Égopode

Égopode en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Égopode, Égopode podagraire, Herbe aux goutteux

  • Nom(s) latin(s)

    Aegopodium podagraria

  • Famille

    Astéracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 0,45 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Bosquet ou forêt
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'égopode est une plante originaire d'Europe et d'Asie. À l'exception de certains départements méridionaux, elle est naturellement présente en France où cette vivace pousse en lisière des sous bois, sous le couvert des feuillus. La variété sauvage ressemble beaucoup à l'angélique sylvestre (d'où ses surnoms de « fausse angélique » ou de « petite angélique ») avec ses feuilles caduques, découpées en 3 folioles, portées par des tiges creuses, cannelées et aromatiques. Dans le jardin, l'égopode n'est représentée que par le cultivar 'Variegatum', au joli feuillage panaché de vert gris et surtout, de crème.

Les deux plantes, sauvage ou cultivée, fleurissent de mai à août selon le climat, en offrant des ombelles de fleurs blanc crème. Cette floraison est légèrement parfumée et, nectarifère, elle attire les abeilles. Les fleurs d'égopode sont souvent qualifiées « d'insignifiantes ». Pourtant, si elle est relativement discrète, cette floraison ne manque pas d'élégance, offrant une légèreté gracieuse aux plates-bandes formées par l'herbe aux goutteux. Les fleurs d'égopode sont d'ailleurs de bonne tenue en vase.

Mais où installer l'égopode dans le jardin ? Il faut bien réfléchir avant d'implanter cette terrible envahissante. En effet, l'égopode possède un système racinaire profond et très traçant. Ses rhizomes sont capables, en très peu de temps, d'envahir tout un massif sans jamais se laisser arrêter par les souches des autres plantes. À tel point qu'il devient ensuite impossible d'éliminer cette herbe aux goutteux sans arracher tous les végétaux puis de tamiser très soigneusement toute la terre ! C'est en tenant compte de cette propension colonisatrice que l'on emploie généralement l'égopode en couvre-sol (il ne laisse la place à aucune mauvaise herbe) dans les bosquets d'arbustes.

Espèces et variétés de l'égopode

Le genre Aegopodium comprend huit espèces de vivaces toutes originaires d'Europe et/ou d'Asie. Seul l'égopode podagraire, que ce soit son espèce type ou bien son cultivar 'Variégata', est commercialisé en France.

Égopode podagraire (Aegopodium podagraria)

Espèce type

Égopode podagraire (Aegopodium podagraria) Espèce type
  • Qualités : Floraison blanc crème de mai à août.

'Variegatum'

Égopode podagraire (Aegopodium podagraria) 'Variegatum'
  • Qualités : Feuillage panaché de vert gris et de crème.

Plantation de l'égopode

Plantation de l'égopode

tarkamerl/CC BY NC 2.0/Flickr

Où l'installer ?

Comme la plupart des plantes envahissantes, l'égopode peut pousser presque n'importe où, dans tout sol et à toute exposition. Nitrophile, il préfère néanmoins les terrains riches en azote, frais et argileux, à l'ombre ou à la mi-ombre.

Particulièrement rustique, cette vivace peut résister à de températures inférieures à -30 °C.

Quand planter l'égopode ?

Comme la plupart des plantes vivaces, l'égopode est commercialisé en godet. Il peut donc être installé en pleine terre toute l'année en dehors des périodes de gel et de canicule. Privilégiez toutefois la plantation printanière ou automnale.

Comment le planter ?

Espacez chaque plant de 40 cm.

Culture et entretien de l'égopode

Culture et entretien de l'égopode

Tatiana Bulyonkova/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Cette plante envahissante, souvent considérée comme une « mauvaise herbe », ne demande absolument aucun entretien. Elle résiste au froid, à la sécheresse et pousse n'importe où. Éventuellement, coupez les ombelles montées à graines afin d'éviter que la plante se ressème spontanément.

Maladies, parasites et nuisibles

Cette plante n'est limitée par aucune maladie ni aucun ravageur.

Multiplication de l'égopode

Multiplication de l'égopode

Wildlife in a Dorset garden. Thanks for 150.000 views/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Multiplier cette plante envahissante est, comme l'on peut s'en douter, un jeu d'enfant. Il suffit en effet d'arracher un bout d'égopode, et ce à n'importe quel moment de l'année, pour que ce morceau s'enracine !

Conseils écologiques

Les jeunes pousses, les feuilles, fleurs et graines de l'égopode sont comestibles ! Les feuilles en train de s'ouvrir, en avril-mai, se dégustent en salade tandis que les ombelles parfument les plats mijotés ou décorent les assiettes. Elles auraient une saveur aromatique évoquant la carotte et le persil mêlés. Les graines étaient autrefois récoltées pour servir de condiment.

Un peu d'histoire…

Le nom d'égopode aurait été forgé à la fin du XVIe siècle par le médecin et botaniste allemand Tabernaemontanus qui l'inclue dans son Nouvel Herbier complet qui décrit 5 800 espèces végétales et médicinales. Ce nom aurait été construit sur les mots grecs 'aigos' qui signifie chèvre et 'podos' qui désigne le pied. En effet, les Anciens voyaient dans la forme des feuilles de cette plante l'empreinte d'un sabot caprin.

À la même époque que Tabernaemontanus, l'égopode était aussi surnommé « podagraire ». C'est d'ailleurs ainsi que le désigne le botaniste Mathias de l'Obel. Ce nom provient également du grec, de 'podagria' qui signifie « goutte affectant le pied ». En effet, les graines d'égopode étaient autrefois réputées lutter contre les rhumatismes déformants des membres inférieurs du corps. Ce qui explique le nom courant de l'égopode : « herbe aux goutteux ».



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides