Lierre

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Lierre en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Lierre

  • Nom(s) latin(s)

    Hedera

  • Famille

    Araliacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu | Arbuste topiaire

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Plante à tisane

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Grimpant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 10 m et +

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage Marcottage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Anti-insectes Certaines plantes ont des vertus répulsives contre des nuisibles ou, au contraire, protègent d'autres plantes en attirant les nuisibles.
    Anti-moustiques : À planter près de vos lieux de vie (terrasse, pergola, table ou jeux de jardin…) pour écarter les moustiques.
    Anti-pucerons : À planter près de vos fleurs fragiles pour les protéger.
    Anti-mouches, anti-limaces et anti-doryphores : À planter à proximité de votre potager pour le protéger. (Les plantes anti-mouches servent à lutter contre des mouches spécifiques qui attaquent les légumes.)

    Pucerons
    Mouches

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
    Ombre
  • Utilisation intérieure

    Entrée Salon/Cuisine Véranda
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Bosquet ou forêt Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le lierre, plante du genre Hedera, appartient à la famille des Araliacées. Très répandu dans tous les sous-bois d'Europe, il peut être grimpant ou rampant et est très rustique et envahissant.

Il est accusé à tort d'être un parasite des arbres où il grimpe le long des troncs et des branches grâce à ses crampons, mais sans se nourrir de leur sève. Il peut atteindre, pour le lierre commun, plusieurs dizaines de mètres et vivre plusieurs centaines d'années (les plus vieux approcheraient du millénaire). Les tiges souples de cette liane devenant alors de véritables troncs.

Plante grimpante par excellence, il a de tout temps été utilisé pour habiller de son feuillage couvrant toujours vert, murs et bâtiments, au même titre que la vigne vierge. Contrairement à une réputation aussi fausse que tenace, il n'abîme pas les enduits en bon état. Il sert alors d'abri naturel aux oiseaux grâce à son feuillage fourni et les régale également, en hiver, de ses nombreuses petites baies.

En médecine, il entre dans la composition de médicaments phytothérapiques grâce à ses principes actifs de saponines, dont l'hédérine et l'alphahéderine, pour le traitement de la toux.

Son usage, associé ou non à d'autres principes actifs, pour lutter contre la cellulite est toujours d'actualité en cosmétologie.

Attention : les fruits du lierre commun, petites baies noires, sont très toxiques pour les humains et certains animaux. Ses feuilles, quant à elles, peuvent provoquer chez certaines personnes des irritations de la peau. Il en est de même pour sa sève que l'on n'a heureusement guère l'occasion de toucher.

Espèces et variétés de lierre

Le lierre est une liane qui émet de nombreuses tiges aux ports variables. Il peut être rampant couvrant le sol, arbustif lorsqu'il est âgé ou taillé, et surtout grimpant sur divers supports, auxquels il se fixe solidement grâce à ses multiples petits crampons, transformation de racines.

Il existe une dizaine d'espèces de lierre dont on a tiré plusieurs centaines de variétés commercialisées. C'est l'espèce Hedera helix qui en compte le plus grand nombre.

Parmi ces espèces et variétés, on trouve toutes sortes de couleurs et formes de feuillage, ainsi que de tailles de variétés, certaines sont naines alors que d'autres grimpent à plus de 10 m de hauteur. D'autres, plutôt rampantes, tapissent parfaitement un sol. Certaines sont parfaitement adaptées à la pousse en intérieur, entrant dans des compositions florales ou en suspensions.

Pour un même plant, les feuilles différeront suivant l'âge, leur exposition et le fait que la tige porte ou non des rameaux florifères.

Vous choisirez parmi les nombreuses variétés selon :

  • leur feuillage, panaché, jaune vif, pourpre... et beaucoup d'autres aspects (taille, forme), mais toujours du plus bel effet ;
  • leur développement plus ou moins vigoureux et important ;
  • leur forme dominante grimpante, rampante ou arbustive ;
  • leur plus ou moins bonne résistance au froid.

Lierre d’intérieur

Lierre des Canaries 'Gloire de Marengo' (Hedera canariensis)

Lierre d’intérieur Lierre des Canaries 'Gloire de Marengo' (Hedera canariensis)
  • Feuillage : Feuillage vert panaché de blanc crème. Grandes feuilles souvent lustrées, ou colorées de façon chatoyante.
  • Aspect, usages : Convient en couverture de mur de 6 à 10 m de hauteur. Préfère un emplacement abrité ou un intérieur.
  • Qualités : Très vigoureux, mais peu rustique. S’adapte à tous les sols, mais demande une exposition protégée et ensoleillée, car il craint les fortes gelées.

Lierres d’extérieur grimpants

Lierre commun ou lierre grimpant (Hedera helix)

Lierres d’extérieur grimpants Lierre commun ou lierre grimpant (Hedera helix)
  • Feuillage : Feuilles vert foncé. Feuillage persistant.
  • Aspect, usages : Grimpant jusqu’à 10 m, mais aussi bon couvre-sol.
  • Qualités : Très rustique. Convient à tous les terrains. Variété intéressante pour les abeilles grâce à sa floraison en automne.

Lierre de Colchide panaché (Hedera colchica 'Dentata Variegata')

Lierres d’extérieur grimpants Lierre de Colchide panaché (Hedera colchica 'Dentata Variegata')
  • Feuillage : Grandes feuilles en forme de cœur avec petites dents sur les bords. Feuillage persistant, à la couleur constante toute l’année.
  • Aspect, usages : Entre-nœuds de 6 à 10 cm. Peu branchu. Rameaux vert clair.
  • Qualités : Variété à croissance rapide. Espèce rustique et résistante à la sécheresse. Feuillage odorant qui repousse les chiens.

Lierre d’Irlande (Hedera hibernica)

Lierres d’extérieur grimpants Lierre d’Irlande (Hedera hibernica)
  • Feuillage : Petites feuilles veinées de blanc mesurant 3 à 4 cm, très nombreuses et invariables en couleur tout au long de l’année.
  • Aspect, usages : Bon grimpeur. Très branchu.
  • Qualités : Très résistant au soleil et à la sécheresse. Assez rustique. Vigoureux, a besoin de place.

'Suzanne' (Hedera nepalensis)

'Suzanne' ( Hedera nepalensis )
  • Feuillage : Feuilles grises, de 6-8 cm de longueur avec lobe terminal pointu. Jeunes feuilles pourpres sur le revers. Feuilles adultes vert foncé mat avec veines blanc-grisâtre très apparentes.
  • Aspect, usages : Port étalé trapu ou grimpant.
  • Qualités : Très rustique et vigoureux. Préfère les situations ombrées et fraîches. S’adapte bien en terre lourde. Fruits jaunes et rouges.

Hedera pastuchovii

 Hedera pastuchovii
  • Feuillage : Feuillage vert foncé brillant. Feuilles oblongues.
  • Aspect, usages : Convient en grimpant comme en couvre-sol.
  • Qualités : La plus rustique des espèces. Résiste également à la sécheresse.

'Erecta' (Hedera helix)

Lierres d’extérieur grimpants 'Erecta' (Hedera helix)
  • Feuillage : Feuilles triangulaires et pointues de petite taille, marbrées panachant du blanc crème et diverses nuances de vert.
  • Aspect, usages : Port érigé très original.
  • Qualités : Variété d’origine japonaise non grimpante.

'Green Ripple' (Hedera helix)

Lierres d’extérieur grimpants 'Green Ripple' (Hedera helix)
  • Feuillage : Feuilles très nervurées couleur vert vif, avec cinq lobes très découpés.
  • Aspect, usages : Convient en couvre-sol et aussi en grimpant sur un mur ou une petite clôture.
  • Qualités : N’est pas envahissant. Développement réduit, environ 2 m de haut.

Lierres rampants couvre-sol

'Amber Waves' (Hedera helix)

Lierres rampants couvre-sol 'Amber Waves' (Hedera helix)
  • Feuillage : Son feuillage très jaune au printemps devient un peu plus vert en été surtout au soleil.
  • Aspect, usages : Ses feuilles de 5 à 7 cm de diamètre et ses entre-nœuds courts en font un couvre-sol remarquable.
  • Qualités : Assez vigoureux.

'Little Diamond' (Hedera helix)

Lierres rampants couvre-sol 'Little Diamond' (Hedera helix)
  • Feuillage : Petites feuilles de 3 à 4 cm en forme de losange. Feuillage dense, gris vert, panaché de crème. En hiver, par temps sec et froid, la panachure rougit.
  • Aspect, usages : Couvre-sol à croissance limitée. Peut être utilisé en isolé dans un petit coin du jardin ou en grandes nappes au pied d’arbres. Peu branchu.
  • Qualités : Ne s’accroche pas.

Lierres pour pots, bacs… (formes naines)

'Perkeo' (Hedera helix)

Lierre 'Perkeo' ( Hedera helix )
  • Feuillage : Feuilles vert clair, présentant de belles nervures pourpres.
  • Aspect, usages : Petit lierre (40 cm de haut environ).
  • Qualités : Parfait pour des compositions florales.

'Goldchild' (Hedera helix)

Lierres pour pots, bacs… (formes naines) 'Goldchild' (Hedera helix)
  • Feuillage : Feuillage bordé de jaune.
  • Aspect, usages : Petit lierre (moins de 1,50 m de haut).
  • Qualités : Parfait pour des compositions florales.

'Tenerife' (Hedera helix)

Lierre 'Tenerife' ( Hedera helix )
  • Feuillage : Feuillage de 1 à 2 cm de diamètre avec une panachure peu visible.
  • Aspect, usages : Tout petit lierre grimpant. Forme devenant très intéressante avec l’âge. Bel effet en potée.
  • Qualités : Peu branchu, bien adapté aux petits coins du jardin.

'Green Mann' (Hedera helix)

Lierre 'Green Mann' ( Hedera helix )
  • Feuillage : Feuillage de 4-5 cm de diamètre, rougissant l’hiver.
  • Aspect, usages : Variété branchue. Convient comme couvre-sol ou en pot.
  • Qualités : Variété fragile, peu vigoureuse.

'Sea Breeze' (Hedera helix)

Lierre 'Sea Breeze' ( Hedera helix )
  • Feuillage : Aspect atypique dû au panachage et à l’ondulation du feuillage.
  • Aspect, usages : Petit lierre au feuillage moyen de 3 à 4 cm. Entre-nœuds courts. Excellent couvre-sol, et belle touffe en potée.
  • Qualités : Auto-ramifiant.

Lierres arbustifs

Lierre de Colchide en arbre (Hedera colchica 'Dendroides' ('Arborescens'))

Lierres arbustifs Lierre de Colchide en arbre (Hedera colchica 'Dendroides' ('Arborescens'))
  • Feuillage : Larges feuilles vert foncé.
  • Aspect, usages : Arbuste grimpant 2 m de haut environ. Donne une l’impression d’un arbuste poussant sur un mur. Fleurs jaune verdâtre, en glomérules.
  • Qualités : Vigoureux, rustique jusqu’à -15 °C. Fruits bleu-noir.

Hedera helix 'Conglomerata Erecta'

 Hedera helix 'Conglomerata Erecta'
  • Feuillage : Feuilles vert foncé, non lobées. Persistant jusqu’au printemps suivant.
  • Aspect, usages : Forme naine, semi-ligneuse à pousses épaisses. Convient bien aux rocailles ainsi que pour les massifs à l’ombre.
  • Qualités : Croissance lente. Produit des fruits noirs.

Semis et plantation du lierre (ou hedera)

Semis et plantation du lierre (ou <em>hedera</em>)

Où planter le lierre ?

De culture très facile, poussant aussi bien à l'ombre qu'au soleil (sauf quelques rares variétés), les lierres prospèrent même sur les sols les moins riches.

Les lierres grimpants panachés éclaireront agréablement une zone ombragée, à condition de bénéficier de quelques heures de soleil quotidiennes. Dans le cas contraire, perdant leur panachage ils prennent une coloration verte unie.

Rustiques, les lierres se développent sans beaucoup de soins, ni arrosage régulier et résistent bien à l'atmosphère polluée des villes.

Ils s'adaptent aussi parfaitement à la culture en intérieur et font de très bonnes plantes d'appartement. Pour une culture en potée ou en suspension, choisissez des variétés moins rustiques, à faible développement et très colorées. Des variétés de petite taille comme Hedera helix 'Perkeo' ou 'Goldchild' apporteront un peu de couleur à vos autres plantes d'intérieur.

Quand et comment planter le lierre ?

Vous pouvez planter le lierre en toute saison, mais le printemps en mars-avril ou l'automne en octobre-novembre sont les périodes les plus favorables.

  • Plantez directement à leur place définitive les mottes des plans achetés chez un pépiniériste ou dans un commerce spécialisé :
    • Commencez par creuser à la bêche un trou d'environ 40 × 40 cm de côté et 50 cm de profondeur, proche du support ciblé (5 à 10 cm environ).
    • Tapissez le fond de ce trou de gravier ou de billes d'argile sur 5 cm environ puis commencez à le remplir de terreau.
    • Dépotez la motte et installez-la de façon qu'elle affleure à la surface du sol.
    • Comblez le reste de la cavité avec du terreau, puis tassez bien avec le pied.
    • Arrosez.
  • Ensuite, assurez-vous que le sol reste légèrement humide durant les mois d'été, mais sans le saturer d'eau. Si vous plantez en automne, n'arrosez pas durant l'hiver, sauf si ce dernier est très sec.

Note : si vous désirez planter plusieurs pieds, le long d'un mur par exemple, tenez compte de la vigueur connue de l'espèce, pour déterminer leur espacement.

Culture et entretien du lierre

Culture et entretien du lierre

Arrosage

Le lierre (ou hedera) aime l'humidité, mais se contente de peu d'arrosage pendant sa croissance. Il est inutile de l'arroser en hiver.

Au printemps, paillez le sol à son pied, après l'avoir biné. Cela permettra de conserver l'humidité du sol et de réduire les arrosages.

Apport d'engrais

Vous pouvez apporter à votre lierre un engrais ordinaire, sous forme liquide, tous les 15 jours en période de croissance, de mars à septembre. Cela accélérera son développement.

Rempotage

Vous devrez rempoter chaque année les jeunes plants de lierre cultivés en pot, et ceci jusqu'à ce qu'ils atteignent la maturité constatée par la première fructification.

Utilisation d'un support mural

Vous pouvez installer un support (treillage, grille...) contre une façade pour guider votre lierre, tout en l'écartant un peu du mur, et assurer ainsi une meilleure circulation de l'air.

Son étalement sera plus régulier et cela le protégera de certains parasites.

Taille du lierre

Quand tailler le lierre ?

Taillez le lierre deux fois par an, au printemps, avant le développement des nouvelles feuilles, et au mois d'août.

Conseil : portez des gants pour cette opération, car ses feuilles peuvent irriter les peaux sensibles.

Comment tailler le lierre ?

Taillez régulièrement votre lierre pour contrôler son expansion selon vos souhaits :

  • Sur un mur, rabattez-le au taille-haie pour limiter son épaississement. Cela multipliera les rameaux et rendra votre plan plus touffu et plus beau.
  • Au printemps, rabattez les tiges pour favoriser la pousse de nouvelles feuilles.
  • Taillez aussi régulièrement un lierre installé autour d'un arbre vigoureux. Un développement excessif du lierre risquerait de lui faire perdre de sa vigueur en l'étouffant.

Maladies, nuisibles et parasites du lierre

Le lierre (ou hedera), plante très rustique, est peu sujet aux maladies. Cependant, si vous l'arrosez trop, ses feuilles noircissent.

De même, exposées à un soleil trop intense et une atmosphère trop sèche, les feuilles se dessèchent. Ne le placez donc pas derrière une vitre exposée à un soleil d'été.

Si une variété panachée manque de lumière ou reçoit trop d'engrais, ses feuilles ont tendance à verdir. Dans ce cas, cessez l'apport d'engrais et supprimez les feuilles vertes.

Les pucerons, les araignées rouges ou même des cochenilles farineuses s'attaquent parfois au lierre. Traitez alors avec des pulvérisations d'eau savonneuse. Ou, si vous le pouvez, implantez des coccinelles.

Récolte et usages du lierre

Quand et comment récolter le lierre ?

  • Le bois de lierre, utilisé en sculpture, peut être récolté toute l'année une fois débarrassé de son écorce.
  • Les feuilles de lierre se récoltent en août et septembre. Elles seront ensuite séchées dans un lieu aéré et conservées au sec. Elles pourront aussi être utilisées fraîches broyées dans un mortier ou infusées dans de l'eau bouillie.

Attention : portez des gants de protection lors de ces manipulations, car, comme nous l'avons vu précédemment, le contact des feuilles et du latex peuvent entraîner des irritations de la peau.

Usages du Lierre

Les multiples propriétés du lierre dont certaines connues depuis l'antiquité ont fait qu'il est utilisé dans de nombreux domaines autres que pour un usage cultural.

  • En habillage de murs et de divers volumes, plantes ou objets :
    • Vous l'utiliserez pour masquer ou au contraire mettre en valeur, un abri de jardin, un tronc d'arbre mort, un pilier ou un poteau disgracieux. Mais également pour habiller et même protéger un mur.
    • Toutefois avant d'en couvrir une façade, assurez-vous que son enduit est en bon état. Dans le cas contraire, bouchez au préalable les fissures dans lesquelles il pourrait infiltrer ses racines. Si l'enduit est en bon état, il ne court par contre aucun risque.
  • En couvre-sol : les lierres jeunes en général et certaines variétés en particulier sont d'excellents couvre-sol pour des endroits ingrats où d'autres plantes ne pourraient se développer.
  • En art floral :
    • Les lierres sont également très utilisés en intérieur. En effet, ils poussent très bien en pot ou en bac, ne nécessitant que peu ou pas de soins.
    • En usant de treillages, d'arceaux ou de structure créée en fil de fer, auxquels il s'accrochera, vous lui donnerez facilement une forme topiaire du plus bel effet, en association ou non avec d'autres plantes.
  • En phytothérapie :
    • Des propriétés expectorantes, fluidifiantes et spasmolytiques sont attribuées au lierre. C'est pourquoi on utilise traditionnellement ses feuilles séchées sous différentes formes pour traiter la toux due aux affections bronchiques. Infusions, gélules de poudre, teinture ou extraits fluides ainsi qu'extraits normalisés sont encore commercialisés en pharmacie ou en herboristerie.
    • Autrefois, guérisseurs et herboristes d'Europe attribuaient au lierre des propriétés sudorifiques, vermifuges, purgatives et fébrifuges et ses usages médicinaux étaient beaucoup plus nombreux que de nos jours. Ses usages cutanés entre autres ont été abandonnés à cause des réactions cutanées irritantes qu'ils pouvaient entraîner.
  • En cosmétique : plusieurs préparations cosmétiques se disant anti-cellulite renferment entre autres principes actifs du lierre, mais leur efficacité reste à prouver bien qu'elles soient commercialisées avec succès depuis des années.

Attention : légèrement toxique, le lierre ne doit pas être utilisé par voie interne sans contrôle médical. Il agirait en effet sur l'activité cardiaque et la perméabilité veineuse.

Multiplication du lierre

Multiplication du lierre

Le lierre se multiplie par greffage, marcottage ou bouturage. Cependant, évitez le greffage qui n'est pas commode, laissez-le aux professionnels.

Le marcottage est une technique assez simple, à effectuer de préférence au printemps.

Enfin, vous pouvez bouturer le lierre en toute saison, mais mars-avril ou octobre-novembre semblent les périodes les plus favorables.

Attention : pour les formes naines et les formes panachées, le bouturage est plus délicat. Vous devez le pratiquer sous cloche et dans un substrat poreux (sable, tourbe...).

Comment marcotter le lierre ?

  • Choisissez un rameau proche du sol.
  • Ôtez les feuilles sur la partie destinée à être enterrée.
  • Faites une entaille dans l'écorce du bois, les racines se développeront à cet endroit.
  • Enterrez la partie entaillée dans un mélange de sable et de terreau.
  • Tuteurez l'extrémité aérienne afin qu'elle ne touche pas le sol et ne développe pas de racines.
  • Maintenez le sol humide.

Les racines vont se développer durant l'été. Au début de l'automne, sevrez la marcotte et replantez-la à sa place définitive.

Comment bouturer le lierre ?

Dans de la terre :

  • À partir de jeunes tiges, prélevez des portions de 10 à 12 cm de longueur y compris aux extrémités.
  • Supprimez quelques feuilles vers la base des segments à bouturer.
  • Plantez-les dans des pots remplis de terreau.
  • Placez ces pots à la chaleur derrière une vitre (18 à 20 °C environ).
  • Au bout d'une semaine à quinze jours, de petites feuilles vont pousser.
  • La bouture ayant pris, attendez quelque temps avant de la transplanter avec sa motte. Maintenez-la humide jusqu'à ce que les tiges poussent.
  • Vous pouvez aussi la laisser en place s'il s'agit d'une variété de petite taille à cultiver en pot. Il faudra alors lui apporter un peu d'engrais à partir du printemps.

Conseil : groupez plusieurs boutures dans le même pot pour obtenir d'emblée une plante plus étoffée.

Dans de l'eau :

  • Trempez les pousses prélevées dans un verre rempli d'eau.
  • Des racines apparaissent au bout de quelques jours à une semaine.
  • Repiquez-les alors rapidement dans un pot empli de terreau.
  • Puis procédez comme ci-dessus.

Conseils écologiques

En agriculture biologique, il est possible d'exploiter ses propriétés insecticides (et insectifuges) en préparant des solutions d'extraits de lierre. Par exemple, préparer une décoction de lierre permet de lutter contre les acariens, les pucerons ou encore les aleurodes :

  • Hachez, de façon grossière, 100 g de feuilles de lierre.
  • Laissez-les mariner à couvert dans un litre d'eau froide pendant 24 h.
  • Toujours à couvert, portez à ébullition.
  • Laissez refroidir sans ôter le couvercle puis filtrez.
  • Pulvérisez la solution sur les plantes à traiter.

À l'intérieur d'une maison : dans un bac ou un pot, le lierre, plante dépolluante, assainit l'atmosphère en absorbant vapeurs de benzène (dues aux gaz échappement, colles, peintures, moquettes, etc.), de formaldéhyde ou formol (provenant de divers produits ménagers, et matériaux, etc.) ainsi que du trichloréthylène, xylène.

Un peu d'histoire...

Le lierre est une des lianes les plus répandues dans notre pays, solidement attachée à ses supports et pouvant vivre très longtemps.

Le lierre est connu depuis l'antiquité, où on lui reconnaissait aussi des propriétés bénéfiques. Il était porteur de symboles et de légendes dans divers pays et à différentes époques.

Symbole d'immortalité dans l'Égypte ancienne, il est présent dans la mythologie grecque où sa couronne tressée fut portée par Dionysos pour le protéger des colères de Zeus et par Bacchus pour combattre les effets de l'ébriété.

Au Moyen Âge, on lui attribuait le pouvoir de protéger des envoûtements et il symbolisait la fidélité jusqu'à la mort. On lui prêtait aussi la propriété d'éviter les piqûres d'abeilles, aussi les apiculteurs s'en frottaient-ils les mains. Il est de nos jours dans le langage des plantes, le symbole de l'attachement.

Le lierre pousse sous tous les climats, dans tout type de sols même calcaire et pauvre, quelle que soit son exposition. Préférant l'ombre, il peut coloniser les coins les plus reculés et mal exposés d'un jardin (à l'exception des variétés à feuillage panaché qui perdent leur panachage s'ils manquent de lumière).

Jeunes, les lierres s'accrochent solidement aux murs, aux arbres et à toute autre surface disponible, par d'anciennes petites racines aériennes transformées en crampons et qui ne fonctionnent plus comme racines. Elles ne captent donc pas la sève des arbres. En ce sens, les lierres ne sont pas des parasites.

Il ne fleurit et fructifie que lorsqu'il atteint le sommet de son support et ne peut plus grimper. Sa floraison abondante a lieu en fin d'automne où elle est très appréciée des insectes, car, à cette époque il n'y a quasiment plus d'autres fleurs.

Quant à ses fruits, petites baies habituellement noires bleutées, ils peuvent, chez certaines variétés de Hedera nepalensis, prendre d'autres couleurs (jaune ou rouge) du plus bel effet.

Une fois adulte, ses feuilles deviennent entières et ovales. Les rameaux se développent alors en buisson.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
jean desroches

plombier chauffagiste rge toutes énergies | lyon | elyotherm.fr

Expert

BD
bertrand degueurce

etudes de sol par un géologue pour assainissement autonome | argile, bureau d'études en assainissement

Expert

CP
christophe petit

distribution engrais organiques | engrais mva

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides