Céleri

Céleri en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Céleri branche, Céleri à côtes

  • Nom(s) latin(s)

    Apium graveolens var. dulce

  • Famille

    Apiacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Bisannuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    8 à 12 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le céleri en branches, ou céleri à côtes, est cultivé pour ses côtes charnues, lisses ou côtelées, vertes ou blanches, plus ou moins filandreuses en fonction des variétés. À la fois tendre et croquant (s'il est consommé cru), tendre et délicat (consommé cuit), riche en fibres ; c'est un aliment très peu calorique (certains auteurs affirment que l'on utilise plus de calories à le consommer et à le métaboliser qu'il n'en apporte lui-même) mais il apporte vitamines et sels minéraux, notamment les vitamines K, B6, C, ainsi que du potassium.

Plante de la famille des Apiacées (famille de la carotte), il demande un climat doux et humide ainsi qu'une exposition ensoleillée. Il apprécie les terres fraîches et substantielles.

Espèces et variétés de céleri en branches

Apium graveolens var. dulce

'D'Elne'

Apium graveolens var. dulce 'D'Elne'
  • Qualités : Sélection productive, côtes rondes, charnues et lisses. Tolérante à l'humidité de l'automne et aux premiers froids.

'Plein blanc à grosses côtes'

Céleri 'Plein blanc à grosses côtes'
  • Qualités : Variété ancienne, bonne production, blanchit bien. Enlever régulièrement les rejets.

'Plein blanc Lepage'

Apium graveolens var. dulce 'Plein blanc Lepage'
  • Qualités : Sélection plutôt courte à feuilles vertes. Côtes pleines et larges blanchissant bien.

'Plein blanc Pascal'

Apium graveolens var. dulce 'Plein blanc Pascal'
  • Qualités : Feuillage volumineux, vert foncé avec de longues côtes fermes. Variété rustique et productive.

'Plein blanc doré'

Céleri 'Plein blanc doré'
  • Qualités : Plus tardif que 'Doré Barbier'. Blanchit naturellement.

'Grand (ou Géant) doré amélioré'

Apium graveolens var. dulce 'Grand (ou Géant) doré amélioré'
  • Qualités : Côtes jaunes, charnues, non filandreuses. Blanchit naturellement.

'Doré Barbier'

Apium graveolens var. dulce 'Doré Barbier'
  • Qualités : Variété à côtes courtes, extra hâtive.

Plantation du céleri

Plantation du céleri

Où le planter ?

Plantez-le en bonne terre fertile, bien exposée et réchauffée, enrichie avec du compost et de la cendre de bois.

Quand et comment planter le céleri en branches ?

Semez à chaud en caissettes de février à mars, repiquez une fois à 8 cm, dès que le plant possède 3 feuilles. Cette culture est destinée à produire des céleris de bonne heure (août-septembre).

Semez en pépinière, en pleine terre bien réchauffée (minimum 12 °C) d'avril à juin, éclaircissez. Mettez en place en juin-juillet. Cette culture produira les céleris qui pourront être conservés l'hiver.

La plantation se fait à 30 cm sur des rangs espacés de 40 cm.

Culture et entretien du céleri en branches

Culture et entretien du céleri en branches

Le céleri est une plante exigeante, il pousse en terre bien fertilisée et fraîche à humide. Arrosez régulièrement pour garder le sol frais. Une fois toutes les 3 semaines, on peut apporter un purin d'ortie dilué à 10 %.

Binez, sarclez, paillez pour limiter l'évaporation, enlevez régulièrement les rejets.

À partir d'août, liez les feuilles, ramenez de la terre au pied des céleris 15 jours avant l'arrachage.

Maladies, nuisibles et parasites

La principale maladie du céleri est la septoriose, maladie du feuillage due à des conditions chaudes et humides. Évitez les arrosages en fin de journée, car ils maintiennent toute la nuit un climat humide propice aux contaminations. Des pulvérisations de décoction de prêle, le matin, en prévention sont efficaces.

La mouche du céleri pond ses œufs sur les feuilles. Les petites larves, une fois écloses, creusent des galeries, les feuilles se boursouflent puis meurent. Privé de ses feuilles, le céleri ne produit qu'un bulbe ou des pétioles chétifs. La pose d'un filet anti-insectes empêchera la mouche de sévir. En cas de forte infestation, on pourra utiliser un insecticide biologique.

La rouille du céleri apparaît par temps particulièrement humide et à la suite d'une baisse conséquente de la température. Les tiges et les feuilles du céleri se retrouvent recouvertes de taches brunes. Aux premiers signes, pulvérisez de la bouillie bordelaise, en préventif. Pensez également à des pulvérisations de décoction de prêle.

Escargots et limaces peuvent s'attaquer aux tiges et aux cœurs des plants.

Récolte

Quand et comment récolter ?

La récolte commence dès août-septembre pour les premiers semis, et peut aller jusqu'à fin octobre. Après cette date, les pieds doivent être mis à l'abri du froid.

La conservation du céleri en branches

Fin octobre, arrachez les pieds avec la racine et mettez-les en jauge dans des tranchées, ou bien rentrez-les à la cave dans du sable ou de la terre, cela permet de récolter tout l'hiver.

Multiplication du céleri en branches

Multiplication du céleri en branches

Le céleri se multiplie par semis. Plante bisannuelle, il fleurit la deuxième année.

  • Choisissez 2 ou 3 pieds représentant bien la variété.
  • Conservez-les l'hiver dans du sable (on peut manger les pétioles et les feuilles, mais il faut garder le cœur intact).
  • Plantez-les en avril, espacés de 70 cm.
  • Récoltez les ombelles avant maturité complète.
  • Séchez, battez puis ensachez les semences.

Durée germinative : 6 à 8 ans. Le gramme contient 2 500 graines.

Conseils écologiques

Compagnonnage : le céleri s'accorde bien avec les tomates, les poireaux, le chou et le haricot nain.

Rotation des cultures : attendez 3 ou 4 ans avant de le cultiver à la même place.

Attention : les feuilles du céleri, comme d'autres Apiacées (angélique, berce), contiennent des substances phytotoxiques ; un contact prolongé avec la plante, suivi d'une exposition au soleil, peut provoquer des accidents cutanés.

Un peu d'histoire…

Le nom de céleri dériverait du lombard seleri qui lui-même viendrait de selenon, non donné par les Grecs à l’ache des marais.

Originaire des zones marécageuses d'Asie ou d'Europe méridionale, l'ache des marais, ancêtre des céleris, était très utilisée comme plante aromatique et médicinale : feuilles et racines sont dépuratives, diurétiques, carminatives, stomachiques, toniques, et fortement stimulantes. La plante est également censée être aphrodisiaque. En cuisine, elle entrait dans la composition de la « porée », la soupe du Moyen Âge.

C'est en Italie au XVIsiècle que le céleri à côtes apparut grâce à un important travail d'amélioration par les botanistes.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides