Myrtillier

Myrtillier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Myrtillier, Myrtillie, Brimbelle, Bluet, Bleuet

  • Nom(s) latin(s)

    Vaccinium

  • Famille

    Ericacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste fruitier

    Plante comestible Arbuste fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Ouvert ou divergeant
    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    0,25 à 4 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Verger
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les myrtilles sont des fruits produits par des arbustes de 40-60 cm jusqu'à 1,50 m et plus selon les espèces et variétés, poussant en terre acide comme beaucoup de membres de la famille des Éricacées (comme les bruyères). Botaniquement, les myrtilles appartiennent au groupe des airelles. Au niveau gustatif, on différencie les myrtilles (bleues à tendance sucrée) des airelles (rouges à tendance acidulée). Les feuilles sont persistantes, de couleur, de taille et de forme différentes en fonction des espèces. La floraison a lieu au printemps et parfois en début d'été, les fleurs en clochettes sont de couleur blanche à rose ou verdâtre. Les fruits sont des baies dont la couleur à maturité va de bleu à violet foncé presque noir. La production peut débuter en mi-mai (variétés très précoces) et s'étaler jusqu'en mi-septembre (variétés très tardives).

Les baies de myrtilles sont parées de vertus antioxydantes et neuroprotectrices.

Toutes les espèces de myrtilles appartiennent au genre Vaccinium dont l'origine serait Bacca, la « baie » en latin. Le mot myrtille vient de « petite myrte » mais ces 2 végétaux n'appartiennent pas à la même famille botanique.

Le feuillage estival gris-vert à bleu-gris ou bleu-vert des variétés Southern et la feuillaison automnale très colorée de la quasi-totalité des variétés (Northern et Southern) associés à l'abondante floraison en clochettes au printemps et au contraste de la coloration des baies sur le feuillage, en été permettent d'utiliser le myrtillier comme arbuste décoratif, à condition de ne pas les priver de lumière !

Espèces et variétés de myrtilles

Pour la culture, les spécialistes utilisent une classification anglo-saxonne :

  • Les myrtilles à faible développement (lowbush blueberries) :
    • Les espèces les plus connues en Europe : Vaccinium myrtillus (brimbelle dans les Vosges) et Vaccinium uliginosum (la myrtille des marais) ces 2 espèces sont surtout récoltées dans la nature, les rendements en culture étant assez faibles.
    • En Amérique, V. angustifolium est la plus connue mais il existe de très nombreuses autres espèces sauvages qui servent, par hybridation, à améliorer les variétés cultivées. Cette espèce, ses variétés et ses hybrides ont un besoin en froid très important (1 000-1 200 h) et ne sont adaptés qu'aux zones 3-7.
  • Les myrtilles à grand développement (Highbush blueberries). Cette catégorie est elle-même divisée en 2 sous-groupes en fonction du besoin en froid :
    • Les myrtilles arbustives exigeantes en froid (Northern Highbush, zones 3-7 / 800-1 000 h de froid) : cultivars Bluecrop, Darrow, Partriot… Ces variétés sont autofertiles, mais la production est améliorée si on plante 2 variétés différentes côte à côte. La production s'étale de fin juin à début septembre.
    • Les myrtilles arbustives peu exigeantes en froid (Southern Highbush, zones 5-10 / 150-800 h de « froid ») : cultivars Emerald, Jubilee, Sharpblue… Ces variétés sont autofertiles, mais la production est améliorée si on plante 2 variétés différentes côte à côte. La production s'étale de mi-mai à fin juin.
    • Les « œils de lapin » (Vaccinium ashei) originaires du sud des USA et du Mexique sont à la base de certaines des nombreux hybrides cités plus haut. Arbustes à feuillage bleu-vert à floraison printanière blanche, parfois précoce ce qui rend ces plantes sensibles aux gelées tardives. Les variétés sont autostériles ce qui oblige à planter des variétés compatibles :

Note : le besoin en froid correspond au nombre d'heures en dessous de 7 °C, pendant le repos hivernal.

Les myrtilles à faibles développement

Vaccinium myrtillus

Les myrtilles à faibles développement Vaccinium myrtillus
  • Taille : Arbuste de 0,40-0,60 m.
  • Végétation : Feuillaison automnale rouge. Baies bleu foncé presque noir. Production de mi-juillet à mi-septembre selon les régions.

Vaccinium uliginosum

Les myrtilles à faibles développement Vaccinium uliginosum
  • Taille : Arbuste 0,30-0,80 m.
  • Végétation : Rameaux bruns et feuillaison automnale jaune, orange rouge. En été, baies bleu foncé à chair blanche.

Vaccinium angustifolium

Les myrtilles à faibles développement Vaccinium angustifolium
  • Taille : Arbuste 0,40-0,60 m originaire de nord Amérique.
  • Végétation : Baies petites au goût sauvage.

Vaccinium angustifolium 'Brunswick'

Les myrtilles à faibles développement Vaccinium angustifolium 'Brunswick'
  • Taille : Arbuste 0,40-0,60 m.
  • Végétation : Feuillaison automnale orange à rouge vif. Petites baies au goût sauvage de pleine saison.

Vaccinium angustifolium 'Burgundy'

Myrtillier  Vaccinium angustifolium  'Burgundy'
  • Taille : 0,30-0,60 m, port étalé, couvre-sol.
  • Végétation : Feuillaison automnale bordeaux. Petites baies au goût sauvage.

Vaccinium angustifolium 'Top Hat'

Les myrtilles à faibles développement Vaccinium angustifolium 'Top Hat'
  • Taille : 0,30-0,60 m, port en boule.
  • Végétation : Feuillaison automnale jaune vif à orange. Petites baies au goût sauvage.

Les myrtilles arbustives à grand développement et exigeantes en froid

Vaccinium corymbosum 'Bluecrop'

Les myrtilles arbustives à grand développement et exigeantes en froid Vaccinium corymbosum 'Bluecrop'
  • Taille : Buisson érigé de 1,30-1,50 m.
  • Végétation : Feuillaison rouge à l'automne. Baies de mi-saison, de taille moyenne, à saveur douce.

Vaccinium corymbosum 'Bluejay'

Myrtillier  Vaccinium corymbosum  'Bluejay'
  • Taille : Buisson érigé de 1,30-1,70 m.
  • Végétation : Feuillaison automnale jaune orangée. Baies moyennement précoces, de petite taille, saveur douce et délicate.

Vaccinium corymbosum 'Chandler'

Les myrtilles arbustives à grand développement et exigeantes en froid Vaccinium corymbosum 'Chandler'
  • Taille : Arbuste à port étalé de 2 m.
  • Végétation : Feuillaison automnale lie de vin et orange. Baies très grosses, moyennement tardives, saveur forte.

Vaccinium corymbosum 'Darrow'

Les myrtilles arbustives à grand développement et exigeantes en froid Vaccinium corymbosum 'Darrow'
  • Taille : Arbuste érigé de 1,20-1,80 m.
  • Végétation : Feuillaison automnale rouge orange. Baies de taille moyenne, tardives, saveur forte et juteuse.

Vaccinium corymbosum 'Earliblue'

Myrtillier  Vaccinium corymbosum  'Earliblue'
  • Taille : Arbuste 1,20-1,80 m, port érigé.
  • Végétation : Feuillaison automnale rouge bordeaux. Baies très précoces, petites à moyennes, saveur douce et juteuse.

Vaccinium corymbosum 'Jersey'

Les myrtilles arbustives à grand développement et exigeantes en froid Vaccinium corymbosum 'Jersey'
  • Taille : Arbuste érigé entre 1,70 et 2,40 m.
  • Végétation : Feuillaison automnale orange vif. Abondante et tardive production de baies de taille moyenne, saveur douce.

Vaccinium corymbosum 'Northland'

Myrtillier  Vaccinium corymbosum  'Northland'
  • Taille : Arbuste à port érigé à étalé.
  • Végétation : Feuillaison jaune vif à orange. Baies moyennes assez précoces, saveur douce et fraîche.

Vaccinium corymbosum 'Patriot'

Les myrtilles arbustives à grand développement et exigeantes en froid Vaccinium corymbosum 'Patriot'
  • Taille : Arbuste à port étalé et compact de 1-1,50 m.
  • Végétation : Feuillaison jaune vif orange et rouge. Grosses baies de saveur douce et délicate.

Vaccinium corymbosum 'Spartan'

Myrtillier  Vaccinium corymbosum  'Spartan'
  • Taille : Arbuste à port érigé, 1,50-2 m.
  • Végétation : Feuillaison automnale jaune vif à orange. Baies très grosses et de saveur fortement fruitée.

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid

Vaccinium corymbosum 'Jubilee'

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid Vaccinium corymbosum 'Jubilee'
  • Taille : Arbuste 1,50-2 m, port érigé.
  • Végétation : Feuillaison automnale,jaune vif à lie de vin. Production de pleine saison, baies moyennes de saveur douce et fraîche. 500 h de froid.

Vaccinium corymbosum 'Misty'

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid Vaccinium corymbosum 'Misty'
  • Taille : Arbuste 1,20-1,80 m, port érigé à légèrement étalé.
  • Végétation : Feuillage d'été bleu-vert, feuillaison d'automne bordeaux. Production précoce de baies assez grosses à la saveur douce et délicatement épicée. 300 h de froid.

Vaccinium corymbosum 'O'neal'

Myrtillier  Vaccinium corymbosum  'O'neal'
  • Taille : Arbuste 1,20-1,80 m, port légèrement étalé.
  • Végétation : Feuillage estival bleu-vert, feuillaison automnale orange vif à lie de vin. Production très précoce de grosses baies juteuses à la saveur douce. 500-600 h de froid.

Vaccinium corymbosum 'Sharpblue'

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid Vaccinium corymbosum 'Sharpblue'
  • Taille : Arbuste 1,50-1,80 m, port légèrement étalé.
  • Végétation : Feuillage quasi persistant, abondant. Production précoce de baies moyennes à la saveur forte. 200 h de froid.

Vaccinium corymbosum 'Sunshine blue'

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid Vaccinium corymbosum 'Sunshine blue'
  • Taille : Petit arbuste de 0,80-1 m, port compact.
  • Végétation : Feuillage estival bleu-vert et feuillaison automnale bordeaux. Production assez tardive de baies moyennes à la saveur douce et complexe. 150 h de froid.

Vaccinium ashei 'Alapaha'

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid Vaccinium ashei 'Alapaha'
  • Taille : --
  • Végétation : Arbuste vigoureux. Production fin mai début juin, baies de taille moyenne. Pollinisateurs =Austin, Premier 500 h de froid.

Vaccinium ashei 'Austin'

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid Vaccinium ashei 'Austin'
  • Taille : --
  • Végétation : Arbuste productif. Baies assez grosses en fin mai début juin. Pollinisateurs = Climax, Premier. 500 h de froid.

Vaccinium ashei 'Brightwell'

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid Vaccinium ashei 'Brightwell'
  • Végétation : Partiellement autofertile. Baies assez grosses sensibles à l'humidité. Pollinisateurs = Austin, Premier 400 h de froid.

Vaccinium ashei 'Climax'

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid Vaccinium ashei 'Climax'
  • Taille : --
  • Végétation : Production fin mai début juin, baies assez petites. Pollinisateurs = Austin, Premier. 4501 h de froid.

Vaccinium ashei 'Ochlokonee'

Myrtillier  Vaccinium ashei  'Ochlokonee'
  • Végétation : Arbuste très vigoureux. Production en juillet de baies assez grosses. Pollinisateurs = Powderblue, Brightwell. 700 h de froid.

Vaccinium ashei 'Premier'

Myrtillier  Vaccinium ashei  'Premier'
  • Taille : --
  • Végétation : Baies grosses, fin mai début juin. Pollinisateurs = Austin, Alapaha. 550 h de froid.

Vaccinium ashei 'Prince'

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid Vaccinium ashei 'Prince'
  • Taille : --
  • Végétation : Variété très précoce à partir de mi-mai. Pollinisateurs = Climax, Brightwell. 350 h de froid.

Vaccinium ashei 'Tifblue'

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid Vaccinium ashei 'Tifblue'
  • Taille : --
  • Végétation : Assez petites baies en fin juin début juillet. Pollinisateur = Brightwell. 650 h de froid.

Vaccinium ashei 'Vernon'

Myrtillier  Vaccinium ashei  'Vernon'
  • Taille : --
  • Végétation : Plante vigoureuse, forte production en juin. Pollinisateurs = Austin, Premier, Alapaha 550 h de froid.

Vaccinium ashei 'Woodard'

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid Vaccinium ashei 'Woodard'
  • Taille : --
  • Végétation : Variété ancienne. Production de baies de très bonne qualité en fin mai début juin. Pollinisateurs = Climax, Premier. 350 h de froid.

Vaccinium ashei 'Powderblue'

Les myrtilles arbustives à grand développement et peu exigeantes en froid Vaccinium ashei 'Powderblue'
  • Taille : Arbuste d'environ 2 m, port compact.
  • Végétation : Production de grosses baies en août septembre. Pollinisateur = Brightwell. 600 h de froid.

Plantation du myrtillier

Plantation du myrtillier

inyucho/CC BY 2.0/Flickr

Où le planter ?

Les différentes espèces et variétés de myrtilles se plantent en terre acide (pH entre 4,5 et 5,5).

Les espèces européennes aiment plutôt la mi-ombre tandis que les espèces et variétés américaines supportent le soleil.

La grande majorité des espèces et variétés cultivées préfèrent des terres drainées.

Quand planter le myrtillier ?

La meilleure période pour planter des myrtilliers va du 15 août au 15 novembre selon les régions et de toute façon avant l'arrivée du froid.

Une plantation de printemps est possible à condition de suivre l'arrosage la première année de culture.

Comment le planter ?

La plantation se fait en terre bien préparée, avec addition de compost de feuilles, les plants sont trempés 20-30 min avant plantation.

Culture et entretien du myrtillier

Culture et entretien du myrtillier

123RF/adam88x

Les myrtilliers apprécient de la fraîcheur au pied, un paillage de feuilles mortes, à l'automne, permettra de prévenir la croissance des plantes sauvages, de limiter l'évaporation et de nourrir les plants.

En cas de sécheresse un arrosage sera obligatoire.

La croissance correcte des myrtilliers est assujettie à la présence dans le sol de mycorhizes, lesquels sont tués par les engrais, on se contentera d'apporter un bon terreau de feuilles, si besoin.

Taille du myrtillier

Quand tailler ?

La taille des myrtilliers n'est pas obligatoire. En cas de besoin, elle s’effectue en fin d'hiver début de printemps.

Comment tailler ?

La taille consiste essentiellement dans la suppression des branches mortes, mal placées ou se touchant.

Maladies et ravageurs

Les insectes ravageurs

Prévention :

Pulvérisez régulièrement du purin d'ortie ou un autre purin insectifuge (absinthe, tanaisie) sur le feuillage.

Gardez un jardin vivant où de nombreux insectes prédateurs régulent naturellement les ravageurs.

Traitement : pulvérisez du savon noir.

Les oiseaux

Les oiseaux adorent les myrtilles, mettez en place des filets de protection à petites mailles ou cultivez sous tunnel.

Les limaces

Les variétés basses peuvent être attaquées. Paillez le pied des myrtilliers avec des aiguilles de pin qui limitent leur progression. Épandez des granulés anti-limaces au Ferramol® (phosphate ferrique).

Protéger le myrtillier contre les maladies

Les maladies les plus fréquentes sont la sclérotiniose (ou pourriture blanche), le botrytis (ou pourriture grise), l'anthracnose, la rouille, et la pourriture des racines.

Prévention :

  • Plantez en sol acide, drainé, bien pourvu en matières organiques.
  • Espacez les plants (0,50 à 2 m suivant les variétés).
  • Choisissez des variétés adaptées à votre sol et votre climat.
  • Supprimez les engrais qui surnourrissent les plantes et tuent les mycorhizes.
  • Pulvérisez de la bouillie bordelaise et du souffre au début du printemps (T °C>12 °C).
  • Pulvérisez du purin de prêle par temps chaud et humide.
  • Paillez les pieds (feuilles mortes en hiver, aiguilles de pin en été).

Traitements :

  • Coupez et brûlez les parties atteintes.
  • Pulvérisez du purin de prêle.

Récolte des myrtilles

Quand et comment récolter ?

Selon les espèces et variétés, on peut récolter de mi-mai à mi-octobre. La baie doit être parfaitement mûre, c’est-à-dire totalement colorée de façon uniforme.

La conservation de la myrtille

On peut transformer les myrtilles en jus, confitures ou gelées ou les sécher à 35 °C.

Multiplication du myrtillier

Multiplication du myrtillier

Multipliez vos myrtilliers par boutures et marcottes pour les variétés à grand développement, par division pour les variétés à faible développement.

Bouture herbacée en juin

  • Choisissez une plante saine et un rameau qui n'a pas encore de bourgeons floraux. Avec un sécateur parfaitement affûté et désinfecté à l'alcool, coupez à l'extrémité de ce rameau un morceau de 20 cm de longueur.
  • Supprimez les parties fines pour ne garder que 15 cm de tige. Enlever les feuilles sur la moitié inférieure.
  • Remplissez une caissette d'un mélange composé de 1/3 de sable de rivière, 1/3 de tourbe de sphaignes, 1/3 de terreau de feuilles. Tassez et arrosez.
  • Plantez les boutures à 5-7 cm en tous sens, bien droites en enterrant les 2/3 de la bouture. Arrosez.
  • Placez la caissette sous un châssis ombragé.
  • Pulvérisez chaque jour de l'eau à température de la pièce sur les boutures.
  • Surveillez que le substrat ne sèche pas sinon arrosez. Les racines se forment en 4 à 6 semaines.
  • Repiquez en pots individuels et mettez-les en pépinière.
  • On pourra les planter au verger dès le printemps suivant pour les sujets les plus vigoureux, à l'automne pour les autres.

Bouture lignifiée en hiver en serre ou véranda

  • Coupez l'extrémité d'un rameau, du diamètre égal à celui d'un crayon, de 20 cm de long, sur le bois de l'année précédente.
  • Enlevez un anneau de 2 cm d'écorce à la base de la bouture avec un couteau bien affûté et désinfecté. Trempez dans de la poudre d'hormone, enlevez le surplus.
  • Remplissez une caissette d'un mélange composé de 1/3 de sable de rivière, 1/3 de tourbe de sphaignes, 1/3 de terreau de feuilles.
  • Plantez les boutures à 5-7 cm en tous sens, bien droites en enterrant les 2/3 de la bouture. Arroser copieusement.
  • Couvrez avec un sac translucide maintenu sur le pot avec un élastique pour cultiver « à l'étouffée ».
  • Placez les pots dans une zone chaude et lumineuse sans soleil direct.
  • Repiquez au printemps et mettre en pépinière.
  • Plantez au jardin, à l'automne, si les boutures sont bien vigoureuses sinon attendre le printemps suivant.

Bouture lignifiée en hiver a l'extérieur

Au pied d'un mur exposé au nord.

  • Mettez les boutures en fagots de 10-15, étiquetez, plantez aux deux tiers légèrement à l'oblique dans un mélange composé de 1/3 de sable de rivière, 1/3 de tourbe de sphaignes, 1/3 de terreau de feuilles.
  • Arrosez copieusement.
  • Aux premiers signes de reprise, au printemps, repiquez en pépinière.
  • Plantez au jardin, à l'automne, si les boutures sont bien vigoureuses sinon attendre le printemps suivant.

Marcottage

Le marcottage se pratique sur les variétés à grand développement.

Choisissez un rameau jeune, sain et bien souple, au début de printemps.

  • Courbez la tige, couchez-la sur le sol.
  • Creusez un petit sillon.
  • Enlevez les feuilles et les pousses latérales sur la partie basse.
  • Incisez l'écorce légèrement en biais (greffoir bien affûté et désinfecté), là où la tige touchera la terre.
  • Placez le rameau dans le sillon.
  • Immobilisez avec une pierre, une branche fourchue ou un cavalier métallique.
  • Comblez le sillon d'un mélange composé de 1/3 de sable de rivière, 1/3 de tourbe de sphaignes, 1/3 de terreau de feuilles.
  • Redressez le bout de la marcotte et fixez-le sur un petit tuteur.
  • Arrosez copieusement.
  • Séparez la marcotte de son pied mère à l'automne si l'enracinement est suffisant, sinon attendre le printemps, la jeune marcotte, une fois sevrée est entretenue comme un jeune plant. (voir partie plantation).

Division

Cette technique est réservée aux variétés à faible développement.

Sélectionnez un beau rejet autour d'un plant vigoureux, arrosez copieusement les 2 ou 3 jours précédents pour que la terre reste bien collée aux racines.

  • À l'aide d'un louchet bien affûté, sectionnez la racine reliant le rejet au pied mère.
  • Cernez autour du rejet et retirez, délicatement, les racines de plantes indésirables
  • Extrayez le plant et parez les racines à l'aide de la serpe.
  • Plantez de suite, dans un trou préparé à l'avance.
  • Arroser copieusement.

Conseils écologiques

Les myrtilliers, pour pousser, ont besoin de s'associer avec des mycorhizes lesquels explorent le sol au profit des plantes.

Dans le cas d'un jardin en permaculture, ils constituent un élément de la strate arbustive productive très intéressant : présence de mycorhizes, production de baies, élément esthétique.

Un peu d'histoire…

De part et d'autre de l'Atlantique, la myrtille a été consommée et utilisée à des fins thérapeutiques depuis longtemps. En Europe, au Moyen âge, la décoction de fruits séchés permettait de lutter contre la dysenterie, dans le même temps les Amérindiens utilisaient les fleurs du « bleuet » pour lutter contre les maladies mentales et les feuilles pour épurer le sang.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides