Selaginella

Selaginella en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Selaginelle

  • Nom(s) latin(s)

    Selaginella

  • Famille

    Sélaginellacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,15 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Entrée Salon/Cuisine Salle de bain Serre chaude Serre tempérée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Selaginella fait partie de la famille des Sélaginacées. Il est composé de plusieurs centaines d'espèces vivaces rhizomateuses, majoritairement originaires de forêts vierges tropicales. Les sélaginelles proposées dans le commerce sont cultivées comme plantes d'intérieur, de serre chaude ou de véranda, car elles sont gélives. Elles peuvent garnir des potées, des suspensions, des morceaux de bois ou des terrariums qui leur offrent les conditions d'humidité élevées et constantes, indispensables à leur culture. Leur croissance est plutôt lente.

Les sélaginelles sont appréciées pour leur feuillage persistant et dense très décoratif qui évoque les fougères ou les mousses. Certaines espèces possèdent un port prostré et tapissant tandis que d'autres présentent des tiges érigées couvertes de minuscules feuilles assez rigides ressemblant à des petites écailles.

Espèces et variétés de Selaginella

Sélaginelle sans pied (Selaginella apoda)

Espèce type

Sélaginelle sans pied (Selaginella apoda) Espèce type
  • Floraison : Pas de fleurs.
  • Végétation : H : 10 cm. Vert clair.
  • Qualités : Tapissante. Évoque la mousse.

Lycopode des jardiniers (Selaginelle kraussiana)

Espèce type

Lycopode des jardiniers (Selaginelle kraussiana) Espèce type
  • Floraison : Pas de fleurs.
  • Végétation : H : 3 à 5 cm. Tiges rampantes vert vif.
  • Qualités : Croissance rapide. Très ramifiée. Bel effet couvre-sol.

'Aurea'

Selaginella 'Aurea'
  • Floraison : Pas de fleurs.
  • Végétation : Comme le type avec un feuillage vert doré.
  • Qualités : Couvre-sol doré.

Selaginella martensii

Espèce type

Selaginella martensii Espèce type
  • Floraison : Pas de fleurs.
  • Végétation : H : 15 cm. Port rampant. Racines aériennes. Végétation ramifiée, érigée puis retombante. Vert vif brillant.
  • Qualités : Évoque une fougère.

'Variegata'

Selaginella 'Variegata'
  • Floraison : Pas de fleurs.
  • Végétation : Comme le type avec un feuillage panaché de blanc.
  • Qualités : Très décorative.

Selaginella pallescens (syn. S. emmeliana)

Espèce type

Selaginella pallescens (syn. S. emmeliana) Espèce type
  • Floraison : Pas de fleurs.
  • Végétation : H : 15 cm. Végétation ramifiée et érigée. Feuillage vert pâle marqué de crème.
  • Qualités : Évoque une fougère.

Selaginella uncinata

Espèce type

Selaginella uncinata Espèce type
  • Floraison : Pas de fleurs.
  • Végétation : H : < 5 cm. Tiges souples, rampantes. Feuillage vert vif qui se teinte de jaune rosé ou de bleu-violet en vieillissant.
  • Qualités : Coloris peu commun. Extra en suspension avec son port rampant.

Plantation de la Selaginella

Plantation de la <em>Selaginella</em>

Où la planter ?

Cultivez-la sur un substrat terreux ou un grand morceau d'écorce. Offrez-lui un emplacement modérément lumineux, pas trop sombre sinon la croissance est ralentie et le feuillage devient pâlot. Une exposition trop lumineuse peut faire se dessécher puis noircir les extrémités des frondes.

La température idéale se situe entre 14 et 20 °C. Le froid fait noircir le feuillage et les rameaux, tandis que trop de chaleur fait se dessécher toute la plante.

L'hygrométrie doit être élevée sous peine de voir le feuillage brunir et sécher. Évitez la proximité des sources de chaleur.

Quand planter la sélaginelle ?

Comme la majorité des plantes d'intérieur, l'achat et la plantation peuvent s'effectuer toute l'année. En hiver, évitez les courants d'air froid lors de l'achat.

Comment la planter ?

Installez-la dans un contenant poreux, de type terre cuite. Inutile de choisir un pot profond, car l'enracinement est superficiel. Utilisez un substrat léger et aéré composé majoritairement de tourbe (bon terreau plantes vertes) allégé d'un tiers de sphaigne ou de substrat pour orchidée. La culture sur des billes d'argiles ou de la pouzzolane est également possible.

Culture et entretien de la Selaginella

Culture et entretien de la <em>Selaginella</em>

Arrosage

Arrosez régulièrement pour maintenir un substrat humide toute l'année. Si l'atmosphère de la pièce est trop sèche et nécessite des arrosages trop fréquents, placez la Selaginella dans une bouteille en verre ou un aquarium fermé.

Vaporisez au printemps et en été avec de l'eau non calcaire (eau de pluie à température ambiante) pour augmenter l'hygrométrie et dépoussiérer le feuillage.

Placez sur un plateau de billes d'argile tenues mouillées pour augmenter l'hygrométrie.

Fertilisation

Encouragez la croissance par des apports d'engrais deux fois par mois de mai à septembre. Utilisez un engrais spécial plantes vertes et divisez par 2 la dose recommandée par le fabriquant.

Rempotage

Rempotez tous les deux ou trois ans, au printemps, selon le développement de la sélaginelle. Surfacez dans l'intervalle. Profitez-en pour nettoyer avec des ciseaux les parties mortes, noircies ou abîmées.

Maladies, nuisibles et parasites

En atmosphère confinée, le substrat de la sélaginelle peut être parasité par des mouches blanches.

Méfiez-vous des limaces et des escargots, friands du feuillage, lorsque la sélaginelle est cultivée en serre.

Multiplication de la Selaginella

Multiplication de la <em>Selaginella</em>

La sélaginelle se multiplie facilement et rapidement par bouturage et par division. La multiplication par semis des spores est réservée aux professionnels.

Bouturage

Prélevez au printemps des petits tronçons de tiges de quelques centimètres et enterrez leur base sous 2 cm de terreau de bouturage. Placez au chaud et maintenez le terreau humide. L'enracinement prend moins d'un mois.

Division

Le printemps est la période idéale pour diviser en plusieurs fragments la sélaginelle munis chacun d'au moins un rhizome.

Conseils écologiques

La culture en bonbonne de verre est parfaitement adaptée aux plantes d'intérieur nécessitant une hygrométrie élevée et poussant lentement comme la sélaginelle mais aussi les bégonias, les fougères, les capillaires ou les saintpaulias. Le fond de la bouteille sera couvert d'un lit de billes d'argile puis d'une couche de quelques centimètres de terreau. Introduisez les plantes (des boutures ou des végétaux proposés en tout petits godets en jardinerie pour une somme modique) à l'aide de longues baguettes. Hydratez le « jardin miniature » en faisant couler l'eau (de pluie de préférence) le long de la paroi de verre. Profitez-en pour nettoyer les projections éventuelles de terreau. Fermez hermétiquement la bonbonne et laissez vivre les végétaux en autarcie. Intervenez seulement pour ôter les feuillages abîmés ou enlever une plante trop envahissante.

Un peu d'histoire…

Le nom générique Selaginella est une abréviation latine signifiant petit Selago. Selago était le nom générique que Pline l'ancien (23-79), auteur de l'Histoire naturelle, donnait à certains conifères. Ce nom Selago a ensuite servi à désigner les lycopodes (Lycopodium). On pensait alors que les sélaginelles étaient des petits lycopodes d'où Selaginella.

C'est le naturaliste français Ambroise Marie François Joseph Palisot, baron de Beauvois (1752-1820), un spécialiste de la reproduction des mousses, qui a caractérisé le premier le genre Selaginella.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides