Lysimaque

Lysimaque en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Lysimaque, Chasse-bosse

  • Nom(s) latin(s)

    Lysimachia

  • Famille

    Primulacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante de bassin ▶ Hélophytes (pieds dans l'eau) | Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 1,50 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    2 à 4 pieds/m²
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Lysimachia comprend environ 150 espèces de vivaces ou d'arbustes originaires des régions subtropicales (Afrique du Sud) et des zones tempérées de l'hémisphère nord, de l'Asie à l'Europe. Ces plantes de la famille des Primulacées (ou Myrsinacées selon la classification) poussent au bord de l'eau, dans les prairies humides… Environ une dizaine d'espèces sont cultivées dans nos jardins.

Admirables plantes de massif frais donnant une floraison abondante, les lysimaques cultivées sont des plantes aux aspects très variés selon les espèces. Elles forment des touffes dressées ou rampantes, hautes de 5 cm à 1,20 m, aux feuilles caduques simples, lancéolées plus ou moins larges ou rondes, qui peuvent être vert foncé, vert grisé ou bleuté, dorées, pourpres ou panachées, et dont certaines prennent de magnifiques couleurs en automne.

À la fin de l'hiver, parfois très tôt dans la saison, les jeunes pousses apparaissent sous forme de rosettes à la surface du sol.

À partir de mai et jusqu'à la fin de l'été, les fleurs étoilées, jaunes, blanches ou rouges s'épanouissent, solitaires, en longs épis ou en verticilles à l'aisselle des feuilles.

Vivace vigoureuse et rustique (jusqu'à -28 °C et plus) au développement rapide, la lysimaque est dotée d'une souche rhizomateuse traçante qui peut se révéler envahissante en conditions favorables. Facile à cultiver, elle ne demande qu'une seule chose : de l'humidité. Elle s'adapte à tous les sols.

Facile à cultiver, la lysimaque l'est tout autant à associer, tant qu'elle côtoie des plantes aussi vigoureuses qu'elle. En terrain humide ou en bord de pièce d'eau, accompagnez-la de renouée, de salicaire, d'hostas, de ligulaire, d'astilbe

La lysimaque de Chine 'Firecracker' sera mise en valeur en compagnie d'euphorbe, d'alchémille ou, pour un effet contrasté, en arrière-plan de l'armoise 'Powis Castle'.

La lysimaque pourpre est idéale en bordure de massif, entre les dalles d'une allée ou dans une rocaille fraîche, en compagnie de phlox, de sauge, de monarde.

La lysimaque nummulaire est un excellent couvre-sol, tant au pied de vivaces ou d'arbustes que dans un pot, qu'on peut également utiliser en suspension. Excellente pour couvrir les berges et les bords d'un bassin, elle supporte une immersion jusqu'à 5 ou 10 cm, pourvu que ses feuilles puissent gagner la surface.

La grande lysimaque est idéale pour obtenir un effet de masse dans un jardin sans entretien, sa végétation dense en fait un excellent couvre-sol et un fixateur de berges efficace. Elle est notamment utilisée pour naturaliser les grands espaces.

Plante tinctoriale, sa fleur colore la laine en jaune et les cheveux en blond ; tandis que la partie souterraine (rhizome) fournit une teinture brune.

En phytothérapie, elle a également des propriétés astringentes et vulnéraires, d'où son nom de chasse-bosse.

On fait de superbes bouquets avec toutes les lysimaques qui ont de hautes tiges.

Espèces et variétés de lysimaque

Lysimaques caduques à fleurs jaunes

Lysimaque ciliée (Lysimachia ciliata 'Firecracker')

Lysimaques caduques à fleurs jaunes Lysimaque ciliée (Lysimachia ciliata 'Firecracker')
  • Floraison : De juin à août, fleurs solitaires à l’aisselle des feuilles, légèrement pendantes, jaunes.
  • Végétation : Hauteur : 0,80 à 1,20 m × largeur 0,60 m. Touffe élancée aux tiges souples. Feuillage lancéolé couleur chocolat, prenant de belles colorations automnales.
  • Qualités : Originaire d'Amérique du Nord.

Lysimaque nummulaire, herbe-aux-écus (Lysimachia nummularia)

Lysimaques caduques à fleurs jaunes Lysimaque nummulaire, herbe-aux-écus (Lysimachia nummularia)
  • Floraison : De mai à juillet, fleurs solitaires en coupe jaune vif, à l'aisselle des feuilles.
  • Végétation : Hauteur : 0,05 à 0,10 m × largeur illimitée. Plante tapissante, petites feuilles rondes vert brillant, semi-persistantes. La variété 'Aurea' présente un lumineux feuillage doré.
  • Qualités : Origine : Europe, Caucase. Peut se planter en berge de bassin. Ses feuilles flottent sur l'eau. Peut vite devenir envahissante.

Lysimaque ponctuée (Lysimachia punctata)

Lysimaques caduques à fleurs jaunes Lysimaque ponctuée (Lysimachia punctata)
  • Floraison : De juillet à septembre, fleurs en coupe jaune d’or, groupées à l’aisselle des feuilles sur la moitié supérieure des tiges.
  • Végétation : Hauteur : 0,80 à 1 m × largeur 0,60 m. Vigoureuse touffe dressée. Feuillage clair, légèrement duveteux. 'Alexander', variété panachée de crème, aux jeunes feuilles roses.
  • Qualités : Origine : Europe, Turquie. Espèce particulièrement robuste, supporte un sol un peu sec. Peut se révéler un peu envahissante, mais la variété 'Alexander' l'est moins.

Chasse-bosse, lysimaque commune, grande lysimaque (Lysimachia vulgaris)

Lysimaques caduques à fleurs jaunes Chasse-bosse, lysimaque commune, grande lysimaque (Lysimachia vulgaris)
  • Floraison : En juillet-août, fleurs jaune vif marquées de rouge orangé au centre, groupées en panicules feuillées de forme pyramidale.
  • Végétation : Hauteur : 1 à 1,20 m × largeur 0,80 à 1 m. Port dressé et ramifié. Feuilles lancéolées vert vif.
  • Qualités : Origine : Europe, Asie occidentale. S'étend rapidement. Propriétés médicinales et tinctoriales.

Lysimaques caduques à fleurs blanches

Lysimachia barystachys

Lysimaques caduques à fleurs blanches Lysimachia barystachys
  • Floraison : De juillet à septembre, petites fleurs blanches en grappes effilées et lâches, se tordant dans tous les sens.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 à 0,80 m × largeur 0,50 m. Touffe buissonnante aux tiges soit dressées, soit courbées, feuilles étroites, glauques, aux belles teintes automnales.
  • Qualités : Originaire d'Asie de l'Est. Forme de grandes colonies avec le temps.

Lysimaque de Chine, lysimaque à feuilles de cléthra (Lysimachia clethroides)

Lysimaques caduques à fleurs blanches Lysimaque de Chine, lysimaque à feuilles de cléthra (Lysimachia clethroides)
  • Floraison : De juillet à septembre, inflorescences blanches en forme de longs épis effilés et coudés comme un col de cygne.
  • Végétation : Hauteur : 0,80 à 1 m × largeur 0,40 m. Port dressé. Feuilles vert clair légèrement duveteuses, prenant de belles teintes automnales.
  • Qualités : Origine : Chine, Japon. Peut être envahissante.  Très visitée par les papillons.

Lysimaque éphémère, Lysimaque à feuilles de saule (Lysimachia ephemerus)

Lysimaques caduques à fleurs blanches Lysimaque éphémère, Lysimaque à feuilles de saule (Lysimachia ephemerus)
  • Floraison : En juin-juillet, petites fleurs étoilées, blanc veiné de mauve, réunies en épis étroits de 30 cm de long.
  • Végétation : Hauteur : 1 m × largeur 0,30 m. Port dressé, feuillage lancéolé vert bleuté. Longues feuilles étroites rappelant celles du saule.
  • Qualités : Originaire des terrains calcaires des Pyrénées, d’Espagne et du Portugal. Espèce protégée, un peu moins rustique que les autres. Bonne fleur pour bouquets.

Lysimaque caduque à fleurs rouges

Lysimaque pourpre (Lysimachia atropupurea 'Beaujolais')

Lysimaque caduque à fleurs rouges Lysimaque pourpre (Lysimachia atropupurea 'Beaujolais')
  • Floraison : Floraison précoce, dès mai, en épis de fleurs lie de vin, bien au-dessus de la touffe.
  • Végétation : Hauteur : 0,80 m × largeur 0,50 m. Touffe dense, dressée aux feuilles légèrement ondulées sur les bords, vert-gris, puis pourpres.
  • Qualités : Attire les insectes pollinisateurs. Se ressème facilement en terrain drainé et rocailleux.

Lysimaque persistante

Lysimaque à fleurs compactes (Lysimachia congestiflora)

Lysimaque persistante Lysimaque à fleurs compactes (Lysimachia congestiflora)
  • Floraison : De juin à septembre, fleurs jaune vif, rouge au centre, regroupées en glomérules (boules) qui couvrent le feuillage.
  • Végétation : Hauteur : 0,30 m × largeur 0,60 m. Couvre-sol au feuillage lancéolé persistant, vert foncé, pourpre ou panaché selon les variétés.
  • Qualités : Originaire de Chine. Moyennement rustique (-7 °C). Surtout utilisée en potée et suspensions.

Plantation de la lysimaque

Plantation de la lysimaque

Où la planter ?

La lysimaque s'adapte à toute bonne terre de jardin, même si la plupart des espèces préfèrent les sols riches, frais à humides, comme les berges d'un ruisseau ou d'un bassin. Elle apprécie les sols lourds.

Installez-la dans un endroit plutôt ensoleillé ou à l'ombre légère.

Quand planter la lysimaque ?

Plantez-la de préférence à l'automne, elle profitera ainsi des pluies de la mauvaise saison et démarrera tôt au printemps.

La plantation est aussi possible au printemps.

Comment la planter en pleine terre ?

Réservez-lui suffisamment de place pour ne pas avoir à la limiter en permanence, elle n'aime pas la concurrence racinaire.

Pour qu'elle n'envahisse pas ses voisines, vous pouvez prévoir une barrière anti-rhizome.

Comment planter la lysimaque en pot ?

En pot, choisissez un terreau qui retient bien l'eau, riche en matière organique (compost, tourbe blonde) et contenant de l'argile ou de la pouzzolane (roche volcanique poreuse).

Culture et entretien de la lysimaque

Culture et entretien de la lysimaque

En pleine terre

Apportez une pelletée de compost bien décomposé autour de la souche au début du printemps.

Pincez les tiges au printemps pour les forcer à se ramifier, elles seront plus solides.

Arrosez en période sèche et paillez pour maintenir la fraîcheur du sol. Certaines espèces survivent cependant dans une terre sèche en été (L. punctata en particulier).

Coupez les fleurs fanées pour prolonger les floraisons et éviter les semis spontanés.

Rabattez au ras du sol en fin de saison, dès que le feuillage ne présente plus d'intérêt.

Limitez les souches si elles deviennent trop envahissantes.

En pot

Arrosez régulièrement, le substrat ne doit pas sécher. Fertilisez les potées tous les mois d'avril jusqu'à août, avec un engrais spécial plantes fleuries.

Rempotez tous ans en fin d'hiver.

Maladies, nuisibles et parasites

Attention aux attaques de limaces, très friandes des jeunes pousses.

Multiplication de la lysimaque

Multiplication de la lysimaque

Semis

Certaines espèces (L. atropurpurea, L. ephemerus, L. barystachys) se ressèment spontanément en terrain favorable. Si vous souhaitez que votre lysimaque se ressème, ne coupez pas les fleurs fanées !

Vous pouvez aussi récolter les graines et les semer en place entre mars et août.

Division

Plante très robuste, la lysimaque peut être divisée n'importe quand dans l'année, sauf durant la floraison.

La division est très simple, il suffit de prélever quelques rhizomes et de les replanter ailleurs.

Conseils écologiques

Pour peu qu'elle soit plantée dans les conditions qui lui conviennent, la lysimaque occupera le terrain durablement, sans aucun soin, tout en attirant papillons et insectes butineurs.

Un atout pour la biodiversité au jardin !



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides