Darlingtonia californica

Darlingtonia californica en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Darlingtonia, Plante cobra

  • Nom(s) latin(s)

    Darlingtonia californica

  • Famille

    Sarracéniacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante carnivore

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Difficile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    1 à 3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La forme dressée de Darlingtonia californica semblable à un serpent prêt à attaquer lui a donné son surnom de plante cobra. Mais heureusement, ce type de plante n'est pas dangereux, et en dehors des insectes qui se laissent piéger, elle ne mange personne. Mais l'imaginaire créé par ce surnom et l'appartenance au règne des plantes carnivores multiplie l'attractivité de cette espèce.

Darlingtonia californica est une vivace dont la partie aérienne peur persister toute l'année si les intempéries sont modérées. En cas de gel ou de neige, elle se flétrit puis repousse de souche. La plante a tous les caractères d'une autre carnivore, le sarracénia, avec laquelle elle peut être confondue. Sa principale différence avec cette dernière est la forme spiralée de sa feuille en tube ainsi que la partie terminale évasée de celle-ci, déployée comme une aile.

Les feuilles du Darlingtonia californica forment un tube dans lequel les insectes seront piégés. La plante se sert donc d'un système de piégeage passif. Les insectes attirés par la couleur et l'odeur sont guidés vers l'entrée du tube. Une fois à l'intérieur, ils sont attirés par les taches blanches de la partie sommitale, sortes de fausses fenêtres sur lesquelles ils butent en croyant pouvoir sortir et s'épuisent jusqu'au moment où ils tombent au fond du tube. Ils ne peuvent alors plus remonter. Un liquide sécrété par la plante les décompose ensuite pour que la plante les digère.

Les feuilles atteignent 0,50 à 1 m de hauteur au maximum dans leur milieu naturel d'origine. En culture, il est rare qu'elles dépassent 30 à 40 cm de haut. Elles s'entendent en colonies à partir d'un rhizome central et de stolons souterrains. Dans le groupe de feuilles, certaines peuvent rester prostrées pendant que d'autres se dressent au-dessus. Leur couleur vert clair tacheté de blanc est souvent rougeâtre en début de croissance.

La floraison est printanière. Elle a lieu au bout de tiges rigides, en fleurs solitaires rouge pourpré entourées de sépales vert tendre.

Assez compliqué à cultiver quand on ne respecte pas ses besoins primaires, le darlingtonia (Darlingtonia californica) arrive très bien à pousser dans un environnement frais, ombragé une partie de la journée. Sauvage, il apparaît sur les pentes montagneuses, au bord des ruisseaux, quasiment les pieds dans l'eau. Toute la difficulté sera donc de lui offrir ce type d'environnement. Au jardin, un petit parcours d'eau rocailleux qui serpente entre des massifs, et bénéficie en partie de l'ombre portée d'arbres ou d'arbustes, sera un lieu idéal de culture. Les racines de la plante apprécient effectivement la fraîcheur de l'eau qui coule.

Comme toutes les plantes carnivores, le darlingtonia est aussi proposé pour une culture d'intérieur en pots, mais cela augmente alors la difficulté de le conserver car pour rafraîchir les racines, des soins constants sont nécessaires. Seuls les collectionneurs ou amateurs qui ont du temps à consacrer au jardinage pourront réussir cette culture en intérieur.

En pleine terre, la plante est rustique et ne craint ni le gel ni la neige. En pot, elle doit être protégée du froid ou être rentrée en serre froide ou dans un abri lumineux. Darlingtonia californica n'aime pas le soleil brûlant ni les grosses chaleurs, un maximum de 25 °C en été est préférable, toujours avec les pieds au frais.

Espèces et variétés de Darlingtonia

La plante fait partie de la famille des Sarracéniacées. Une seule espèce est recensée, Darlingtonia californica.

Darlingtonia californica

Darlingtonia californica
  • Nom commun : Plante cobra
  • Floraison : Floraison du printemps jusqu'en début d'été. Fleurs rouges veinées de jaune et sépales vert clair.
  • Végétation : Feuilles en forme de tube vrillé, vertes ou partiellement rougeâtres sur une hauteur de 20 à 40 cm. Ces feuilles s'étendent en colonies à partir d'un rhizome central et de stolons souterrains.
  • Qualités : Cette plante intéresse autant par ses qualités esthétiques originales que par sa physiologie et la façon dont elle se nourrit.

Plantation de Darlingtonia californica

Plantation de <em>Darlingtonia californica</em>

Aaron Carlson/CC BY SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Un terrain frais à humide est requis, de texture légère, plutôt acide, en partie ombragé et dans un endroit où la chaleur ne dépasse pas 25 °C en été. Il faut donc oublier les sols qui s'assèchent à cette période de l'année, et les sols lourds très compacts. À éviter aussi, les endroits exposés plein sud qui s'échauffent beaucoup.

Dans le cas d'une culture en pot, un emplacement lumineux est recommandé, mais sans soleil direct pour ne pas échauffer le pot.

Quand planter Darlingtoniacalifornica ?

Le début du printemps est préférable. C'est aussi la période où l'on rempote la plante quand on la cultive en pot. Ce rempotage a lieu tous les quatre ans environ.

Comment le planter ?

Au jardin, la plantation est simple, en ajoutant de la tourbe blonde et des gravillons à la terre.

En pot, la plante doit avoir un substrat toujours humide mais bien aéré en partie haute avec de la vermiculite ou des sphaignes. On peut aussi se contenter de matériaux drainants comme les écorces. Un mélange de vermiculite (20 %), tourbe blonde (70 %) et sphaigne est idéal.

Le pot doit être assez grand pour laisser de la place aux racines. Il peut être posé dans une soucoupe ou un cache-pot partiellement rempli d'eau (2 à 3 cm d'eau au maximum), ce qui permet de garder le fond du pot dans une humidité permanente.

Culture et entretien de Darlingtonia californica

Culture et entretien de <em>Darlingtonia californica</em>

Natalie McNear/CC BY NC 2.0/Flickr

L'eau froide, non calcaire et si possible courante doit rafraîchir les racines pendant toute la saison de végétation. De l'eau de pluie ou de source est la meilleure.

En pot, on peut arroser avec de l'eau déminéralisée. La qualité de l'eau est importante, une eau polluée, trop minéralisée ou calcaire fera périr cette plante carnivore. En hiver, il faut enlever l'eau de la soucoupe ou du cache-pot. À cette période, la plante a besoin d'une période de repos même en culture d'intérieur. Il est donc nécessaire que la température soit plus fraîche. Placez le pot en serre froide, ou dans une pièce que vous pouvez garder à une température plus fraîche que le reste de la maison.

Quand on cultive la plante dans une tourbière artificielle créée avec des sphaignes, de la tourbe et des graviers, il faut très régulièrement vérifier le degré d'humidité du terrain et arroser si besoin.

La plante n'a pas besoin d'autres interventions. Elle se nourrit seule avec les insectes qui passent à proximité. Elle ne demande aucun engrais.

On peut en fin d'hiver couper les feuilles flétries avant la reprise de végétation et avec précaution.

Maladies, nuisibles et parasites

Les plantes carnivores comme Darlingtonia californica ne sont pas sujettes aux attaques de parasites.

Quand le substrat est mal aéré pendant une longue période, une pourriture peut se développer en surface. Allégez avec de la vermiculite.

Multiplication de Darlingtonia californica

Multiplication de <em>Darlingtonia californica</em>

Darlingtonia californica se multiplie par division de touffes et aussi par semis quand on récolte les graines. Toutefois, ce semis réclame beaucoup de patience, les graines demandent une période de froid pour germer (en les plaçant au réfrigérateur) et les jeunes plants apparaissent viables au bout de plusieurs années. Il vaut mieux laisser la plante essaimer seule dans le petit bout de jardin qu'elle occupe. Si elle réussit à se multiplier de cette façon, ce sera une bonne surprise pour le jardinier.

Quand diviser ?

La division s'effectue avec plus de succès au début du printemps, au moment de la reprise de végétation.

Comment diviser ?

La plante est assez sensible aux manipulations, en particulier au niveau de sa racine principale qui est un rhizome. Il vaut d'ailleurs mieux diviser une plante jeune qu'une plante arrivée à l'âge adulte car Darlingtonia californica n'aime pas être manipulé une fois bien installé. Lors de la division, on ne touche pas à ce rhizome, mais on prélève les racines adventives qui produisent des rejets avec des feuilles. Ces racines sont appelées stolons souterrains. On coupe ceux qui ont des radicelles, en conservant le plus de terre possible autour de ces dernières. La transplantation se fait dans un pot garni de sphaignes ou d'un mélange de tourbe, vermiculite et sphaigne. Quand la reprise est effective avec la pousse de nouvelles feuilles, on peut transplanter au jardin.

Conseils écologiques

Les plantes carnivores intéressent adultes et enfants, mais il ne faut pas qu'elles deviennent une attraction. Ne leur donnez pas d'insectes de façon artificielle, si elles en ont trop, elles ne sont pas capables de les digérer et cela peut les faire périr.

Un peu d'histoire…

Cette carnivore pousse de façon sauvage aux États-Unis dans les états de l'Oregon et de Californie. Son nom rend hommage à William Darlington, médecin américain (1804-1863) passionné de botanique et de sciences naturelles et qui écrivit plusieurs ouvrages de botanique régionale.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides