Julienne de Mahon

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Julienne de Mahon en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Julienne de Mahon, Giroflée de Mahon

  • Nom(s) latin(s)

    Malcolmia maritima

  • Famille

    Brassicacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,20-0,30m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol sec
  • Densité

    5 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Massif ou bordure Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Annuelle, la julienne de Mahon forme en quelques semaines une touffe dense aux tiges rameuses, rampantes, mesurant de 20 à 30 cm de hauteur, garnie d'un feuillage étroit d'un joli vert aux reflets bleutés. De juin à septembre, elle se couvre d'une multitude de grappes lâches de petites fleurs (aux quatre pétales représentatifs de la floraison des plantes de la famille des Brassicacées) qui séduisent par la douceur de leurs teintes pastel : rose, mauve, lilas, magenta, blanc, jaune… Le parfum délicat qu'exhalent les fleurs de cette julienne lui a parfois valu le surnom de « giroflée de Mahon ».

La floraison de cette annuelle n'est pas très longue puisqu'elle ne dure pas plus d'un mois mais elle peut orner le jardin tout l'été si on pratique des semis échelonnés. D'autant que cette plante est très simple à cultiver, sans aucune exigence, qu'elle supporte les embruns et autres conditions climatiques du bord de mer. Elle a aussi l'avantage de se ressemer spontanément avec générosité.

La julienne de Mahon s'installe sur le devant des massifs, en bordure ou en rocaille. Elle côtoie gracieusement les lavatères, les godétias, les gypsophiles, les vipérines, les statices

Espèces et variétés de la Julienne de Mahon

Le genre Malcolmia auquel appartient cette fleur comporte 35 espèces d'annuelles et de vivaces, buissonnantes ou rampantes, toutes originaires des régions bordant la méditerranée. La Julienne de Mahon est très anciennement cultivée pour l'ornement. Elle n'a jamais fait l'objet d'hybridation. On la trouve généralement commercialisée sous forme de mélange de coloris, sans spécification de variétés.

Malcolmia maritima

Malcolmia maritima
  • Nom commun : Julienne de Mahon, giroflée de Mahon
  • Floraison : Rose, mauve, lilas, magenta, blanc, jaune…
  • Qualités : Annuelle, se ressème spontanément.

Semis de la julienne de Mahon

Semis de la julienne de Mahon

Alwyn Ladell/CC BY NC ND 2.0/Flickr

Où la semer ?

Cette plante annuelle peut s'implanter presque partout. En effet, si elle préfère les terrains bien drainants, elle accepte tous les types de sol. Elle apprécie bien sur les expositions ensoleillées mais peut pousser à la mi-ombre ; elle résiste par ailleurs parfaitement aux embruns et à la sécheresse.

Quand semer la julienne de Mahon ?

Les semis de cette fleur peuvent s'échelonner toutes les quatre à six semaines, dès le mois de mars (en effet bien qu'annuelle, cette julienne est rustique et germe dès 10 °C) et jusqu'à la fin du mois de juillet. Les plants fleuriront deux à trois mois plus tard.

Comment la semer ?

La julienne de Mahon se sème en place, à la volée ou en ligne.

Éclaircissez les plants lorsqu'ils sont dotés de deux à trois vraies feuilles, en veillant à ce qu'ils soient espacés de 15 cm environ.

Culture et entretien de la julienne de Mahon

Culture et entretien de la julienne de Mahon

FarOutFlora/CC BY 2.0/Flickr

La julienne de Mahon ne demande aucun entretien. Cette plante d'origine méditerranéenne résiste très bien à la sécheresse et ne nécessite donc pas d'arrosage.

Elle apprécie les sols assez pauvres et donc, en conséquence, n'a nul besoin de fertilisation.

Maladies, parasites et nuisibles

La julienne de Mahon peut être attaquée par l'oïdium, un champignon parfois appelé « blanc » ou « meunier » parce qu'il recouvre les plantes d'une poudre blanche assez inesthétique. Des pulvérisations de soufre vous aideront à en venir à bout.

Multiplication de la julienne de Mahon

Multiplication de la julienne de Mahon

Alwyn Ladell/CC BY NC ND 2.0/Flickr

La julienne de Mahon se ressème avec abondance lorsqu'elle se plaît dans le terrain où elle est implantée. N'hésitez pas à récupérer les graines en récoltant les petites silices dans lesquelles elles sont enfermées lorsque celles-ci se dessèchent et commencent à s'ouvrir d'elles-mêmes.

Laissez les semences sécher à l'air libre quelques jours avant de les conserver dans des sachets en papier. N'oubliez pas d'indiquer le nom de la plante ainsi que la date de la récolte.

Conseils écologiques

Pour éviter l'oïdium, veillez simplement à ce que les plants de Julienne soient suffisamment espacés, aérés.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides