Astelia

Astelia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Astelia

  • Nom(s) latin(s)

    Astelia

  • Famille

    Astéliacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante à fruits décoratifs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,50-1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Bosquet ou forêt Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Astelia compte près de 30 espèces de vivaces rhizomateuses persistantes peuplant essentiellement la Nouvelle-Zélande, le sud-est de l'Australie et quelques îles du Pacifique telles que la Réunion, Maurice, Chatham, les Malouines, etc.

La plante évolue dans des milieux très différents depuis les forêts pluviales tempérées aux zones montagneuses humides. Il existe des formes terrestres et des formes épiphytes surtout en forêts. L'Astelia fait partie de la famille des Astéliacées aux côtés d'autres genres moins connus natifs des îles du Pacifique, Collospermum, Milligania et Neoastelia selon les classifications APG (1998-2003-2009) mais aussi dans la classification de Daghren (1976) aux côtés du genre Cordyline. On le trouve plus largement inclus dans la famille des Liliacées dans la classification de Cronquist (1981).

L'Astelia est une plante à feuillage décoratif qui rappelle le lin de Nouvelle-Zélande (Phormium) à ceci près que les limbes sont couverts de soies argentées qui lui donnent d'éclatantes nuances métallisées. Les rosettes de feuilles en forme de glaive mesurent de 5 cm à plus de 2,50 m de hauteur selon l'espèce. Les nervures créent des cannelures dans le limbe recouvert de soies argentées sur la face inférieure, supérieure ou les deux à la fois.

Les inflorescences blanches, jaunes ou crème sont d'ordinaire assez discrètes car elles restent enfouies dans le feuillage. Les panicules portent des fleurs à trois pétales. En revanche, la fructification est faite de drupes vivement colorées. Les fleurs mâles et femelles peuvent se situer sur un même sujet ou sur des sujets distincts.

Les graines des Astelia sont une bonne source d'acides gras essentiels qui aideraient à lutter contre les maladies cardiovasculaires (Cambie, Ferguson, 2003). Les fruits rouges de certaines espèces comme A. nervosa ou solandri sont consommés frais, en gelée ou utilisés par les jeunes filles en guise de fard à joues. Les fibres contenues dans les feuilles servent à confectionner des paniers, à fabriquer du papier (A. trinervia et banksii) de meilleure qualité qu'à partir du Phormium (Kirk, 1871) ainsi qu'à rembourrer des oreillers en remplacement de la plume. Les fibres blanches duveteuses de la face inférieure des feuilles d'A. solandri sont utilisées par les femmes pour orner leurs têtes (Colenso, 1869).

L'Astelia s'associe parfaitement aux massifs de terre de bruyère (azalées, rhododendrons, érables japonais...). Son allure de touffe ébouriffée argentée contraste joliment avec des plantes dressées comme des euphorbes à teinte pourpre, vert chartreux ou orange (Euphorbia amygdaloïdes 'Purpurea', E. characias ssp. wulfenii, E. griffithi 'Dixter'). On peut aussi le mêler dans une rocaille avec des plantes de soleil comme des échinacées, des crocosmias, des héléniums, des lavandes, des sauges, des panicauts et des plantes à feuillage sombre comme l'Ophiopogon planiscapus 'Nigrescens' ou l'Ajuga reptans 'Atropurpurea'. En Nouvelle-Zélande, les paysagistes plantent des étendues d'Astelia pour jouer sur l'effet de masse en compagnie de sauges, panicauts, pérovskias et lavandes.

Le nom Astelia vient des mots grecs a et stele qui signifient « sans tige ».

Espèces et variétés d'Astelia

Astelia 'Silver Shadow' fut sélectionné par Tim et Hamish Prebble en décembre 2004 à partir d'un croisement entre A. chathamica (Silver Spear) des îles Chatham et le pollen de A. nervosa (Mountain Astelia). Cette dernière vient des prairies à hautes herbes du centre de l'île du nord de Nouvelle-Zélande. Ses feuilles sont intermédiaires par la taille entre celles de ses deux parents mais présentent une surface argentée sur les deux faces contrairement à ses géniteurs.

Astelia argenté (Astelia chathamica, syn. A. chathamica 'Silver Spear')

Espèce type

Astelia argenté (Astelia chathamica, syn. A. chathamica 'Silver Spear') Espèce type
  • Végétation : Touffe de 1,50 m de haut sur 2 m de large. Feuillage persistant strié, vert sur le dessus et argenté uniquement au revers, très graphique, à pointes retombantes.
  • Fleurs et fruits : Plante dioïque. Inflorescences au printemps, crème, mâle ou femelle, ne dépassant pas du feuillage. Petites baies orange sur sujets femelles.
  • Qualités : Originaire des îles Chatham (est de la Nouvelle-Zélande). Préfère la mi-ombre, des sols bien drainés. Sensible au phytophthora. Supporte le vent et le froid entre -5 et -10 °C.

Astelia nervosa

Espèce type

Astelia nervosa Espèce type
  • Végétation : Touffe jusqu'à 90 cm de haut. Feuilles rubanées arquées assez étroites, argentées sur la face supérieure, jusqu'à 2 m de long, ne dépassant pas 60 cm chez nous.
  • Fleurs et fruits : Floraison en étoiles brunes parfumées, en été chez nous, sinon d'octobre à janvier. Petits fruits verts puis rouge orangé.
  • Qualités : Originaire de Nouvelle-Zélande dans les lieux humides en plaines et forêts subalpines. Résiste entre -5 et -13 °C. Présente de fortes variabilités de tailles et de formes.

'Westland'

Astelia 'Westland'
  • Végétation : Beau feuillage bronze nervuré, virant au pourpre avec le froid. De 50 cm en pot à 1 m de haut en pleine terre.
  • Fleurs et fruits : Floraison jaune verdâtre. Fruits orange.
  • Qualités : Pour sol frais, drainé, acide, humifère. Soleil ou mi-ombre. Une des meilleures résistances au gel (-9 °C).

'Alpine Ruby'

Astelia 'Alpine Ruby'
  • Végétation : Feuilles recourbées d'un rouge rubis dessus et au revers argenté. Hauteur 60 cm.
  • Qualités : Plantez au soleil pour rehausser la couleur.

'Silver Shadow'

Astelia 'Silver Shadow'
  • Végétation : Touffe dense de 60 à 80 cm en tous sens au spectaculaire feuillage argenté sur les deux faces et recourbé. Plus argenté que 'Silver Spear', mais touffe un peu moins vigoureuse.
  • Fleurs et fruits : Fleurs brunes parfumées suivies de fruits orangés.
  • Qualités : Hybride entre « chathamica » et « nervosa ». Idéal en pot. Le feuillage résiste à -5 °C mais il repart de la souche jusqu'à -15 °C. Supporte le plein soleil, la sécheresse et les vents forts. Sol pas trop humide en hiver.

'Bronze Spear'

Astelia nervosa 'Bronze Spear'
  • Végétation : Feuilles bronze avec une pointe d'argenté. Touffe ne dépassant pas 60 cm de haut.
  • Fleurs et fruits : --
  • Qualités : Sol humide et frais. Soleil ou mi-ombre. Semi-rustique.

Astelia banksii

Espèce type

Astelia banksii Espèce type
  • Végétation : Touffe plus petite (1 m) et à croissance plus lente que « A. chathamica », à feuilles plus étroites. En pot : 50 cm en tous sens.
  • Fleurs et fruits : Pieds mâles et femelles séparés. Grande panicule composée de petites fleurs crème, en été. Le fruit est une baie de couleur pourpre.
  • Qualités : Plante de bord de mer sur falaises et de forêts en plaines dans la moitié nord de l'île du Nord, notamment à Auckland (N.-Z.), souvent associé au « Metrosideros excelsa ». Pousse en plein soleil ou à l'ombre. Supporte des sols secs et requiert un bon drainage. Sensible au gel.

Astelia nivicola

'Red Devil'

Astelia 'Red Devil'
  • Végétation : Touffe de 0,80 à 1,20 m en tous sens, compacte, évasée, spiralée. Recherché pour son feuillage rouge foncé.
  • Fleurs et fruits : Floraison entre avril et juin.
  • Qualités : Plante de bord de mer. Résistance : de -5 à -8 °C. Sol acide, frais, drainé. Soleil.

Ananas marron (Astelia hemichrysa, syn. Cordyline h., Dianella h., Dracaena h.)

Espèce type

Astelia Espèce type
  • Végétation : Ressemble quelque peu au pseudo-ananas, à un petit aloès ou encore à un petit agave. Feuilles engainantes sur trois rangées, panachées, linéaires, vert foncé et argentées dessus, creusées en gouttière.
  • Fleurs et fruits : Pédoncule floral portant 5-6 épis de 15 à 20 petites fleurs mâles et femelles blanches. Baies orangées contenant des graines noir brillant, anguleuses et lisses, présentant une espèce de petit bec.
  • Qualités : Originaire de la Réunion et de l'île Maurice où elle vit en moyenne et haute altitude, en épiphyte ou au sol. C'est la seule espèce réunionnaise.

Plantation de l'Astelia

Plantation de l'<em>Astelia</em>

Où le planter ?

L'Astelia pousse à l'origine dans des zones chaudes et humides, en sol tourbeux drainé ou marécageux selon l'espèce, au soleil ou à mi-ombre. Chez nous, il est cependant préférable de lui réserver un sol bien drainé en hiver mais suffisamment humifère afin de retenir l'humidité en été. La mi-ombre est conseillée dans le Sud. Il apprécie le climat humide de bord de mer.

Généralement, sa résistance au froid tourne autour de -5 °C mais de courtes gelées jusqu'à -10 °C voire -15 °C sont assez bien tolérées. Les espèces banksii et solandri sont les plus fragiles parmi les espèces commercialisées en Europe.

En dehors du bord de mer, plantez-le en pot ou dans une zone protégée des vents froids.

Quand planter l'Astelia ?

Plantez-le au printemps de préférence.

Comment le planter ?

En pleine terre, rajoutez de la tourbe ou du terreau de feuilles dans le trou de plantation.

En pot, l'Astelia réussit bien car ses racines sont assez restreintes. Offrez-lui un bon terreau fertile et frais en installant une bonne couche de drainage au fond du pot.

Culture etentretien de l'Astelia

Culture etentretien de l'<em>Astelia </em>

Eva Deuffic

En été, il est préférable d'arroser régulièrement la plante pour garder son beau feuillage même si elle est capable de supporter des périodes de sécheresse.

En hiver, en climat rigoureux, rentrez la plante dans une véranda ou une serre hors gel. Selon le climat, la pose d'un voile protecteur peut suffire à protéger la plante.

Coupez les feuilles abîmées en sortie d'hiver.

Note : l'Astelia plante supporte assez bien la neige.

Maladies, nuisibles et parasites

Pas de maladies connues, ni de ravageurs.

Le pourrissement des racines (Phytophthora) intervient cependant lorsque le sol n'est pas assez drainé notamment chez certaines espèces comme A. chathamica.

Multiplication de l'Astelia

Multiplication de l'<em>Astelia</em>

Eva Deuffic

La multiplication n'est pas très aisée car la production de fruits est rare et la division affaiblit la plante.

Division

Divisez l'Astelia au printemps.

La touffe forme des rejets que vous pouvez détacher pour la multiplier. Cependant, comme vous êtes obligé de sortir la motte de terre, cette opération affaiblit considérablement la plante.

En horticulture, la multiplication se réalise par micropropagation à partir de tissus élevés in vitro.

Semis

Semez en mars-avril :

  • Effectuez un semis de graines fraîches en caissette sous châssis froid (18 °C).
  • Dès que les plantules sont assez vigoureuses pour être manipulées, repiquez-les en godets individuels.
  • Vous pouvez les mettre en place en pleine terre à l'extérieur à partir du mois de mai.

Conseils écologiques

L'Astelia est une plante facile à cultiver en pot et qui réclame peu de soin, rarement affectée par des ravageurs.

Un peu d'histoire…

Astelia nervosa fut décrit et nommé par Banks (1743-1820) et Solander (1733-1782) qui ont réalisé le premier voyage de Cook (1768-1771) dans les mers australes sur l'Endeavour. L'espèce fut reclassée par Joseph Dalton Hooker (1817-1911) en 1853, botaniste britannique ayant participé à l'expédition antarctique de James Clark Ross (1800-1862).

Le genre Astelia se rencontre en Australie, en Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Guinée, Amérique du Sud, dans les archipels pacifiques (îles Australes, Fiji, Hawaii, îles Marquises, Nouvelle-Calédonie, Samoa, îles de la Société, Vanuatu) et les îles Mascareignes (La Réunion, Maurice et Rodrigues). D'après des études phylogénétiques de la famille des Astéliacées, on peut dire que son aire d'origine se situe en Australie mais que son rayonnement s'est fait essentiellement à partir de la Nouvelle-Zélande vers les îles du Pacifique situées à l'est comme à l'ouest de la grande île. Le plus ancien nœud de l'arbre phylogénétique remonte à 27,1 millions d'années (Birch J. L., Keeley S. C. (2013), « Dispersal pathways across the Pacific: the historical biogeography of Astelia (Asteliaceae, Asparagales) », Journal of biogeography, vol. 40, n° 10, p. 1914-1927).

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides