Kochia

Kochia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Kochia, Bassie à balai

  • Nom(s) latin(s)

    Bassia scoparia, Kochia scoparia, Chenopodium scoparium

  • Famille

    Chénopodiacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
    Arrondi, en boule ou ovale
    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    4 à 6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Prairie Couvre-sol Massif ou bordure Haie Rocaille Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Bassia fait partie de la famille des Amaranthacées (anciennement Chénopodiacées) qui comporte également les genres Atriplex (arroche), Chenopodium (chénopode), Spinacia (épinard) pour les plus connus. Les Bassias comptent plus d'une vingtaine d'espèces annuelles et vivaces originaires des prairies d'Europe méridionale, d'Asie et d'Amérique du Nord. Ce genre, appelé plus communément Kochia, se distingue par un feuillage fin et plumeux prenant de belles teintes automnales et une floraison très discrète qui passe plutôt inaperçue.

L'espèce Bassia soparia, sous sa forme cultivée tricophylla ou Kochia tricophylla, est la seule que l'on cultive au jardin. Elle est originaire d'Asie tempérée mais elle s'est naturalisée en Europe et en Amérique du Nord où elle est carrément considérée comme plante invasive dans certains états.

La kochia est une annuelle très prisée par nos grands-parents, qui a de nouveau le vent en poupe depuis quelques années. En effet, sa croissance rapide et sa végétation buissonnante et colonnaire, évoquant un conifère miniature doux au toucher, permettent de constituer à moindres frais (le prix d'un sachet de graines) des bordures et des petites haies éphémères ou de donner du volume aux massifs de fleurs. Elle s'emploie au jardin d'ornement comme au potager.

Sa silhouette très touffue et conique lui vaut l'appellation de « cyprès d'été ». Ses dimensions sont très variables, de 0,30 à 1,30 m de hauteur sur environ 40 cm d'étalement. Ses feuilles étroites et lancéolées offrent une belle teinte vert émeraude tout l'été et se teintent de rouge plus ou moins orangé, pourpré ou violacé en fin d'été. La plante fleurit discrètement tout l'été produisant des fleurettes jaunâtres de 1 à 2 mm de diamètre, situées à l'extrémité des tiges, à l'aisselle des feuilles.

Espèces et variétés de Kochia

Bassia scoparia

Forme tricophylla ou Kochia tricophylla

Bassia scoparia Forme tricophylla ou Kochia tricophylla
  • Floraison : Insignifiante.
  • Végétation : Hauteur : 0,30 à 1,30 m. Étalement : 30 à 50 cm. Annuelle. Touffue et plumeuse. Feuilles étroites et lancéolées, vert vif. Teintes oranges, roses, rouges, violets en fin d'été.
  • Qualités : Croissance rapide. Culture facile. Pour le soleil. Belles colorations d'automne.

Forme tricophylla 'Childsii' ou 'Gren Bunch'

Forme  tricophylla  'Childsii' ou 'Gren Bunch'
  • Floraison : Idem à la forme précédente.
  • Végétation : Idem à la forme précédente mais plus compacte (culmine à 0,80 m) et feuillage qui reste vert émeraude en automne.
  • Qualités : Idem à la forme précédente.

Plantation de la kochia

Plantation de la kochia

Rotatebot/CC BY-SA 2.0/Wikimedia

Où la planter ?

Cultivez-la au chaud et au soleil dans un sol fertile, léger et bien drainé. Évitez-lui les courants d'air froids qui peuvent ralentir sa croissance.

Quand planter la kochia ?

La kochia se sème en pleine terre au printemps, les risques de gelées écartés.

Le semis en terrine sous serre ou châssis est également possible au début du printemps.

Comment la planter ?

Pour un semis en terrine sous serre ou châssis, repiquez en place en mai, après les Saints de Glace. Préférez une plantation en masse, au moins 6 à 9 plantes, pour éviter l'effet kitch de kochias plantées en isolé.

Sa croissance rapide permet de la semer directement en place dans un sol bien désherbé, ameubli et enrichi en compost bien mûr. Éclaircissez les plants si le semis est trop serré.

Culture et entretien de la kochia

Culture et entretien de la kochia

Stefan.Iefnaer/CC BY-SA 4.0/Wikimedia

Maintenez le sol frais pendant toute la germination et jusqu'en début d'été. Ensuite, les plantes réclament moins d'arrosage. Laissez sécher un peu la terre entre deux apports d'eau. Trop d'eau nuit à l'intensité des colorations du feuillage.

N'hésitez pas à tailler légèrement au cours de la saison les plantes qui prennent un port désordonné. Mais naturellement la kochia prend un port compact et régulier.

Maladies, nuisibles et parasites

Les kochias se montrent particulièrement résistantes aux parasites et aux maladies.

Multiplication de la Kochia

Multiplication de la Kochia

KENPEI/CC BY-SA 3.0/Wikimedia

Si les conditions de culture conviennent, les kochias ne manquent pas de se ressemer spontanément. Sinon, récoltez les graines en fin d'automne.

Le semis se pratique au début du printemps sous abri (serre ou châssis) avec des graines de la saison précédente. Attention, les semences gardent seulement un an ou deux ans leur faculté germinative. Il faut maintenir une température de 15-16 °C minimum pour une germination optimale. Semez clair en terrine sur du terreau de semis et ne couvrez pas les graines qui ont besoin de lumière pour germer. La germination prend 10 à 15 jours (parfois jusqu'à un mois soyez patient !). Repiquez les plantules en godet individuel puis plantez-les directement en place un mois plus tard dans un sol bien réchauffé. Laissez 50 à 60 cm entre chaque kochia ou 30 cm si vous souhaitez faire une bordure ou une haie.

Il est possible de semer directement en place d'avril à début juin selon le climat (voir la partie Semis et plantation).

Conseils écologiques

La Bassia scoparia fait partie des plantes utilisées par la phytoremédiation, qui a pour objectif de limiter la concentration des polluants du sol, de l'eau et de l'air. La kochia a la capacité de fixer l'argent, le brome, le plomb, le mercure, l'uranium et le zinc contenus dans le sol.

Un peu d'histoire…

Le basionyme (premier nom utilisé) pour Bassia scoparia était Chenopodium scoparium attribué en 1753 par Carl von Linné. En 1809, l'espèce a pris le nom de Kochia scoparia jusqu'en 1978 où elle a été classée dans le genre Bassia.

Le nom courant kochia est un hommage au médecin botaniste allemand Wilhelm Daniel Joseph Koch (1771-1849), professeur de botanique à l'université d'Erlangen et directeur de son jardin botanique.

Le nom spécifique scoparia vient du mot latin scopa qui signifie balai. Bassia scoparia est aussi appelée « bassie à balais ». Dans les pays de l'Est ou en Asie, on a longtemps conservé la ramure séchée pour fabriquer des balais.

Au Japon, dans certains parcs publics, les kochias sont plantées en masse. Les visiteurs parcourent des massifs constitués de milliers de kochias dont les teintes évoluent magnifiquement au fil de la belle saison.

À Akita, une préfecture située au nord de l'île de Honshu, une des spécialités culinaires est le Tonburi ou « caviar des champs ». Les graines de Kochia scoparia, riches en protéines, évoquent des perles noires et vertes, ou des œufs de poissons justifiant l'appellation de caviar. Elles sont dégustées en compagnie de poissons fumés et de blinis ou simplement assaisonnées d'une mayonnaise, de sauce soja ou de miso. Les Japonais apprécient leur craquant en bouche et leur saveur d'artichaut.

Bassia scoparia (nom chinois di fu zi) fait partie de la pharmacopée de la médecine traditionnelle chinoise pour ses propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes, antifongiques, astringentes, cardiotoniques et diurétiques.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides