Mâche

Mâche en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Mâche, Mâche potagère, Boursette, Doucette, Blanquette

  • Nom(s) latin(s)

    Valerianella locusta

  • Famille

    Valérianacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Bisannuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    < 0,15 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La mâche est une plante potagère bisannuelle qui possède des feuilles allongées ou arrondies en rosette.

Peu exigeante, la mâche ne demande pas un sol très travaillé et ne nécessite pas beaucoup d’entretien.

En cuisine, la mâche est savoureuse, fondante et son goût très fin est sucré et légèrement aromatisé. On peut la consommer : crue en salade, ou cuite comme des épinards.

La mâche est très riche en vitamines, sels minéraux, oligo-éléments et oméga 3. Elle contient aussi des bêta-carotènes. Elle a des vertus adoucissantes, antispasmodiques, dépuratives, laxatives et revitalisantes.

Espèces et variétés de mâche

On distingue :

  • la mâche d’automne, à grandes feuilles ;
  • et la mâche d’hiver, à feuilles plus petites et plus rustique.

'Verte de Cambrai'

 'Verte de Cambrai'
  • Feuillage : Larges feuilles arrondies et épaisses vert foncé.
  • Rusticité : Très résistante au froid.
  • Qualités : Variété tardive, résistante à la pourriture.

'Verte d’Étampes'

 'Verte d’Étampes'
  • Feuillage : Feuilles serrées, charnues et vert foncé.
  • Rusticité : Très résistante au froid.
  • Qualités : Très productive.

'Verte à cœur plein'

Mâche 'Verte à cœur plein'
  • Feuillage : Feuilles courtes, arrondies en rosette compacte.
  • Rusticité : Rustique.
  • Qualités : Goût de noisette.

'À grosses graines'

 'À grosses graines'
  • Feuillage : Feuilles allongées vert pâle.
  • Rusticité : Rustique.
  • Qualités : Variété hâtive, pour semis précoces. Feuilles tendres.

'Vit'

 'Vit'
  • Feuillage : Feuilles rondes vert foncé
  • Rusticité : Résistante au froid.
  • Qualités : Croissance rapide, tolérante au mildiou. Productive.

'Coquille de Louvier'

 'Coquille de Louvier'
  • Feuillage : Petites feuilles rondes vert foncé.
  • Rusticité : Résistante au froid.
  • Qualités : Bon rendement mais sensible à l’oïdium.

Semis de la mâche

Semis de la mâche

Où la semer ?

La mâche aime un climat tempéré, mais craint les grosses chaleurs. Elle préfère une exposition naturellement ombragée.

Elle apprécie un sol sain, frais, léger ou peu argileux, bien drainé et riche en humus. On peut l'installer au jardin, mais aussi en pot ou en jardinière, car elle demande peu de place.

Au potager, elle s'entend bien avec la carotte, le chou, le navet et le poireau.

Rotation des cultures : il est préférable de patienter trois ans avant de la planter à la même place.

Quand et comment semer la mâche ?

La mâche se sème clair de juillet à octobre sur un terrain compact. Ne bêchez donc pas votre terrain avant le semis, contentez-vous de griffer le sol.

Conseil : échelonnez les semis pour étaler la récolte.

Le semis peut se faire à la volée ou en ligne :

  • À la volée : semez clair afin de bien répartir les graines : comptez environ 0,5 g pour 1 m². Paillez légèrement.
  • En ligne :
    • Tracez des sillons de 5 mm de profondeur. Prévoyez une distance de 20 cm entre chaque ligne.
    • Arrosez la terre si celle-ci est sèche.
    • Répartissez bien les graines.
  • Recouvrez les graines de quelques millimètres de terre émiettée ou affinée.
  • Plombez fermement le sol avec le dos du râteau ou une planche de bois.
  • Arrosez en pluie fine et paillez légèrement pour conserver l'humidité.
  • Maintenez humide jusqu'à la levée.

Si votre semis s'avère trop serré, il sera nécessaire d'éclaircir lorsque les plants auront quelques feuilles. Conservez les plants les plus robustes.

Il est possible de consommer directement ces jeunes plants ou de les repiquer ailleurs.

Quand et comment semer la mâche en pot ou jardinière ?

La mâche se cultive très bien en pot ou jardinière. Le semis s'effectue entre juillet et octobre, comme pour le semis en pleine terre.

  • Remplissez le contenant d'un terreau spécial potager.
  • Tassez fermement le terreau.
  • Semez clair.
  • Recouvrez finement de terreau et plombez avec une planche en bois.
  • Arrosez en pluie fine.
  • Placez votre mâche dans un endroit à l'ombre voire à la mi-ombre, la mâche n'apprécie pas les fortes chaleurs.
  • Gardez le terreau frais.
  • Éclaircissez en conservant les plants les plus vigoureux.

Culture et entretien de la mâche

Culture et entretien de la mâche

La mâche ne demande pas d'entretien spécifique :

  • Binez et sarclez régulièrement afin d'éliminer les mauvaises herbes, vos plants ne s'en développeront que mieux.
  • Arrosez copieusement en cas de fortes chaleurs, dans tous les cas, il est nécessaire de conserver un sol frais.
  • La mâche ne nécessite aucune fertilisation en cours de culture. Si votre sol est pauvre, incorporez du compost ou du fumier bien décomposé en hiver ou au début du printemps précédant la plantation.

Même si la mâche est rustique, il est conseillé de la protéger des grands froids afin que la récolte ne soit pas interrompue par le gel ou la neige.

Protégez les plants avec un tunnel ou un voile d'hivernage bien fixé au sol. Paillez également le sol.

Conseil : n'hésitez pas à retirer les protections en journée, quand les températures sont plus clémentes.

Maladies, nuisibles et parasites

La mâche craint particulièrement la fonte des semis, l'oïdium, la rouille.

La fonte des semis

La fonte des semis est une maladie fongique qui touche les plantules juste avant ou quelques jours après leur levée. Les plants se dessèchent et meurent.

Cela est dû à des arrosages trop copieux. Il n'existe pas de remède une fois les premiers symptômes apparus. Les plantules atteintes sont irrécupérables.

Pour prévenir son apparition, pulvérisez sur le sol une décoction de prêle ou du purin d'ortie.

L'oïdium

Connu sous le nom de « maladie du blanc », l'oïdium sévit durant l'été. Les feuilles se recouvrent d'un duvet blanc. Supprimez et brûlez les plants malades.

Pulvérisez du soufre en cas de contagion (respectez les délais indiqués sur la boîte).

La rouille

La rouille est une maladie cryptogamique qui entraîne des taches brunes sur les feuilles qui peuvent finir par tomber. Cette maladie n'est pas dangereuse mais entraîne un ralentissement de la croissance de la plante et une baisse de rendement.

La rouille apparaît par temps pluvieux ou à force d'arrosages trop copieux. Elle peut ainsi disparaître une fois les conditions moins favorables.

Supprimez et brûlez les plants atteints. Pulvérisez du soufre en cas de contagion.

Bon à savoir : le purin d'ortie ou de prêle est également efficace.

Récolte

Quand et comment récolter la mâche ?

La récolte de la mâche a lieu de fin septembre à avril, selon la date des semis :

  • Cueillez-la selon vos besoins.
  • Tirez doucement sur le collet et arrachez la rosette avec les racines.

La conservation de la mâche

La mâche se conserve quelques jours dans le réfrigérateur, protégée dans un torchon ou dans un film plastique.

Multiplication de la mâche

Multiplication de la mâche

La méthode de multiplication de la mâche est le semis, comme indiqué plus haut.

Il est possible de récupérer les graines de la mâche en laissant en place quelques plants. La récolte des graines a lieu après la floraison en juin. Conservez-les dans une enveloppe placée dans un contenant hermétique que vous placerez dans un local frais mais surtout pas humide.

Attendez ensuite 2 ans avant de semer les graines, ainsi elles lèveront mieux.

Conseils écologiques

Une macération d'oignon doux permet également de lutter contre la rouille et l'oïdium.

  • Faites macérer 80 g d'ail et 500 g d'oignon dans environ 9 litres d'eau durant une nuit.
  • Filtrez et vaporisez sur les plantes.
  • Le reste d'oignon et d'ail sera conservé pour le compost.

La mâche est un parfait engrais vert. Au fur et à mesure qu'elle se décompose ou que les feuilles se dessèchent, la mâche devient un engrais vert. Il ne reste plus qu'à l'enfouir dans le sol 2 ou 3 semaines avant de planter ou de semer. Elle peut aussi rejoindre le compost.

Un peu d’histoire…

La mâche fait partie de la famille des Valérianacées. Elle serait originaire du sud de l’Europe où elle poussait dans les champs, comme une mauvaise herbe.

Elle fut donc consommée au départ par les paysans. C’est au XVIIIe siècle qu’elle fait son apparition dans les restaurants parisiens. Sa culture s’intensifie alors.

De nos jours, c’est l’une des salades les plus connues et consommées. La France en est la première productrice, avec 20 000 tonnes produites par an.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides