Sesbania

Sesbania en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Flambloyant d'Hyères, Sesbanie grenade

  • Nom(s) latin(s)

    Sesbania punicea

  • Famille

    Fabacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à fruits décoratifs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Palme ou parasol
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 2 m
  • Largeur à maturité

    1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1 à 3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Sesbania comprend environ 60 espèces de la famille des Fabacées, sous-famille des Papilionacées, réparties sur tous les continents. Le flamboyant de Hyères (Sesbania punicea) est cependant la seule espèce diffusée en région tempérée pour son intérêt ornemental. Il s'agit d'un petit arbre originaire d'Argentine, Uruguay, Paraguay et Brésil, cultivé en pleine terre sur le pourtour méditerranéen et dans le sud-ouest de la France. La culture en pot en tant que plante d'orangerie ou comme annuelle est réalisable partout ailleurs. L'espèce s'est propagée dans certaines parties de l'Afrique, d'Amérique du Sud et sur la côte sud des États-Unis. Elle forme des fourrés denses dans les endroits marécageux et dans les zones perturbées.

Le flamboyant de Hyères offre un port souple en parasol mais ne dépasse guère 2,50 m de haut. Sa croissance est fulgurante et la floraison intervient souvent la première ou seconde année du semis. Les tiges grêles portent des feuilles composées alternes, de 6 à 10 cm de long, comportant un nombre de folioles pairs. Ce feuillage léger vert franc persiste en région subtropicale sèche chaude tandis qu'il chute sous nos latitudes. Notez que les feuilles se replient sur elles-mêmes le soir comme chez beaucoup de Fabacées.

Le Sesbania forme dès le début de l'été de courtes grappes de fleurs d'un beau orange non agressif à l'œil qui se renouvellent jusqu'en fin d'automne en climat doux. Les corolles rappelant la glycine, sont munies des 5 pétales typiques des Papilionacées. L'espèce tripetii parfois différenciée de punicea possède une teinte vermillon plus vive.

Les fruits sont des gousses de 10 cm à 4 arêtes longitudinales s'ouvrant en deux à maturité. La fructification se joint à la floraison au cours de l'été arborant des grappes de gousses vert fluo plus ou moins nuancées de rouge avant de se lignifier. Elles persistent sur les rameaux durant tout l'hiver émettant un bruit de grelot lorsqu'on les secoue. Le nom anglais rattlebox évoque ce bruit de hochet. Les nombreuses graines beiges en forme de rein, de 5 mm sont libérées au printemps.

Toutes les parties de la plante sont toxiques mais les graines en particulier. Celles-ci possèdent un tégument imperméable qui leur permet d'être transportées par l'eau avant de germer.

Sesbania est un terme persan transmis par l'arabe saysaban. Le taxon originel fut créé par Antonio Jose Cavanilles (1745-1804) puis modifié par George Bentham en 1859 dans son ouvrage Flora brasilensis 15 (1A). Cependant les noms seseban (1677) et sesban (1701) existaient déjà. Punicea vient du latin et signifie « pourpre ».

Les Sesbania sont réputés pour leur croissance extrêmement rapide mais surtout d'un point de vue agronomique pour leur très forte affinité avec les bactéries de type Rhizobium qui leur permettent de fixer l'azote de l'air avec des taux de 500 à 600 kg d'azote/ha/an. Les racines présentent ainsi de nombreux et grands nodules abritant les bactéries. L'espèce africaine S. sesban s'utilise comme engrais vert surtout en Asie du Sud. Plusieurs études ont montré que le Sesbania enfoui dans le sol apporte 80 à 120 kg d'azote au bout de 90 jours (Dargan et al, 1975 ; Bhardwaj et al., 1981). Les espèces sesban ainsi que bispinosa ont permis de réhabiliter des terres salées, des sols sodiques ou des sites d'exploitation minière et d'excavation. S. rostrata originaire de l'Afrique de l'Ouest tropicale a la particularité de fixer l'azote au niveau des racines, chose courante, mais aussi au niveau des feuilles et des tiges.

Espèces et variétés de Sesbania

Espèce ornementale

Flamboyant de Hyères, sesbanie grenade (Sesbania punicea, syn. Sesbania tripetii)

Espèce ornementale Flamboyant de Hyères, sesbanie grenade (Sesbania punicea, syn. Sesbania tripetii)
  • Végétation : Petit arbre jusqu'à 2,50 m de haut à port souple et tiges grêles. Feuilles composées paripennées de 7 à 17 cm de long, vert franc. Composées de 7 à 16 paires de folioles de 2,5 cm de long.
  • Fleurs et fruits : Grappes de fleurs d'un beau orange tout l'été. Corolle mesurant 1,25 à 2,5 cm. Gousses brunes légèrement ondulées de 7 à 10 cm, à 4 ailes, contenant 3 à 9 graines beiges.
  • Qualités : La rusticité tourne autour de -7 °C, voire plus lorsque l’arbuste a quelques années. Facile à cultiver avec un très bel effet exotique. Croissance très rapide.

Espèce utilitaire

Sesbania sesban (syn. S. aegyptica)

Espèce utilitaire Sesbania sesban (syn. S. aegyptica)
  • Végétation : Petit arbre jusqu'à 8 m de haut à vie brève. Tiges pubescentes parfois glabres. Feuilles de 2 à 18 cm de long comportant 6 à 27 paires de folioles de 26 mm de long sur 5 mm de large. Stipules étroits triangulaires jusqu'à 7 mm velus.
  • Fleurs et fruits : Grappes de 2 à 20 fleurs jaunes jusqu'à 20 cm de long. Longues gousses cylindriques de 20-30 cm de long sur 2 à 5 mm de diamètre. Graines mouchetées vert olive ou brunes de 3-4 mm.
  • Qualités : Natif d'Afrique et naturalisé en Asie et Australie. Croissance rapide. Tolère de légères gelées (-1 °C). Pousse dans une large gamme de sols sableux à argileux ainsi que dans les sols salins.

Plantation du Sesbania

Plantation du <em>Sesbania</em>

Où le planter ?

La rusticité est de -6 à -8 °C, voire plus lorsque l'arbuste a quelques années. Il repart assez souvent de la base formant alors une cépée. En zone de climat doux, il est possible de constituer de véritables haies entretenues par les semis successifs. Il est cependant recommandé d'hiverner les jeunes sujets à l'intérieur sous un châssis ou dans une serre la première année afin de planter des sujets robustes au printemps. La floraison intervient alors souvent dans la saison qui suit.

Plantez le sesbania au soleil en sol meuble plutôt pauvre acide à calcaire. Une situation sous un avant-toit qui reçoit peu de pluie en hiver lui convient parfaitement même si le sol est pauvre et sec en été. Le sesbania apprécie les sols humides lorsque le climat est chaud mais sous nos latitudes, il est préférable de le cultiver en sol bien drainé, voire sec, notamment durant l'hiver. Sa tolérance à la sécheresse est équivalente de celle de l'arbousier.

Quand planter le Sesbania ?

Au printemps de préférence.

Comment le planter ?

Plantez des plants élevés en conteneurs car la reprise est meilleure.

Ameublissez le sol et ajoutez du sable si le sol n'est pas suffisamment drainant. Il est inutile de l'enrichir car la plante capte l'azote de l'air et se contente d'un sol pauvre. Positionnez la motte de manière à ce que le collet affleure puis arrosez copieusement le pied.

Lorsque vous transplantez de jeunes plants en racines nues, il n'est pas rare que le feuillage montre des signes des stress durant les premiers jours qui suivent.

Pour obtenir un arbuste plus fourni, plantez plusieurs plants ensemble.

La culture en pot nécessite de fréquents rempotages car l'arbuste développe un système racinaire profond. Elle n'est donc pas conseillée sur le long terme d'autant plus que l'obtention de nouveaux plants adultes est très facile à partir des graines. Utilisez un terreau léger mélangé à du sable pour le rempotage.

Culture et entretien du Sesbania

Culture et entretien du <em>Sesbania</em>

Les jeunes sujets issus d'une germination vraiment facile sont à protéger du froid la première année lorsque la température descend en dessous de 0 °C.

Les extrémités de rameaux sont souvent noircies par le froid mais une taille des bois morts au printemps suffit à redorer son allure.

Du fait de sa longue racine pivotante, le Sesbania a l'avantage de supporter la sécheresse du sol comme de l'air. Une fois installé, il n'est pas nécessaire d'arroser mais le maintien d'un sol frais prolonge la durée de la floraison.

En pot, arrosez-le régulièrement avant que le feuillage ne flétrisse.

Taille du Sesbania

Quand tailler ?

En mai-juin.

Comment tailler ?

Coupez les bois morts noircis qui apparaissent souvent en extrémité de pousse, le bois n'ayant pas eu le temps de bien se lignifier avant l'arrivée de l'hiver.

Il est possible de tailler en cours de saison les branches gênantes mais la taille n'est pas indispensable même pour stimuler la remontée des fleurs.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucune maladie ni parasite graves n'est observé. Il arrive que le feuillage soit jaunâtre au printemps mais il verdit par la suite.

Le feuillage est parfois attaqué par l'oïdium qui entraîne une poussière blanchâtre sous les feuilles.

Multiplication du Sesbania

Multiplication du <em>Sesbania</em>

Il n'est pas rare d'observer des semis naturels de Sesbania au printemps suivant. En région fraîche, pensez à les rempoter pour les mettre à l'abri durant le premier hiver.

Quand semer ?

Au printemps.

Comment semer ?

Remplissez une terrine d'un mélange de terreau et de sable. Poncez légèrement les graines pour favoriser l'imbibition.

Enterrez les graines de 1 cm de terre et arrosez.

Placez la terrine au chaud derrière une fenêtre ou à l'extérieur si le printemps est clément. La floraison intervient au bout de 3 mois en conditions favorables sinon l'année qui suit.

Conseils écologiques

Le genre Sesbania possède une grande importance écologique notamment dans les pays africains victimes d'un appauvrissement des sols et d'une déforestation galopante. Il fournit de gros volumes de bois de feu grâce à sa croissance rapide, supporte bien la sécheresse et pousse même dans des sols dégradés. Par ailleurs, il enrichit le sol en azote grâce aux symbioses racinaires avec des bactéries capables de fixer l'azote de l'air et sert de culture intercalaire ou d'engrais vert après enfouissement.

Cependant l'espèce punicea est plutôt considérée comme une peste végétale notamment en Floride où elle forme des fourrés denses dans les zones humides et au bord des rivières allant jusqu'à ralentir le débit et affecter la qualité de l'eau.

Un peu d'histoire…

Sesbania sesban connaît une longue histoire en Inde où l'on a rapidement compris l'intérêt de l'utiliser comme support pour le poivre noir, la vigne, les Cucurbitacées, le bétel (Piper betle) mais aussi comme arbre d'ombrage pour les plantations de caféiers et de curcuma. Il sert aussi de culture intercalaire entre des bandes de maïs, de haricots, de coton… Les feuilles riches en protéines sont récoltées ou directement pâturées par les ovins et bovins tandis que le bois sert à cuisiner après avoir été transformé en charbon.

À Java, dans les années 1930, on incitait les mères allaitantes à manger les gousses et boutons de fleurs de S. sesban, S. bispinosa et grandiflora pour stimuler la sécrétion de lait (Ochse, 1931). Cet effet galactogène est rapporté également au Kenya où l'on nourrissait les bovins avec du fourrage de S. sesban dénommé « l'arbuste de lait » vers 1950 (Brown, 1954).

Les Indiens de la région de Yuma en Arizona se servaient de la fibre résistante à la pourriture de Sesbania herbacea pour réaliser les filets de pêche et les lignes pendant de nombreux siècles (Parker, 1972) tandis qu'en Asie du Sud-Est, les indigènes employaient S. bispinosa (Sircar, 1948). Ce dernier possède des fibres plus résistantes que le jute qui pourraient servir à fabriquer des cordages dans la marine d'après Townsend (1973).

Les fleurs de S. grandiflora sont consommées en Asie du Sud-Est, crues ou légèrement cuites à la vapeur après avoir ôté le calice et pistil, dans les soupes, salades ou comme légume d'accompagnement. Les feuilles sont également consommées comme légume, mélangées à d'autres légumes-feuilles du fait de leur amertume, ou avec des oignons et du lait de coco au Sri Lanka.

Beaucoup d'espèces de Sesbania contiennent de la gomme proche de la gomme arabique (cf note) et des mucilages (polysaccharides complexes) utilisables dans l'industrie alimentaire et autres (papier, textiles, peintures…).

Les usages médicinaux sont nombreux, l'extrait de S. grandiflora est astringent (soigne les fièvres et blessures, les congestions nasales…). La racine et le cataplasme de feuilles fraîches de S. sesban soulagent piqûres de scorpion, furoncles, abcès, œdèmes tandis que le mélange de graines agit sur la diarrhée et le flux menstruel excessif. Les feuilles sont vermifuges contre les ténias et ascaris. La consommation de fleurs pendant 3 jours au cours des menstruations aurait un effet contraceptif et abortif dans la culture indienne (effet partiellement démontré sur des souris par Pakrashi et al. en 1975). Le peuple Haya en Tanzanie traite de nombreuses maladies (gonorrhée, syphilis, maux de gorge, maladie de pian, jaunisse (Watt et Breyer - Brandwijk, 1962) avec le mélange de racines, écorces et feuilles.

La sesbanine est une substance isolée sur S. drummondii (Garmon, 1983) qui possède une action anti-tumorale. Des recherches sont en cours pour arriver à la synthétiser, la quantité extraite des graines étant très faible.

Note : Burkill en 1935 considérait que la gomme arabique extraite de l'Acacia senegal pourrait être remplacée par la gomme issue de l'écorce des Sesbania sesban, formosa et S. grandiflora.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides