Echinocactus

Echinocactus en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Coussin de belle-mère

  • Nom(s) latin(s)

    Echinocactus

  • Famille

    Cactacées

  • Type(s) de plante

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1 m
  • Largeur à maturité

    1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda Serre chaude Serre tempérée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Il existe six espèces recensées parmi le genre Echinocactus, mais tout le monde a en tête le coussin de belle-mère (Echinocactus grusonii) quand on parle de ce cactus. En effet, c'est le plus vendu dans le monde et le plus connu, si bien que le nom de l'espèce s'efface en général devant celui du genre, même chez les amateurs avertis. Son aspect de grosse boule constituée de côtes bien symétriques surmontées d'aiguillons régulièrement répartis fait son succès.

Pourtant, dans son milieu naturel, ce cactus peut aussi pousser plus en hauteur et s'allonger pour présenter une forme plus colonnaire. Mais en culture en pot, il reste en boule. Sa croissance est très lente, et sa floraison apparaît seulement quand la plante est âgée de plusieurs dizaines d'années, en général 30 ou 40 ans. Cette floraison est jaune et se montre au sommet de la boule. Dans les autres espèces, les fleurs peuvent aussi être rouges comme chez E. texensis, ou roses comme sur E. horithalonius.

De façon générale, les cactus du genre Echinocactus (prononcer « ékinocactus ») poussent en boule quand ils sont jeunes et une bonne partie de leur vie. Certains restent de petite taille (20 cm) d'autres atteignent plus de 1,50 m de haut et de large dans leur habitat d'origine. En culture, ces différences s'estompent vu la lenteur de la croissance, mais E. grusonii peut tout de même grossir au fil des ans jusqu'à un diamètre respectable de 0,60 à 1 m.

Ces cactus sont côtelés et chaque côte porte des aréoles, qui peuvent être très espacées comme chez Echinocactus texensis, ou très serrées comme sur E. grusonii. De chaque aréole sortent des aiguillons plus ou moins fins, de couleur jaune doré, brune ou blanche, et qui font tout l'intérêt esthétique de la plante. Tous offrent un aspect très graphique.

Le genre Echinocactus est un classique des collections de cactées chez les amateurs. Ces collections prennent place dans la véranda, en intérieur dans une pièce très lumineuse et dont la température peut rester fraîche en hiver tout en étant hors gel. Ces cactées ne supportent pas les températures inférieures à 5 °C, et celle convenant au coussin de belle-mère (Echinocactus grusonii) correspond à un minimum de 10 °C en période de repos. Il n'est donc pas question de laisser ces cactées dehors à la saison froide sous nos climats. Par contre, on peut les sortir au jardin en été.

Bon à savoir : on trouve aussi le coussin de belle-mère (Echinocactus grusonii) sous le nom de cactus oursin, mais comme cette appellation est aussi celle d'une espèce d'Echinopsis, il vaut mieux vérifier le nom latin sur l'étiquette pour être sûr d'acheter la bonne plante.

Espèces et variétés d'Echinocactus

Six espèces sont recensées dans le genre Echinocactus mais le coussin de belle-mère est l'espèce la plus commercialisée aujourd'hui, car la plus facile à cultiver. Les autres espèces ont soit des caractères similaires aux cactus du genre Ferocactus, ce qui peut entraîner des confusions de nom, soit restent difficiles à cultiver en pot, comme E. platyacanthus, ou sont introuvables dans le commerce comme E. polycephalus et non proposées aux amateurs. Echinocactus horizonthalonius peut se trouver chez les revendeurs spécialisés européens (Espagne).

Coussin de belle-mère (Echinocactus grusonii)

Espèce type

Coussin de belle-mère 			(Echinocactus grusonii) Espèce type
  • Floraison : Fleurs jaunes apparaissant en été.
  • Végétation : Ce cactus pousse très lentement mais quand on arrive à le conserver, il devient très gros, jusqu'à 1 m de haut et de large dans d'excellentes conditions de culture. Aiguillons jaunes dorés régulièrement disposés sur les sommets des côtes.
  • Qualités : La forme en boule est très appréciée, mais la régularité des côtes et de leurs aiguillons l'est encore plus.

'Albaspina'

 'Albaspina'
  • Floraison : Fleurs jaunes.
  • Végétation : Les aiguillons de cette variété sont blancs.
  • Qualités : La blancheur des aiguillons fait la différence et se remarque bien dans une collection.

var. inermis, syn. var brevispinus, syn. var. subinermis

 var. inermis, syn. var brevispinus, syn. var. subinermis
  • Floraison : Fleurs orangées en juin-juillet.
  • Végétation : Le corps du cactus ne présente pas d’aiguillons. Les côtes sont donc nues.
  • Qualités : Cette variété offre une originalité intéressante et se cultive plus facilement.

Echinocactus horizonthalonius

Espèce type

Echinocactus Espèce type
  • Floraison : Floraison rose.
  • Végétation : Petit cactus de 20 à 30 cm de diamètre maximum. Épiderme vert bleuté. Les aréoles sont peu nombreuses et espacées, elles comportent des aiguillons longs et épais dont la couleur contraste avec la couleur de l'épiderme.
  • Qualités : On arrive parfois à trouver cette espèce en vente, de croissance lente et dont les aiguillons épais sont très décoratifs.

Echinocactus texensis, syn. Homalocephala texensis

Espèce type

Echinocactus Espèce type
  • Floraison : Floraison rouge vif.
  • Végétation : Le corps de ce cactus reste de petite taille ne dépassant pas 20 cm de haut et de large. Il pousse très lentement les premières années.
  • Qualités : La petitesse de la plante et sa forme bien ronde sont des atouts pour les amateurs qui n'ont pas beaucoup de place.

Plantation d'Echinocactus

Plantation d'<em>Echinocactus</em>

Où le planter ?

La culture en pot peut se faire dans une véranda, une serre maintenue hors gel en hiver, ou en intérieur.

Un emplacement très lumineux est recommandé. Parfois, le soleil très chaud occasionne des brûlures sur l'épiderme du cactus, principalement sur la variété inerme (sans aiguillons). En véranda ou en intérieur, évitez de placer le pot derrière une vitre exposée plein sud qui fera office de loupe pour les rayons du soleil.

Un pot lourd et stable est préférable aux pots en plastique, car la manipulation de ces cactus n'est pas aisée à cause des aiguillons acérés.

Quand planter Echinocactus ?

Les cactus sont proposés toute l'année chez les revendeurs spécialisés et en jardinerie. Quand on les achète au printemps ou en fin d'été, il est préférable de les rempoter de suite dans un mélange « maison », plus riche que le substrat du pot initial. Quand on achète le cactus en automne ou en hiver, il vaut mieux attendre le début du printemps pour le rempoter.

Comment le planter ?

Un substrat composé par tiers de terre de jardin non calcaire, de sable grossier (non calcaire également) ou de fins gravillons et de terreau léger est un bon mélange dans lequel il est nécessaire de rempoter le cactus après son achat. Quand on n'a pas de terre de jardin, on emploie un terreau de bonne qualité à la place. Attention aux terreaux proposés pour les cactées, certains sont trop légers.

En surface, on ajoute une petite couche de gravillons. Cette précaution permet d'éviter la pourriture du collet qui peut survenir quand la terre du pot reste humide trop longtemps en surface.

Conseil : pour manipuler la plante, une paire de gants en cuir épais limite les risques de blessures aux mains. Entourez le cactus avec une bande de papier journal repliée plusieurs fois (ce qui fait plusieurs épaisseurs) ajoute une protection supplémentaire.

Culture et entretien d'Echinocactus

Culture et entretien d'<em>Echinocactus</em>

Arrosez régulièrement toutes les semaines, avec parcimonie pour ne pas détremper le substrat. Videz l'eau résiduelle de la soucoupe.

À partir de la fin septembre, espacez les arrosages puis arrêtez-les de décembre à la fin février. Reprenez ensuite peu à peu, à raison d'un apport d'eau tous les 10 jours, puis toutes les semaines à partir de la mi-avril quand les températures remontent vraiment.

Apportez un engrais organique « spécial cactées » au printemps, une fois les arrosages repris.

Vérifiez que le substrat est bien drainé et ne s'engorge pas, ces cactus habitués aux sécheresses prolongées dans leur habitat naturel détestent l'humidité stagnante. Si le substrat ne sèche pas assez vite, ajoutez du sable grossier ou de fins gravillons au rempotage.

Rempotez au printemps, tous les 2 à 4 ans.

Maladies, nuisibles et parasites

Des cochenilles farineuses peuvent apparaître dans les situations très sèches, mais elles sont relativement rares sur les espèces couvertes d'aiguillons serrés. Enlevez-les avec un coton-tige humide et si la plante est infestée, traitez avec un produit biologique.

Les brûlures ont lieu davantage quand on sort la plante au jardin trop tôt en saison, en la plaçant directement en plein soleil. Il faut habituer progressivement la plante au soleil, car la rosée du matin qui n'arrive pas à sécher avant le rayonnement solaire intense du midi crée des conditions favorisant l'apparition de taches brunes.

Multiplication d'Echinocactus

Multiplication d'<em>Echinocactus</em>

La multiplication de ce type de cactus est très difficile à effectuer, car la plante fleurit au bout de plusieurs dizaines d'années et le semis requiert ensuite les soins d'un amateur très averti. La multiplication par séparation des rejets est toutefois possible, à condition d'obtenir ces rejets, ce qui arrive peu dans les cultures non professionnelles. Il vaut donc mieux se contenter de bien soigner les cactus que l'on a pour les garder le plus longtemps possible, ces derniers ayant en général une très longue durée de vie.

Conseils écologiques

La pourriture du collet se développe quand l'humidité ambiante et les températures fraîches se cumulent, donc principalement en automne, en hiver et au début du printemps. Faites attention à ces périodes-là de conserver vos cactus au repos mais pas dans un endroit trop froid, d'espacer les arrosages et de les supprimer pendant les mois d'hiver. Les gravillons étalés en surface du substrat limitent aussi ce problème.

Un peu d'histoire…

Le nom d'Echinocactus vient du grec Echinos qui signifie hérisson. Originaire du Mexique, le coussin de belle-mère (Echinocactus grusonii) est devenu très rare dans la nature, à cause de son immense succès commercial. Comme sa forme globulaire quand il est jeune tend à s'allonger avec l'âge et à devenir colonnaire dans son habitat naturel, les jeunes sujets ont davantage été prélevés que les plus âgés.

Aujourd'hui, le coussin de belle-mère (Echinocactus grusonii) est cultivé à grande échelle et disponible dans la plupart des points de vente.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides