Pommier d’amour

Pommier d’amour en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Pommier d'amour, Oranger de savetier

  • Nom(s) latin(s)

    Solanum pseudocapsicum

  • Famille

    Solanacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste Feuillu

    Plante ornementale ▶ Plante à fruits décoratifs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol humide

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le pommier d'amour (Solanum pseudocapsicum) connaît un grand succès parmi les plantes d'intérieur, et ce depuis plusieurs dizaines d'années. Très attractif avec ses fruits ronds et charnus en forme de petites tomates, il fait partie de la famille des piments, et des tomates. Mais comme ces fruits sont toxiques, ils sont destinés uniquement à l'ornement.

Les fleurs blanches de forme simple apparaissent de juillet à septembre et sont suivies par les fruits qui tiennent tout l'automne et une partie de l'hiver. Ces derniers sont vert foncé puis virent au jaune et à l'orange pour finir rouge vif. Sur un même pommier d'amour, on peut ainsi avoir plusieurs couleurs de fruits.

L'arbuste est généralement proposé à la vente en fin d'été, quand apparaissent ses fruits, chez les fleuristes et dans les rayons des plantes d'intérieur en jardinerie. Il fait partie des espèces considérées commercialement comme saisonnières, car dans nos atmosphères intérieures chauffées et sèches, il dépérit assez vite une fois les fruits tombés et ne se conserve pas plus de 6 mois quand on ne lui apporte pas des soins attentionnés.

Le pommier d'amour pousse en effet au naturel dans des régions chaudes et humides, avec un taux d'humidité atmosphérique élevé qui compense la chaleur ambiante une grande partie de l'année. Comme il supporte aussi les périodes fraîches, il s'est acclimaté aux régions tempérées mais n'arrive pas à s'adapter à la sécheresse. Le cultiver plusieurs années demande donc une attention particulière à ce niveau.

Haut de 50 cm environ en pot et jusqu'à 1 m en pleine terre dans son milieu d'origine, le pommier d'amour se pare de petites feuilles oblongues bien réparties sur la longueur des tiges et qui persistent. Son aspect bien touffu quand on l'achète est dû au pincement des tiges effectué sur le jeune plant, cette opération le forçant à se ramifier. Quand on arrive à le conserver plusieurs années, il faut à nouveau le tailler sinon des tiges plus longues déséquilibrent la ramure et l'arbuste prend une allure plus dégingandée.

Le pommier d'amour s'appelle aussi « oranger de savetier », et les anglophones donnent à cette plante le nom de cerisier d'amour ou de cerisier de Jérusalem.

Bon à savoir : la toxicité des baies du pommier d'amour est avérée, au même titre que celle des morelles noires et de la belladone même si elle est moins forte. Elle est due à la solanine et provoque entre autres de fortes irritations sur le système digestif et des nausées. Les enfants ne doivent donc pas les ingérer, évitez de cultiver cette plante si vous avez des enfants en bas âge. Il arrive aussi que les jeunes chiens et chats jouent avec et les ingèrent, ce qui provoque des vomissements, convulsions et troubles de la démarche. Allez de suite consulter un vétérinaire dans ce cas, et placez le pot hors de portée de ces jeunes animaux de compagnie. En réalité, toutes les solanacées contiennent des substances toxiques, souvent concentrées dans les fruits quand ils sont verts et dans les tubercules verts. Parmi les solanacées comestibles, citons la pomme de terre, la tomate, le poivron et le piment, l'aubergine, le physalis. Mais le fruit du physalis (amour en cage) est toxique quand il est vert, et les pommes de terre devenues vertes sont également toxiques.

Espèces et variétés de pommier d’amour

Une seule espèce est vendue sous cette appellation de pommier d’amour : Solanum pseudocapsicum. Par contre, de nombreuses variétés sont proposées chaque année.

Solanum pseudocapsicum

Solanum pseudocapsicum
  • Nom commun : Pommier d’amour
  • Fruits : L’espèce type a des fruits qui passent du vert au rouge en fonction de leur degré de maturité. De nombreuses variétés sont proposées, à fruits jaunes, orange ou rouges, sans dénomination spécifique sur les étiquettes.
  • Végétation : Le port touffu de l’arbuste reste décoratif toute l’année, sur 40 à 50 cm de haut environ pour une culture en pot.
  • Qualités : Les baies créent une attraction très appréciée en automne.

Semis et plantation du pommier d’amour

Semis et plantation du pommier d’amour

Où le planter ?

Préférez une culture en pot, même si vous habitez dans une région douce. Cela permet de mettre la plante à l'abri pour pallier aux aléas du climat. Le pommier d'amour ne résiste pas à des températures inférieures à 5 °C. Un substrat riche est conseillé, prenez un terreau enrichi et avec rétenteur d'eau.

Le pommier d'amour aime profiter d'une bonne luminosité, mais sans soleil direct aux heures chaudes en été. En intérieur, placez-les près d'une fenêtre munie d'un voilage en été.

Quand planter le pommier d'amour ?

Aussitôt acheté, rempotez-le pour assurer un apport nutritif plus conséquent que dans le substrat de production. Ce rempotage a aussi pour but de donner un pot plus grand à l'arbuste, et de stabiliser la ramure. Une fois installé dans ce nouveau pot, il n'aura pas besoin de rempotage avant le printemps de la deuxième année.

Comment le planter ?

Arrosez pour humidifier la motte puis attendez que l'eau se soit égouttée avant de dépoter pour replanter votre arbuste dans son nouveau pot. Vérifiez que la motte du pommier d'amour ne soit pas un chignon de racines entremêlées. Si c'est le cas, entaillez ce chignon pour dégager une partie des racines et prenez un pot vraiment plus grand pour les étaler davantage.

Culture et entretien du pommier d’amour

Culture et entretien du pommier d’amour

Arrosez régulièrement sans laisser la motte se dessécher quand il fait chaud, c’est-à-dire en apportant de l’eau en deux fois pour faciliter le gonflement du substrat et la rétention de l’eau au deuxième apport. L’arrosage est plus fréquent en été et en automne, tous les 3 jours environ, il passe à tous les 15 jours en hiver quand la plante est en repos. Reprenez progressivement toutes les semaines au printemps.

Vaporisez souvent le feuillage, et si vous gardez le pot en intérieur toute l’année, posez-le sur un lit de graviers maintenus humides.

De mars à août, apportez tous les mois un engrais soluble dans l’eau d’arrosage, toujours après avoir réhumidifié la motte par un premier apport d’eau.

Rempotez au printemps.

Si vous le cultivez à l’extérieur, rentrez le pot dès que les températures descendent en dessous de 10 °C.

Conservez le pommier d’amour dans une pièce peu chauffée pour que les fruits tiennent plus longtemps et que la plante se porte bien. En effet, bien que frileux, cet arbuste a aussi besoin d’une période plus fraîche dans l’année.

Si les baies tombent et les feuilles sèchent, bassinez le pot pour réhumidifier la motte. C’est souvent le cas quand le chauffage est allumé car cet air ambiant très sec finit aussi par dessécher les mottes. Reprenez les arrosages réguliers ensuite et éloignez le pot des radiateurs ou de la source de chauffage.

Taille du pommier d’amour

Pincez les jeunes pousses au printemps sur 3 cm environ.

Sur une plante âgée de 3 ans et plus, effectuez une taille au printemps, en raccourcissant les tiges de moitié.

Maladies, nuisibles et parasites

L'arbuste est sensible aux parasites qui se développent en atmosphère sèche et confinée, comme les pucerons, aleurodes et araignées rouges. Vaporisez le feuillage pour éviter ces attaques.

Multiplication du pommier d’amour

Multiplication du pommier d’amour

Bouturage

Le bouturage du pommier d'amour se pratique de la fin août à la mi-septembre. Après prélèvement en partie terminale de tronçons de tige aoûtés (lignifiés), enfoncez-les dans un substrat de rempotage maintenu humide et placé au chaud pour favoriser leur enracinement. La transplantation aura lieu en fin de printemps suivant.

Semis

Pour le semis, récupérez des fruits très mûrs et extrayez les graines. Ce sont ces dernières que l'on sème dans un terreau léger en mars, au chaud en maintenant également le substrat humide mais pas trop (il ne doit pas s'engorger). Quand les jeunes plants atteignent 15 cm de haut, on les repique dans des godets si le semis a été fait en caissette. La transplantation dans un pot plus grand se fait en fin d'été.

Conseils écologiques

Pour conserver la plante plus facilement, sortez-la au jardin ou sur le balcon en été et en automne, puis rentrez-la dans une pièce peu chauffée (12 à 16 °C au maximum) en hiver. Cette culture s’apparente ainsi à celle des agrumes.

Un peu d’histoire…

Le pommier d'amour est originaire d'Amérique du Sud mais il a colonisé de nombreux pays d'Amérique centrale, avant de devenir envahissant après son introduction en Australie, aux Açores et aux Caraïbes. Son introduction dans de nombreuses parties du monde s'est fait grâce à son caractère ornemental. C'est le cas typique d'une culture réalisée uniquement pour l'agrément des jardins et des intérieurs tout en sachant que la plante est toxique.

Son nom de « pommier d'amour » fait référence à la tomate, appelée pomodoro en italien, les tomates-cerises ressemblant fortement aux minuscules pommes des pommiers d'ornement. Et comme la tomate est une solanacée comme le pommier d'amour, l'appellation était toute trouvée. Mais les dénominations sont confuses dans la mythologie grecque, attribuant également souvent le nom de pomme d'or (pomodoro) aux oranges ou aux coings.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides