Malvastrum

Malvastrum en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Malvastrum

  • Nom(s) latin(s)

    Malvastrum lateritium

  • Famille

    Malvacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    1 à 1,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    2 à 3 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Plante rampante vigoureuse, le malvastrum est davantage utilisé dans les projets paysagers relevant de plans d'urbanisme que dans les jardins de particuliers. Mais il est tout de même apprécié pour sa qualité de couvre-sol à fleurs ainsi que pour sa bonne résistance en sol sec dans les jardins de campagne et les jardins de bord de mer où l'entretien reste très limité.

Les fleurs du malvastrum présentent cinq pétales roses au centre orangé virant sur l'abricot. Elles sont largement ouvertes et bien que de petit diamètre (3 à 5 cm) sont très attractives et se renouvellent pendant plus d'un mois à partir de la fin mai ou de la mi-juin selon les régions.

Son feuillage vert très découpé et d'aspect rugueux rappelle celui de la plupart des plantes de la famille des malvacées. Il persiste toute l'année en se renouvelant. Les tiges se ramifient beaucoup, formant en peu de temps un couvert végétal assez dense. Elles ont aussi tendance à se marcotter seules et la plante arrive ainsi à coloniser le terrain où elle pousse.

Le port du malvastrum associe la forme buissonnante et rampante, ce qui donne un couvre-sol idéal quand on veut stabiliser un talus ou couvrir de grandes étendues. La plante reste toutefois prostrée et dépasse rarement 30 cm de haut.

Le malvastrum est bien rustique sous nos climats, il résiste à des températures de -12 à -15 °C. Il est classé parmi les vivaces ou les sous-arbrisseaux.

Au jardin, l'emploi du malvastrum permet de profiter d'un couvre-sol dont on ne s'occupe pas ou que rarement. À exposition ensoleillée et quand on pense à l'arroser, il pousse vigoureusement et fleurit abondamment. Dans les petits jardins, son utilisation demande par contre un contrôle rigoureux, car il n'est pas fait pour être contenu dans un petit espace. Il vaut mieux profiter de sa nature colonisatrice pour végétaliser les lisières de sous-bois, les talus, les espaces intermédiaires entre les chemins et les bosquets dans les jardins de dimensions moyennes et les grands jardins.

Espèces et variétés de malvastrum

L'espèce Malvastrum lateritium est celle que l'on trouve dans le commerce horticole.

Il existe d'autres espèces comme Malvastrum coromandelianum, originaire d'Amérique tropicale, et qui est utilisée localement pour ses propriétés médicinales, mais qui est également réputée invasive dans d'autres parties du monde. Malvastrum americanum est également considérée comme une adventice dont on a du mal à se débarrasser. Il est donc déconseillé de rechercher ces espèces pour les introduire dans les jardins.

Malvastrum lateritium

 Malvastrum lateritium
  • Floraison : Fleurs ouvertes en juin-juillet, pendant plus d'un mois d'affilée.
  • Végétation : La forme rampante des tiges donne une ramure enchevêtrée proche du sol sur 10 à 25 cm environ de hauteur. La plante s'étend beaucoup en largeur et colonise le terrain rapidement.
  • Qualités : C'est un très bon couvre-sol à réserver aux jardins de campagne, talus et terrains à stabiliser. La plante est sans exigences et très rustique mais peut se révéler envahissante dans un petit jardin de ville.

Plantation du malvastrum

Plantation du malvastrum

titanium22/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

Le malvastrum n'a pas d'exigences particulières, il se plante donc partout où l'on a besoin d'un couvre-sol vigoureux. Évitez tout de même les endroits trop chauds, la plante résiste à la sécheresse mais si le soleil n'est pas trop vif.

Une fois bien installée, sa résistance s'accroît grâce à la couverture dense du sol que les tiges créent au fil du temps. Le malvastrum pousse sans souci à mi-ombre, sa floraison ne sera pas affectée si l'endroit reste lumineux une partie de la journée. À exposition plus sombre, la floraison sera moins importante.

La plante accepte de pousser dans les terres à tendance calcaire, et en bord de mer.

Quand planter le malvastrum ?

Préférez le début du printemps pour laisser la plante s'installer avant les chaleurs de l'été, ou le début de l'automne. Les périodes chaudes ou très froides sont déconseillées.

Comment le planter ?

La plantation reste très simple, en creusant un trou un peu plus grand que la motte. En terrain très pauvre ou poreux, ajoutez du terreau. Veillez à positionner le haut de la motte au niveau du sol, tassez légèrement et arrosez.

Culture et entretien du malvastrum

Cette plante sans souci s'entretient très peu.

Arrosez régulièrement pour assurer la reprise du malvastrum, les 6 à 7 premiers mois dans le cas d'une plantation de printemps. Arrosez aussi en automne s'il ne pleut pas, certains automnes sont très secs et les rares pluies ne peuvent subvenir aux besoins des plantes en cours de reprise. Mais ne détrempez pas le sol non plus, ce type de plante n'aime pas les excès d'humidité.

Une fois la reprise assurée, elle profite des pluies et de quelques arrosages quand il fait sec, mais ne demande pas de suivi particulier sauf si vous voulez contrôler sa progression.

Un désherbage la première année permet de supprimer la concurrence avec les plantes spontanées. Ensuite, la croissance en couvre-sol limitera les adventices jusqu'à les éliminer totalement. Sur de grandes superficies, ce désherbage risque de vous prendre beaucoup de temps. Il sera inutile si vous répandez un paillis organique entre les pieds à la plantation. Celui-ci n'aura ensuite pas besoin d'être renouvelé.

Taille du malvastrum

Dans le cas où vous devez maintenir la plante dans un espace restreint, coupez les tiges qui se développent là où vous ne souhaitez pas les voir s'installer. Procédez en automne ou en début de printemps.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucune maladie ou attaque parasitaire n'a été remarquée sur cette plante rustique.

Multiplication du malvastrum

La plante se multiplie déjà très bien toute seule, à l'aide de ses tiges rampantes qui se marcottent ou de ses graines transportées par la petite faune. Pour la répandre en un autre endroit, le plus simple est de la diviser car la récolte des graines s'avère aléatoire.

Le début du printemps est la meilleure période pour multiplier le malvastrum si besoin. Il est facile de prélever des jeunes pieds en périphérie de la touffe d'origine. Il suffit de creuser une petite tranchée autour avec une pelle et de transplanter aussitôt le pied prélevé.

Conseils écologiques

Pour utiliser sans souci le malvastrum au jardin, entourez-le d'espèces tout aussi vigoureuses qui ne se laisseront pas étouffer par ce colonisateur. Laissez-lui la surface nécessaire à son développement tout en contenant sa croissance si vous souhaitez qu'il ne dépasse pas certaines limites. Son grand intérêt réside dans le fait qu'il pousse dans des conditions difficiles sans aide et sans fertilisants, profitez de cette qualité sur des terrains à stabiliser.

Un peu d'histoire…

Le malvastrum est originaire d'Amérique du Sud, il se rencontre aussi en Inde et dans d'autres parties du monde mais sa répartition n'est pas bien connue. Il n'a pas de nom vernaculaire, car il fait partie de la très grande famille des malvacées (mauves) mais il est cependant parfois surnommé « la fausse mauve ». Son nom latin est donc employé couramment comme un nom vernaculaire.

Certaines espèces de la famille des malvacées ont des propriétés médicinales mais pas toutes. Les études effectuées ne classent pas le malvastrum dans les plantes médicinales, même si dans certains pays il est possible de trouver une espèce utilisée à cet usage alors qu'elle ne l'est pas ailleurs. Faites extrêmement attention à ne pas confondre les plantes si vous adhérez à la pharmacopée naturelle.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides