Enkianthus

Enkianthus en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Enkianthe, Andromède campanulée

  • Nom(s) latin(s)

    Enkianthus

  • Famille

    Éricacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Massif ou bordure Haie Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Enkianthus comporte une dizaine d'espèces d'arbrisseaux ou petits arbres, originaires de Chine, du Japon et d'Asie du Sud-Est dont la plupart sont caducs. Ces Éricacées aux petites fleurs campanulées, sont beaucoup moins répandues que l'azalée, le rhododendron ou l'andromède mais s'associent pourtant merveilleusement aux massifs de terre de bruyère. L'espèce la plus cultivée, Enkianthus campanulatus est originaire du Japon au nord de Honshu et sud-est d'Hokkaïdo ainsi que du sud de la Chine.

L'arbuste caducifolié doté d'une croissance lente présente un port plutôt étroit mais ouvert atteignant 2,50 à 5 m de haut sur 2 de large. Les feuilles alternes, de forme elliptique (obovales), regroupées à l'extrémité des pousses ont un limbe membraneux vert mat avec des nervures poilues au revers et parfois même sur le dessus. À l'automne, elles offrent un contraste saisissant en prenant de splendides teintes rouge et or avant de chuter.

Les nombreuses grappes de fleurs munies d'un long pédicelle paraissent en mai-juin au bout de rameaux courts situés sous l'éventail que forment les feuilles. Chez certaines espèces l'éclosion se fait avant la feuillaison. Elle dure environ 3 semaines. Les sépales verts, fins et pointus au nombre de 5 sont persistants. La corolle est formée de 5 pétales soudés se terminant par 5 lobes courts, réfléchis (retournés) chez certaines espèces. Les clochettes de 8 à 12 mm de long arborent un coloris original crème veiné de rouge cramoisi, plus vif au niveau des lobes. La forme sauvage Enkianthus palininii présente des corolles plus rouges. La corolle referme 10 étamines et un ovaire à 5 loges. Les fleurs qui dégagent un léger parfum sont pollinisées par les guêpes.

Les fruits forment des capsules ovoïdes crème puis brun acajou d'où sort le pistil aussi long que la capsule et qui persistent l'hiver. Ils contiennent quelques graines ailées mûres en fin d'été.

Le terme Enkianthus est formé des mots grecs enkios, élargi et anthos, la fleur pour indiquer que la fleur est gonflée.

Espèces et variétés d'Enkianthus

Andromède campanulée, enkianthe campanulée (Enkianthus campanulatus, syn. Andromeda campanulata)

Espèce type

Andromède campanulée, enkianthe campanulée (Enkianthus campanulatus, syn. Andromeda campanulata) Espèce type
  • Végétation : Arbuste dressé caduc jusqu'à 5 m sur 2 de large à rameaux verticillés. Feuilles elliptiques de 4-5 cm, vert terne, très finement dentées, à court pétiole. En automne, les feuilles virent au jaune orangé à rouge brillant et les rameaux sont rougeâtres.
  • Fleurs et fruits : Floraison en mai-juin. Clochettes pendantes de 8-12 mm, crème rayée de rouge au bout d'un pédicelle pubescent de 2 cm. Fleurs réunies en corymbes par 7 à 15.
  • Qualités : Originaire de Honshu (rare dans le sud-est) et du sud-est d'Hokkaïdo. Résiste à -21 °C. Espèce la plus cultivée avec ses différentes formes et cultivars.

Enkianthe campanulée de Palibin (Enkianthus campanulatus var. palibinii)

Enkianthus Enkianthe campanulée de Palibin ( Enkianthus campanulatus  var.  palibinii )
  • Végétation : Arbuste de 2,50-4 m sur 2-3 m de large. Feuilles de 5 cm. Rameaux rougeâtres. Feuillage orange en automne.
  • Fleurs et fruits : Fleurs d'un rouge plus intense et un peu plus grandes que l'espèce type, en avril-mai.
  • Qualités : Forme sauvage du centre de Honshu. Croissance moyenne.

'Red Bell'

Enkianthus 'Red Bell'
  • Végétation : Beau feuillage d'automne rouge et ocre.
  • Fleurs et fruits : Clochettes rouges veinées de blanc.
  • Qualités : Sélection américaine.

'Victoria'

Andromède campanulée, enkianthe campanulée (Enkianthus campanulatus, syn. Andromeda campanulata) 'Victoria'
  • Végétation : Arbuste de 2 m sur 1,50 m, jusqu'à 4-5 m en tous sens. Feuilles vert terne de 6 cm, rouge à l'automne.
  • Fleurs et fruits : Fleurs roses à rouge foncé en mai-juin.
  • Qualités : --

Enkianthus cernuus

Espèce type

Enkianthus cernuus Espèce type
  • Végétation : Arbrisseau caduc de 3 m. Feuilles alternes obovales.
  • Fleurs et fruits : Grappes de clochettes blanches plus petites que chez campanulatus.
  • Qualités : Des forêts montagneuses du sud du Japon. Résiste à -21 °C.

Enkianthus cernuus f. rubens

Enkianthus  Enkianthus cernuus f. rubens
  • Végétation : Comme l'espèce type.
  • Fleurs et fruits : Clochettes bien rouges rappelant les grappes de groseilles.
  • Qualités : Comme l'espèce type.

Enkianthus chinensis (syn. E. brachyphyllus, Bodinierella cavalerie, Zenobia cerasiflora)

Espèce type

Enkianthus chinensis (syn. E. brachyphyllus, Bodinierella cavalerie, Zenobia cerasiflora) Espèce type
  • Végétation : Arbrisseau de 3 à 8 m de haut à rameaux glabres. Feuilles caduques glabres de 1,50 × 1,50-2,50 cm à nervure centrale bien marquée.
  • Fleurs et fruits : Floraison en mai-juin en clochettes de 7-10 mm, jaunes veinés de rose, à lobes réfléchis. Rachis de 10 à 20 fleurs mesurant 3 à 7 cm. Pédicelles de 15-30 mm. Capsules tournées vers le ciel entre juillet et septembre.
  • Qualités : Originaire de l'ouest de la Chine (Hubei, Sichuan, Yunnan, Anhui, Fujian, Guangdong, Guizhou, Guangxi, Hunan, Jiangxi, Zhejiang) et du nord-est de la Birmanie entre 900 et 2 000 m en forêt ou sur les rochers.

Enkianthus perulatus

Espèce type

Enkianthus perulatus Espèce type
  • Végétation : Arbuste à tronc court, de croissance très lente, atteignant 2 à 2,50 m en tous sens. Feuillage large et dense, glabres mais à marges ciliées, d'un rouge luisant à l'automne.
  • Fleurs et fruits : Fleurs en forme d'urnes blanc pur ou blanc verdâtre à texture cireuse, portées par de longs pédicelles blancs. Corolle formant un goulot d'étranglement en extrémité. Floraison diffuse au niveau des rameaux.
  • Qualités : Originaire du Japon. Port élégant et croissance très lente, idéal dans un petit jardin abrité et très frais.

'Compacta'

Enkianthus 'Compacta'
  • Végétation : Forme naine de 60 cm en tous sens.
  • Fleurs et fruits : Comme l'espèce type.
  • Qualités : Idéal pour une culture en pot. Convient en bonsaï et se plie à une taille en nuage.

Enkianthus pauciflorus

Espèce type

Enkianthus Espèce type
  • Végétation : Arbrisseau de 1 à 3 m. Rameaux légèrement velus. Feuilles glabres elliptiques serrulées, de 1,50-3 cm de long sur 1 cm de large, à pétiole ailé.
  • Fleurs et fruits : En mai, fleurs solitaires rarement par paire en forme d'urne de 8 mm, jaune rayé de rouge, ou rouge, à lobes réfléchis. Capsules de 3-5 mm à pédoncule récurvé de 1 cm, de juin à octobre.
  • Qualités : Originaire de Chine (Sichuan, Yunnan) dans les fourrés alpins et les falaises humifères entre 3 000-3 700 m.

Plantation de l'Enkianthus

Plantation de l'<em>Enkianthus</em>

Où le planter ?

La plupart des espèces sont très rustiques, capables de supporter jusqu'à -21 °C. Elles apprécient les bois humides aussi placez-les en situation abritée à mi-ombre. Évitez l'ombre opaque. Le plein soleil est supporté si le sol est suffisamment humide durant l'été.

Vous pouvez les planter aussi bien dans un bac que dans une rocaille car la croissance est lente. Cependant, il existe des cultivars compacts qui conviennent mieux à cet usage.

N'hésitez pas à introduire l'Enkianthus dans les massifs de terre de bruyère. Sa présence à l'automne illumine véritablement ces massifs d'arbustes souvent persistants et de tons vert sombre tandis que les clochettes fines aux teintes camaïeux allègent le décor avec élégance.

Quand planter l'Enkianthus ?

De préférence à l'automne.

Comment le planter ?

Constituez un sol humifère et acide pas trop fertile comme vous le feriez pour un rhododendron. Ajoutez de la tourbe ou de la terre de bruyère au besoin et paillez copieusement au moment de la plantation.

Attention : ces plants ont besoin malgré tout besoin d'un sol bien drainé, plantez sur butte si le sol est noyé l'hiver.

Comment planter l'Enkianthus en pot ?

En pot, utilisez un mélange de terre de bruyère et de terreau pas trop riche ou constituez un mélange de 25 % de tourbe, 50 % de terre de bruyère et 25 % de terre de votre jardin.

Culture et entretien de l'Enkianthus

Culture et entretien de l'<em>Enkianthus</em>

Au printemps, apportez une poignée de sang desséché et recouvrez la souche d'un important paillage d'écorces de pin ou de fougères séchées pour un bon maintien de l'humidité.

Ôtez les fleurs fanées si nécessaire.

Dans les sols calcaires, il est conseillé d'apporter régulièrement de la terre de bruyère ou de la tourbe au pied et de l'anti-chlorose pour éviter que le feuillage jaunisse. Un paillage constitué d'écorce ou d'aiguilles de pin permet d'acidifier le sol.

Taille de l'Enkianthus

La taille n'est pas recommandée car elle risque d'anéantir la floraison. Ôtez simplement les branches mortes ou gênantes et préférez des variétés de faible croissance si vous craignez que l'arbuste ne prenne trop d'ampleur.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucun parasite n'est signalé.

Multiplication de l'Enkianthus

Multiplication de l'<em>Enkianthus</em>

autan/CC BY NC ND 2.0/Flickr

La multiplication peut se faire par semis s'agissant d'une espèce type ou par bouturage.

Semis

Au printemps ou en été, semez en serre froide dans de la tourbe ou du terreau sableux.

Bouturage

Réalisez des boutures à talon pour plus de succès. En été, prélevez des rameaux assez courts plutôt à la base et à l'intérieur de l'arbuste.

Ôtez les feuilles du bas en coupant le pétiole et recoupez le limbe des 2 feuilles conservées en extrémité de bouture.

Enterrez les boutures au ¾ et placez-les à l'étouffée dans un endroit chaud, piquées dans un mélange de tourbe et de terreau.

Conseils écologiques

L'Enkianthus est un très bel arbuste recommandé en Nouvelle-Angleterre par l'Université du New Hampshire Cooperative Extension et par les pépinières du Massachusetts pour remplacer notamment le fusain ailé (Euonymus alatus) et l'épine-vinette du Japon (Berberis thunbergii), des arbustes asiatiques aux couleurs automnales flamboyantes qui malheureusement possèdent un caractère invasif aux États-Unis. On ne connaît pas d'ennemis à cet arbuste de toute beauté qui par ailleurs séduit les bourdons habitués à butiner les myrtilles de la même famille.

Un peu d'histoire…

L'Enkianthus forme un genre proche du Zenobia et du Pieris. Il s'en distingue par le nombre de graines ailées contenues dans la capsule.

Enkianthus campanulatus (Miq.) G.Nicholson fut décrit comme son nom complet l'indique par le botaniste anglais George Nicholson (1847-1908) en 1884 dans son dictionnaire The Illustrated Dictionary of Gardening, p 510 où sont décrites 4 espèces : campanulatus, japonicus (syn. probable d'E. perrulatus), himalaicus (syn E. deflexus) et quinqueflorus. Le nom entre parenthèses (Miq) fait référence à Friedrich Anton Wilhelm Miquel (1811-1871), botaniste allemand qui voyagea peu mais s'intéressa à la taxonomie des plantes de l'Empire allemand, nommant ainsi près de 7 000 taxons.

Ivan Vladimirovitch Palibin (1872-1949) qui a donné son nom à la forme rouge de Enkianthus campanulatus est un botaniste russe spécialisé dans la flore du nord de la Chine, de Corée, du Japon, du Caucase et des Balkans et auteur notamment d'une flore de la Mongolie.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides