Actée

Actée en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Actée

  • Nom(s) latin(s)

    Actaea

  • Famille

    Renonculacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Plante à fruits décoratifs

    Plante comestible ▶ Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Bosquet ou forêt Massif ou bordure
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Actaea réunit presque 30 espèces de vivaces depuis qu'un certain nombre de Cimicifuga ont été renommés Actaea. À l'origine, ce genre comptait 8 espèces de vivaces rustiques originaires d'Europe, d'Asie tempérée et d'Amérique du Nord, remarquables par leurs fructifications. Il appartient à la famille des Renonculacées comme le bouton d'or et présente de ce fait une toxicité élevée de toute la plante, en particulier des baies. Cette plante imposante occupe essentiellement des zones boisées humides et des affleurements argileux. Dotée d'une grande robustesse, l'actée est capable de vivre des années à la même place et en situation de faible luminosité.

Note : seules les espèces originellement nommées actées seront traitées dans cette fiche. Le cierge d'argent ou Cimicifuga fait l'objet d'une autre fiche.

Les grandes feuilles composées et alternes naissent d'une souche rhizomateuse vigoureuse et constituent des touffes de 40 à 90 cm de hauteur sur 50 à 60 cm de largeur qui rappellent l'astilbe ou l'anémone du Japon. Les feuilles sont composées de folioles grossièrement dentées de manière irrégulière, biternées ou triternées (limbes divisés 2 ou 3 fois) et présentent souvent des nervures poilues sur la face inférieure. Le feuillage jaunit à l'automne.

La tige florale naît d'une ramification de la tige feuillée à partir de mai. La floraison se rapproche de celle du pigamon (Thalictrum), constituée de courtes grappes de fleurs pourvues de nombreuses étamines blanches ou crème et d'un pistil qui donnent un aspect très léger à l'inflorescence. Les sépales pétaloïdes et les pétales étroits blancs sont en nombre variable et plus courts que les étamines si bien qu'ils passent assez inaperçus. La floraison de l'actée est somme toute assez discrète par rapport à celle du Cimicifuga, surnommé cierge d'argent, dont la floraison est estivale.

Contrairement au Cimicifuga qui porte des follicules secs, l'actée présente des baies charnues de la taille d'un pois aux différents coloris, munies d'un œil noir à leur extrémité. Ces baies, qui font l'intérêt de la plante, sont cependant très toxiques, violemment purgatives excepté pour les oiseaux, vecteurs principaux de dispersion des graines. Deux baies de Actaea rubra suffiraient à tuer un enfant, six, un adulte, cependant, leur extrême amertume n'incite pas à les consommer.

Certaines tribus amérindiennes servaient une infusion de racines de Actaea pachypoda aux femmes qui venaient d'accoucher. Celle d'Actaea rubra s'employait pour soigner le rhume, l'arthrite et les rhumatismes. Les feuilles de cette dernière étaient mâchées pour stimuler la circulation sanguine tandis que le jus de ses fruits servait à empoisonner la pointe des flèches. Actaea spicata est utilisée en homéopathie pour soigner les douleurs articulaires (arthrose, polyarthrites rhumatoïdes). Ses baies contiennent des proto-anémonines agissant sur le système nerveux.

Le nom Actaea fut donné par Linné en souvenir d'Actéon, ce guerrier qui eut la malchance de surprendre Diane prenant son bain. La déesse de la chasse le transforma en cerf et lança ses chiens à sa poursuite. Linné baptisa ainsi la plante avec l'intention de signaler la dangerosité de ses baies pour l'homme comme le furent les chiens pour Actéon. Pachypoda signifie « énorme pied » et fait allusion aux gros pédicelles rouges de l'infrutescence de cette espèce. Rubra vient du latin ruber qui signifie « rouge » comme la couleur des baies.

Espèces et variétés d'Actaea

Il existe une certaine confusion dans les noms si bien que certaines espèces sont aujourd'hui fusionnées comme Actaea alba et A. rubra désormais baptisées A. rubra. A. pachypoda, considérée autrefois comme synonyme de A. alba, forme depuis une espèce distincte. La couleur des baies peut varier au sein d'une même espèce si bien que la référence à la couleur des baies dans le nom n'est pas un critère fiable.

Actée blanche (Actaea pachypoda)

Espèce type

Actée blanche (Actaea pachypoda) Espèce type
  • Végétation : Touffe de 50 à 90 cm de haut sur 45 cm de large. Feuilles vert frais comportant 3 à 12 folioles.
  • Fleurs et fruits : Inflorescence blanche elliptique de 7 à 12 cm de long, en mai-juin. Fleurs pubescentes en courts racèmes. Baies charnues blanc brillant à œil noir, portées en grappes par d'épais pédoncules rouges, bien au-dessus du feuillage. Pédoncule principal jusqu'à 50 cm de long.
  • Qualités : Originaire de l'est du Canada et du quart nord-est des États-Unis (Minnesota, Missouri, Géorgie). Plus méridionale que « rubra ». Résiste à -40 °C. Espèce très décorative par ses fruits.

f. rubrocarpa

Actée blanche (Actaea pachypoda) f. rubrocarpa
  • Végétation : Touffe de 80 cm de hauteur.
  • Fleurs et fruits : Baies roses.
  • Qualités : --

'Misty Blue'

Actée 'Misty Blue'
  • Végétation : Touffe de 80 cm de haut sur 50 cm de large. Feuillage gris bleuté.
  • Fleurs et fruits : Baies blanches en automne.
  • Qualités : --

Actée rouge, pain de couleuvre (Actaea rubra, syn. A. alba, A. spicata var. alba)

Espèce type

Actée rouge, pain de couleuvre (Actaea rubra, syn. A. alba, A. spicata var. alba) Espèce type
  • Végétation : Touffe de 40 à 80 cm de haut, à feuilles découpées de 15 à 45 cm de large. 3 folioles dentées, vert foncé.
  • Fleurs et fruits : Floraison en mai, une semaine avant « pachypoda ». Pompons blancs, au-dessus du feuillage. Fleurs de 1 à 2 cm de diamètre. Baies rutilantes faisant courber les tiges sous leur poids, portées par de fins pédicelles verts ou brunâtres, en juillet.
  • Qualités : Mêmes origines que « pachypoda » dans les sous-bois riches, les érablières ou sur les bords des rivières. Plus fréquente au nord. Exige moins d'humidité que les autres espèces. Résiste à -40 °C. Baies mortelles.

f. neglecta

Actée rouge, pain de couleuvre (Actaea rubra, syn. A. alba, A. spicata var. alba) f. neglecta
  • Végétation : Croissance plus vigoureuse.
  • Fleurs et fruits : Baies blanches.
  • Qualités : --

Herbe de Saint-Christophe, actée en épi, christophorienne (Actaea spicata)

Espèce type

Herbe de Saint-Christophe, actée en épi, christophorienne (Actaea spicata) Espèce type
  • Végétation : Touffe de 50-60 cm en tous sens. Feuilles bi – ou triternées ressemblant à celles de « rubra ».
  • Fleurs et fruits : Floraison blanche en épis globuleux, de mai à juillet. Fleurs à 4 sépales pétaloïdes et 4 pétales discrets. Baies noires luisantes dès fin juillet.
  • Qualités : Sous-bois humides montagneux d'Europe et d'Asie jusqu'en Turquie du Nord, sur terrain calcaire. Répandue en France sauf dans l'Ouest et le Midi. Accepte l'ombre épaisse. Sols secs.

Plantation de l'actée

Plantation de l'actée

Anneli Salo/CC BY SA 3.0/Wikimedia

Où la planter ?

L'actée apprécie les climats frais et humides des sous-bois, les sols humifères, frais à secs.

Plante de sous bois, elle croît parfaitement à la mi-ombre voire à l'ombre épaisse pour Actaea spicata.

Quand planter l'actée ?

Plantez-la à l'automne de préférence mais le printemps convient aussi.

Comment la planter ?

Travaillez le sol assez en profondeur pour favoriser l'implantation de ses racines puissantes et apportez une pelletée de terreau de feuilles autour de la motte.

Arrosez copieusement et paillez pour maintenir la fraîcheur.

En sous-bois, l'actée peut se suffire à elle-même mais étant donné sa croissance lente, vous aurez intérêt à l'accompagner d'autres végétaux afin d'enrichir la scène : sceau de Salomon (Polygonatum), Smilacina (Alliacée très originale), fougères, hostas, au milieu d'un tapis de fleurs des elfes (Epimedium), par exemple.

Culture et entretien de l'actée

Culture et entretien de l'actée

Kew on Flickr/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Arrosez copieusement la première année durant l'été. Paillez le pied dès la fin du printemps et veillez à l'arroser en période de sécheresse intense.

Taille de l'actée

Taillez en fin d'hiver (mars).

Rabattez les tiges desséchées afin de mettre en valeur les nouvelles pousses.

Maladies, nuisibles et parasites

L'actée n'a pas de nuisibles connus.

Multiplication de l'actée

Multiplication de l'actée

Leonora Enking/CC BY SA 2.0/Flickr

L'actée se divise en automne. Attendez plusieurs années que la plante se soit bien installée avant de diviser la touffe. Sa croissance est en effet relativement lente.

Procédez à l'aide d'une bêche bien affûtée pour séparer les rejets.

Conseils écologiques

L'actée produit des baies très appréciées des oiseaux et présente l'avantage de coloniser lentement les zones ombragées, pourvues d'un sol frais ou sec.

Un peu d'histoire…

Ce sont les études récentes en génétique qui ont conduit à rassembler les Cimicifuga et les Actaea sous un même nom. Le genre Cimicifuga n'a toutefois pas disparu et comporte l'unique espèce C. nanchuenensis d'après The Plant List.

Linné donna le nom de Actaea cimicifuga en 1753 à une plante eurasiatique qu'il rebaptisa en 1767 Cimicifuga foetida en raison de son odeur forte faisant fuir les punaises lorsqu'on plaçait des feuilles dans le lit. Le genre Cimicifuga regroupait alors des plantes produisant des follicules secs et non des baies. L'ironie de l'histoire a fait que le sujet a depuis recouvré son appellation d'antan !



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides