Caesalpinia

Caesalpinia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Oiseau du paradis, Césalpinie de Gillies

  • Nom(s) latin(s)

    Caesalpinia

  • Famille

    Fabacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

    Plante comestible ▶ Autres plantes médicinales

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Forme

    Arrondi, en boule ou ovale
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 2 m
  • Largeur à maturité

    1,50 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Surnommé « oiseau du paradis », le Caesalpinia ou césalpinie de Gillies n'a pourtant rien à voir avec le Strelitzia reginae que l'on a coutume de nommer ainsi pour ses fleurs évoquant la tête d'un oiseau multicolore. Il rappelle plutôt l'apparence du paradisier (également appelé oiseau du paradis), cet oiseau à fines plumes en arabesque.

Caesalpinia est un genre très diversifié comprenant plus de 70 espèces d'arbres, arbustes et lianes sarmenteuses, peuplant les régions tropicales et subtropicales. Ces Fabacées, appartenant à la sous-famille des Césalpiniacées, sont le plus souvent persistantes sous un climat chaud et humide, certaines perdant leurs feuilles durant la saison sèche. Chez nous, l'hiver a raison de leur feuillage.

La forme la plus robuste est celle d'un arbuste à fleurs jaunes et rouges, Caesalpinia gilliesii, originaire d'Uruguay et d'Argentine, que l'on trouve souvent dans les jardins méditerranéens. Il ne mesure pas plus de 2-3 m de haut, possède un tronc court dont les rameaux fins s'évasent harmonieusement à son sommet. Son feuillage alterne, vert-gris, mesurant 15-20 cm de longueur, est bipenné : il se compose de 3 à 10 paires de pinnules comportant chacune 6 à 10 paires de folioles qui tombent avec l'arrivée du froid.

Des grappes pyramidales à l'allure très exotique se forment aux extrémités des pousses, de juin à août. Les fleurs, d'environ 3,5 cm de diamètre, comportent un calice à 5 sépales ocre, ovales et libres et 5 larges pétales jaune d'or, de forme assez homogène contrairement aux fleurs de la sous-famille des Papilionacées. Un bouquet écarlate de 10 étamines entourant un pistil fin jaillit de la corolle tel un feu d'artifice. Ces fleurs sont évidemment très attractives pour les insectes butineurs tels que les papillons ou les abeilles ainsi que pour les colibris peuplant les zones tropicales.

Certaines fleurs de la grappe produisent des gousses plates de 6 à 8 cm de longueur, beiges et duveteuses. Elles ne s'ouvrent pas à maturité et contiennent des graines plates obovales marron. Les gousses vertes ainsi que les graines sont toxiques, provoquant des vomissements importants causés par les tanins.

Caesalpinia gilliesii et C. pulcherrima sont utilisés par les Indiens de la forêt amazonienne pour soigner la fièvre, la toux, les plaies et pour leurs propriétés abortives.

C. decapetala ou sepiaria est une grimpante qui a tendance à envahir les haies et forêts des pays tropicaux et tempérés. Abondamment plantée parmi les haies pour parquer le bétail, elle est devenue une peste végétale en Afrique du Sud, à Hawaï, en Tanzanie, au Zimbabwe, au Portugal, en Nouvelle-Zélande… Sa présence risque de poser problème en Polynésie française, à l'île de la Réunion, en Nouvelle-Calédonie et dans bien d'autres zones.

Le nom de genre Caesalpinia est dédié au médecin, philosophe et botaniste italien Andrea Cesalpino (1519-1603), qui proposa de classifier les plantes à partir des fleurs, c'est-à-dire des organes reproducteurs, tout comme le fera le père de la classification botanique, Carl von Linné (1707-1778), presque deux siècles plus tard. Le nom d'espèce gilliesii est un hommage au médecin et botaniste écossais John Gillies (1792-1843), qui collecta un grand nombre de plantes du Chili, d'Argentine et du Brésil. Pulcherrima, du latin pulcher, signifie « plus beau ».

Espèces de Caesalpinia

Plante rustique

Oiseau du paradis jaune, césalpinie de Gillies (Caesalpinia gilliesii, syn. Poinciana g.)

Plante rustique Oiseau du paradis jaune, césalpinie de Gillies (Caesalpinia gilliesii, syn. Poinciana g.)
  • Végétation : Arbuste de 2-3 m de hauteur, formant un petit tronc, à cime évasée atteignant 1,50 m de largeur. Feuilles bipennées vert-gris, de 10 à 20 cm de long, dont les folioles mesurent 5 mm de longueur sur 3 de largeur.
  • Fleurs et fruits : Grappes dressées de 30-40 cm de hauteur, à très belles fleurs à pétales jaunes et étamines saillantes rouge vif, 4 fois plus longues que la corolle. Floraison toute l'année en zone tropicale, de juin à août sous nos climats.
  • Qualités : Originaire d'Argentine et d'Uruguay. Assez rustique (-15 °C) et capable de redémarrer de la souche. Bonne résistance à la sécheresse. Croissance rapide.

Plante gélive

Petit flamboyant, orgueil de Chine (Caesalpinia pulcherrima, syn. Poinciana p.)

Plante gélive Petit flamboyant, orgueil de Chine (Caesalpinia pulcherrima, syn. Poinciana p.)
  • Végétation : Arbuste semi-persistant de 3 à 5 m de hauteur sur 1,50 à 2 m de largeur. Feuilles bipennées de 20-25 cm, vert franc, constituées de 3 à 9 paires de pinnules portant 6 à 9 paires de folioles pennées, de 3 cm de longueur, épineuses au revers.
  • Fleurs et fruits : Grappes de 20-30 cm. Floraison de mai à septembre. Fleurs très colorées à pétales ondulés orange bordé de jaune ou rouge bordé de blanc. Étamines rouges saillantes de 6 à 12 cm. Gousses aplaties de 12 cm de longueur sur 3 de largeur, marron.
  • Qualités : Plante d'Amérique du Sud très répandue dans toutes les régions tropicales. Résiste à -10 °C.

Plante peu répandue

Caesalpinia decapetala (syn. C. japonica, C. decapetala var. japonica, C. sepiaria)

Plante peu répandue Caesalpinia decapetala (syn. C. japonica, C. decapetala var. japonica, C. sepiaria)
  • Végétation : Arbuste sarmenteux de 2 à 4 m de hauteur, à épines crochues et pousses glabres ou duveteuses. Feuilles caduques ou persistantes selon le climat, vert franc, glabres sur le dessus, pubescentes au revers, de 30 cm de long, composées de 3 à 8 paires de pinnules qui possèdent chacune 10 à 20 folioles oblongues de 2 cm de longueur sur 1 de largeur.
  • Fleurs et fruits : Inflorescences duveteuses de 30-40 cm, à fleurs jaune clair et étamines rouges non saillantes. Floraison en avril-mai dans le Sud de la France. Fleurs de 1,8 cm, hermaphrodites, portées par un pédoncule de 3 cm.
  • Qualités : Originaire du Sri Lanka, d'Inde, de Chine, du Japon, de Corée, de Malaisie. Parfois dissocié de l'espèce sepiaria (Inde, Birmanie et Himalaya), à port plus grimpant, aux feuilles plus grandes et aux pousses glabres. Résiste à -10 °C.

Plantation du Caesalpinia

Plantation du <em>Caesalpinia</em>

Où le planter ?

C. gilliesii résiste au climat méditerranéen sans problème contrairement au vrai flamboyant (Delonix regia). Il lui est même arrivé de supporter de courtes gelées à -20 °C et de repartir du pied. Sa rusticité permet de le cultiver jusque dans le Bassin parisien à condition de l'abriter des vents du Nord. L'espèce pulcherrima est un peu plus fragile mais parvient à pousser sur la côte d'Azur.

Plantez-le dans un coin très ensoleillé et protégé du vent car le bois est assez cassant, voire même contre un mur pour l'espèce decapetala. L'arbuste tolère aussi bien une forte pluviométrie que la sécheresse des zones subdésertiques… Autant dire que sa culture en pleine terre ne réclame aucun soin particulier ! Plantez le Caesalpinia au sein d'un massif de plantes exotiques ou en isolé, près d'une piscine.

Il se montre indifférent à la qualité du sol (sableux, argileux, acide ou calcaire) à condition que ce dernier soit assez profond et bien drainé.

Le Caesalpinia, comme beaucoup de Fabacées, tolère assez peu la vie en pot où sa floraison reste limitée, mais vous pouvez tenter sa culture dans un grand bac. C. pulcherrima parvient à fleurir en pot si l'atmosphère est chaude et un peu humide.

Quand planter le Caesalpinia ?

En climat frais, plantez-le au printemps de préférence, sinon à l'automne.

Comment le planter ?

En pleine terre :

  • Creusez une fosse assez grande de manière à bien ameublir le sol en profondeur.
  • Dans les régions où les hivers sont frais, assurez-vous que le sol soit bien drainant. Apportez une généreuse pelletée de sable ou posez une couche de graviers au fond du trou si nécessaire.
  • Après avoir planté et remblayé, formez une cuvette et versez un bon arrosoir pour plomber la terre.

Dans un grand bac : composez un mélange de terreau de feuilles, de terre de jardin et de sable.

Culture et entretien du Caesalpinia

Culture et entretien du <em>Caesalpinia</em>

En pleine terre

Question arrosage, l'arbuste se montre peu exigeant durant l'été. Il s'adapte à la quantité d'eau qu'il reçoit, à condition de ne pas avoir ses racines noyées.

Apportez une pelletée de terreau de temps à autre afin de conserver la fertilité du sol.

Pensez à tuteurer le tronc pour éviter la casse due au vent ou bien taillez régulièrement les rameaux pour maintenir la plante à 1 ou 1,50 m.

Conservez quelques inflorescences car les fleurs qui s'échelonnent sur plusieurs semaines en extrémité de rameaux donnent souvent quelques gousses dont vous pouvez récolter les graines.

En pot

Il est utile de tailler la plante en fin d'été ou en mars afin de la maintenir plus compacte.

Fertilisez toutes les 2 à 4 semaines selon la richesse du substrat et arrosez bien tout au long de l'été.

En hiver, la plante peut se maintenir à l'extérieur ou bien à l'intérieur autour de 13 °C, en arrosant de temps en temps.

Taille du Caesalpinia 

Quand tailler ?

Juste après la floraison en septembre ou bien en mars de façon à ôter le bois mort.

Comment tailler ?

La silhouette est très aérée, c’est pourquoi il est conseillé de rabattre la touffe à la fin de la floraison, qui dure de juin à août, afin de réduire la prise au vent.

Maladies, nuisibles et parasites

Il n'existe pas de parasites véritables connus sauf en culture d'intérieur :

Les araignées rouges sont fréquentes au démarrage de la végétation lorsque l'air est sec. Bassinez fréquemment le feuillage pour y remédier ou sortez la plante.

Les aleurodes ou mouches blanches ainsi que les cochenilles s'y mettent parfois. Appliquez un insecticide.

Les pucerons peuvent s'attaquer aux jeunes pousses même en extérieur. Appliquez du savon noir mélangé à de l'eau tiède pour les éliminer ou écrasez-les.

Multiplication du Caesalpinia

Multiplication du <em>Caesalpinia</em>

Le semis reste le moyen le plus facile de multiplier cet arbuste, même si le bouturage est également possible.

Semis

Attendez la fin de l'été pour récolter les gousses bien matures. Semez en avril-mai.

  • Utilisez des graines fraîches. Il est conseillé de les scarifier puis de les faire tremper dans de l'eau chaude pendant 24 h avant de les semer.
  • Épandez-les dans une terrine remplie d'un terreau de semis, en les enfonçant de 1 cm. Placez le tout entre 13 et 24 °C dans un endroit lumineux mais sans soleil direct.
  • La germination se fait assez rapidement en 3 semaines.
  • Repiquez en pots individuels dès que les plants sont suffisamment grands pour être manipulés.
  • Rempotez à nouveau au cours de l'été et attendez l'année suivante pour les mettre en pleine terre.
  • Maintenez le substrat humide pendant tout l'été et fertilisez une fois par mois.

La plante met environ 3 ans pour fleurir.

Bouturage

Bouturez au printemps ou en été. Pratiquez des boutures herbacées ou semi-aoûtées.

Conseils écologiques

Le Caesalpinia gilliesi est une plante que l'on devrait cultiver plus souvent car sa résistance est étonnante. La plante n'a pratiquement pas besoin d'arrosage ou de protection contre le froid et sa floraison nectarifère plaît beaucoup aux butineurs.

Un peu d'histoire…

Dans la classification classique de Cronquist (1981), le genre Caesalpinia appartient à la famille des Césalpiniacées, mais les classifications suivantes APG II (2003) et III (2009) ont préféré constituer la vaste famille des Fabacées regroupant trois sous-familles, dont celle des Césalpiniacées à laquelle appartiennent aussi l'arbre de Judée et le févier d'Amérique.

Quelques spécimens de C. gilliesii poussent à Madagascar alors que sa principale aire d'origine est l'Uruguay et l'Argentine. Cette présence témoigne sans doute de la dérive des continents.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides