Rhipsalis

Rhipsalis en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Rhipsalis, Cactus-corail, Cactus-gui, Cactus-jonc

  • Nom(s) latin(s)

    Rhipsalis

  • Famille

    Cactacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Salle de bain Véranda Serre chaude
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Rhipsalis appartient à la famille des Cactacées. Originaire des forêts denses d'Amérique et d'Afrique tropicales, on le nomme principalement rhipsalis, et aussi cactus-corail, cactus-gui ou cactus-jonc.

C'est une plante succulente, épiphyte, sans feuilles et sans épines. Ses tiges sont toutes rampantes et très ramifiées, souvent recouvertes de poils soyeux ou laineux. Leurs formes sont très variées : minces ou épaisses, aplaties, cylindriques ou côtelées, entrelacées ou en rubans. Leurs teintes vont du vert vif, vert pâle, vert sombre au violet et rouge.

Le rhipsalis fleurit en général deux fois par an, en début de printemps et en hiver. Il donne de nombreuses et gracieuses petites fleurs en étoile de couleur blanc, jaune, orange, rose ou rouge. Elles sont parfumées et ne durent que quelques jours, laissant ensuite leur place à des baies blanches, rappelant les fruits du gui.

La plante se cultive en pot et en bac, en intérieur, en serre et véranda dans nos régions. Le rhipsalis dont le port est retombant se prête bien à une culture en paniers suspendus et en mur végétal.

Bon à savoir : on prête au rhipsalis des propriétés calmantes qui en font un remède naturel contre le stress.

Espèces et variétés de rhipsalis

Le genre Rhipsalis comprend une soixantaine d'espèces. Certaines espèces ayant changé de noms plusieurs fois, il existe une certaine confusion dans leur classification, voire leur identification.

Le tableau ci-dessous présente quelques espèces courantes du genre.

Cactus-corail (Rhipsalis baccifera)

 Cactus-corail (Rhipsalis baccifera)
  • Couleur et aspect : Vert clair. Tiges minces et cylindriques, disposées en touffes élégantes.
  • Longueur des tiges : Tiges pouvant atteindre 0,50 m.
  • Qualités : L'espèce produit de petites fleurs sans intérêts, qui sont suivies de baies blanches.

Cactus-gui (Rhipsalis cassutha)

 Cactus-gui (Rhipsalis cassutha)
  • Couleur et aspect : Vert vif. Tiges longues, très fines et cylindriques. Aspect très dense.
  • Longueur des tiges : Tiges pouvant atteindre 1 m.
  • Qualités : L'espèce produit de petites fleurs blanches sans intérêts, suivies de baies translucides semblables à celles du gui.

Rhipsalis cereuscula

 Rhipsalis cereuscula
  • Couleur et aspect : Vert vif. Tiges arrondies et minces. Poils courts sur les tiges et les rameaux.
  • Longueur des tiges : Tiges pouvant atteindre 0,40 m.
  • Qualités : L'espèce produit de nombreux rameaux de côtés, portant des fleurs verdâtres.

Rhipsalis crispata

 Rhipsalis crispata
  • Couleur et aspect : Vert clair. Tiges aplaties aux bords dentelés. Espèce moins retombante que les autres du genre.
  • Longueur des tiges : Tiges pouvant atteindre 0,60 m.
  • Qualités : L'espèce produit des fleurs jaunâtres sur les bords dentelés.

Rhipsalis houlletiana

 Rhipsalis houlletiana
  • Couleur et aspect : Vert pâle. Tiges arrondies, ayant deux variétés de rameaux, les uns arrondis, fins et dressés et les autres, aplatis, dentelés et retombants. Poils fins sur les rameaux aplatis.
  • Longueur des tiges : Tiges pouvant atteindre 0,20 m.
  • Qualités : L'espèce produit de nombreuses fleurs blanc-jaune sur les rameaux aplatis.

Rhipsalis pilocarpa

 Rhipsalis pilocarpa
  • Couleur et aspect : Vert sombre. Tiges arrondies, longues et fines, côtelées et tressées. Poils blancs et doux sur les tiges.
  • Longueur des tiges : Tiges pouvant atteindre 0,40 m.
  • Qualités : L'espèce produit des fleurs parfumées, blanches ou crème sur les extrémités des pousses.

Plantation du rhipsalis

Plantation du rhipsalis

Où le planter ?

Le rhipsalis aime les sols légers et légèrement acides. Préparez un mélange composé de ¾ de tourbe ou de terreau et de 1/4 de sable grossier ou de perlite. Ajoutez aussi des feuilles sèches.

Il aime la lumière. Une pièce claire lui convient bien. Pendant l'été, ne l'exposez jamais en plein soleil, qui brûle les tiges et les fait rougir. Suspendez votre panier près d'une fenêtre, à l'abri des rayons du soleil.

Placez-le dans une pièce à température normale, avec un air ambiant assez humide.

Attention, le rhipsalis ne résiste pas au gel ni à une température inférieure à 10 °C. Vous pouvez le mettre à l'extérieur au beau temps, mais à l'abri des rayons directs du soleil, sous le feuillage d'un arbre par exemple.

Quand planter le rhipsalis ?

Rempotez le rhipsalis de préférence au début du printemps. Vous pouvez toutefois intervenir toute l'année, à l'exception de l'hiver.

Comment le planter ?

Choisissez un pot en grès ou en plastique possédant plusieurs trous de drainages et un panier de préférence en fil métallique. Prenez-les de taille réduite (10 cm de diamètre maximum pour des tiges de 0,30 m). Le rhipsalis n'a pas de racines très développées et il aime être à l'étroit. Si vous utilisez un panier suspendu, placez au fond un lit de sphaigne qui permettra de retenir le mélange.

Placez le sujet bien au centre, maintenez-le bien droit et faites glisser le mélange autour de la plante.

Tassez bien et arrosez abondamment, sans laisser d'eau stagner.

Culture et entretien du rhipsalis

Culture et entretien du rhipsalis

Le rhipsalis est une plante de culture et d'entretien faciles.

Évitez de laisser le mélange sécher totalement, celui-ci doit rester humide. Arrosez abondamment 1 à 2 fois par semaine au printemps et en été, sans toutefois laisser d'eau stagner dans la soucoupe. Arrosez modérément en hiver et en automne, en laissant sécher sur 1 cm de profondeur le mélange entre deux arrosages. Bassinez si possible une fois par jour. Dépoussiérez délicatement le rhipsalis à l'aide d'une éponge ou d'un chiffon humide.

Conseil : utilisez de préférence de l'eau de pluie ou de l'eau douce pour l'arrosage.

Faites un apport d'engrais riche en potassium (engrais à tomates) 1 fois par mois et tous les quinze jours pendant la période de floraison. Évitez les engrais contenant trop d'azote, qui provoquent des taches foncées sur les tiges.

Tous les deux ans, rempotez ou renouvelez le mélange, après avoir nettoyé et désinfecté le pot. Attention, certaines espèces dont les tiges sont articulées demandent un maniement précautionneux au cours du rempotage.

Pour favoriser la floraison, réservez une période plus froide à la plante en hiver. Le rhipsalis supporte une fraîcheur nocturne de 10 °C.

Taille du rhipsalis

Il n'est pas nécessaire de tailler le rhipsalis. Coupez simplement les pointes abîmées, si nécessaire.

Maladies, nuisibles et parasites

Le rhipsalis peut être attaqué par des cochenilles farineuses et des pucerons. Éliminez-les à l'aide d'un coton-tige ou d'un chiffon imbibé d'alcool à brûler. Si l'invasion est trop importante, complétez en vaporisant un insecticide sur l'ensemble de la plante.

Si la plante est trop sèche, des araignées rouges risquent d'apparaître. Un bassinage régulier évite leur apparition.

Trop d'eau peut faire pourrir le pied. Si une partie de la plante est abîmée, coupez-la et bouturez les parties saines.

Si vous placez le rhipsalis à l'extérieur en été, surveillez que les limaces ne s'y installent pas.

Multiplication du rhipsalis

Multiplication du rhipsalis

Le rhipsalis se multiplie facilement par bouturage au printemps et en été.

Coupez à l'aide d'un couteau tranchant et désinfecté de petits rameaux ou prélevez une branche que vous couperez en morceaux de 5 à 8 cm. Laissez sécher 24 heures les morceaux prélevés.

Préparez des pots de 8 cm de diamètre environ, remplis de terre de bruyère. Placez-y 3 ou 4 boutures à 2 cm ou 3 cm de profondeur. Maintenez la terre légèrement humide. De nouvelles racines apparaissent assez rapidement.

Placez ensuite chaque bouture dans un pot séparé et cultivez comme des sujets adultes.

Conseils écologiques

Le rhipsalis trouve sa place dans un bureau, à la fois pour ses propriétés relaxantes et aussi pour son aspect décoratif (mur ou cadre végétal). Attention à ne pas placer certaines espèces aux tiges cassantes dans un endroit de passage.

Si vous vous absentez, sachez que le rhipsalis peut supporter 3 semaines s'en être arrosé, après avoir été baigné.

Un peu d'histoire…

L'appellation rhipsalis vient du mot grec « rhips » signifiant souple ou jonc tressé en référence aux formes de ses tiges.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides