Epiphyllum

Epiphyllum en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Épiphylle, Cactus orchidée, Épicactus

  • Nom(s) latin(s)

    Epiphyllum

  • Famille

    Cactacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante grasse, succulente ou cactus

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 0,60 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    2 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Epiphyllum, anciennement appelé Phyllocactus, compte environ 20 espèces d'épiphylles réparties entre le Brésil et le Paraguay, peuplant les forêts sombres, chaudes et humides. Ces cactus aux tiges succulentes poussent dans les arbres tout comme les orchidées tropicales, d'où leur nom de « cactus orchidée ». Ils font partie de ces rares Cactacées à vivre dans une atmosphère humide tout comme les cactus de Noël. La plante naît d'une graine déposée sur une branche et se nourrit des débris en décomposition et de l'humidité ambiante. Elle n'est donc pas parasite de son hôte mais épiphyte.

L'épiphyllum émet une série de tiges vertes succulentes, prenant une teinte grisâtre avec l'âge, qui se ramifient abondamment pour former un buisson désordonné, plus ou moins retombant. Les tiges à section plate ou triangulaire (triquètres) ont les bords ondulés ou en dents de scie et atteignent jusqu'à 1 m de long chez certaines espèces. Ce sont des cladodes qui, du fait de l'absence de feuilles, exercent elles-mêmes la fonction chlorophyllienne. Elles portent, comme chez tous les cactus, des aréoles mais dans le cas de l'épiphyllum, l'aréole ne porte pas d'aiguillons.

À l'origine, l'épiphyllum possède une floraison nocturne blanche et parfumée, mais les nombreux croisements avec le genre Heliocereus à fleurs rouges et Disocactus phyllanthoides à fleurs roses ont permis l'obtention d'hybrides à floraison diurne pourvus de coloris nouveaux. Le genre Selenicereus (princesse de la nuit) a conduit également à la création de cultivars à très grandes fleurs. La corolle, de taille impressionnante, allant de 8 à 16 cm de diamètre, présente de nombreux pétales et se rattache aux bords des tiges par un très long tube floral. Elle arbore de nombreuses étamines autour d'un pistil à l'extrémité en étoile. La floraison se déroule généralement au printemps et en été. Elle offre une déclinaison de coloris allant du blanc, au rose ou rouge en passant par le jaune. La pollinisation se fait par des papillons de nuit pourvus d'une très longue trompe qui permet d'atteindre le nectar situé au fond du tube, ou par des chauves-souris. La fécondation nécessite le croisement avec un individu appartenant à un clone différent.

Les fruits comestibles, longs de 3-4 cm, possèdent des pépins noirs noyés dans une chair blanche gélatineuse. Ils sont assez proches du pitaya (fruit du dragon rouge) qui appartient au genre Hylocereus mais sont beaucoup moins consommés.

Il semble que le caractère épiphyte de différentes lignées de Cactées soit apparu secondairement. Les plantes vivant en zones semi-désertiques boisées commencèrent par « grimper » au tronc des arbres et la succulence de leurs tiges leur permit progressivement de s'affranchir du sol et de résister à une relative sécheresse. On observe chez plusieurs lignées de cactées épiphytes une convergence de caractères : le développement de racines adventives (naissant sur les tiges), la transformation de tiges en cladodes, la diminution de la taille des côtes et du diamètre des tiges, la perte des tissus rigides qui les amènent à adopter un port retombant, et la disparition des épines.

Le nom Epiphyllum vient du grec epi, « sur » et de phyllum, « feuille » : les fleurs sont en effet portées par les pseudo-feuilles.

Bon à savoir : le cactus de Noël, Schlumbergera truncata (syn. Zygocactus truncatus) est appelé à tort Epiphyllum.

Espèces et variétés d’Epiphyllum

On compte aujourd’hui plusieurs milliers d’épiphyllums hybrides. La plupart d’entre eux résultent de croisements entre différentes espèces d’Epiphyllum et d’autres genres de cactées épiphytes. Certains se distinguent par des fleurs immenses et très colorées, atteignant parfois 30 cm de long.

Cactus orchidée, épiphylle (Epiphyllum hybrides)

 Cactus orchidée, épiphylle (Epiphyllum hybrides)
  • Végétation : Tiges succulentes plates ou à 3 faces, de 1 à 10 cm de large sur 3 à 5 mm d’épaisseur, à bords lobés ou en dents de scie.
  • Fleurs et fruits : Fleurs naissant sur les bords des tiges, de 8 à 16 cm de diamètre, blanches, roses, jaunes à rouges.
  • Qualités : Floraison généreuse et parfumée. Plante d’intérieur facile à cultiver.

Belle de nuit, belle de lune (Epiphyllum oxypetalum)

 Belle de nuit, belle de lune (Epiphyllum oxypetalum)
  • Végétation : Buisson jusqu’à 1,80 m de haut. Les tiges cylindriques et fines se ramifient en tiges plates jusqu’à 10 cm de large, rétrécies à la base.
  • Fleurs et fruits : Grandes fleurs de 20 cm de diamètre, blanches, très parfumées, fleurissant à la tombée de la nuit. Tube floral de 30 cm.
  • Qualités : Présente du Mexique au Brésil. Peut ne fleurir qu’une à deux nuits par an. Plante d’intérieur très prisée en Asie.

Epiphyllum crenatum

 Epiphyllum crenatum
  • Végétation : Tiges principales cylindriques dressées, les secondaires, plates, mesurent jusqu’à 60 cm de long et 6 à 10 cm de large.
  • Fleurs et fruits : Fleurs de 20 à 30 cm de long, jaune verdâtre à jaune ambre, fauve ou rougeâtre. La rangée de pétales extérieure est rougeâtre, parfois striée. Fleurit en fin de printemps ou début d’été.
  • Qualités : Vit du Mexique au Honduras. Épiphyte ou lithophyte, on la trouve jusqu’à 1 750 m d’altitude. Réclame beaucoup de lumière au printemps pour fleurir.

E. crenatum subsp. kimnachii (syn. E. cooperii, E. 'Pfersdorfii')

 E. crenatum subsp. kimnachii  (syn.  E. cooperii, E.  'Pfersdorfii')
  • Végétation : Tiges de 3 à 5 cm de large à bords semi-circulaires.
  • Fleurs et fruits : Fleurs à tube court, pétales crème à sépales ambrés.
  • Qualités : Originaire des États de Oaxaca et Chiapas au Mexique, entre 1 600 et 2 400 m d'altitude.

Epiphyllum x ackermannii

 Epiphyllum x ackermannii
  • Végétation : Tiges plates retombantes à bords crénelés.
  • Fleurs et fruits : Fleurs moyennes rouge sang, à tube court.
  • Qualités : Hybride entre Disocactus speciosus et D. ackermanii. Introduit en Angleterre en 1829.

Epiphyllum x 'George's Favorite'

 Epiphyllum x 'George's Favorite'
  • Végétation : Tiges étroites crénelées retombantes.
  • Fleurs et fruits : Fleurs à pétales étroits, rouges.
  • Qualités : Forme très remontante.

Plantation de l’épiphyllum

Plantation de l’épiphyllum

epiforums/CC BY NC SA 2.0.Flickr

Où le planter ?

Plantez-le dans un pot suffisamment grand et lourd pour supporter le volume des tiges retombantes. Préférez un pot plus large que haut car les racines sont superficielles. Placez-le sous une lumière tamisée car la plante est sensible aux brûlures du soleil. Un bon éclairement est toutefois nécessaire, notamment au printemps pour stimuler la formation de boutons.

L'épiphyllum supporte des températures variant entre 10 et 50 °C. Vous pouvez la maintenir en intérieur toute l'année mais elle appréciera un séjour en plein air exposé au nord ou à l'est en été. Durant l'hiver, il est préférable que la température de nuit descende à 10 °C, celle du jour n'ayant pas trop d'importance (15 à 30 °C). Offrez-lui toujours un emplacement bien aéré.

Quand planter l'épiphyllum ?

L'achat de la plante peut se faire en toute saison mais c'est habituellement au printemps ou en été lors de la floraison que l'on se laisse tenter. Notez bien que certains hybrides sont capables de fleurir à tout moment.

Comment le planter ?

Utilisez un terreau à pH acide, bien drainant, composé par exemple de 2/3 de terreau et 1/3 de matière drainante : du sable grossier de rivière (disponible en magasin d'aquariophilie) ou de la perlite. Il est important que le matériel minéral ne soit pas trop homogène et présente une granulométrie assez variée. Plus le pot est gros, plus la part de matière drainante doit être importante.

Attendez 2-3 jours après le rempotage pour arroser la plante afin que les tissus soient bien cicatrisés.

Culture et entretien de l’épiphyllum

Culture et entretien de l’épiphyllum

epiforums/CC BY NC SA 2.0.Flickr

Arrosage

Il est important d'arroser régulièrement afin que les racines ne soient jamais sèches surtout en période de croissance qui se déroule au printemps puis en automne. Cependant, attendez que le tiers supérieur du pot soit sec pour verser un bon arrosoir de façon à humecter complètement la motte. Pensez à vider l'eau de la soucoupe dès que la motte s'est bien imbibée. La plante apprécie aussi d'être brumisée ou de recevoir la pluie en été.

La fréquence d'arrosage est d'environ 1 fois par semaine en été et une fois toutes les 2 à 3 semaines en hiver. Réduisez légèrement l'arrosage dans les 15 jours qui suivent la floraison puis de façon plus importante pendant la période de repos hivernal.

Engrais

Fertilisez de mai à septembre avec un engrais pour fleurs à raison d'une fois par mois. Ne jamais dépasser 10 % d'azote dans la formulation (un engrais de formulation N-P-K, 14-12-14, peut être ramené à 7-6-7 en diluant la dose dans 2 fois le volume d'eau préconisé sur l'emballage. L'apport d'azote passe alors à 7 % au lieu de 14 %).

Si la floraison n'est pas évidente, utilisez, fin février, un engrais encore moins riche en azote de type 3-10-15. Un apport début novembre de ce même engrais favorise le durcissement des pousses développées en septembre.

Rempotage

La plante peut se rempoter tous les ans si nécessaire, au printemps ou bien après la floraison, en prenant soin d'attendre 8 jours pour débuter l'arrosage. Procédez par petites quantités d'eau pendant le premier mois qui suit le rempotage. Les plantes adultes se rempotent tous les 4 ou 5 ans.

Entretien

En été, en évitant le moment de la floraison, supprimez les vieilles tiges qui ne fleurissent plus et sont devenues grises.

Maladies, nuisibles et parasites

Comme chez les autres Cactacées, les cochenilles farineuses ou à boucliers ainsi que les poux des racines (parasites formant des amas poudreux au niveau des racines) peuvent s'attaquer à l'épiphyllum. Appliquez un insecticide ou ôtez-les avec un coton imbibé d'alcool.

Des taches noires sur les tiges sont le signe d'une attaque par des champignons. Appliquez un fongicide ou sectionnez la partie malade quand c'est possible.

Multiplication de l’épiphyllum

Multiplication de l’épiphyllum

epiforums/CC BY NC SA 2.0.Flickr

Bouturage

Bouturez au printemps ou en début d'été.

  • Sectionnez des parties terminales de tige, d'environ 20 cm de longueur.
  • Laissez sécher les tissus pendant 2 jours dans un endroit sec et chaud, avant de piquer 1 à 3 boutures dans un grand pot.
  • Employez un mélange de 50 % de compost et 50 % de perlite afin d'assurer une très bonne aération du substrat. Étalez une couche de perlite fine en surface puis humidifiez correctement le pot.
  • Placez les boutures entre 18 et 24 °C sous une bonne luminosité, sans soleil direct, pendant toute la durée de l'enracinement.
  • Durant l'été qui suit, placez le pot à l'extérieur dans une zone mi-ombragée.
  • Ne laissez pas la plante fleurir la première année qui suit la multiplication afin d'éviter son épuisement.

Semis

Il est nécessaire d'avoir deux clones différents en fleurs pour obtenir une fructification. Deux plantes bouturées sur une même plante mère ont des gènes identiques, alors que si elles proviennent d'un semis issu d'un même fruit, elles appartiennent à deux clones distincts et pourront se féconder. Comme la fleur ne s'ouvre que durant une nuit, il sera peut-être nécessaire de prélever et conserver du pollen. S'agissant de quelques jours, vous pouvez le stocker au réfrigérateur à 4 °C, si vous prenez soin d'effectuer la récolte le matin où la teneur en eau est moins importante qu'en journée. Pour une durée de conservation de plusieurs mois, il est nécessaire de déshydrater le pollen jusqu'à abaisser sa teneur en eau à 2 % puis de le congeler. Cela implique bien entendu un peu plus de technicité.

La fécondation des fleurs s'effectue ensuite au pinceau, en déposant les grains de pollen sur le stigmate d'une fleur appartenant à un clone différent.

Une fois que le fruit est arrivé à maturité, il est nécessaire de séparer les graines de la pulpe pour qu'elles puissent germer. Frottez la chair du fruit avec du papier absorbant pour ôter le plus gros puis lavez à l'eau tiède dans un tamis jusqu'au nettoyage complet des graines. Laissez-les sécher pendant une nuit sur du papier absorbant si vous ne souhaitez pas les semer dans l'immédiat. Sachez simplement que le semis de graines fraîchement récoltées offre de meilleurs résultats.

  • Semez les graines dans un mélange acide de terre de bruyère, perlite et sable de rivière en recouvrant les graines de 2 mm de graviers de quartz qui limite la formation d'algues.
  • Couvrez le pot d'une plaque en verre pour conserver l'humidité jusqu'à ce qu'une bonne partie des graines ait germé. Retournez-la tous les matins afin d'éviter que les gouttes ne retombent sur la culture.
  • Choisissez un endroit lumineux sans soleil direct, avec des températures de l'ordre de 15 °C la nuit et de 20 à 25 °C le jour.
  • La levée se fait en moins d'une semaine.
  • Maintenez ensuite l'humidité du substrat en immergeant la base du pot dans de l'eau. Évitez d'arroser par le dessus afin de ne pas perturber les plantules.
  • Repiquez dans du substrat classique dès que les plantules sont assez grosses.

Le délai d'attente pour voir fleurir une plante de semis est de 6 à 8 ans.

Conseils écologiques

Supprimer les apports azotés est un moyen de lutter contre les attaques de champignons.

Un peu d’histoire…

Epiphyllum oxypetalum est mentionné dans des écrits chinois datant de 1645, bien que la plante soit américaine. Elle engendre des cérémonies importantes en Asie lors de sa floraison qui apparaît comme un événement exceptionnel et s’annonce particulièrement les nuits de clair de lune. Au Vietnam, une légende raconte que cette fleur est la réincarnation d’une princesse exilée que son père refusait de marier à un roturier. La plante figure dans de nombreux foyers vietnamiens et fait l’objet d’une attention de tous les instants lors de l’épanouissement de ses boutons qui se déroule en quelques heures. Ces nuits-là sont l’occasion de se réunir pour boire du thé ou de l’alcool de riz. Les pétales de fleurs fanées serviraient à cuisiner des soupes aux propriétés médicinales toniques et aphrodisiaques.

Epiphyllum crenatum, découverte au Honduras en 1839, gagne en 1844 le premier prix de la Royal Horticultural Society pour sa nouvelle introduction. C’est la principale espèce d’Epiphyllum qui servira aux hybridations. Ces dernières débutent en Europe dès les années 1830 suite à l’introduction de Disocactus phyllantoides (syn. Nopalxochia p.) suivie de celle de Heliocereus speciosus, deux cactées épiphytes de la flore américaine. Ces hybrides intergénériques, aussi appelés épicactus, continuent cependant à porter le nom de genre Epiphyllum. Des hybridations ont même été faites avec les Echinopsis, qui sont des cactus terrestres de forme plus classique.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides