Maranta

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Maranta en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Maranta, Marante

  • Nom(s) latin(s)

    Maranta

  • Famille

    Marantacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Entrée Salon/Cuisine Chambre
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Maranta, ou Marante, fait partie de la famille des Marantacées qui comporte également les genres Calathea et Ctenanthe pour les plus connus et avec qui on le confond souvent. Les marantas regroupent près d'une cinquantaine d'espèces vivaces tropicales originaires d'Amérique Centrale et du Sud. On les rencontre dans les forêts humides où elles se développent en touffes denses et rhizomateuses. Elles se caractérisent par un feuillage persistant et elliptique, étalé dans la journée et redressé pendant la nuit, et une floraison estivale peu remarquable sous forme de fines grappes de fleurettes blanches tubulaires et bilabiées. Sous nos climats, on cultive les marantas à l'intérieur, dans la maison, la véranda ou une serre chaude car elles nécessitent des températures supérieures à 15 °C.

Maranta leuconeura, communément appelée dormeuse ou « plante qui prie » en évocation à son feuillage replié le soir, est une espèce d'origine brésilienne. C'est celle que l'on trouve le plus couramment à la vente. Elle plaît beaucoup avec son feuillage décoratif qui semble peint à la main pour certaines variétés. Elle forme une touffe aux tiges étalées, de 25 à 30 cm de haut sur autant de large. Sa croissance est rapide dans de bonnes conditions de culture. Les feuilles, insérées sur de longs pétioles, ont une forme elliptique, obovale et mesurent une dizaine de centimètres de longueur. Le limbe est vert soutenu sur le dessus, et pourpre ou plus rarement grisé au revers. De part et d'autre de la nervure centrale, sont disposées de manière symétrique des taches irrégulières foncées ou des bandes claires, selon la variété. Les nervures marquées participent à l'aspect décoratif de la feuille prenant une teinte tantôt rose vif tantôt argentée.

La maranta peut aussi bien être placée en pot qu'en suspension. Elle est aussi une bonne candidate pour les compositions dans des bouteilles de verre qui reviennent à la mode et qui recréent l'environnement chaud et humide propice à leur culture.

Espèces et variétés de maranta

On trouve parfois des variétés de calatheas sous le nom générique maranta : la confusion est courante. Les calatheas sont plus hauts, offrent un port plus érigé et des feuilles plus longues. Leur croissance est aussi plus lente.

Maranta leuconeura

'Erythroneura' ou 'Tricolor'

Maranta leuconeura 'Erythroneura' ou 'Tricolor'
  • Floraison : Insignifiante.
  • Végétation : Feuillage velouté. Nervures rouge vif bien marquées. Revers pourpre. Bande continue vert-jaune pâle le long de la nervure principale.
  • Qualités : Variété ancienne, courante. La plus haute en couleurs !

'Kerchoveana'

Maranta leuconeura 'Kerchoveana'
  • Floraison : Insignifiante.
  • Végétation : Feuilles larges. Taches brun chocolat puis vert foncé de part et d’autre de la nervure centrale vert clair. Revers glauque.
  • Qualités : Variété ancienne, la plus répandue.

'Massangeana' ou Maranta leuconeura var. leuconeura

Maranta 'Massangeana' ou  Maranta leuconeura  var.  leuconeura
  • Floraison : Insignifiante.
  • Végétation : Feuilles larges à marges et à nervures vert pâle teinté d’argent. Revers pourpre.
  • Qualités : Variété ancienne courante.

Maranta arundinacea

Espèce type

Maranta arundinacea Espèce type
  • Floraison : Insignifiante.
  • Végétation : Longues feuilles vert foncé brillant largement marqué de crème chez la variété « Variegata ». Longueur 30 cm.
  • Qualités : Culture vivrière. Rhizomes utilisés pour l’obtention de l’arrow-root.

Maranta bicolor

Espèce type

Maranta Espèce type
  • Floraison : Insignifiante.
  • Végétation : H : 20 à 30 cm. Grandes feuilles vert pâle tachetées de vert sombre. Longueur 15 cm sur 10. Revers pourpre.
  • Qualités : Port touffu et très étalé.

Plantation de la maranta

Plantation de la maranta

João Medeiros/CC BY 2.0/Flickr

Où la planter ?

Installez-la à exposition lumineuse mais sans rayon direct du soleil, sinon les feuilles pâlissent. Évitez la proximité des fenêtres ensoleillées sauf si elles sont tamisées par un voilage, et celles des radiateurs. Épargnez-lui également les courants d'air. En hiver, rapprochez la plante des fenêtres pour qu'elle profite de plus de lumière (conseil valable pour la majorité des plantes d'intérieur).

Maintenez une température au moins supérieure à 15 °C toute l'année. En été, la température peut monter au-dessus de 25 °C, tant que l'humidité reste élevée.

Côté substrat, offrez-lui un terreau léger, humifère, plutôt acide et bien drainé.

Quand planter la maranta ?

La maranta est vendue toute l'année. Profitez-en. Prenez juste quelques précautions pour qu'elle ne prenne pas froid pendant le transport si vous l'achetez pendant la période hivernale.

Comment la planter ?

Offrez-lui un contenant adapté à sa taille : pas trop grand pour éviter la persistance de trop d'humidité après les arrosages et plutôt large pour respecter son port étalé. Inutile qu'il soit profond, l'enracinement fibreux de la maranta est superficiel. Augmentez le drainage en plaçant une couche de billes d'argile au fond du pot (1/5 à 1/4 de sa hauteur).

Culture et entretien de la Maranta

Culture et entretien de la Maranta

Drew Avery/CC BY 2.0/Flickr

Arrosage

La maranta apprécie des arrosages copieux et réguliers (2 à 3 fois/semaine) pendant la belle saison, avec de l'eau à température de la pièce et si possible non calcaire (eau de pluie ou adoucie). Le terreau doit rester constamment légèrement humide. Un substrat trop sec entraîne l'affaissement et le jaunissement des feuilles. Un substrat trop humide provoque l'apparition de taches brunes sur les feuilles et peut même faire pourrir les racines.

Augmentez l'humidité ambiante en posant le pot sur un plateau de billes d'argile tenues mouillées. Complétez par des vaporisations quotidiennes des feuilles pour leur conserver fraîcheur et éclat et les préserver de la poussière. Une plante qui souffre de la sécheresse se reconnaît aux bords brunis de ses feuilles.

À partir d'octobre, réduisez les arrosages à un arrosage par semaine et stoppez les vaporisations sauf si le chauffage central dessèche l'air de la pièce.

Fertilisation

Apportez un engrais spécial « plantes vertes » dilué à l'eau d'arrosage, deux fois par mois d'avril à septembre, pour favoriser le développement de nombreuses feuilles bien colorées.

Rempotage

Rempotez tous les printemps, ou un printemps sur deux, selon la croissance et la taille du pot. Utilisez un terreau « plantes d'intérieur » de bonne qualité allégé en perlite et riche en tourbe et en terreau de feuilles. Évitez de trop le tasser, les racines de maranta aiment « respirer ».

Si les tiges se sont trop étalées, palissez-les sur des tuteurs couverts de mousse.

Maladies, nuisibles et parasites

Une atmosphère trop sèche favorise les araignées rouges visibles par des filaments sur l'envers des feuilles. Leurs piqures affaiblissent la plante et provoquent le jaunissement des feuilles.

La maranta peut aussi être la proie de cochenilles visibles aux plaques laineuses blanches à l'aisselle des feuilles qui deviennent collantes à cause du miellat que les parasites rejettent.

Un sol trop humide peut entraîner le développement de maladies cryptogamiques comme le phytophthora visible par un flétrissement soudain de la plante.

Multiplication de la maranta

Multiplication de la maranta

Maja Dumat/CC BY 2.0/Flickr

Deux méthodes s'offrent à vous pour multiplier la maranta : la division et le bouturage.

Division

Divisez les touffes au début du printemps avant que les nouvelles feuilles n'apparaissent. Profitez par exemple d'un rempotage pour diviser, délicatement à la main, une plante suffisamment fournie pour supporter l'opération. Secouez légèrement pour éliminer le vieux terreau. Rempotez aussitôt les éclats munis de racines dans le substrat utilisé pour le rempotage. Hydratez légèrement. Placez à exposition ombragée et attendez un à deux jours pour arroser copieusement.

Bouturage

Vous pouvez aussi prélever au cours de l'été des boutures munies de deux ou trois feuilles en les coupant à ras du terreau avec un couteau aiguisé. Ôtez les tuniques engainant les pétioles que vous enfoncez ensuite dans un terreau de bouturage. Humidifiez le substrat et placez les boutures à l'étouffée et au chaud (>23 °C) le temps de l'enracinement qui prend un à deux mois.

Conseils écologiques

Un substrat qui a desséché se réhydrate souvent assez mal. Plongez le pot dans une bassine ou un seau d’eau à température ambiante pendant au moins une demi-heure. Laissez-le ensuite s’égoutter pour éviter les excès d’eau, surtout en hiver.

La mobilité des feuilles est une adaptation de la plante à son contexte tropical originel. Pendant le jour, les feuilles s’étalent pour profiter au maximum de la lumière du soleil diminuée par la végétation luxuriante de la forêt. La nuit venue, les feuilles se redressent pour laisser s’écouler l’eau de pluie en excès.

Les marantas sont souvent citées comme plantes dépolluantes. Elles auraient notamment une grande efficacité d’absorption et de dégradation du formaldéhyde, un des polluants les plus répandus des airs intérieurs. Il est relargué à petites doses, mais en permanence, par les résines utilisées dans les colles des contre-plaqués, des agglomérés, des dalles synthétiques collées, des tapis, de la laine de verre… Au-dessus de certaines concentrations, il aurait des effets toxiques sur les yeux, les muqueuses et les poumons. Des études ont prouvé ses effets irritants mais aussi reprotoxiques, cancérogènes et génotoxiques. Une bonne ventilation et un renouvellement d’air par une aération quotidienne restent malgré tout la meilleure méthode pour respirer un air intérieur assaini.

Un peu d’histoire…

Le nom générique maranta est un hommage au médecin botaniste italien Bartolomeo Maranta (1500-1571) qui a notamment travaillé au Jardin botanique de Naples au milieu du XVIe siècle. On le trouve indifféremment au genre masculin ou féminin (la et le maranta sont acceptés).

Les marantas étaient des plantes très en vogue dès le début du XIXe siècle. Depuis deux ou trois décennies, elles connaissent un recul de popularité au profit des calatheas à la silhouette plus flatteuse.

L'espèce Maranta leuconeura a été nommée et décrite en 1874 par le botaniste belge Charles Jacques Édouard Morren (1833-1886), professeur de botanique et directeur du Jardin botanique de l'université de Liège. Au cours de sa carrière, il a particulièrement étudié la famille des Bromeliacées.

Maranta arundinacea a depuis des siècles (voire des millénaires) été consommée et utilisée par les peuples autochtones des régions tropicales sud-américaines, notamment par les Indiens Arawaks (Amérindiens des Antilles). Ses racines lavées, grattées, écrasées et tamisées donnent une poudre fine et blanche, riche en amidon et au goût fade qu'ils nommaient Aru-Aru. Ils en appliquaient aussi sur les blessures faites par des flèches empoisonnées car ils pensaient qu'elle absorbait les toxines. Les voyageurs du Nouveau-Monde ont ramené cette plante en Europe au XVIIe siècle lui donnant le nom d'arrow-root (flèche-racine en anglais) avant que Carl von Linné la décrive et la nomme Maranta arundinacea en 1753. L'arrow-root est toujours utilisée notamment dans la cuisine antillaise pour épaissir les sauces, les puddings et fabriquer des biscuits. Le nom arrow-root est devenu « la rouroute » !



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides