Thalia dealbata

Thalia dealbata en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Thalie blanchâtre, Rubanier des Indes

  • Nom(s) latin(s)

    Thalia dealbata

  • Famille

    Marantacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante de bassin ▶ Hélophytes (pieds dans l'eau)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm Entre 30 et 60 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Thalia dealbata est une plante aquatique vivace, caduque, originaire de marécages, étangs et autres zones humides dans le sud et le centre des États-Unis, comprenant une grande partie des plaines côtières et la partie inférieure des grands fleuves sud états-uniens. Cultivée en zone tempérée et subtropicale, la thalie blanchie est devenue plus cosmopolite au fil des décennies.

La thalie blanchie est une grande plante exotique, qui résiste assez bien aux hivers de nos latitudes, surtout si sa souche reste en bonne profondeur d’eau, soit au moins 20 cm (mais 40-50 cm est mieux). Ainsi, elle peut être cultivée en plein substrat, mais sous les latitudes nord, la culture en bac ou conteneur permet de la mettre hors gel en hiver après avoir rabattu la souche.

Thalia dealbata, encore assez peu connue, développe de grandes feuilles ovales, parfois mimétiques des feuilles de bananiers, et peut atteindre une hauteur totale de 100, 120 cm et même exceptionnellement 180 cm ! Les feuilles bleu-vert, glauques, aux bords violets, à port hérissé et robuste, sont comme saupoudrées de poudre blanche en dessous (pruine blanchâtre). La floraison intervient en juillet, produisant de superbes épis bleutés perchés sur une haute tige-canne. Les petites fleurs bleu-violet forment une panicule de 20 cm tenue au milieu et au-dessus du feuillage.

La thalie blanchie est une plante pittoresque recommandée à ceux qui veulent donner un aspect exotique à leur décor aquatique de proximité, pouvant créer un îlot de végétation à elle seule. Véritable point central d’un bassin de jardin (assez profond), elle peut aussi orner un plan d’eau naturel de dimensions réduites, comme un petit étang. Les inflorescences peuvent être décoratives en bouquet.

Attention : la patience est de mise car cette espèce somptueuse demande 4 à 5 ans pour réellement resplendir.

Espèces de Thalia dealbata

Thalia dealbata

Thalia dealbata
  • Nom commun : Thalie blanchie, thalie blanchâtre, rubanier des Indes
  • Floraison : La floraison bleutée débute en juillet et certains pieds peuvent se couvrir d’inflorescences curieuses, différant de la « normale ».
  • Végétation : Le feuillage d’allure exotique crée un point d’attraction dans un petit plan d’eau.
  • Qualités : Apporte une touche d’exotisme à l’intérieur du plan d’eau. Rusticité -7 °C.

Plantation de la Thalia dealbata

Plantation de la <em>Thalia dealbata</em>

Où la planter ?

La thalie aime le soleil et est assez gourmande en nutriments : un habitat riche convient le mieux. C'est une plante à gros développement.

La plante doit obligatoirement être submergée ou plantée en terre inondée (au moins 20-40 cm d'eau).

Quand planter Thalia dealbata ?

L'implantation dans le plan d'eau doit laisser le temps à la thalie d'immerger pour une floraison en début d'été : le début ou le milieu du printemps (selon les conditions climatiques) semblent appropriés.

Comment la planter ?

Si la souche de Thalia dealbata est suffisamment immergée et bien enterrée, cette belle exotique résiste au « petit » froid. Selon les rigueurs hivernales, deux choix se présentent :

  • En bac ou grand panier non ajouré, permettant de rentrer les plantes pendant les hivers rigoureux (température extérieure inférieure à -7 °C). Enterrez complètement le panier sous au moins 20 cm d'eau (un amendement régulier est nécessaire).
  • Directement enterrée dans le substrat du plan d'eau, sous 40 cm d'eau, si le gel ne dépasse pas -5 °C.

La densité de plantation est de 1 pied/m².

Culture et entretien de Thalia dealbata

Culture et entretien de <em>Thalia dealbata</em>

Durant les périodes de croissance et de floraison, aucun entretien n'est nécessaire. De toute façon, son implantation sous 40 cm d'eau ne prête pas tellement à des entretiens réguliers.

Assez rustique, elle supporte le gel extérieur jusque -5/-7 °C, mais avec des températures extérieures plus basses, un hivernage est impératif. Cette opération impose de rabattre le plant.

N'oubliez pas l'engrais ! La thalie demande de bons apports pour une croissance optimale.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucune maladie ne vient toucher Thalia dealbata, mais les cochenilles et les pucerons peuvent parfois agir en parasites. Une élimination manuelle, plutôt qu'à l'aide d'un traitement phytosanitaire, est souhaitable pour éviter toute pollution nuisible aux poissons et invertébrés présents dans l'eau.

Multiplication de Thalia dealbata

Multiplication de <em>Thalia dealbata</em>

Le semis est délicat et la division des touffes reste difficile en raison de leur robustesse : des outils adaptés sont indispensables pour séparer les touffes, une opération à effectuer hors de l'eau.

Conseils écologiques

Thalia dealbata peut prendre des proportions impressionnantes, en bord ou au milieu des plans d’eau, et elle peut être implantée en pleine terre dans les bassins naturels.

Un peu d’histoire…

Également connue sous plusieurs taxons synonymes comme Malacarya dealbata (1819) ou Maranta dealbata (1831), la thalie blanchie est revenue à son basionyme en 1902.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides