Hydrocharis morsus-ranae

Hydrocharis morsus-ranae en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Morène, Petit nénuphar, Mors de grenouille

  • Nom(s) latin(s)

    Hydrocharis morsus-ranae

  • Famille

    Hydrocharitacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante de bassin ▶ Flottantes

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La morène, Hydrocharis morsus-ranae, est une jolie plante flottante, une hydrophyte vivace à l'allure de nénuphar, pouvant prospérer en petit bassin de jardin, en grand aquarium d'eau froide tout comme en étang.

Son milieu naturel d'origine montre une plante flottante, assez rare, se rencontrant en Europe, dans l'Ouest asiatique et en Afrique du Nord dans les eaux stagnantes. Ainsi, Hydrocharis morsus-ranae vit en Algérie, à travers l'Europe du Nord jusqu'à la Scandinavie et à l'est par le biais de l'Altaï, du Caucase et du Moyen-Orient à la Sibérie et au Kazakhstan. Elle est considérée éteinte en Italie, en danger critique en Espagne, en voie de disparition en Suisse et Norvège et vulnérable au Royaume-Uni. En France, elle est protégée au niveau régional en Alsace, Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Rhône-Alpes et Limousin.

La morène forme des rosettes d'où partent les racines, de nombreux stolons fins et les feuilles. Ces dernières mesurent de 5 à 6 cm de diamètre et sont cordiformes. Les racines ne s'accrochent normalement pas au substrat.

Les fleurs mâles et les fleurs femelles sont différentes, mais en Europe, ce sont surtout des plants femelles qui sont présents. Les fleurs mâles forment une inflorescence de 2 à 4 fleurons mesurant environ 5 cm. Les fleurs femelles sont solitaires et possèdent trois pétales mesurant 2 cm ; elles sont blanches à centre jaune vif. Elles se dressent à 5 cm au-dessus de l'eau.

Plutôt rustique, elle résiste jusqu'à -15 °C environ.

Bon à savoir : un des noms communs de la morène, mors de grenouille, vient du comportement des grenouilles qui mordent les feuilles de la plante pour attraper les insectes posés sur le limbe.

Espèces d'Hydrocharis morsus-ranae

Hydrocharis morsus-ranae

Hydrocharis morsus-ranae
  • Nom commun : Morène, petit nénuphar, mors de grenouille, hydrocharis des grenouilles, grenouillère ou grenouillette
  • Floraison : Leurs fleurs femelles se composent de 3 pétales blancs avec un centre jaune vif.
  • Végétation : Feuilles vert foncé, flottantes, en forme de cœur.
  • Qualités : Très décorative en petit plan d'eau ou en bassin. Elle accueille régulièrement des batraciens, en particulier des petites grenouilles, qui consomment les insectes posés sur le petit nénuphar.

Plantation de l'Hydrocharis morsus-ranae

Plantation de l'<em>Hydrocharis morsus-ranae</em>

GorrissenM/CC BY SA 2.0/Flickr

Où la planter ?

La morène adopte naturellement une eau peu profonde, calcaire, mésotrophe (moyennement riche en éléments nutritifs) dans les baies abritées des lacs ou étangs, des canaux et des fossés.

Une exposition très ensoleillée est recommandée, quoiqu'elle accepte un peu d'ombre, mais le développement sera plus lent.

Quand planter la morène ?

La floraison intervient surtout en juillet-août. Plantez la morène en fin de printemps, à partir d'avril, parfois mars si la fin de l'hiver n'est pas trop rude.

Comment la planter ?

Placez simplement les plants à la surface de l'eau, à une profondeur relativement faible.

Culture et entretien de l'Hydrocharismorsus-ranae

Culture et entretien de l'<em>Hydrocharismorsus-ranae</em>

Natural England/CC BY NC ND 2.0/Flickr

Un élagage régulier réduisant la taille des colonies en septembre-octobre peut s'avérer utile pour éviter l'envahissement.

Maladies, nuisibles et parasites

Hydrocharis morsus-ranae est peu sensible aux maladies et aux parasites en raison de la présence de l'eau.

Multiplication de l'Hydrocharis morsus-ranae

Multiplication de l'<em>Hydrocharis morsus-ranae</em>

Franz Xaver/CC BY SA 3.0/Wikimedia

La morène se multiplie par voie végétative mais la division des touffes est aussi applicable.

À l'approche de l'automne, la morène se divise en plusieurs plantules. D'abord, celles-ci sont reliées par des stolons puis elles se transforment en bourgeons sans feuilles (turions), gros et durs, qui tombent au fond de l'eau pour hiverner. Dans un bassin assez profond, l'eau mettra plus de temps à se réchauffer et à favoriser leur croissance.

Pour un bon développement, à l'automne, en octobre-novembre, recueillez quelques bourgeons qui se transforment en hibernacles. Faites-leur passer l'hiver dans une bassine en plastique garnie d'une couche de terre et remplie d'eau. Placez la bassine dans un endroit frais à l'abri du gel jusqu'au début du printemps.

Conseils écologiques

Très décorative en bassin de jardin, la morène offre une source alimentaire indirecte aux grenouilles.

Comme de nombreuses hydrophytes flottantes à racines libres, la morène est une excellente plante épuratrice, contribuant à l'équilibre biologique du bassin.

Ses racines servent d'abri aux larves d'insectes et aux alevins, leur procurant aussi une première nourriture car les racines sont un lieu privilégié de développement des infusoires.

Un peu d'histoire…

La morène (Hydrocharis morsus-ranae) a été introduite au Canada en 1930 et est devenue une espèce invasive dans l'est du Canada et le nord des États-Unis, en particulier autour des Grands Lacs. Cette plante (frogbit en anglais) est considérée comme un ravageur dans cette région car elle colonise les cours d'eau et forme des masses denses de végétation sur la surface, menaçant la biodiversité native, bien que dans ses zones d'origine, elle est rarement dominante.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides