Edgeworthia

Edgeworthia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Edgeworthia, Edgeworthie à fleurs jaunes

  • Nom(s) latin(s)

    Edgeworthia chrysantha

  • Famille

    Thyméléacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante comestible

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 2 m
  • Largeur à maturité

    1,50 à 1,80 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Haie Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Edgeworthia ne compte que 3-4 espèces d'arbustes caducs, toutes originaires de Chine et de l'Himalaya. Ces arbustes de la famille des Thyméléacées (syn. Daphnacées) sont de proches cousins des daphnés. Ils ont en commun un feuillage simple et entier de forme ovale qui peut être recouvert de poils soyeux, à disposition alterne. Les limbes à texture fine présentent une belle couleur vert franc parfois glauque.

Edgeworthia chrysantha (syn. E. tomentosa) dénommé le « buisson à papier » ou encore « edgeworthie à fleurs d'or » est la seule espèce cultivée au jardin pour son aspect ornemental mais aussi pour son usage dans la fabrication d'un papier de luxe. L'espèce originaire de Chine centrale pousse à l'état sauvage essentiellement dans la province du Jiangxi en forêts, sur les bords de rivières ou sur les pentes broussailleuses entre 300 et 1 600 m d'altitude. On la trouve cultivée un peu partout dans les provinces de Guizhou, Henan, Hunan, Yunnan, Zhejiang, Guangxi dans les collines en mélange avec les cèdres et cyprès. Elle a fini par se naturaliser au Japon et sur la côte méridionale de la Corée du fait de sa culture intensive.

L'edgeworthia forme un buisson évasé de 1 à 1,80 m en tous sens, à tronc court disparaissant au fur et à mesure que de nouvelles tiges naissent en périphérie. Sa longévité est de 30 et 60 ans. Les branches épaisses brun rouge, vigoureuses et flexibles ont la particularité de se diviser en 3 branches, d'où son nom japonais Mitsumata qui signifie « triple ». Les grandes feuilles alternes, d'un vert tendre apparaissent après la floraison plutôt en bout de rameaux. Le limbe lancéolé de 12-15 cm de long, soyeux au revers, présente des nervures plus claires et se rattache à la tige par un court pétiole. Elles prennent ensuite un joli ton vert bleuté évoquant l'aspect exotique luxuriant du frangipanier. Malheureusement, elles ont tendance à se flétrir par temps chaud et à tomber précocement.

Depuis novembre et jusqu'à la floraison, l'edgeworthia nous gratifie de ses boutons recouverts de bractées soyeuses blanc argenté, portés vers l'extrémité des bois nus par un pédoncule courbe se redressant à maturité. Les inflorescences sous forme d'ombelles semi-sphériques virent au vert pâle, contrastant joliment avec la teinte brun rougeâtre des rameaux avant de s'ouvrir. La floraison s'étale ensuite sur un bon mois, entre la mi-janvier et la fin avril. Les ombelles s'épanouissant du centre vers la périphérie se composent de 30 à 50 petites fleurs hermaphrodites, d'environ 5 mm. Le calice est formé d'un tube soyeux blanc terminé par 4 lobes jaune d'or qui blanchissent au fil du temps si bien que le bouquet offre un aspect bicolore. Les fleurs comportent 8 courtes étamines jaunes fixées aux parois du calice. Très nectarifères, elles dégagent un parfum capiteux durant les journées calmes que certains comparent au clou de girofle, d'autres au jasmin ou au chèvrefeuille. Elles sont pollinisées par les insectes actifs en fin d'hiver tels que les bourdons.

Les fruits munis d'un noyau sont des drupes ellipsoïdes de 8 mm sur 3,5 portées par le reste de calice. Ils ne sont pas comestibles.

Les racines sont employées en médecine chinoise pour traiter les problèmes oculaires. L'écorce se compose d'une grande quantité de fibres d'hémicellulose qui servent à fabriquer du papier de qualité destiné au Japon à la calligraphie et aux billets de banque, en Corée, aux sutras et aux livres. Elle contient par ailleurs un insectifuge qui favorise sa conservation.

Les tiges très souples une fois dénudées peuvent être tressées et employées comme des cordes. Les Japonais les apprécient aussi dans l'art floral Ikebana.

Le botaniste suisse Carl Daniel Friedrich Meisner (1800-1874) dédia le genre à Michaël Edgeworth (1812-1881). Le nom d'espèce chrysantha vient du grec khrusos, « or » et de anthos, « fleur » mais le nom officiel E. tomentosa (Nakaï) paraissant dans The Plant List vient du latin tomentum, feutré. Cette dernière nomenclature demeure cependant peu usitée.

Espèces et variétés d'edgeworthia

Edgeworthie à fleurs d'or, buisson à papier, daphné à papier (Edgeworthia chrysantha, syn. E. tomentosa, E. papyrifera)

Espèce type

Edgeworthie à fleurs d'or, buisson à papier, daphné à papier (Edgeworthia chrysantha, syn. E. tomentosa, E. papyrifera) Espèce type
  • Végétation : Buisson caduc, arrondi de 1,50 à 1,80 m en tous sens. Rameaux brun rouge en candélabre. Feuilles vert glauque de 12-15 cm de long.
  • Fleurs et fruits : Floraison parfumée jaune d'or et blanche, de mi-février à mars-avril. Calice blanc et velu à l'extérieur de 13-20 mm de long sur 4-5 de diamètre, terminé par 4 lobes ovales lancéolés de 3 × 3,5 mm.
  • Qualités : Arbuste plus facile à cultiver que le daphné mais assez rare. Floraison originale parfumée en hiver. Sert à fabriquer du papier. Résiste entre -10 et -15 °C. Protégez les jeunes plants.

'Snow Cream'

Edgeworthie à fleurs d'or, buisson à papier, daphné à papier (Edgeworthia chrysantha, syn. E. tomentosa, E. papyrifera) 'Snow Cream'
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Fleurs plus petites mais davantage parfumées et remontant jusqu'en avril.
  • Qualités : --

'Red Dragon'

Edgeworthie à fleurs d'or, buisson à papier, daphné à papier (Edgeworthia chrysantha, syn. E. tomentosa, E. papyrifera) 'Red Dragon'
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Fleurs orange vif virant au rouge.
  • Qualités : Assez rare chez nous.

'Akabana'

Edgeworthie à fleurs d'or, buisson à papier, daphné à papier (Edgeworthia chrysantha, syn. E. tomentosa, E. papyrifera) 'Akabana'
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Fleurs rouge orangé.
  • Qualités : --

'Grandiflora'

Edgeworthie à fleurs d'or, buisson à papier, daphné à papier (Edgeworthia chrysantha, syn. E. tomentosa, E. papyrifera) 'Grandiflora'
  • Végétation : --
  • Fleurs et fruits : Fleurs jaunes et blanches, plus grandes que chez le type.
  • Qualités : --

'Akebono'

Edgeworthia 'Akebono'
  • Végétation : Arbuste plus compact de 1 m de haut sur 0,80 de large.
  • Fleurs et fruits : Ombelles à fleurs tubulaires blanches et orange vif, au parfum subtil.
  • Qualités : --

Plantation de l'edgeworthia

Plantation de l'edgeworthia

dogtooth77/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Où le planter ?

L'arbuste, de croissance assez rapide, émet de nouvelles tiges en périphérie et s'étend progressivement jusqu'à former un buisson rond jusqu'à 1,50 voire 1,80 m de diamètre. Sa croissance s'accélère en climat chaud et humide. Il s'associe bien avec les plantes de terre de bruyère à l'ombre de feuillus même s'il est moins exigeant concernant la nature du sol. Il s'adapte à tous les sols pas trop secs mais bien drainés, sans trop de calcaire actif toutefois.

La plante est assez rustique (-15 °C) mais craint les gelées tardives. Plantez-la dans un endroit abrité des vents froids, au soleil ou bien à mi-ombre si les étés sont chauds. Elle peut se placer contre un mur orienté au sud ou à l'ouest ou bien dans un sous-bois clair.

Quand planter l'edgeworthia ?

En mai-juin de préférence, après sa floraison ou bien en septembre-octobre.

Comment le planter ?

Faites tremper la motte dans un seau d'eau.

Ses racines étant superficielles, creusez un trou de 30 cm de profondeur et d'au moins 80 cm de largeur. N'hésitez pas à rapporter du compost, du terreau de feuilles ou de la terre de bruyère pour rendre le sol souple et humifère.

Positionnez le collet de l'arbuste au ras du sol ou très légèrement enterré. Arrosez copieusement de façon à chasser les bulles d'air et paillez avec des feuilles sèches ou autres durant l'été.

Il se cultive aussi très bien dans un large pot installé plutôt à mi-ombre. Remplissez-le de terreau ou de terre de bruyère.

Bon à savoir : l'edgeworthia plante déteste la transplantation car elle n'apprécie pas d'avoir ses racines dérangées. En cas de nécessité, réduisez la couronne de branches pour favoriser la reprise.

Culture et entretien de l'edgeworthia

Culture et entretien de l'edgeworthia

jann_on/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Arrosez copieusement l'edgeworthia 1 à 2 fois par semaine pendant les périodes les plus chaudes et sèches de l'été. Ses feuilles pendent comme chez l'hortensia dès qu'il souffre d'un manque d'eau.

Rapportez du compost à l'automne avec éventuellement de l'engrais organique au printemps. En sol calcaire, rapportez de la terre de bruyère si le feuillage a tendance à jaunir.

En pot, fertilisez la plante tous les mois de mars à août.

Taille de l'edgeworthia

Il est inutile de tailler l'arbuste sauf si vous souhaitez le transplanter auquel cas un rabattage des rameaux est conseillé. Sinon, ôtez simplement le bois mort.

Maladies, nuisibles et parasites

Pas de nuisibles notables.

Multiplication de l'edgeworthia

Multiplication de l'edgeworthia

scott.zona/CC BY-NC 2.0/Flickr

Le semis réclame parfois plus d'une année pour germer aussi la séparation de rejet est la manière la plus simple et rapide de le multiplier.

Division

En automne-hiver, dès que les feuilles sont tombées, prélevez des rejetons de la base avec des racines et rabattez le rameau d'un bon tiers. Replantez aussitôt dans un pot empli de terreau que vous placez dans un endroit abrité, sous châssis froid par exemple.

Bouturage

Au printemps ou en été, piquez des bouts de rameaux semi-aoûtés de 15-20 cm en pépinière protégés par un châssis.

Semis

Semez de préférence des graines fraîches en été dans un pot entouré d'un sac plastique afin de garder l'humidité, placé sous un châssis froid. La graine peut germer au printemps ou nécessiter encore 12 mois.

Repiquez les plantules dans des pots individuels dès qu'elles sont assez grandes pour être manipulées. Cultivez-les en serre pendant au moins un an avant de les planter en mai-juin.

Protégez les plantes contre le froid durant leur premier hiver au jardin.

Bon à savoir : les graines ayant été stockées ont besoin d'une période de 8 à 12 semaines à 20 °C, puis 12 à 14 semaines à 3 °C pour lever la dormance. Cela n'empêche pas de nécessiter une durée de germination de 12 mois ou plus à 15 °C.

Conseils écologiques

La floraison nectarifère de l'edgeworthia en plein cœur de l'hiver est une aubaine pour les bourdons en quête de nourriture.

Un peu d'histoire…

L'arbuste fut introduit en Europe depuis la Chine en 1845 par Michaël Edgeworth (1812-1881). Ce botaniste irlandais au service de la compagnie des Indes et membre de la Société Linnéenne de Londres passait son temps libre à herboriser et publia des ouvrages sur la flore asiatique.

Edgeworthia chrysantha est appelé aussi « daphné jaune » car il règne une certaine confusion entre les deux genres. Les arbustes sont très proches morphologiquement même si l'écorce de l'Edgeworthia est plus blanche et molle que celle des daphnés. Son nom le plus ancien est Magnolia tomentosa. Le nom d'espèce Edgeworthia chrysantha fut attribué en 1846 seulement quelques semaines avant celui de E. papyrifera. Cela signifie que E. tomentosa de Nakai (1919) est également rejeté cependant ce nom-là apparaît comme étant le nom officiel dans The Plant List (2015).

Au Japon, les papiers de fibres d'Edgeworthia (mitsumata) sont prisés pour la calligraphie et l'impression des billets de banque à l'époque Meiji (1868-1912). Ils sont plus onéreux que ceux réalisés avec le Broussonetia papyrifera (kozo) car la culture des arbustes est moins facile mais plus aisée que celle d'une autre Thyméléacée Diplomorpha sikokiana (gampi), à texture encore plus fine.

La réalisation de papier à base de mitsumata remplace celle à base de chanvre durant la période Edo (1603-1867), en même temps que se développe l'usage du kozo. Les fibres de gampi sont souvent mélangées à l'une ou l'autre de ces 2 essences et donnent un papier nommé shuzenjigami ou suruga hanshi. La ville de Shizuoka sur l'île de Honshu devient le centre de production du papier de mitsumata destiné à la fabrication des billets de banque dès l'époque Meiji. La vallée de la Saji sur l'île de Shikoku est aussi un vaste centre de culture et de production de papier à Edgeworthia.

La fabrication du papier :

Les tiges sont récoltées tous les 2-3 ans et jusqu'à l'âge de 8 à 12 ans. Ensuite les écorces perdent leur qualité pour le papier. Généralement les paysans livrent les écorces brutes, prêtes pour la cuisson, aux papetiers. Les branches sont coupées au début de l'hiver quand les feuilles sont tombées puis passées à l'étuve pour faciliter l'écorçage, avant d'être séchées et stockées. À ce stade, l'écorce est appelée « écorce noire » (kurokawa). Elle est mise à tremper pour être grattée au couteau (jikegawa) puis chauffée dans une solution alcaline (cendre, chaux ou soude caustique) pendant 2-3 h. Les écorces sont ensuite purifiées à l'eau courante pendant plusieurs jours puis subissent un battage manuel à l'aide d'une naginata (fauchard à lame courbe) de petite taille. Les feuilles sont fabriquées selon la méthode traditionnelle du washi (papier japonais fait à la main) appelée nagashizuki.

Actuellement, la production annuelle de mitsumata est d'environ 360 tonnes principalement sur l'île de Shikoku et dans la région de Chugoku (extrême sud de Honshu). 100 kg de mitsumata récolté donne de 3 à 5 kg de papier.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides