Veronica beccabunga

Veronica beccabunga en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Véronique des ruisseaux, Véronique mouron d'eau

  • Nom(s) latin(s)

    Veronica beccabunga, Veronica anagallis-aquatica

  • Famille

    Scrophulariacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Autres légumes

    Plante de bassin ▶ Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les véroniques de zone humide sont originaire d'Asie et d'Europe, mais leur véritable aire de répartition naturelle n'est pas clair, elles sont probablement naturalisées sur plusieurs continents. Les deux espèces Veronica anagallis-aquatica et Veronica beccabunga se ressemblent beaucoup visuellement, mais demandent des lieux de vie différents : zone humide calme (une berge par exemple) pour le mouron d'eau, et directement dans l'eau pour le cresson de cheval, y compris dans des eaux vives.

Le mouron d'eau, Veronica anagallis-aquatica, est commun, vivant dans de nombreux types d'habitat humide. Il est semi-aquatique, souvent proche ou dans l'eau peu profonde le long des berges des cours d'eau, dans les étangs et dans d'autres environnements de zones humides, où il atteint 10 à 20 cm de haut. Le mouron d'eau est soutenu par un rhizome vivace pouvant atteindre un mètre de longueur maximale. La forme peut être couchée, la tige répandue sur le sol et l'enracinement se produit où les racines touchent le substrat humide, ou en forme érigée quand il y a moins d'eau. Les feuilles, ovales à lancéolées, mesurent 5 cm de long pour 3 cm de large. Elles sont légèrement dentées et embrassent la tige. Cette dernière est creuse, et présente une section quadrangulaire. La floraison s'étale de mai à septembre sous nos latitudes. Chaque fleur est portée sur un court pédoncule, courbe. La corolle de la fleur mesure jusqu'à un centimètre de large avec quatre lobes, le lobe supérieur étant plus large. Les fleurs sont bleues, lavande, violettes ou pourpres avec des lignes proches de la base de chaque lobe, présentent quatre sépales, quatre pétales bleus et deux étamines en saillie au centre. Elles sont réunies en grappes sur la tige principale. Les tiges florales sont glabres et environ deux à trois fois plus longues que le calice. La couronne est bleu clair à violet pâle et à veines rougeâtres. Les sépales sont plus longs que le fruit. Le fruit est une capsule de moins de 2 mm de long.

Le cresson de cheval, Veronica beccabunga, vit en eau vive, avec une préférence pour des eaux fraîches, avec du courant ou des éclaboussements dus à la proximité d'eaux vives : typiquement une cascade dans la nature. Le rhizome est rampant, la plante atteint de 20 à 60 cm de haut, les tiges charnues sont cylindriques et pleines, produisant des feuilles ovales, vert foncé, épaisses et luisantes, de 5 cm de long pour 3 cm de large. Les petites fleurs bleues, qui apparaissent au milieu d'une foison de feuilles vert sombre, de 5 à 8 mm de diamètre ressemblent à celles du myosotis. Elles sont réunies en grappes de 10 cm, épaulées d'une bractée sur la tige principale. Les inflorescences racémeuses résultent de l'aisselle des feuilles et se composent de 20 à 25 fleurs. Les fleurs bleu ciel ont un diamètre de 5-8 mm. Cette espèce peut être plantée à raison de 10 à 15 spécimens par m². Elle se multiplie toutefois rapidement par des stolons de 20 à 40 cm. Les fruits sont des capsules de 3 à 4 mm, avec une forme comparable à celle des bleuets.

Les pollinisateurs des véroniques sont principalement des petits syrphes, et rarement les abeilles. Il y a aussi une auto-pollinisation spontanée (autogamie). La maturation des fruits commence à partir d'août, jusqu'à octobre.

Conseils d'implantation : les tiges rampantes de la véronique des ruisseaux sont parfaites pour habiller le bord d'un bassin.

Espèces et variétés de Veronica anagallis-aquatica

Veronica anagallis-aquatica

Veronica anagallis-aquatica
  • Nom commun : Véronique mouron d'eau, Mouron d'eau, Mouron aquatique
  • Floraison : Longue floraison avec de petites fleurs bleu franc.
  • Végétation : Petite espèce de 10 à 20 cm, feuillage vert.
  • Qualités : Préfèrent le calme, une berge d'un plan d'eau.

Veronica beccabunga

Veronica beccabunga
  • Nom commun : Véronique des ruisseaux, Cresson de cheval
  • Floraison : Fleurs plus claires, inflorescence un peu plus importante.
  • Végétation : Espèce plus grande, de 20 à 60 cm, feuillage vert foncé, persistant en hiver.
  • Qualités : Consommable en salade. Intéressante pour un bord de bassin, utile en zone perturbée comme une fontaine ou en présence de jets d'eau.

Plantation de Veronica beccabungaet anagallis-aquatica

Plantation de <em>Veronica beccabunga</em>et <em>anagallis-aquatica</em>

Joan Simon/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où les planter ?

La véronique mouron d'eau (Veronica anagallis-aquatica) pousse dans les roselières, les ruisseaux, les fossés… Elle préfère les habitats humides ou inondés par intermittence, la plupart des substrats de boue riches en nutriments. Elle supporte un environnement un peu saumâtre et des températures chaudes.

Le cresson de cheval (Veronica beccabunga) adopte facilement le bord d'un bassin de jardin avec des jets d'eau, mais il est possible de le mettre directement sur les bords d'une fontaine de jardin. Le substrat et l'environnement doivent rester plus frais que pour le mouron d'eau.

L'exposition solaire doit être bonne, mais quelques moments ombragés dans la journée ne posent pas de problème.

Quand planter Veronica beccabunga et anagallis-aquatica ?

Plantez les véroniques en début d'automne, lorsque les gelées hivernales prennent fin.

Comment la planter ?

Veronica anagallis-aquatica s'enterre juste du diamètre de son stolon, ne l'enfoncez pas trop : il est même possible de juste le déposer sur le substrat en le fixant avec une petite pierre dessus.

Veronica beccabunga peut être implantée directement sous quelques cm d'eau (10 maxi), si possible avec une eau en mouvement pour conserver une fraîcheur relative autour de la plante.

Culture et entretien de Veronica beccabungaet anagallis-aquatica

Culture et entretien de <em>Veronica beccabunga</em>et <em>anagallis-aquatica</em>

Ian Sutton/CC BY 2.0/Flickr

Ne faites rien… c'est finalement le plus simple. Divisez les plants, ou coupez sévèrement le feuillage persistant en fin d'hiver, tous les deux ans au moins pour redonner de l'espace aux nouvelles pousses.

Taille de Veronica beccabunga etanagallis-aquatica

Coupez le feuillage restant après l'hiver, les véroniques sont rustiques et peuvent conserver leur feuillage si elles sont immergées.

Maladies, nuisibles et parasites

Attention aux limaces pour les parties émergées, mais le problème se présente rarement avec les plantes aquatiques.

Attention : le mouron d'eau ou le cresson de cheval ne résistent pas à l'appétit des gros poissons rouges ou des carpes koïs ! Leur feuillage tendre attire les herbivores.

Récolte

Le cresson de cheval (Veronica beccabunga) reste vert en hiver et peut être mangé en salade. Son nom commun indique bien que les chevaux paissent sur ce cresson aquatique.

Les feuilles se récoltent jeunes, comme pour du cresson, avant le début de la floraison.

Multiplication de Veronica beccabungaet anagallis-aquatica

Multiplication de <em>Veronica beccabunga</em>et <em>anagallis-aquatica</em>

Andrey Zharkikh/CC BY 2.0/Flickr

La multiplication végétative est effectuée par des stolons coureurs aériens et souterrains. Il suffit donc de diviser le plant pour le réimplanter ailleurs.

Conseils écologiques

Utilisez le cresson de cheval comme de la salade fraîche, les tiges et les feuilles sont admises comme une aide digestive, contenant beaucoup de vitamine C et peuvent être cuites, donnant un légume légèrement amer. Toutefois, la prudence est exercée pour empêcher les polluants de flux et les parasites fécondés sur les feuilles : un bon lavage est indispensable. La plante devrait être prélevée aussi près de la source du ruisseau que possible. La véronique aquatique contient des tanins, des flavonoïdes et des glycosides. Il se dit être un purificateur du sang, avec un effet diurétique et stimulant la peau.

Un peu d'histoire…

Le nom commun des véroniques rend hommage à Sainte-Véronique qui épongea le Christ.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides