Busserole

Busserole en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Busserole, Raisin d'ours, Arbousier traînant

  • Nom(s) latin(s)

    Arctostaphylos

  • Famille

    Ericacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre fruitier

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante comestible ▶ Plante à tisane | Petits fruits | Arbre fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La busserole raisin d'ours (Arctostaphylos uva-ursi) et la busserole des Alpes (Arctostaphylos alpinus) sont endémiques sous nos climats. L'une et l'autre se rencontrent à l'état sauvage jusqu'à 1 500 à 1 800 m d'altitude et montrent un caractère très rustique, en particulier dans les régions où il neige.

La busserole commune, ou raisin d'ours, pousse également dans les Pyrénées et dans le Massif central. Ailleurs dans l'hémisphère nord, on rencontre aussi cet arbuste dans certaines régions montagneuses. Il était déjà connu par exemple des Amérindiens avant la conquête du continent américain par les peuples migrants, et utilisé à des fins nutritives autant que médicinales.

La busserole (Arctostaphylos) offre des propriétés médicinales ainsi que des baies comestibles qui ont pu compléter d'une certaine façon l'alimentation à différentes périodes de l'histoire humaine. Mais ces baies, que l'on confond parfois avec celles des airelles, n'ont pas de grande valeur gustative. C'est certainement la raison pour laquelle la plante sauvage n'est pas protégée car elle n'a pas été victime d'une cueillette intensive dans les milieux où elle pousse spontanément.

Les trois noms courants de cet arbuste au port prostré n'ont pas de rapport entre eux, mais dans chacun on peut retrouver l'une des caractéristiques de la plante : le raisin d'ours (Arctostaphylos uva-ursi) met en valeur le fait que l'arbuste produit des baies, la busserole des Alpes (Arctostaphylos alpinus) indique que la plante est spontanée dans la région alpine. Enfin, « arbousier traînant » un nom moins connu pour le raisin d'ours, rappelle son port prostré et couvre-sol. Le nom latin du genre, Arctostaphylos, vient du grec ancien et signifie également raisin d'ours comme l'indique le nom de l'espèce uva ursi.

Comme toutes les plantes sauvages bien adaptées à leur milieu, la busserole (Arctostaphylos) offre de nombreuses qualités : avec ses fleurs mellifères, elle agit pour le maintien de la diversité écologique, ses baies nourrissent la petite faune, son feuillage a des propriétés médicinales connues depuis le Moyen Âge en Europe et reconnues officiellement depuis le début du XVIIIe siècle. Sa résistance en milieu montagnard permet également à cet arbuste de coloniser des endroits difficiles en servant de couvre-sol anti-érosion.

Sa croissance est lente mais l'arbuste montre une adaptation exemplaire à tous les types de sols bien drainés, même pauvres et secs. La plante pousse de préférence dans les régions froides, à exposition ensoleillée. Au jardin, c'est un arbuste de port tapissant et assez dense avec des feuilles dressées sur les tiges. La busserole peut ainsi garnir les rocailles et talus, et même se mêler aux massifs mixtes quand ces derniers comportent des associations de plantes basses, ou bien en la plaçant au premier plan, par exemple en coin de massif.

La floraison en grappes de clochettes apparaît en juin ou début juillet, dure tout l'été et produit ensuite des baies comestibles rouges. Le feuillage persiste toute l'année sur l'espèce commune qui est employée en ornement dans les jardins. L'ensemble de l'arbuste atteint 30 à 40 cm de haut pour un étalement de trois à quatre ou cinq fois supérieur.

Bon à savoir : la busserole raisin d'ours s'avère un excellent diurétique, antiseptique urinaire qui calme les inflammations et soigne les infections de la sphère uro-génitale grâce à ses propriétés anti-bactériennes. Les feuilles contiennent de l'arbutine qui anéantit les bactéries pathogènes. En utilisation externe, l'infusion de feuilles régule l'excès de mélanine produite par la peau. Il y a cependant des contre-indications à ingérer cette plante pour les femmes enceintes sous risque d'un accouchement prématuré et pour les mères qui allaitent leurs enfants. En cas d'insuffisance rénale, l'emploi de cette plante est également déconseillé. Enfin, la busserole peut provoquer des troubles gastriques allant jusqu'au vomissement.

Espèces et variétés de la busserole

Le raisin d'ours (Arctostaphylos uva-ursi) est assez abondant à l'état sauvage, il se trouve aussi facilement dans les catalogues des pépiniéristes et revendeurs de plantes. Il existe même une variété à fleurs plus décoratives que l'espèce type. Par contre, la busserole des Alpes est plutôt rare, et non vendue en tant que plante d'ornement.

Toutes les autres espèces d'Arctostaphylos sont endémiques chacune d'un milieu spécifique que l'on ne rencontre pas sous nos climats, comme A. manzanita et A. pumila (Californie), A. nevadensis (Névada), A. columbiaina (Colombie-Britannique)…

Arctostaphylos uva-ursi

Espèce type

Arctostaphylos uva-ursi Espèce type
  • Floraison : Fleurs en clochettes blanches bordées de rose frais, de juin à septembre et suivies de baies rouges comestibles.
  • Végétation : Le feuillage persistant est vert foncé et met en valeur les fleurs puis les baies. Le feuillage a des propriétés médicinales.
  • Qualités : Ce raisin d'ours offre une grande résistance dans les jardins de montagne, il peut même devenir colonisateur.

'Vancouver Jade'

Arctostaphylos uva-ursi 'Vancouver Jade'
  • Floraison : Fleurs roses très nombreuses à apparaître en même temps sur l'arbuste, entre juillet et août.
  • Végétation : Port prostré mais pouvant atteindre 40 cm de haut sur 1 m de large.
  • Qualités : Floraison remarquable.

Arctostaphylos alpinus

Espèce type

Arctostaphylos alpinus Espèce type
  • Floraison : Fleurs blanc verdâtre apparaissant de mai à juillet.
  • Végétation : La plante reste à moins de 40 cm de haut et son feuillage est caduc, de teinte vert clair.
  • Qualités : Cette espèce se remarque moins mais elle fait partie de la flore des Alpes et à ce titre offre un intérêt écologique réel. Il vaut mieux ne pas l'arracher.

Plantation de la busserole

Plantation de la busserole

Josh*m/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Où la planter ?

La busserole raisin d'ours préfère les climats froids, en situation ensoleillée. L'arbuste pousse dans tous les sols, sauf ceux à tendance trop calcaire, avec une préférence pour les terres sableuses, graveleuses et légères où l'eau s'infiltre rapidement. Il résiste aux périodes de sécheresse temporaires, sous les climats frais. Le terrain doit rester bien drainé toute l'année, la plante n'aime pas l'humidité stagnante.

Attention à ne pas planter l'arbuste dans un coin ne recevant pas assez de soleil. Il supporte une mi-ombre légère une partie de la journée, mais ce n'est en aucun cas un arbuste d'ombre.

Quand planter la busserole ?

Le printemps et l'automne sont de bonnes périodes, hors périodes de gel et de grande chaleur.

Comment la planter ?

Plantez cet arbuste de la même manière qu'un autre arbuste nain, sans précaution particulière si ce n'est d'alléger le sol avec des amendements (sable grossier, graviers non calcaires, pouzzolane broyée…) quand celui-ci est compact, argileux ou mal drainé.

Culture et entretien de la busserole

Culture et entretien de la busserole

Miguel Vieira/CC BY 2.0/Flickr

La busserole ne demande pas d'entretien si elle est plantée dans un sol qui lui convient et quand elle peut garnir de belles surfaces sans gêner les autres espèces alentour.

Un arrosage pendant la première année de reprise est à effectuer seulement quand le temps est sec. Évitez totalement la pose d'un arrosage automatique qui se déclenche chaque jour, et la proximité d'un massif arrosé de cette façon. L'arbuste est en effet plus sensible à l'humidité qu'à la sécheresse. Pour cette raison, ne posez pas non plus de paillis au pied, cela risquerait de retenir trop longtemps l'humidité.

Taille de la busserole

Quand tailler ?

La taille se pratique en fin d'hiver simplement dans les cas où le développement de l'arbuste prend des proportions gênantes pour les autres plantes (par exemple dans un massif). Sur un talus ou dans une rocaille, on peut le laisser sans taille de façon à favoriser son étalement.

Comment tailler ?

Raccourcissez simplement les rameaux gênants.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucune maladie n'est à déplorer dans un terrain bien drainé. Par contre, dès que le sol concentre trop longtemps l'humidité, des taches peuvent apparaître sur le feuillage, ainsi que des boursouflures. Coupez les tiges atteintes et veillez à améliorer le drainage du sol. Traitez avec un purin végétal fongicide (comme celui de prêle, qui agira aussi en fortifiant) pour éliminer les champignons et bactéries.

Récolte

Les feuilles se récoltent avant la floraison pour fabriquer des tisanes maison, mais l'emploi de ces dernières doit être fait en toute connaissance de cause quant aux effets secondaires des propriétés de la plante. Elles se font sécher à l'ombre et à l'abri de la poussière, ou s'utilisent fraîches.

Les baies se récoltent également, quand elles sont mûres en automne, pour la fabrication de confitures. Ces baies ont une saveur assez âpre, jugée insipide par certains palais.

Multiplication de la busserole

Multiplication de la busserole

Ed Ogle/CC BY 2.0/Flickr

Les tiges peuvent se marcotter seules, et si l'on veut multiplier l'arbuste pour planter des pieds ailleurs, on peut aussi bouturer des tronçons de tiges terminales prélevées en automne.

Les boutures de tige se piquent dans des pots garnis d'un mélange léger de terre et de sable, et à placer dans un endroit protégé du gel, du soleil et des vents jusqu'au printemps suivant où l'on pourra les transplanter au jardin.

Conseils écologiques

La nature résistante de cet arbuste qui vit et se développe tout seul est à utiliser dans les jardins de campagne pour préserver les sols de l'érosion, végétaliser des coins difficiles d'accès et fidéliser la petite faune.

Un peu d'histoire…

L'arbuste est l'un de ceux utilisés en pharmacopée traditionnelle depuis des centaines d'années sur le continent américain, et depuis le Moyen-âge en Europe. Mais la racine grecque de son nom indique une plus ancienne connaissance de ses vertus médicinales sur ce continent. Au niveau culture d'ornement, la plante n'est pas très répandue, en dehors des pépiniéristes spécialisés dans la flore alpine.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides