Dodonea viscosa

Dodonea viscosa en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Dodonée visqueuse

  • Nom(s) latin(s)

    Dodonea viscosa

  • Famille

    Sapindacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    1,50 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Dodonea ou dodonée fait partie de la famille des Sapindacées qui comprend également les genres Acer, Aesculus, Koelreuteria, Litchi… pour les plus connus. Ce genre comporte plus d'une soixantaine d'espèces arbustives et arborescentes qui poussent naturellement dans les zones tropicales et subtropicales essentiellement australiennes, mais aussi néozélandaises, africaines, asiatiques et américaines. Les Dodonea se caractérisent par un feuillage persistant, coriace et lustré prenant la forme de feuilles effilées ou d'aiguilles. Ils sont majoritairement dioïques : les fleurs mâles et femelles sont portées par des plantes différentes. Apétales et offrant un calice à plusieurs lobes, les fleurettes verdâtres et insignifiantes sont réunies en cymes terminales ou axillaires. Sur les sujets femelles, elles sont suivies par de nombreux fruits colorés et membraneux en forme de capsules parfois ailées, particulièrement décoratifs.

Dodonea viscosa, la dodonée visqueuse ou fébrifuge, est l'espèce la plus couramment commercialisée et cultivée au jardin, surtout dans les régions à climat doux comme le Midi ou le littoral atlantique. En effet, elle craint le froid, ne supportant que brièvement de faibles gelées. Ce petit arbre ou arbuste buissonnant et érigé est originaire des régions côtières d'Australie et de Nouvelle-Zélande (il est indigène aussi de certaines zones tropicales américaines, africaines et asiatiques) où il peut atteindre 5 m de hauteur sur 3 m de large. Dans nos contrées, il se développe rapidement mais ses dimensions sont réduites de moitié. Son feuillage elliptique, étroit et alterne, de 10 à 15 cm de long sur environ 3 cm de large, légèrement ondulé sur les bords, décline une teinte cuivrée, ou rougeâtre qui devient pourpre en automne pour la variété naturelle 'Purpurea'. Ce feuillage coloré valorise l'abondante fructification des arbustes femelles. Les capsules ailées, d'environ 2 cm de diamètre, évoluent du rose pâle au rose foncé puis à l'ocre à maturité. Elles décorent l'arbuste tout l'automne, faisant suite à une floraison estivale discrète.

En pleine terre, intégrez Dodonea viscosa à des haies moyennes brise-vent ou variées ou placez-la en fond de massif ensoleillé. Ailleurs qu'en climat peu rigoureux, cultivez l'arbuste en grand bac à hiverner hors gel pendant l'hiver.

Espèces et variétés de Dodonea viscosa

Dodonea viscosa : dodonée visqueuse.

Espèce type

Dodonea viscosa : dodonée visqueuse. Espèce type
  • Floraison : Estivale. Insignifiante.
  • Végétation : H : 2 à 3 m sur 1,5 à 2 m. Persistant. Feuilles longues et étroites, vert brillant cuivré.
  • Qualités : Jardin de bord de mer. Fructification décorative. Peu exigeant. Supporte la sécheresse, le vent, les embruns. Rusticité : -5 °C. Gels de courte durée.

Dodonea viscosa : dodonée visqueuse pourpre.

'Purpurea'

Dodonea viscosa : dodonée visqueuse pourpre. 'Purpurea'
  • Floraison : Comme l'espèce type
  • Végétation : Comme le type mais feuillage rougeâtre virant au pourpre en automne.
  • Qualités : Comme le type. Variété naturelle découverte en Nouvelle-Zélande à la fin du XIXe siècle. Magnifique feuillage d'automne.

Plantation du Dodonea viscosa

Plantation du <em>Dodonea viscosa</em>

macinate/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Offrez-lui un emplacement ensoleillé ou mi-ombragé, abrité des courants d'air froids. Elle supporte tout type de sol à condition qu'il soit bien drainé.

Hors régions à climat doux, plantez-la en bac.

Quand planter Dodonea viscosa ?

Plantez-la au printemps ou en début d'automne. Hors zone où il ne gèle que rarement, privilégiez la plantation printanière.

Comment le planter en pleine terre ?

Aménagez un trou d'au moins trois fois le volume de la motte. Soignez le drainage surtout si votre terre est de nature argileuse et a tendance à retenir l'eau en hiver. Allégez-la avec des graviers, des petits cailloux ou des tessons de terre cuite. Inutile d'enrichir le sol, Dodonea viscosa se contente d'un sol pauvre.

Installez l'arbuste en veillant que le haut de la motte affleure le niveau du sol. Arrosez copieusement et paillez avec des matériaux minéraux : graviers, galets, pouzzolane…

Comment planter Dodonea viscosa en pot ?

Prévoyez un pot de belles dimensions, au moins 40 cm de diamètre ou de côté, en terre cuite ou tout autre matériau poreux afin d'améliorer le drainage. Placez une couche de billes d'argile d'une épaisseur de 1/5 de la hauteur du pot. Utilisez un substrat léger et drainé de type « terreau pour plantes méditerranéennes » ou un mélange de terre de jardin avec autant de terreau pour plantation.

Culture et entretien du Dodonea viscosa

Culture et entretien du <em>Dodonea viscosa</em>

Rexness/CC BY-SA 2.0/Flickr

En pleine terre

Arrosez régulièrement et copieusement les premières semaines suivant la plantation, et le premier été, le temps d'assurer la reprise de l'arbuste. Ensuite, Dodonea viscosa se débrouille avec les précipitations. Sa résistance à la sécheresse lui permet de supporter quelques semaines sans arrosage. Paillez toutefois les jeunes sujets plus sensibles à la chaleur et au sec.

Apportez un engrais organique à libération lente au début du printemps.

En pot

Arrosez régulièrement mais sans excès toute la belle saison. Attendez que le substrat sèche en surface entre deux arrosages. Apportez un engrais liquide une fois par mois de mai à août pour favoriser une fructification abondante et colorée. Réduisez les arrosages en hiver. Surveillez les températures nocturnes et rentrez la potée hors gel dès les premiers froids. Hors région montagnarde ou continentale, laissez la potée à l'extérieur en la rapprochant d'un mur bien exposé. Couvrez d'un voile d'hivernage si des gelées sont annoncées.

Rempotez tous les 2 ou 3 ans, au début du printemps et surfacez dans l'intervalle.

Taille du Diodonea viscosa

La suppression des rameaux inférieurs permet de former un petit arbre et de profiter de l'écorce qui s'exfolie joliment au fil des années.

Seulement si nécessaire, pratiquez une taille de mise en forme en fin d'hiver. La dodonée supporte cependant bien les tailles même sévères.

Maladies, nuisibles et parasites

Dodonea viscosa se montre peu sensible aux maladies et aux parasites. Les sujets hivernés à l'abri du gel peuvent toutefois être colonisés par des araignées rouges.

Multiplication du Diodonea viscosa

Multiplication du <em>Diodonea viscosa</em>

B.navez/CC BY SA 2.5/Wikimedia

Semis

Dodonea viscosa se multiplie facilement par semis au début du printemps. Trempez les graines mûres et fraîches dans une eau très chaude puis laissez-les se réhydrater 24 h. Semez-les à la surface d'un terreau pour semis. Couvrez avec quelques millimètres de terreau tamisé, vaporisez et maintenez une température de 18 à 20 °C. La germination prend un à deux mois. Repiquez en godet individuel lorsque les plantules sont manipulables.

Bouturage

Bouturez au cours de l'été en prélevant des rameaux semi-aoûtés. Enfoncez-les de moitié dans un terreau de bouturage, arrosez copieusement et placez à l'étouffée en maintenant une chaleur de fond, autour de 20 à 25 °C.

Conseils écologiques

Le rempotage des arbustes volumineux s'avère être une tâche difficile que l'on a souvent la tentation de repousser au printemps suivant, au détriment de la plante qui a besoin d'un substrat renouvelé régulièrement. Laissez l'arbuste dans son conteneur plastique, auquel vous ajouterez des trous de drainage quand le végétal apprécie peu les excès d'eau comme la Dodonea viscosa. Placez le conteneur dans le pot plus décoratif qui fera juste office de cache-pot. Dissimulez les bords en plastique avec un paillis, de la mousse ou des annuelles tapissantes.

Un peu d'histoire…

Le nom générique Dodonea est un hommage au médecin botaniste flamand Rembert Dodoens (1517-1585) connu pour ses herbiers et ses études sur l'utilisation médicinale de certains végétaux.

Le nom spécifique viscosa, visqueux, vient du caractère collant des rameaux, du feuillage et des calices de l'arbuste.

Bien que les régions où l'on trouve Dodonea viscosa soient très éloignées les unes des autres, représentant même différents continents, les populations autochtones locales ont utilisé les propriétés médicinales du Dodonea viscosa de la même façon. Mâcher ses feuilles permettait de combattre les maux de dents par un effet analgésique. Ce machouillis de feuilles (sans avaler le jus) était aussi appliqué sur les éruptions cutanées et les ecchymoses ainsi que sur les piqûres de méduses et de certains poissons. Les aborigènes australiens posaient des branches feuillées sur des cendres chaudes : la fumée dégagée était censée guérir les états fébriles et grippaux. Les aborigènes australiens, américains et sud-africains se servaient des feuilles en cataplasmes frais pour soulager les diarrhées, les problèmes digestifs et les contractions utérines. Enfin, les Indiens du Pérou mâchaient les feuilles de Dodonea comme substituts des feuilles de coca, avec des cendres ou de la chaux pour potentialiser ses effets stimulants et euphorisants.

Les colons australiens utilisaient les fruits de plusieurs espèces de Dodonea comme substituts du houblon pour fabriquer la bière ou simplement l'aromatiser d'où son appellation anglaise 'Hopbush' qui signifie 'buisson à houblon'.

Le bois dense et très résistant des Dodonea constituait d'excellents manches d'outils et d'armes. Les Maoris l'appelaient 'Ake Ake', qui peut être traduit par « toujours et à jamais ».



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides