Tilleul

Tilleul en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Tilleul

  • Nom(s) latin(s)

    Tilia

  • Famille

    Tiliacées, Malvacées

  • Type(s) de plante

    Arbre ▶ Arbre feuillu | Arbre à fleurs

    Plante comestible ▶ Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Conique ou pyramidal
    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    > 10 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Tilia compte environ 50 espèces réparties dans les zones tempérées de l'Hémisphère Nord et font partie de la vaste famille hétérogène des Malvacées. Les deux espèces Européennes sont le Tilia platyphyllos à grandes feuilles, plutôt montagnard, et le Tilia Cordata à petites feuilles. Par hybridation, elles ont donné le tilleul commun d'Europe (Tilia x intermédia), le plus répandu. Le Tilia tomentosa, tilleul argenté est également familier dans nos paysages.

Le tilleul d'Europe peut vivre couramment plusieurs centaines d'années avec un tronc qui présente alors une circonférence impressionnante. Il existe en France, en Allemagne ou en Belgique par exemple des spécimens que l'on peut dater grâce à des documents historiques du XVe siècle.

Le tilleul est en général un bel arbre au tronc assez court mais bien droit qui peut atteindre pour les plus grands 35 à 40 m. Habituellement, selon les variétés plantées, il atteint plutôt 15 à 25 m. Résistant au froid, entre -17 et -28 °C pour les espèces les plus résistantes (Tilia mongolica), il pousse aussi bien en plaine qu'en montagne. En ville, il forme de beaux alignements le long de nombreuses rues.

Les branches inférieures sont horizontales et les cimes sont très ramifiées. Les feuilles du tilleul commun sont assez petites, 5 à 8 cm, cordiformes et légèrement dentelées. Vert tendre au début du printemps, elles foncent en suite et prennent de belles couleurs jaunes à l'automne avant leur chute. D'autres variétés ont des feuilles plus grandes (15 à 20 cm pour Tilia platyphylos), tomenteuses (avec de petits poils serrés) et blanches ou argentées en dessous (Tilia tomentosa).

Les fleurs petites et axillaires regroupées en cimes bipares par 10 à 12 environ, de couleur jaune-crème ou blanche selon les variétés sont caractérisées par la présence d'une grande bractée à leur base. Elles sont très odorantes. Elles apparaissent en juin ou juillet selon le climat et les variétés. Elles donnent ensuite de petits fruits globuleux de 0,3 cm environ, secs à maturité, groupés par 2 et rattachés à la bractée qui leur sert d'aile pour se disséminer avec le vent.

Le tilleul est un arbre connu et utilisé un peu partout dans ses zones d'origine depuis la plus Haute Antiquité. Toujours chargé de symbolique il a, selon les pays et les époques, symbolisé aussi bien la justice, la liberté que l'amitié, la tendresse et la fidélité. Son bois, facile à travailler car peu dur, a été et est toujours employé pour réaliser des sculptures et de très nombreux objets d'ébénisterie ou utilitaires.

Note : les nectars des tilleuls argentés sont toxiques pour les abeilles et les bourdons. Des apiculteurs ont dénombré au sol jusqu'à 200 de ces insectes morts, par arbre et par jour.

Espèces et variétés de tilleuls

Vous trouverez dans le commerce de nombreuses variétés (espèces, cultivars et hybrides) aux tailles, ports et feuillages variés. Il y en aura toujours une adaptée à votre goût et à votre jardin. Vous pourrez choisir entre des plants à racines nues, en motte ou en conteneur. Pour les plants de grande taille, une motte ou un conteneur est indispensable. Achetez de préférence un plant déjà grand avec un tronc bien droit.

Note : le tilleul d'Appartement n'appartient pas au genre Tilia, mais au genre Sparmania dont les espèces de petite taille et à la floraison différente peuvent se cultiver en intérieur contrairement aux vrais tilleuls.

Tilleul d'appartement

Variétés à feuilles non argentées de grande taille

Tilleul des bois ou d'Europe (Tilia cordata)

Variétés à feuilles non argentées de grande taille Tilleul des bois ou d'Europe (Tilia cordata)
  • Caractères des feuilles et des fleurs : Petites feuilles cordiformes, 5 à 8 cm, finement dentelées. Floraison importante parfumée, couleur crème en juin.
  • Caractères de la plante : Port conique, jusqu'à 30 m de haut.
  • Qualités et usages : Le + utilisé pour les infusions. Rustique jusqu'à -20 °C au moins. Pour plantation isolée ou en alignement.

Tilleuls de Hollande (Tilia platyphyllos)

Variétés à feuilles non argentées de grande taille Tilleuls de Hollande (Tilia platyphyllos)
  • Caractères des feuilles et des fleurs : Grandes feuilles vert tendre, jusqu'à 15 à 20 cm, cordiformes, belles couleurs automnales jaunes. Fleurs jaunes parfumées en juin.
  • Caractères de la plante : Port érigé Croissance rapide, jusqu'à 35 m de haut sur 15 m
  • Qualités et usages : Tolère les sols acides. Rustique jusqu'à -20 °C au moins. Pour plantation isolée ou en alignement.

Tilleul commun d'Europe (Tilia x intermedia ou europea)

Tilleul commun d'Europe ( Tilia  x  intermedia  ou  europea )
  • Caractères des feuilles et des fleurs : Feuilles citron vert de taille intermédiaire, légèrement dentelées et velues en dessous.
  • Caractères de la plante : Variété hybride des 2 premiers, très rependue. Jusqu'à 30 m de haut et plus.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -20 °C au moins. Pour plantation isolée ou en alignement.

Tilleul d'Amérique (Tilia américana)

Variétés à feuilles non argentées de grande taille Tilleul d'Amérique (Tilia américana)
  • Caractères des feuilles et des fleurs : Grandes feuilles vert sombre. Floraison en cimes pendantes jaunes en juillet.
  • Caractères de la plante : Port en colonne large, jusqu'à 30 m × 20 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à, -20 °C. Sol normal ou calcaire. À planter en isolé.

Tilia cordata 'Böhlje'

 Tilia cordata  'Böhlje'
  • Caractères des feuilles et des fleurs : Petites feuilles en cœur (6 cm) vert foncé-bleuté, irrégulièrement dentelées. Floraison jaune pâle en juin.
  • Caractères de la plante : Port érigé ovale et compact. Jusqu'à 25 m × 15 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -20 °C au moins. Pour plantation isolée ou en alignement.

Variétés non argentées de taille moyenne

Tilleul de Mongolie (Tilia mongolica)

Variétés non argentées de taille moyenne Tilleul de Mongolie (Tilia mongolica)
  • Caractères des feuilles et des fleurs : Feuilles dentelées rougeâtres au printemps et jaunes en automne. Brillantes en dessous. Fleurs blanches et parfumées.
  • Caractères de la plante : Variété de taille moyenne, jusqu'à 18 m de haut.
  • Qualités et usages : Très rustique jusqu'à -28 °C. À planter en isolé ou en alignement. Pour tout type de sol.

Tilia cordata 'Roelvo'

 Tilia cordata  'Roelvo'
  • Caractères des feuilles et des fleurs : Petites feuilles vert foncé à bords bleutés, 8 cm environ, irrégulièrement dentelées. Fleurs jaune pâle en juin.
  • Caractères de la plante : Port pyramidal élancé, 15 m ¦× 10 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -15 °C au moins. Pour petits jardins en isolé ou en alignement.

Tilia cordata 'Rancho'

 Tilia cordata  'Rancho'
  • Caractères des feuilles et des fleurs : Petites feuilles vert foncé, 7 cm environ, légèrement dentelées. Fleurs jaune pâle en juin.
  • Caractères de la plante : Port conique étroit, jusqu'à 10 m sur 5 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -15 °C au moins. Pour petits jardins en isolé ou en alignement.

Tilia cordata 'Winter Orange'

 Tilia cordata  'Winter Orange'
  • Caractères des feuilles et des fleurs : Jeunes rameaux orange lumineux en hiver. Fleurs blanches.
  • Caractères de la plante : Port ovale 20 m × 15 m.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -15 °C au moins. Pour petits jardins en isolé ou en alignement.

Variétés argentées

Tillia tomentosa

Variétés argentées Tillia tomentosa
  • Caractères des feuilles et des fleurs : Feuillage vert-gris à dessous argenté, belle couleur jaune en automne.
  • Caractères de la plante : Port pyramidal, jusqu'à 30 m de haut sur 20 m de large.
  • Qualités et usages : Convient pour sols calcaires. Rustique jusqu'à -15 °C au moins. Résistant à la sécheresse et la pollution. Pour petits jardins en isolé ou en alignement.

Tilleul de l'olivier (Tilia olivieri)

Variétés argentées Tilleul de l'olivier (Tilia olivieri)
  • Caractères des feuilles et des fleurs : Feuilles ovales-cordées vert tendre dessus et blanches ou argentées en dessous. Fleurs jaunes fin juin-début juillet.
  • Caractères de la plante : Variété de taille inférieure jusqu'à 15 m de haut.
  • Qualités et usages : Rustique jusqu'à -17 °C. Pour sols frais et riches.

Tilleul du Caucase (Tilia x euchlora)

Variétés argentées Tilleul du Caucase (Tilia x euchlora)
  • Caractères des feuilles et des fleurs : Feuilles vert foncé, brillantes, argentées dessous. Fleurs jaunes en juin.
  • Caractères de la plante : Variété hybride. Taille moyenne, jusqu'à 25 m de haut.
  • Qualités et usages : Accepte bien la taille.

Plantation d'un tilleul

Plantation d'un tilleul

Borislav Dimitrov/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Vous pouvez planter un tilleul partout en France. Les tilleuls argentés se contentent de sols normaux ou argileux. Les variétés issues de Tilia cordata se développeront mieux dans un sol riche frais ou humide. Seuls les sols trop calcaires et secs ne leur conviennent pas.

Le tilleul aime le soleil mais peut se contenter d'une mi-ombre. Choisissez son emplacement en tenant compte de sa future ombre portée (il pousse rapidement) et des limites de votre propriété.

Enfin, si vous souhaitez l'implanter en bordure de terrasse pour son ombre efficace, n'oubliez pas que de la plupart des tilleuls goutte pendant l'été un miellat collant provoqué par la présence de pucerons sur les feuilles. Ce miellat souille le sol ainsi que les objets situés sous l'arbre.

Quand planter un tilleul ?

Plantez le tilleul à racines nues en fin d'automne. Vous pouvez planter un tilleul en conteneur de l'automne à la fin de l'hiver en dehors des périodes de gel.

Comment le planter ?

Pour des arbres cultivés en port libre et plantés en alignement, espacez vos trous de plantation de 15 m environ (pour une variété de grande taille) ou de 6 à 10 m (pour d'autres variétés de taille plus modeste). Pour des arbres plantés en écran en limite de propriété et soumis à une taille régulière, un espacement de 6 à 7 m suffira.

Creusez des trous assez grands et profonds d'environ 1 m en tous sens et décompactez bien leur fond. Rebouchez avec un mélange de terre et de compost décomposé ou de terreau.

Arrosez copieusement en créant une cuvette de terre autour du pied de chaque arbre.

N'oubliez pas de tuteurer ou de haubaner vos plants surtout s'ils sont déjà un peu grands (1,50 m et plus).

Culture et entretien d'un tilleul

Culture et entretien d'un tilleul

José Maria Escolano/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Pendant les 2 ou 3 premières années suivant sa plantation, arrosez régulièrement votre plant en été. Il ne faut pas le laisser souffrir de sécheresse qui lui serait fatale.

Protégez le jeune tronc des ardeurs du soleil direct par un enveloppement protecteur laissant passer l'air (sacs de jute, natte de bruyère ou de bambou, paille…)

Vous pouvez également faire un apport d'engrais complet au printemps.

Ensuite, vous pourrez supprimer les tuteurs, et l'arrosage comme l'engrais ne seront plus nécessaires.

Un paillage végétal sous l'arbre, pendant la période de croissance, permettra de maintenir le sol frais plus longtemps, enrichira le sol et empêchera la pousse de mauvaises herbes faisant concurrence aux racines superficielles du tilleul.

Taille d'un tilleul

Jeune, votre tilleul pourra nécessiter une taille de formation. Une fois devenu adulte, un tilleul installé dans un espace suffisant et en culture libre n'a pas besoin d'une taille régulière de son houppier. En revanche, pour un arbre qui doit être contraint pour limiter son volume ou/et conserver une forme, taillez-le régulièrement chaque année.

Sur un vieux tilleul déjà taillé en « tête de chat » (ou en « têtard ») comme pour un platane, il vaut mieux rabattre tous les 2 ou 3 ans les nouvelles pousses jusqu'aux moignons. Si vous devez le restaurer après plusieurs années d'abandon, faites appel à un professionnel. Si vous souhaitez cependant le tailler, faites-le durant l'hiver ou en juillet-août. Évitez seulement les périodes de reprise de végétation ou au contraire de chute des feuilles.

Taille de formation

Elle peut s'avérer nécessaire pour corriger une forme trop irrégulière ou pour remonter le niveau des plus basses branches que vous pourrez supprimer au fur et à mesure de la croissance du plant.

Toutefois, lorsque le plant est encore jeune, procédez progressivement en conservant un rapport de 1/3 environ pour le tronc de façon qu'il reste assez de houppier pour assurer une croissance rapide.

Taille d'entretien

Le bois du tilleul cassant facilement surtout si les branches sont anciennes et creuses, il est prudent de supprimer les bois morts et les branches cassées ou menaçantes.

Pour des tailles dont le but est de maîtriser le volume du houppier, effectuez des tailles légères mais fréquentes, de préférence à des tailles plus sévères mais plus espacées. Notamment, abstenez-vous d'enlever plus du ¼ du volume en une seule fois et/ou de couper des branches d'environ 10 cm de diamètre ou plus.

Coupez les branches assez près du tronc ou de l'écorce d'une grosse branche, mais sans l'entamer, de façon à ne pas laisser de « chicotsc ni créer de plaies cicatrisant mal qui peuvent devenir autant de portes d'entrée pour des maladies cryptogamiques qui peuvent creuser le bois du tronc en le pourrissant. En cas de blessure involontaire, badigeonnez la plaie de coupe avec un baume cicatrisant.

Pour raccourcir une branche, coupez-la au niveau d'une ramification assez importante. À défaut, la repousse serait trop vigoureuse avec l'émission de nombreux tire-sèves.

Pour des tilleuls déjà taillés en « têtard », rabattez tous les 2 à 3 ans les branches au ras des moignons.

Note : tous les tilleuls taillés régulièrement émettent de nombreux rejets au pied de leur tronc qui a tendance avec l'âge à former une souche. Vous devrez les supprimer chaque année au ras de l'écorce et du pied comme des gourmands. D'autre part, les feuilles qui poussent juste après une taille sur les nouveaux rameaux sont nettement plus grosses que la taille moyenne sur cet arbre.

Taille de régénération

Il est possible de pratiquer une taille sévère de régénération d'un vieux tilleul, avec un élagage important. Toutefois, si vous le pouvez, faites pour cela appel à un professionnel car c'est une opération délicate à réussir esthétiquement. D'autre part, les vieilles branches sont souvent creusées de l'intérieur ce qui les fragilise et les rend encore plus cassantes.

Maladies, nuisibles et parasites du tilleul

Les tilleuls sont fréquemment attaqués par des pucerons, ou des cochenilles (plus rarement). Cela se traduit par une réaction des feuilles qui sécrètent un miellat qui les recouvre plus ou moins et dont une partie tombe au sol sous forme de coulure sirupeuse. En cas d'envahissement important, l'arbre est affaibli. Contre les pucerons, intervenez dès le début de l'infestation en pulvérisant par exemple des solutions d'eau savonneuse ou de purin de tanaisie. Contre les cochenilles qui sont plus difficiles à éradiquer que les pucerons, commencez par pulvériser des solutions maison et en cas d'échec de l'huile blanche.

D'autre part, lorsque le miellat est important, il peut provoquer l'apparition de fumagine, champignon microscopique qui colore l'arbre en noir. Vous éviterez la fumagine en prévenant la production de miellat par éradication des cochenilles ou des pucerons.

Lors d'épisodes de galle, qui n'est pas rare non plus, apparaissent sur les feuilles de multiples petites et fines pointes rouges. Cette galle est due aux piqûres d'un acarien, Lephytoptus Tiliae. Les dégâts sont surtout d'ordre esthétique. Si ces manifestations vous gênent esthétiquement, et si leur présence est assez discrète, supprimez les feuilles ou les rameaux atteints, puis brûlez-les. Si l'atteinte est importante, prévoyez un traitement d'automne avec une solution de soufre ou d'huile de neem ou de purin d'orties qui agiront comme répulsifs des acariens.

Note : ces traitements seront surtout nécessaires sur de jeunes arbres plus fragiles que des tilleuls adultes et réalisables tant qu'ils n'auront pas atteint une trop grande taille.

Récolte d'un tilleul

On récolte principalement les fleurs et l'aubier (premier bois tendre juste en dessous de l'écorce visible) du tilleul pour usage médicinal.

Récolter et conserver les fleurs

Récoltez les fleurs avec leur bractée au début de la floraison avant qu'elles ne soient complètement épanouies, c'est-à-dire entre juin et juillet selon votre climat. La récolte est manuelle en utilisant paniers et grandes échelles. Vous pouvez également en profiter pour couper des branches ce qui facilite ensuite la cueillette. La production d'un tilleul n'est pas importante avant une dizaine d'années (environ 5 kg de fleurs fraîches par arbre) et va ensuite en croissant.

Pour les conserver, vous devrez sécher soigneusement vos fleurs cueillies sur des claies aérées ou sur des draps en un lieu ventilé à l'abri du soleil et de la poussière. Pour cela, étalez-les au maximum et brassez-les régulièrement. Comptez quatre kilos de fleurs fraîches pour obtenir environ 1 kilo de fleurs sèches. Une fois séchées, conservez-les à l'abri de la lumière et de l'humidité dans des sacs en papier kraft, ou des boites, bien fermés.

Pour une conservation optimale, renouvelez votre stock chaque année.

Récolter et conserver l'aubier

L'aubier de tilleul se récolte à la montée de la sève au printemps. Pour récolter de l'aubier de tilleul, il faut abattre l'arbre ou tout au moins en couper les plus grosses branches. C'est pourquoi on le récolte habituellement sur des tilleuls sauvages. On prélève alors avec un outil tranchant le premier bois tendre qui se trouve entre l'écorce externe et le bois dur du cœur de l'arbre.

Pour le conserver vous devez découper et détacher l'aubier en bâtonnets d'environ 15 cm de long sur 1,5 à 2 cm de large et 0,2 à 0,3 cm d'épaisseur. Faites-les ensuite soigneusement sécher à l'abri du soleil puis stockez-les dans un récipient bien fermé à l'abri de la lumière et de l'humidité.

Multiplication d'un tilleul

Multiplication d'un tilleul

Mick Talbot/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Vous pouvez multiplier assez facilement un tilleul par bouturage ou par prélèvement et repiquage de rejets. Les semis sont possibles mais ne reproduisent pas fidèlement les variétés. D'autre part, les graines doivent subir au préalable une longue stratification (action du froid) naturelle ou une scarification chimique.

Bouturage

Pratiquez le bouturage en hiver ou au printemps. Prélevez de jeunes rameaux de bois sec (c'est à dire sans feuilles) de l'année avec à la base une petite portion (2 cm environ) de bois d'un rameau de l'année précédente (appelé talon ou crossette). Conservez des longueurs de 20 à 30 cm. Trempez les crosses dans un peu d'hormone de bouturage (mais ce n'est pas indispensable). Enterrez les boutures de 10 à 15 cm dans un conteneur muni d'une couche drainante de gravier au fond et rempli d'un mélange à parts égales de tourbe ou terreau et de sable grossier.

Placez le conteneur à un emplacement abrité du soleil. Maintenez le substrat humide, mais pas saturé d'eau, et protégé des grands froids en hiver. L'enracinement peut demander 6 à 8 mois.

Vous pouvez également essayer une méthode « plus rustique » semblable à celle qu'on utilise pour bouturer des saules ou des peupliers. Pour cela, prélevez en fin d'automne des rameaux de 3 à 4 cm de diamètre ayant perdu leurs feuilles. Débitez-les en portions de 0,40 à 1 m environ de long avec au moins 3 bourgeons par bouture. Prévoyez un nombre de portions un peu supérieur au nombre de boutures désirées pour compenser un petit taux d'échecs prévisibles. Faites un avant-trou du même diamètre avec par exemple un manche, puis enfoncez ces boutures (au 2/3 ou à moitié pour les plus longs) comme des piquets directement dans un sol riche et drainant, les bourgeons hors du sol.

Maintenez le sol toujours frais mais sans excès d'eau surtout en hiver. Veillez à ce que le sol soit toujours humide durant les périodes chaudes. Pour obtenir un enracinement suffisant, laissez les boutures qui vont faire des feuilles au printemps en place jusqu'à l'automne de l'année suivante. Vous pourrez alors installer à leur place définitive de petits arbustes de taille déjà intéressante.

Prélèvement de rejets

Effectuez les prélèvements de rejets à l'automne. Prélevez des rejets de un ou deux ans poussant en limite du tronc avec le maximum de racines possibles. Puis, replantez-les soit dans un conteneur où vous le cultiverez en pépinière pendant encore un an ou deux avant de l'installer, soit directement en terre à leur place définitive.

Conseils écologiques

Cultivez un tilleul chez vous de façon à récolter vous-même votre propre tilleul pour l'année. Vous ravirez également les abeilles (sauf avec un tilleul argenté), car il leur fournira pollen et nectar dont elles sont friandes.

Principales propriétés et indications médicinales

Largement utilisé dans les jardins ou les rues comme arbre d'ornement et d'ombre, le tilleul est connu de tous et ses fleurs couramment consommées pour un usage alimentaire ou médicinal.

La fleur de tilleul est avant tout calmante et adoucissante. Aussi l'emploie-t-on traditionnellement pour lutter contre diverses conséquences du stress, pour faciliter le sommeil ou la digestion. Seule, ou mélangée à d'autres plantes médicinales aux propriétés complémentaires, on l'utilise sous forme de tisanes, bien sûr, mais aussi de gélules de poudre ou de teintures mères de fleurs ou de bourgeons. De nombreux bains pour enfants contiennent des extraits de tilleul pour leur effet apaisant. De même, il existe des bains moussants relaxants au tilleul pour adulte.

L'aubier de tilleul est utilisé comme draineur car il facilite l'élimination de l'acide urique et des toxines par les reins et le foie. On l'emploie en complément des traitements des calculs urinaires ou biliaires. Il stimule la production et l'évacuation de la bile. C’est pourquoi on l’emploie aussi pour combattre des migraines ou états nauséeux d'origine digestive. On l'emploie sous forme de décoction des baronnets recoupés en petits morceaux, ou également de gélules de poudre nébulisée.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides