Fontinalis antipyretica

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Fontinalis antipyretica en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Fontinale commune

  • Nom(s) latin(s)

    Fontinalis antipyretica

  • Famille

    Fontinalacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante de bassin ▶ Totalement immergées | Immergées à feuillage flottant

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    < 0,15 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La fontinale commune, Fontinalis antipyretica, est une mousse aquatique à la fois appréciée en aquarium d'eau et en bassin de jardin pour l'accueil qu'elle propose aux animaux dulcicoles, en particulier pour leur reproduction, donnant un abri aux alevins ou aux larves d'insectes. Cette mousse est l'une des rares mousses aquatiques existant dans les eaux douces de la zone Pacifique Nord-Ouest, où on l'y trouve souvent séchée, en dormance, au-dessus de l'eau en été.

C'est une mousse modeste et facile, supportant une large gamme de températures : son origine cosmopolite n'est pas étrangère à sa robustesse (on la trouve jusqu'à des altitudes de 2 000 m). En revanche, comme pour la plupart des mousses, sa croissance est lente, sa hauteur reste faible, de 5 à 10 cm, mais la fontinale commune n'a pas d'exigence très difficile à remplir. Elle s'attache aux rochers ou aux racines et morceaux de bois immergés en eau vive, ou, en eau calme, est fixée au substrat ou flotte à la surface. Il n'y a pas de véritables racines, comme pour toute mousse. Ce sont des radicelles (rhizoïdes) qui l'attachent aux roches et aux morceaux de bois.

Fontinalis antipyretica devient très belle lorsqu'elle atteint une plus grande taille, car les pointes vertes brillantes de chaque tige vert sombre deviennent visibles. Les feuilles (frondes) sont plutôt rigides, fortement pointues, de 4 à 9 mm de long, largement lancéolées en forme d'œuf, et ont une crête visible. Elles sont disposées en trois rangées et se chevauchent en partie sur toute la longueur de la tige. Lorsqu'elles sont retirées de la tige, les feuilles semblent être pliées dans le sens de la longueur au milieu. La tige ramifiée mesure de 2 à 6 cm de long, visiblement inclinée, apparaissant triangulaire en coupe, et entièrement recouverte par les feuilles.

La fontinale commune ne produit ni fleurs ni fruits, elle se reproduit par stolons, des fragments de plantes, ou par sporulation (émission de spores) : les spores microscopiques se développent dans des capsules lisses qui mesurent de 2 à 2,6 mm de long. Ils sont produits seulement sur les plantes qui sont soumises à des périodes de séchage. La fertilisation et la libération des spores ont lieu hors de l'eau.

En Europe, Fontinalis antipyretica existe du Groenland et de la Norvège, jusqu'en Espagne et en Turquie ! Autant dire qu'elle ne craint ni les températures froides ni quelques coups de chaud temporaires. En cas de forte chaleur (> 25 °C), la mousse a tendance à brunir.

Variétés de Fontinalis antipyretica

Il existe plusieurs variétés et une sous-espèce de mousses aquatiques, mais les différences sont tellement faibles qu'on se contente de les citer : Fontinalis antipyretica var. heldreichii, Fontinalis antipyretica subsp. Lachenaudii, Fontinalis antipyretica var. livonica, Fontinalis antipyretica var. mollis, Fontinalis antipyretica var. oreganensis, Fontinalis antipyretica var. tenuis.

Fontinalis antipyretica

Fontinalis antipyretica
  • Nom commun : Fontinale commune
  • Floraison : Aucune, les hépatiques produisent des spores à la place.
  • Végétation : Tiges vertes de 5-6 cm de long portant des feuilles vertes qui la recouvrent entièrement.
  • Qualités : Plante oxygénante qui offre un bon abri aux jeunes animaux aquatiques. Très résistante.

Plantation de Fontinalis antipyretica

Plantation de <em>Fontinalis antipyretica</em>

Paul Wilson/domaine public/Flickr

Où la planter ?

La fontinale commune, en milieu naturel, s'attache aux rochers ou à des morceaux de bois dans l'eau s'écoulant rapidement, ou est flottante ou fixée au substrat en eau calme. Elle est commune dans des emplacements ombragés et préfère l'eau légèrement acide. Elle nécessite un pH inférieur à 8,4, où le dioxyde de carbone dissous est disponible (une faible quantité suffit). Elle ne supporte pas bien les eaux saumâtres, légèrement salées, malgré sa tolérance à un pH élevé.

Évitez que la surface de l'eau ne soit entièrement recouverte par des plantes flottantes, elle serait bien trop privée de lumière même si elle n'est pas très exigeante sur l'exposition.

Quand planter Fontinalis antipyretica ?

Attendez la fin de la période de gel, elle peut alors être immergée n'importe quand, du printemps à l'automne.

Comment la planter ?

Les mousses aquatiques demandent à être attachées, fixées à un support dur (avec du fil de nylon, type fil de pêche) capable de couler au fond de l'eau. Immergez-la de 30 cm par exemple pour éviter un trop fort ensoleillement.

Culture et entretien de Fontinalisantipyretica

Culture et entretien de <em>Fontinalisantipyretica</em>

HermannSchachner/CC0/Wikimedia

En bassin de jardin, ou en petit plan d'eau, hormis l'implanter correctement, il n'y a rien de notable à prévoir pour son entretien.

En aquarium, la fontinale commune demande un peu de lumière et un peu de nutriments (mais pas trop). Les apports de CO2 sont inutiles.

Attention : en aquarium ou en bassin de jardin, la mousse aquatique est sensible aux trop hautes concentrations en éléments azotés et phosphatés, car elle est incapable de concurrencer les algues à croissance rapide qui risquent de rapidement la coloniser et la faire mourir.

La taille et la récolte de Fontinalis antipyretica s'effectuent dès que nécessaire, hors période trop froide.

Il n'y a rien de particulier à faire pour hiverner la mousse aquatique en milieu naturel si elle est immergée suffisamment profondément en zone hors gel (30 cm par exemple).

Maladies, nuisibles et parasites

Les hépatiques sont résistantes, et ne craignent que l'envahissement par des algues ou la concurrence végétative de certaines plantes à croissance rapide qui pourraient la priver de lumière, comme les élodées.

Récolte

La mousse aquatique se récolte simplement en prélevant des morceaux de plante (voir des souches complètes) : si elle est encore verte, faites-la sécher au soleil, et si elle est déjà sèche, ramassez-la simplement.

Multiplication de Fontinalis antipyretica

Multiplication de <em>Fontinalis antipyretica</em>

Bernd Haynold/CC BY SA 3.0/Wikimedia

La propagation se fait principalement par stolons et fragments de plante avec des feuilles (frondes) qui vont s'implanter un peu plus loin.

Conseils écologiques

Fontinalis antipyretica fournit un habitat pour les insectes aquatiques, des larves et d'autres micro-organismes. Les petites espèces de poissons nichent dans son feuillage. C'est une plante populaire pour les aquariums d'eau froide.

Les diatomées et d'autres algues microscopiques poussent en épiphyte sur les frondes.

Un peu d'histoire…

Fontinalis antipyretica fut utilisée dans les aquariums d'eau froide dès le XIXsiècle, en particulier pour la reproduction des poissons rouges.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides