Solidago

Solidago en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Solidago, Verge d'or, Solidage du Canada

  • Nom(s) latin(s)

    Solidago

  • Famille

    Astéracées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante comestible

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,90 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    3 à 6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Massif ou bordure Plantation isolée
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Solidago (famille des Astéracées, comme toutes les « marguerites ») comprend une centaine d'espèces vivaces, presque toutes originaires d'Amérique du Nord, à l'exception notable de Solidago virgaurea, originaire d'Europe et commun en France, qui a donné au genre son nom français de verge d'or.

On trouve la verge d'or sur les pentes montagneuses, les bois secs, les clairières, les éboulis et les rocailles, jusqu'à 2 000 m d'altitude, aussi bien qu'en plaine, sur les talus, dans les prairies, les landes, les pelouses, les bords de routes ou de chemins. Les espèces américaines se sont quant à elles naturalisées dans les terrains vagues, sur les berges des rivières ou au bord des étangs.

Proche cousin des asters, apprécié comme ces derniers pour sa floraison tardive, le solidago est une vivace vigoureuse à souche rhizomateuse, qui forme une touffe à tiges dressées, de 0,30 à 2 m de haut, aux longues feuilles étroites et dentées en forme de lance et aux inflorescences en panaches jaunes, composées d'une myriade de petites fleurs, ressemblent à des marguerites naines et s'épanouissant entre juillet et octobre.

Contrairement aux espèces botaniques, qui sont de moins en moins cultivées, les variétés horticoles n'ont pas un caractère envahissant. Elles sont aussi plus rigides et plus colorées.

Compte tenu de sa rusticité (au moins jusqu'à -25 °C), de sa robustesse et de sa facilité d'adaptation, le solidago n'a pas usurpé sa popularité. Il craint seulement l'excès de chaleur et de sécheresse qui favorise l'apparition d'oïdium sur le feuillage. C'est aussi une plante mellifère, visitée par les abeilles et bien d'autres insectes butineurs tant pour son nectar que pour son pollen.

Les variétés basses s'intègrent en bordure d'allée ou de massif. Les plus grandes se plantent en massif ou en bordure de pièce d'eau, en compagnie d'annuelles, de vivaces ou de graminées (aster, hélénium, miscanthus, deschampsia, dahlia, anémone du Japon, rudbeckia…), voire de petits arbustes pour les plus hautes (rosier, sauge, pérovskia…). Vous pouvez aussi planter le solidago en grands groupes dans un jardin naturel ou une prairie fleurie.

Ses grandes inflorescences constituent d'excellentes fleurs coupées qui allègent les bouquets, frais ou secs, associées à des roses, des gerbéras, des lis, des tournesols

Le solidago est aussi réputé avoir des vertus médicinales. Son nom latin signifie d'ailleurs « je rends entier », « je consolide », en raison de sa réputation ancienne à favoriser la guérison des plaies. Utilisé au fil des siècles pour traiter une grande variété de maux (affections pulmonaires, rhumes, nausées…), il est plutôt utilisé aujourd'hui dans le traitement des affections rénales et urinaires. Il s'agirait d'ailleurs de l'une des meilleures plantes pour fortifier le système rénal. Riche en flavonoïdes de type vitamine P, il est également utile dans le traitement des varices.

Ce sont les parties aériennes supérieures (fleurs, feuilles) qui sont utilisées en phytothérapie. La plante est le plus souvent utilisée sous forme d'infusions et de sirops. En usage externe, elle peut favoriser la cicatrisation des plaies et ulcérations.

Espèces et variétés de solidago

Les nouvelles sélections hybrides, bien moins envahissantes que les anciennes variétés, sont souvent plus trapues et de meilleure tenue.

Espèces botaniques

Solidage du Canada (Solidago canadensis)

Espèces botaniques Solidage du Canada (Solidago canadensis)
  • Floraison : D'août à octobre, nombreux capitules jaune d'or groupés en panicules lâches d'un seul côté de rameaux arqués.
  • Végétation : Hauteur : 0,9 à 1,50 m. Souche rhizomateuse, feuilles vert foncé.
  • Qualités : Envahissant en terrain favorable.

Solidago rugosa 'Fireworks'

Espèces botaniques Solidago rugosa 'Fireworks'
  • Floraison : D'août à octobre, épis jaune vif horizontaux ou retombants, comme un feu d'artifice.
  • Végétation : Hauteur : 1 à 1,20 m × largeur 0,50 m. Touffe rhizomateuse dense, tiges érigées, puis arquées.
  • Qualités : Port léger, idéal en compagnie d'asters et de graminées.

Solidago shortii

Espèces botaniques Solidago shortii
  • Floraison : De septembre à octobre, larges inflorescences pyramidales jaune d’or.
  • Végétation : Hauteur : 1,50 à 2 m. Souche à rhizome légèrement traçant, tiges dressées au port souple, feuilles vert sombre.
  • Qualités : Ne nécessite aucun tuteurage. Floraison tardive. Non envahissant.

Verge d'or (Solidago virgaurea)

Espèces botaniques Verge d'or (Solidago virgaurea)
  • Floraison : De juillet à septembre, inflorescences en panicules lâches de forme ovoïde à cylindrique, moins nombreuses et plus grandes que celles des du solidage du Canada.
  • Végétation : Hauteur 0,60 à 1 m. Touffe dressée, ramifiée dans la partie supérieure uniquement. Feuilles légèrement velues, plus claires en dessous.
  • Qualités : Espèce utilisée en phytothérapie.

Variétés hybrides

'Crown of Rays', syn. 'Strahlenkrone'

Variétés hybrides 'Crown of Rays', syn. 'Strahlenkrone'
  • Floraison : De juillet à septembre, petites fleurs jaune d'or un peu foncé, regroupées en panicules denses au port tabulaire.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 m × largeur 0,45 m. Port compact, rameaux horizontaux, feuillage vert foncé, étroit.
  • Qualités : Non envahissant.

'Golden Dwarf'

Variétés hybrides 'Golden Dwarf'
  • Floraison : D'août à septembre, fleurs jaune d'or en panicules plumeuses.
  • Végétation : Hauteur 0,30 à 0,50 m × largeur 0,25 m. Port en touffe dressée. Forme naine, compacte. Longues feuilles étroites vert franc.
  • Qualités : Non envahissant.

'Ledsham'

Solidago 'Ledsham'
  • Floraison : En août-septembre, inflorescences lâches jaune clair.
  • Végétation : Hauteur : 0,70 m × 0,50 m. Feuillage vert clair.
  • Qualités : Non envahissant.

Plantation du solidago

Plantation du solidago

Dan Mullen/CC BY NC ND 2.0/Flick

Où le planter ?

Peu exigeant, le solidago se plaît dans tous types de sols, même pauvres et calcaires. Il préfère toutefois les terres fraîches, même un peu lourdes. Il résiste à une sécheresse momentanée, mais évitez les sols trop secs en été, qui favorisent les attaques d'oïdium.

Choisissez une exposition ensoleillée pour encourager la floraison. Dans le Sud, la mi-ombre est préférable.

Quand planter le solidago ?

Plantez entre octobre et avril, hors période de gel.

Comment le planter ?

Apportez du compost ou du terreau à la plantation. Espacez les pieds de 30 à 50 cm en tous sens selon la taille adulte.

Vous pouvez aussi le cultiver en pot, dans un grand contenant d'au moins 7,5 litres, dans un mélange de terre et de terreau de plantation additionné d'un peu de compost.

Culture et entretien du solidago

Culture et entretien du solidago

nz_willowherb/CC BY NC 2.0/Flickr

En pleine terre

Tuteurez les grandes variétés aux tiges trop souples.

Le solidago a un enracinement superficiel : paillez afin de conserver la fraîcheur du sol en été.

Arrosez si nécessaire, surtout en période de floraison.

Coupez les tiges défleuries des espèces envahissantes pour éviter les semis spontanés. Vous pouvez laisser les fleurs fanées des variétés non envahissantes, elles donneront du relief au massif durant l'hiver.

Rabattez la touffe près de la souche et apportez du compost autour du pied en fin d'hiver.

Divisez quand la touffe devient trop dense.

En pot

Maintenez le substrat toujours frais. Vous pouvez couvrir la surface de la potée avec un paillage décoratif.

Coupez les inflorescences fanées pour prolonger la floraison.

Apportez un engrais pour plantes fleuries soit au moment du rempotage, au printemps (engrais retard), soit sous forme d'engrais liquide 3 ou 4 fois dans la saison, avant et pendant la floraison.

Rempotez (ou surfacez) au printemps.

Divisez les touffes lorsqu'elles sont à l'étroit dans le pot.

Maladies, nuisibles et parasites

Le feuillage peut être terni par l'oïdium en conditions sèches.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Pour un usage médicinal, récoltez les sommités fleuries au tout début de leur épanouissement.

La conservation du solidago

Faites sécher sur des tamis ou en bouquets suspendus la tête en bas, dans un lieu aéré et à l'abri de la lumière.

Conservez ensuite pendant un an, dans un sac en papier, un bocal ou une boîte, à l'abri de la lumière et de l'humidité.

Multiplication du solidago

Multiplication du solidago

webted/CC BY NC ND 2.0/Flickr

Divisez les touffes denses au printemps, tous les 3 ou 4 ans. Avec une bêche, prélevez des éclats sur l'extérieur de la touffe et mettez en place immédiatement.

Conseils écologiques

Introduits en Europe au XVIIe ou XVIIIe siècle comme plantes ornementales et mellifères, les solidagos américains (S. canadensis, S. gigantea…) sont aujourd'hui considérés comme des plantes envahissantes dans de nombreuses régions de France et d'Europe (notamment la vallée de la Loire et le Nord-Ouest). Ils se sont échappés des jardins pour s’installer dans des zones plus naturelles et favorables (lisières forestières et bords d'eaux), et leur robustesse alliée à l'absence de prédateurs naturels (insectes herbivores, grands ongulés), restés dans leur pays d'origine, a favorisé leur expansion. C’est à partir de la seconde moitié du XXe siècle que la colonisation s'est intensifiée, sans doute à cause de l'expansion des jardins individuels.

Leur multiplication se fait à la fois sur place, par voie végétative (grâce à leurs rhizomes), donnant des massifs de plus en plus denses et étendus, et à distance, par leurs nombreuses graines (akènes) disséminées par le vent. De plus, ils sécrètent des substances au niveau des racines qui inhibent la germination et la croissance des autres espèces.

Cette colonisation entraîne, là où elle a lieu, un appauvrissement de la biodiversité en réduisant les habitats disponibles pour les espèces locales. C’est dans les zones humides et les pelouses calcaires qu'elle provoque le plus de nuisances (gêne dans le développement de jeunes arbres en sylviculture, diminution de la valeur des fourrages…).

Évitez de planter ces espèces envahissantes et tournez-vous plutôt vers les variétés modernes, moins nuisibles. Si vous avez déjà ces espèces chez vous, veillez à supprimer les inflorescences dès qu'elles sont fanées pour éviter la formation de graines.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides