Périlla

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Périlla en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Perilla, Persil japonais

  • Nom(s) latin(s)

    Perilla frutescens

  • Famille

    Lamiacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    6 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Véranda Serre froide Serre tempérée
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Perilla (shiso en japonais) fait partie de la famille des Lamiacées, riche en plantes aromatiques (menthe, origan, lavande, sauge, romarin, thym…)

Originaire d'Asie du Sud-Est, où il fut longtemps considéré comme une plante sacrée, le périlla pousse à l'état spontané de l'Himalaya jusqu'en Birmanie. Plante alimentaire, aromatique, médicinale et ornementale, il est cultivé et consommé en Chine et au Japon depuis l'Antiquité.

Le genre comprend 6 espèces d'annuelles ou de vivaces non rustiques, mais celle qui est la plus cultivée (et la seule que l'on trouve chez nous) est Perilla frutescens.

Plante buissonnante et ramifiée pouvant atteindre 0,80 m de hauteur, elle possède les tiges carrées typiques des végétaux de sa famille. Les feuilles, ovales larges et opposées, pointues, crispées et velues, un peu rêches, à bord denté et ondulé, sont vertes à pourpres selon les variétés. Les fleurs, petites et nombreuses, violettes, roses ou blanches s'épanouissent en épis terminaux tout au long de l'été. Elles produisent de petites graines noires qui se ressèment volontiers spontanément.

Proche du coléus, mais plus résistant au soleil et à la chaleur, sa culture s'apparente plus à celle du basilic. Il existe une variété décorative non comestible.

Le périlla est de plus en plus utilisé dans les massifs des parcs et jardins en ville. En bordure, en massif ou en potée, la forme rouge mettra en valeur des plantes aux coloris clairs comme les marguerites, rudbeckias, diascias ou des feuillages argentés (dichondra)… Son feuillage pourpre très foncé, presque noir, se marie bien avec presque toutes les couleurs. Le périlla coréen a aussi une forte valeur ornementale.

Toutes les parties du périlla sont comestibles et aromatiques : jeunes pousses, feuilles, fleurs et graines. On l'utilise de la même façon que le basilic, la coriandre ou la menthe. Les graines ont un goût qui rappelle celui du sésame. Les feuilles combinent les saveurs du basilic, du cumin, de la menthe, de la cannelle et de l'anis. Les jeunes feuilles se consomment en salade ou accompagnent la charcuterie, les pâtes ou le poisson. Les sommités sur le point de fleurir peuvent être sautées à la poêle. Les fleurs parfument aussi le thé. On extrait également de l'huile végétale de ses graines et de l'huile essentielle de ses parties aériennes, ce qui est rare. La forme pourpre est couramment utilisée comme colorant alimentaire, notamment pour les légumes en saumure japonais. Enfin, le périlla a des propriétés antiseptiques utilisées traditionnellement au Japon pour la conservation des aliments.

En Asie, le périlla vert est une plante sacrée aux vertus anti-allergiques, on lui prêtait la capacité de neutraliser certains allergènes alimentaires. En médecine chinoise, il est recommandé pour traiter les affections du foie et aurait des vertus calmantes et relaxantes. On utilise autant l'huile végétale, extraite des graines, que l'huile essentielle extraite des parties aériennes pour soigner les problèmes de peau. Anti-inflammatoire, c'est aussi un allié précieux pour les douleurs articulaires et rhumatismales.

On extrait des graines de périlla une huile végétale d'une teneur exceptionnelle en oméga-3 (65 %, le taux le plus élevé parmi les huiles végétales) qui lui confère de puissantes propriétés apaisantes. Elle atténue les rougeurs et calme les irritations.

Bon à savoir : les vertus anti-allergiques du périlla lui valent d'être consommé en Asie avec les fruits de mer et autres coquillages réputés pour être des allergènes. Le fugu, poisson connu pour sa grande toxicité, qui peut provoquer une paralysie foudroyante des voies respiratoires et du système nerveux s'il est mal préparé, est un mets très recherché au Japon. Il y est toujours servi avec une feuille de périlla, qui facilite sa digestion et est censée protéger l'organisme des agents toxiques.

Espèces et variétés de périlla

Perilla frutescens var. japonica est la variété cultivée pour ses graines fournissant une huile odorante. Mais elle n’est pas citée ici, car il est difficile de se procurer des graines chez nous.

Variétés de consommation

Périlla à feuilles vertes (Perilla frutescens var. crispa f. viridis)

Variétés de consommation Périlla à feuilles vertes (Perilla frutescens var. crispa f. viridis)
  • Floraison : Fleurs blanches en été.
  • Végétation : Hauteur : 0,20 à 0,60 m. Port buissonnant, feuilles crispées, velues et régulièrement dentées, tiges pourpres.
  • Qualités : Forme cultivée du shiso japonais. Feuilles plus tendres et plus parfumées que le shiso pourpre.

Périlla à feuilles pourpres (Perilla frutescens var. crispa f. purpurea)

Variétés de consommation Périlla à feuilles pourpres (Perilla frutescens var. crispa f. purpurea)
  • Floraison : Fleurs violettes.
  • Végétation : Hauteur : 0,60 à 0,80 m. Tiges et feuilles dentées, pourpres. Ressemble au basilic pourpre.
  • Qualités : Colorant puissant, utilisé notamment pour la préparation des umeboshi (prunes salées).

Périlla à feuilles bicolores (Perilla frutescens var. crispa f. crispidiscolor)

Périlla à feuilles bicolores ( Perilla frutescens  var.  crispa  f.  crispidiscolor )
  • Végétation : Hauteur : 0,70 m. Feuilles plus grandes, bicolores, vert franc dessus, pourpres au revers.
  • Qualités : Variété coréenne, au parfum plus doux, intéressante pour les salades.

Variétés décoratives

Périlla série Magilla

Variétés décoratives Périlla série Magilla
  • Floraison : Insignifiante (et non souhaitable) en juillet-août.
  • Végétation : Hauteur 0,70 m × largeur 0,40 m. Port buissonnant, feuillage pourpre maculé de rose magenta et de vert. Se décline en plusieurs variétés aux feuilles diversement colorées.
  • Qualités : Variété horticole non comestible, souvent assimilée au coléus, mais plus résistante à la chaleur et à la sécheresse. Idéal pour les massifs de plein soleil, les potées ou jardinières.

Semis et plantation du périlla

Semis et plantation du périlla

Où le planter ?

Le périlla a besoin d'une terre légère, riche et bien drainée. Il apprécie une atmosphère humide mais ne supporte pas l'eau stagnante.

Plantez-le en situation ensoleillée, contre un mur au sud dans les régions les plus fraîches. À la mi-ombre, le feuillage pourpre perdra son éclat.

Vous pouvez également l'installer en pot sur une terrasse ou un balcon exposés au sud ou à l'ouest.

Quand planter le périlla ?

Les semis s'effectuent dès mars-avril sous abri, ou en mai-juin directement en place. Faites des semis échelonnés pour étaler les récoltes.

Comment le semer et planter ?

Semez en terrine dans un mélange de terreau et de sable, à une température de 18 à 20 °C. Les graines ont besoin de lumière pour germer. Ne les couvrez que très peu de terreau et exposez la terrine à la lumière. Repiquez les jeunes plants en godets lorsqu'ils ont 2 ou 3 feuilles, environ un mois après la levée.

Mettez en place au jardin dès que les gelées ne sont plus à craindre, dans une terre enrichie de compost mûr, mais sans excès. Espacez les pieds de 30 à 40 cm en tous sens. Maintenez le sol frais.

Au jardin, semez dans un sol bien préparé. Recouvrez les graines d'une fine couche de terreau et tassez. Maintenez humide. Après la levée, éclaircissez le semis en ne conservant qu'un plant tous les 30 à 40 cm.

En pot, drainez le fond avec du gravier ou des billes d'argile. Remplissez d'un terreau pour plantes potagères.

Culture et entretien du périlla

Culture et entretien du périlla

Lors de la plantation, pincez les jeunes pousses pour obtenir des plantes plus trapues et ramifiées, au feuillage dense. Pincez régulièrement en cours de culture, comme pour le basilic.

En début de saison, protégez les plantations du froid avec un voile d'hivernage si nécessaire. Le périlla Magilla est une vivace non rustique. Vous pouvez le conserver à l'abri du gel pendant la mauvaise saison, dans une pièce très claire pas trop chauffée, une véranda ou une serre hors gel. Rentrez-le dès que les températures descendent en dessous de 5 °C.

Il résiste à une sécheresse temporaire, mais se développera mieux dans un sol frais. Installez un paillage épais.

En pot, faites un apport de sang séché en cours de culture.

Maladies, nuisibles et parasites

Attention aux limaces au printemps. Posez des pièges.

Récolte

Quand et comment récolter ?

La récolte des jeunes pousses (extrémités de tiges) et des fleurs s’effectue au fur et à mesure des besoins, de mai à octobre.

La conservation du périlla

On peut faire sécher les feuilles et les réduire en poudre pour en aromatiser les plats.

Multiplication du périlla

Multiplication du périlla

Le périlla se ressème spontanément et abondamment. Vous pourrez transplanter les jeunes plants au printemps ou les arracher s'ils sont trop nombreux.

Conseils écologiques

Comme beaucoup de Lamiacées, le périlla est aussi une plante mellifère qui attire fortement les abeilles et autres butineurs. C’est une autre de ses qualités. Plantez-en au potager, au verger, au jardin d’ornement…

Un peu d’histoire…

Rapporté en Europe en 1770 par des botanistes, le périlla fut d’abord longtemps cultivé comme plante ornementale. Ce n’est qu’en 1977 que ses propriétés naturelles anti-allergiques ont fait l’objet d’études scientifiques.

Aux États-Unis, où il fut apporté par des migrants japonais et coréens, les propriétés du périlla furent connues plus vite. Utilisé tout d’abord comme condiment, on s’en servit ensuite pour aseptiser la viande, ce qui lui a valu son surnom de beefsteak plant.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides