Souchet

Souchet en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Souchet comestible

  • Nom(s) latin(s)

    Cyperus esculentus

  • Famille

    Cypéracées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

    Plante comestible ▶ Légume racine

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    0,20 à 0,30 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide
  • Densité

    10/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Cyperus esculentus, le souchet comestible, de la famille des Cypéracées, est originaire du bassin méditerranéen (Europe méridionale, Afrique du Nord, Proche-Orient). C’est une plante herbacée haute de 40 cm, à tiges dressées et raides formant une touffe de feuilles longues, minces, à section triangulaire, semblables à de l’herbe. Les fleurs à épillets aplatis sont jaune pâle et ne donnent pas de graines. Elles passent pratiquement inaperçues. Sous terre, se trouvent de nombreux et petits tubercules bruns, presque ronds, légèrement allongés, écailleux et aux marques circulaires très visibles, portés par des rhizomes grêles. Ce légume-racine à tubercules est une vivace, cultivée en annuelle car non rustique.

Si cette espèce est originaire du bassin méditerranéen, elle s’est naturalisée dans de nombreuses régions du monde comme en Espagne, dans la région de Valence. On la trouve en abondance en Californie, au Ghana, au Nigeria, au Niger, au Burkina Faso, au Mali, en Côte d'Ivoire où il est appelé « pois sucré » ou « tchoncon ». Elle n’est cultivée qu’à petite échelle, par des particuliers, pour la consommation personnelle ou pour être éventuellement vendue sur les marchés

Dans les régions à climat très doux, cette plante herbacée rhizomateuse se comporte en vivace et peut devenir envahissante voire invasive, surtout si le sol est humide. Elle est alors difficile à éradiquer dans les pelouses et des massifs à cause d’un système racinaire stratifié et en couches, avec des tubercules et des racines fragiles qui sont sujettes à se casser lorsqu'on les tire. Et chaque morceau se bouture, la plante se développe à toute vitesse. Cette plante commence à être une nuisance dans des terres légumières en France, jusqu'en Normandie.

Les tubercules formés à l’extrémité des rhizomes restent en dormance durant l’hiver et engendrent de nouvelles pousses assez tardivement au printemps. Mais dans la plupart de nos régions, il faut en replanter chaque année, en pleine terre ou en pot.

Plus une friandise qu’un vrai légume, le souchet se grignote ou sert à la préparation de plats et de boissons. Sa saveur oscille entre la cacahuète, l’amande et la noisette. Les tubercules s’apprécient crus ou grillés, à l’apéritif, en pâtisserie pour remplacer l’amande. En Italie, on en fabrique une huile de table. Crus, dans les salades, ils apportent une note croquante, très agréable. Moulus, ils remplacent la poudre d’amande.

Dans la région de Valence, en Espagne, où ils ont été introduits par les Arabes, les souchets servent à préparer une boisson rafraîchissante sucrée, un lait végétal connu en Espagne sous le nom « horchata de chufa » (lait de souchet, ou plus précisément orgeat de souchet), proche du sirop d’orgeat. 100 ml d'horchata de chufa contient 66 kcal, 0,5 g de protéines, 10 g de glucides dont 2 g d'amidon et 2 g de matières grasses. Il peut être utilisé comme substitut du lait dans l'alimentation des personnes intolérantes au lactose.

La recette de l'horchata de chufa : lavez les souchets, broyez-les, ajoutez 3 litres d’eau par kg de souchet. Laissez macérer la pâte pendant 24 h, puis filtrez-la. Pressez-la plusieurs fois, en ajoutant et en mélangeant, petit à petit, 2 litres d’eau par kg de souchet. Ajoutez 100 à 150 g de sucre par litre et effectuez un dernier filtrage.

En Afrique, le souchet est consommé frais ou sec comme douceur, au même titre que les arachides ou la noix de coco. On en extrait un jus exquis. On en tire aussi une excellente huile ainsi que de la farine. On le trouve souvent sur les étalages des marchés.

Le souchet a d'excellentes qualités nutritionnelles, avec une composition semblable à l'huile d'olive et un contenu riche en minéraux, en particulier phosphore et potassium. Il est riche en vitamine E, un anti-oxydant. L'huile de souchet contient 18 % d'acides gras saturés (acide palmitique et acide stéarique) et 82 % d'acides gras insaturés (acide oléique et acide linoléique).

Note : les tubercules contenant 20 à 35 % d'huile, C. esculentus a été envisagé comme culture oléagineuse potentielle pour la production de biodiesel.

Espèce type

Cyperus esculentus

Cyperus esculentus
  • Nom commun : Souchet comestible
  • Type : Vivace à tubercules cultivée en annuelle
  • Qualités : Tubercules comestibles à la saveur d'amande et riche en vitamines et minéraux.

Plantation du souchet comestible

Plantation du souchet comestible

Joanbanjo/CC BY SA 3.0/Wikimedia

Où le planter ?

Plantez le souchet au soleil, en sol frais, meuble, profond, léger, riche en humus.

Si vous souhaitez le cultiver en pot, faites un lit de drainage au fond (billes d'argile, gravier…) et ajoutez un substrat composé de 2/3 de terreau et de 1/3 de sable.

Quand planter le souchet comestible ?

Plantez au printemps pour une récolte en automne. Démarrez le semis au chaud, en avril, si vous êtes impatient.

Plantez les tubercules en pleine terre quand les risques de gelées ne sont plus à craindre, en mai.

Comment le planter ?

Dès que le sol est un peu réchauffé, en avril ou mai selon les régions (gare aux gelées tardives), faites tremper les tubercules durant 24 h dans un récipient d'eau avant la plantation afin qu'ils germent plus facilement, et installez-les en poquets de 2 à 4, espacés de 40 cm, sur des rangs distants de 60 cm, dans un sol bien préparé. Recouvrez les tubercules de quelques centimètres de terre fine. Arrosez.

Si vous démarrez la culture sous abri, optez pour la plantation des tubercules en godets de tourbe, afin de les repiquer avec ce contenant.

Plantez en pot, en comptant 3 tubercules pour un pot de 20 cm de diamètre. Arrosez.

Culture et entretien du souchet comestible

Culture et entretien du souchet comestible

SB Johnny/CC BY SA 3.0/Wikimedia

Binez légèrement au pied des plants et supprimez les mauvaises herbes dès que les feuilles ont 5cm de haut. Gardez la terre humide de la plantation à la levée. Arrosez quotidiennement par temps sec car le souchet a de gros besoins en eau. Paillez dès que les touffes mesurent 10 cm.

En pot, conservez la fraîcheur, l'arrosage étant parfois nécessaire deux fois par jour, en été.

Maladies, nuisibles et parasites

Les pucerons peuvent s'intéresser au feuillage. Optez pour la plantation de quelques pieds de capucine, à côté. Ces fleurs seront sacrifiées tellement les pucerons en sont friands, pour la bonne santé du souchet comestible.

Comme beaucoup de plantes à racines ou tubercules comestibles, le souchet attire irrésistiblement les mulots et autres rongeurs. Comme il n'y pas de remède miracle, la culture en grosse potée est la seule solution si votre jardin abrite un peu trop de cette faune. Et pourquoi ne pas adopter un chat ?

Récolte

Quand et comment récolter le souchet comestible

De fin octobre à début novembre, avant les premières gelées, arrachez les touffes pour récolter les tubercules, à l’aide d’une fourche-bêche. Laissez-les sécher une petite semaine, étalés, dans une pièce aérée avant de les consommer.

La conservation du souchet comestible

Pour les conserver plusieurs semaines, mettez-les dans des sachets en papier, ou en boîte hermétique, au sec et hors gel. Les tubercules deviennent, au fil du temps, fripés et secs. Il suffit de les tremper dans de l'eau pour les réhydrater et les consommer.

Multiplication du souchet

Multiplication du souchet

Vorzinek/CC BY SA 3.0/Wikimedia

Le souchet se multiplie par division à l'automne.

Lors de la récolte des tubercules, conservez ceux qui seront nécessaires à la plantation printanière. Conservez-les en sachet de papier ou en boite, dans un local frais, aéré. Il vous suffira de les réhydrater avant de les remettre en végétation.

Note : cette plante ne donne pas de graines sous nos climats.

Conseils écologiques

D'autres astuces permettent de lutter écologiquement contre les pucerons :

  • La lutte biologique, insectes contre insectes, fonctionne à merveille. Faites le plein de coccinelles, en vous procurant des larves en jardinerie ou sur Internet, au printemps.
  • Le purin d'orties, de rhubarbe ou de fougères les éloigne.
  • Et il y aussi le truc de grand-mère, bien efficace : l'eau savonneuse, à base de savon noir ou de Marseille. Vaporisé sur la plante, il ne permet pas aux pucerons de se fixer sur le feuillage.

Un peu d'histoire…

Si le nom le plus courant pour cette plante est souchet comestible, on le trouve aussi sous les appellations vernaculaires noisette de terre, amande de terre, gland de terre, souchet tubéreux, souchet sultan, souchet sucré, noix tigrée, pois sucré, chufa…

Ce légume très ancien, originaire du Bassin méditerranéen, est cultivé depuis l’Antiquité en Égypte. Il y fut, pendant longtemps, un élément important de la nourriture, surtout pour concocter des gâteaux. Le souchet a été présent sur les rives du Nil. On trouve sa trace 6 000 ans avant J.C. On a découvert des vases de souchet dans les tombes des pharaons.

On le retrouve au Moyen-âge, et il est encore cultivé de nos jours en Espagne. Les Espagnols en font une boisson traditionnelle : la « Horchata de chufa », un lait végétal. Les premières traces de production du souchet, remonte au VIIIe siècle, quand les arabes amenèrent le souchet en Espagne, trouvant là le climat et le sol idéal, sableux. En Espagne, on peut trouver des horchateria, bars qui proposent du jus frais, des glaces de souchet et des desgranizados (boissons fraîches à la glace pilée).

Si la boisson vient d’Espagne (de Valence, surtout), on en trouve aussi en Amérique latine, au Mexique où, lors de la fête de Xata dia, on célèbre le roi Jacques 1er d’Aragon. Selon une légende, le nom viendrait de Jacques 1er d’Aragon qui, après l’avoir bu, aurait dit à une jeune seervante « Aixo es or, Xata » : ceci est de l’or, petite !

Quelques pays d’Arabie en feraient une petite production.

Aujourd’hui, le lait de souchet est vendu en bouteille de 1 litre dans les magasins bio et même en grande distribution.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides