Œnothère aquatique

Œnothère aquatique en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Œnothère aquatique, Grande Jussie

  • Nom(s) latin(s)

    Ludwigia Grandiflora, Jussiae Grandiflora

  • Famille

    Onagracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante de bassin ▶ Hélophytes (pieds dans l'eau) | Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

De la famille des Onagracées dont elle partage notamment les belles fleurs jaunes, l'œnothère aquatique ou grande jussie (Ludwigia grandiflora) appartient au genre Ludwigia qui compte 70 espèces dans les régions chaudes du Globe. C'est la seule implantée dans nos régions à climat relativement doux (comme les bords de Loire et affluents) où elle est répertoriée comme une plante envahissante notamment pour des eaux stagnantes et des cours d'eau au courant peu rapide.

C'est une plante vivace étrange, car amphibie. En effet, ses tiges ramifiées, qui peuvent atteindre jusqu'à 5 à 6 m de longueur et jusqu'à 3 m de profondeur dans l'eau, deviennent des tiges ligneuses rigides lorsqu'elles sont émergées. D'autre part, cette œnothère au port tapissant peut coloniser aussi les berges, si leur sol demeure suffisamment humide, où elle peut s'élever jusqu'à 0,80 m de haut. Dans tous les cas, les tiges peuvent atteindre un diamètre de 1 cm, présentent de nombreux nœuds et sont très fortement enracinées.

Les feuilles alternes semi-persistantes possèdent des nervures bien visibles. Leur forme et leur taille varient selon leur situation par rapport à l'eau. Celles qui flottent sont lisses et obovales (jusqu'à 5 cm × 4 cm). Celles qui sont émergées sont lancéolées allongées (jusqu'à 10 cm × 2 cm) avec des nervures assez poilues. Enfin, celles des formes terrestres sont allongées aussi mais plus petites. À noter que la base de leurs pétioles est triangulaire ce qui les différencie de la petite jussie, avec la taille et la forme des fleurs ainsi que la couleur des tiges qui n'est pas rougeâtre.

Les grosses fleurs (4 à 5 cm environ) axillaires ou situées à l'extrémité des nombreux rameaux sont jaune d'or avec 5 pétales se recouvrant partiellement. La floraison très lumineuse dure de juin à septembre. Elles donnent ensuite des fruits en forme de capsules denses contenant de nombreuses graines.

Si vous souhaitez la cultiver, plantez-la uniquement dans un bassin fermé et entouré de vastes étendues de sols secs bien drainés.

Espèces et variétés d'œnothère aquatique

La seule espèce cultivée est l’œnothère aquatique que vous ne devriez pas trouver dans le commerce car sa vente est interdite en France depuis 2007 afin de limiter sa propagation.

Note : arrêté du 2 mai 2007 interdisant la commercialisation, l'utilisation et l'introduction dans le milieu naturel de Ludwigia grandiflora et Ludwigia peploides.

Espèce type

Œnothère aquatique (Ludwigia grandiflora)

Espèce type Œnothère aquatique (Ludwigia grandiflora)
  • Caractères de la fleur : Grosses fleurs jaunes d'or (4 à 6 cm) à 5 pétales se recouvrant partiellement, de juin à septembre l’extrémité des rameaux émergés. Feuilles ovales à la surface de l'eau ou allongées pour les parties émergées. Base des pétioles triangulaires.
  • Caractères de la plante : Plante amphibie, aux tiges et feuilles polymorphes. Port étalé à la surface de l'eau ou émergé dressé et ramifié, jusqu'à 0,80 m de haut sur les berges.
  • Qualités et usage : Rustique jusqu'à -7 °C environ. Pour pièces d'eau fermées et leurs bordures.

Espèce voisine et parfois concomitante

Jussie à petites fleurs (Ludwigia peploïdes)

Espèce voisine et parfois concomitante Jussie à petites fleurs (Ludwigia peploïdes)
  • Caractères de la fleur : Fleurs plus petites (3 à 4 cm) à pétales séparés.
  • Caractères de la plante : Mêmes autres caractères sauf rameaux rougissants et base des pétioles arrondis.
  • Qualités et usage : Rustique jusqu'à -7 °C environ. Pour pièces d'eau fermées et leurs bordures.

Plantation de l'œnothère aquatique

Plantation de l'œnothère aquatique

John Tann/CC BY 2.0/Flickr

Où la planter ?

Plantez dans un sol lourd soit en bordure de bassin soit directement sous l'eau à environ 0,20 m de la surface. Elle ne survivra pas dans un sol sec pendant plusieurs mois.

Choisissez une exposition au soleil ou en mi-ombre.

Attention, ne la plantez surtout pas sur les bords d'un bassin ou plan d'eau non fermé dont l'eau peut s'écouler à l'extérieur. Plantez-la uniquement si l'emplacement que vous avez choisi est entouré de vastes étendues de sols secs bien drainés ne retenant pas l'eau la plus grande partie de l'année et notamment au printemps et en été.

Quand planter l'œnothère aquatique ?

Vous pouvez la planter en automne ou au printemps.

Comment la planter ?

Un trou de la taille de la motte suffira. Tassez le sol autour du pied après mise en place. Pour un emplacement sur la berge, arrosez après la plantation.

Culture et entretien de l'œnothère aquatique

Culture et entretien de l'œnothère aquatique

Traumrune/CC-BY-3.0/Wikimedia Commons

Vous n'aurez aucun soin particulier à apporter à sa culture, sauf éventuellement à limiter son extension chaque année en été en coupant (ou encore mieux en arrachant) sans retenue les tiges en trop. Brûlez-les ensuite.

Maladies, nuisibles et parasites de l'œnothèreaquatique

L’œnothère aquatique n'a pas de maladies habituelles connues.

Multiplication de l'œnothère aquatique

Multiplication de l'œnothère aquatique

Eugene Zelenko/CC BY SA 4.0/Wikimedia

Vous pouvez multiplier facilement l'œnothère aquatique par semis de graines récoltées, ou par prélèvement de stolons naturels.

Semis

Pratiquez les semis en automne à partir de graines récoltées en automne à maturité des capsules lorsque celles-ci commencent à s'ouvrir par un petit opercule apical. Semez directement en place sur les berges de la pièce d'eau en automne, à condition que la berge demeure humide.

Division

Sevrez les stolons déjà enracinés au printemps ou à l'automne au sécateur puis arrachez-les en essayant de récupérer le plus de racines possible. Si vous ne souhaitez pas repiquer ce nouveau plant dans les instants qui suivent pour le transporter ailleurs, faites tremper les racines dans un seau d'eau, un arrosoir, ou enveloppez-les dans un tissu humide bien serré.

Avant de le replanter, rafraîchissez soigneusement ses racines et radicelles en coupant au sécateur leurs extrémités et en supprimant celles qui sont abîmées. Supprimez les ¾ de la partie aérienne de la plante.

Plantez votre nouveau plant en essayant d'étaler autant que possible les racines, puis arrosez pour tasser la terre autour des racines.

Conseils écologiques

Prenez soin de bien choisir son lieu d'implantation (ne déversant pas par exemple dans un cours d'eau) et de contrôler son développement car l’œnothère aquatique est une plante très envahissante qui bouleverse l'écologie des lieux qu'elle envahit. Elle devient alors aussi néfaste pour la flore présente que pour la faune.

Seul un arrachage annuel soigneux permet de la contenir.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides