Mammillaria

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Mammillaria en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Mammillaire

  • Nom(s) latin(s)

    Mammillaria

  • Famille

    Cactacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda Serre chaude Serre tempérée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le surnom de « cactus coussins » des mammillaires (Mammillaria sp.) est souvent donné à tort, alors que celui de « coussin de belle-mère » attribué au cactus Echinocactus grusonii lui va parfaitement pour sa forme véritablement ronde et régulière. Ce n'est donc pas le cas des mammillaires qui présentent pour certaines une forme en boule quand elles sont jeunes, mais s'allongent au fur et à mesure de leur croissance. La forme générale de ces cactées s'apparente donc à un globe devenant ovale, plutôt qu'à un coussin. C'est ce que l'on remarque sur les espèces Mammillaria longiflora, M. pringlei, M. hahniana et M. candida. D'autres s'étalent au contraire en largeur comme M. longimamma et M. magnimamma, en produisant plusieurs corps qui restent collés les uns aux autres. Certaines même poussent en colonies de tiges cylindriques plus ou moins longues et au sommet arrondi, par exemple Mammillaria elongata, M. bombycyna et M. matudae au port prostré.

La caractéristique principale de ce type de cactées est leurs aiguillons recourbés, soit très visibles et situés au sommet de chaque tige, soit très nombreux et couvrant une grande partie de la surface. Sur certaines espèces, ces aiguillons sont accompagnés de poils laineux de couleur blanchâtre qui peuvent les recouvrir totalement, ou bien ils restent souples comme chez Mammillaria plumosa, l'une des mammillaires les plus originales et attractives pour les collectionneurs. Les tiges, qu'elles soient individuelles ou rassemblées en une boule sont semblables à des doigts, de taille plus ou moins grosse.

Ces cactus poussent lentement, ils atteignent pour la plupart 30 cm à l'âge adulte et 15 à 25 cm en une dizaine d'années. Ils vivent ainsi très vieux.

Les mammillaires (Mammillaria sp.) sont des plantes héliophiles des régions désertiques du Mexique, du Guatemala, du Honduras, de Colombie et du sud des États-Unis. Elles sont habituées aux longues périodes de sécheresse et à la chaleur du soleil auquel elles résistent grâce à leurs tiges charnues et leurs aiguillons qui remplacent les feuilles.

En culture sous les climats européens, elles vivent en intérieur ou dans les serres et vérandas afin de ne pas souffrir du froid. Les mammillaires sont en effet sensibles au gel, elles préfèrent des températures ne descendant pas en dessous de 5 °C en période froide. Au-delà, elles se flétrissent puis sèchent et meurent. Certaines peuvent résister à des froids vifs pendant deux ou trois jours (M. elongata) mais pas aux valeurs négatives. Il est donc difficile de les planter dans un jardin en pleine terre, à moins de profiter d'un microclimat sans gel, d'une exposition lumineuse en toute saison et d'un terrain extrêmement bien drainé.

Par contre, en intérieur, des mammillaires forment des collections captivantes, et offrent une floraison très attractive principalement regroupée en haut des tiges ou en couronne au sommet. Cette floraison arrive en mai-juin, parfois en avril, et prend des teintes rose clair à rose vif ou rouge cerise, mais aussi blanches ou jaunes. Les fleurs sont suivies de capsules de graines qui pour certaines sont aussi décoratives que les fleurs.

Espèces et variétés de Mammillaria

Les mammillaires comprennent environ 170 espèces et de nombreuses sont vendues chez les spécialistes des cactées, chez les fleuristes et au rayon plantes d'intérieur des jardineries.

Mammillaria bombycina

 Mammillaria bombycina
  • Floraison : Fleurs roses à éclosion, devenant rouge cerise ensuite et disposées en couronne au sommet des tiges.
  • Forme : Tiges couvertes d'un duvet de poils blancs qui se mêlent aux aiguillons recourbés.
  • Qualités : Cette cactée pousse en touffes de tiges serrées et s'étend en largeur au fil des années.

Mammillaria candida

 Mammillaria candida
  • Floraison : Fleurs crème qui deviennent roses, disposées en anneaux en partie sommitale du corps de la plante.
  • Forme : Corps globulaire, bien rond quand la plante est jeune, puis donnant naissance à des rejets périphériques collés à la base du corps principal. Les aiguillons blancs à jaune clair couvrent tout le corps de façon dense.
  • Qualités : C'est l'une des plus jolies espèces et des plus régulières dans sa forme boule et qui atteint 25 à 30 cm en 10 ans.

Mammillaria hahniana

 Mammillaria hahniana
  • Floraison : Fleurs rouge cerise formant une couronne très régulière presque au sommet du cactus. Capsules de graines repérables ensuite.
  • Forme : Aiguillons blancs et poils blancs, l'ensemble paraît duveteux. Le corps de ce cactus est d'abord très régulier, en boule solitaire. Puis il émet des rejets à la base. La croissance est très lente, pour atteindre 15 cm de haut en 10 ans.
  • Qualités : Cette espèce ressemble beaucoup à la précédente, avec une forme bien régulière et une superbe floraison rouge clair très vive et qui ressort bien sur les aiguillons blancs.

Mammillaria longiflora

 Mammillaria longiflora
  • Floraison : Fleurs roses assez précoces en avril-mai.
  • Forme : Aiguillons très longs donnant au cactus une tête échevelée. Corps oblong bien régulier jeune, qui donne des rejets périphériques au bout de quelques années.
  • Qualités : Cactus idéal pour une collection dans un petit espace. La plante atteint 12 à 15 cm en 10 ans.

Mammillaria longimamma

 Mammillaria longimamma
  • Floraison : Fleurs jaune vif suivies de fruits verts oblongs.
  • Forme : Tiges en forme de doigts réunis en boule, comme une étoile qui aurait de multiples branches. La forme s'étale en largeur mais ne grandit pas au-delà de 15 cm de haut.
  • Qualités : Cactus original, qui mérite une place de choix dans une collection.

Mammillaria magnimamma

 Mammillaria magnimamma
  • Floraison : Fleurs rose pâle pouvant aussi être violet clair.
  • Forme : Aiguillons jaune clair rassemblés au sommet des petites tiges semblables à des doigts très courts formant une boule. Au fil des années, de nombreux rejets apparaissent, tous de forme ronde.
  • Qualités : Ce cactus attire par sa forme très graphique. Pour les amateurs de jardins miniatures de type mexicain.

Mammillaria plumosa

 Mammillaria plumosa
  • Floraison : Grandes fleurs blanches à cœur vert et crème, s'ouvrant jeune pâle, réparties sur tout le pourtour du cactus. Cette floraison est précoce en avril. Fruits pourpres, contenant des graines noires.
  • Forme : Aiguillons blancs très fins et souples couvrant totalement le corps du cactus qui atteint 10 à 15 cm de haut au maximum.
  • Qualités : C'est l'espèce la plus attractive par ses aiguillons blancs apparaissant soyeux. La plante donne de nombreux rejets sphériques qui s'accumulent serrés les uns contre les autres. Ils forment des colonies de mamelons.

Mammillaria pringlei

 Mammillaria pringlei
  • Floraison : Floraison rouge abondante, printanière et qui remonte parfois en automne.
  • Forme : Longs aiguillons jaunes disposés très régulièrement sur le corps oblong du cactus. L'effet est graphique.
  • Qualités : Son style graphique est intéressant en décoration. C'est l'une des espèces les plus hautes, culminant à 30 cm avec des ramifications possibles à partir du haut de la tige.

Mammillaria matudae

 Mammillaria matudae
  • Floraison : Fleurs rose vif en couronne au sommet des tiges.
  • Forme : Tiges prostrées qui courent sur le sol. Les tiges et leurs ramifications s'allongent sur près de 2 m dans leur milieu d'origine. Aiguillons courts et blanchâtres.
  • Qualités : Cette espèce ressemble à des vers de terre géants et blancs qui seraient coiffés de couronnes de fleurs. Une véritable originalité mais pour des collectionneurs qui ont la place de les accueillir.

Plantation des Mammillaria

Plantation des <em>Mammillaria</em>

Manuel M. Ramos/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Où les planter ?

Leur environnement de prédilection est un terrain minéral constitué de peu de terre mélangée à des cailloux, des graviers, du sable grossier.

Seule la culture en intérieur garantit que l'on puisse conserver ces cactées plusieurs années. Il est possible de sortir les pots au jardin ou sur le balcon de la fin du printemps jusqu'en début d'automne. Évitez par contre les longues périodes de pluie en les protégeant sous un auvent ou en les sortant seulement quand les grosses pluies sont finies. Ces cactus n'aiment pas les atmosphères humides.

Quand planter les mammillaires ?

La plantation a lieu généralement au printemps, comme les rempotages suivants. Si vous achetez la plante a un autre moment de l'année, attendez le printemps suivant pour la rempoter dans un contenant que vous aurez choisi.

Comment les planter ?

Le substrat doit rester bien drainé et aéré. Un terreau spécifique pour cactées est idéal, ou un mélange de terreau, sable et gravillons. Les Mammillaria doivent profiter d'un contenant stable, donc assez lourd. Ne prenez pas un pot trop petit au départ (laissez au minimum 2 cm entre la plante et le bord du pot), même si la plante pousse lentement. La manipulation de ces cactées est délicate, vous les rempoterez tous les 3 ans environ. Mettez des gants de jardin en cuir, et entourez la plante avec une bande épaisse de papier journal pour éviter de vous piquer.

Culture et entretien des Mammillaria

Culture et entretien des <em>Mammillaria</em>

Natalie Tapson/CC BY NC SA 2.0/Flickr

La culture de ces cactus est assez facile en général. Mais dans le cas d'un arrosage trop copieux ou trop fréquent, la plante périclite. Au printemps, il est aussi primordial de reprendre cet arrosage progressivement, sans l'oublier.

Arrosez peu, principalement en période de croissance entre mars-avril et juillet et laissez le cactus au repos en période hivernale. La fréquence des arrosages est d'environ une fois tous les 10 jours en été, et presque pas en hiver c'est-à-dire tous les mois et demi, simplement pour ne pas laisser le substrat se dessécher totalement.

Ne laissez pas d'eau résiduelle dans la coupelle après l'arrosage. Pour éviter que l'eau ne percole de suite, arrosez en deux fois à 5 min d'intervalle, en divisant l'apport d'eau. Cela donne au substrat le temps de se réhumidifier. Dès que vous sortez le pot au jardin ou sur le balcon, enlevez la coupelle.

Maladies, nuisibles et parasites

Ce type de cactus n'est en général pas sujet aux parasites du fait de l'abondance des aiguillons qui couvrent le corps du cactus.

Multiplication des Mammillaria

Multiplication des <em>Mammillaria</em>

Manuel M. Ramos/CC BY NC SA 2.0/Flickr

La multiplication est difficile à réaliser sur les mammillaires en boule, ou de forme oblongue, car les rejets apparaissent au bout de plusieurs années et sont collés à la base du corps principal. La récolte des graines et le semis sont également destinés aux amateurs très éclairés. Seules les espèces poussant en touffe peuvent être divisées avec succès, comme M. bombycina. Cette division se pratique au printemps, au moment du rempotage.

Sur les mammillaires en touffes, coupez de façon nette les tiges périphériques pour les séparer du reste de la touffe, individuellement ou en groupe de plusieurs tiges si des petits rejets sont collés aux autres. Il faut faire attention à bien laisser les racines sous chaque tige, au moment de la séparation. Ces tiges sont installées dans un terreau spécial cactées. Arrosez au bout de 3 à 4 jours seulement. Ensuite, gardez au chaud à 18 °C minimum, dans un endroit abrité et lumineux.

Conseils écologiques

Aérez correctement les pièces où vous cultivez vos cactées, pour éviter les atmosphères confinées, mais sans créer de courants d'air.

Un peu d'histoire…

Le nom de mammillaire indique la ressemblance des espèces en boule avec un mamelon. Mammillaria vient du latin mamilla et signifie « mamelle ».

Les mammillaires sont originaires du Mexique, et se retrouvent dans les pays d'Amérique Centrale. Ces cactus ont été décrits à la fin du XVIIIe siècle puis rassemblés dans un genre précis au début du XIXe siècle.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides