez toutefois les expositions plein sud pour conserver un peu de fraîcheur et évitez les plus gros coups de chaleur.

Quand planter Primula florindae ?

Comme la plupart des autres primevères, au printemps pour un plant prêt à fleurir, ou en automne pour les jeunes plants issus de semis.

Comment la planter ?

Inutile de vouloir imposer une plantation en potée à cette géante ! Plantez directement en pleine terre, au plus près d'un plan d'eau, en vous assurant que le pied ne reste pas immergé très longtemps en cas de montée des eaux.

En raison de la surface occupée, au moins 0,5 m² (et plus) par un plan pleinement mature, groupez lâchement par 3 ou 4 plants en les espaçant correctement.

Culture et entretien de Primula florindae

Culture et entretien de <em>Primula florindae</em>

Leonora Enking/CC BY-SA 2.0/Flickr

Les primevères des marais nécessitent les mêmes entretiens que d'autres primevères : enlevez les feuilles mortes et les tiges florales fanées.

Les apports d'engrais, au bord d'un plan d'eau, ne sont pas une priorité et ne sont pas indispensables.

Taille de Primula florindae

Si les plants deviennent trop gros, pratiquez une division pour étendre la zone de plantation, ou distribuer la souche.

Maladies, nuisibles et parasites

Les plantes aussi rustiques et vivaces que la primevère des marais ne sont que rarement incommodées par des limaces, généralement le principal ennemi des primevères. En cas d'invasion par des limaces, les pièges à bière fonctionnent bien, en restant écologiques.

Multiplication de Primulaflorindae

Multiplication de <em>Primulaflorindae</em>

Dinkum/CC0/Wikimedia

Comme la primevère des jardins, Primula florindae se multiplie en divisant la touffe tous les 3-4 ans, une fois la floraison achevée :

  • Déterrez la touffe sans abîmer les racines.
  • Détachez des jeunes pousses avec des racines sur le pourtour de la touffe.
  • Replantez les pousses immédiatement.

Conseils écologiques

Laissez faire la nature avec cette plante rustique : elle se ressème volontiers seule, peuplant lentement les espaces libres.

Profitez de la taille imposante du pied pour couvrir le sol autour du plan d'eau et du parfum des fleurs pour donner une note inattendue au bord d'un bassin de jardin.

Un peu d'histoire…

La primevère géante des marais Primula florindae a été recueillie pour la première fois en 1924 par Frank Kingdon-Ward et a été nommée d'après sa femme prénommée Florind. L'espèce a été décrite en 1926 dans les Notes du Royal Botanic Garden d'Édimbourg.

Primula florindae appartient à la section sikkimensis dans le sous-genre Aleuritia au sein du genre Primula.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides