Lithodora

Lithodora en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Grémil

  • Nom(s) latin(s)

    Lithodora

  • Famille

    Boraginacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,30 m
  • Largeur à maturité

    0,40 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    20/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille Muret Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Lithodora comporte 7 espèces d'arbustes et de sous-arbrisseaux persistants qui poussent naturellement en lisière des forêts et dans les zones montagneuses du sud de l'Europe, de la Turquie et de l'Afrique du Nord. Les teintes principalement bleues des floraisons printanières ou estivales signent l'appartenance à la famille des Boraginacées, à laquelle appartiennent aussi la bourrache, la consoude, le myosotis, la pulmonaire, la vipérine… La rusticité, variable selon les espèces, est optimale en terrain bien drainé.

Lithodora diffusa (ou prostata), autrefois nommé Lithospermum diffusum, est l'espèce la plus couramment commercialisée et cultivée dans nos jardins. On la trouve notamment sur les terres siliceuses du littoral atlantique. Communément appelé Grémil prostré à cause de son port étalé, 20 cm de haut pour un étalement d'au moins le double, ce sous-arbrisseau constitue un excellent couvre-sol supportant bien la sécheresse. Il forme rapidement un large coussin au feuillage vert foncé et velu. Au printemps, une multitude de fleurettes attirent immanquablement le regard par l'intensité de leur coloris bleu vif. Elles se renouvellent jusqu'en début d'été. Même s'il aime la chaleur, le grémil prostré est plus rustique que prévu supportant des températures descendant jusqu'à -15 °C. Le feuillage peut souffrir du froid et noircir, mais le grémil refait vite de nouvelles pousses au printemps.

Les tiges traînantes et grêles portent des petites feuilles elliptiques (1 à 2 cm de longueur pour 0,5 cm de large), alternes et sessiles, à nervure en creux. Le feuillage velu sur les deux faces offre un beau coloris vert sombre à l'aspect mat. Il est décoratif toute l'année et constitue un écrin de choix pour la floraison printanière.

La floraison se produit dès le mois de mai, parfois plus tôt en climat doux, et jusqu'en début d'été. Le Lithodora ou grémil se couvre littéralement de fleurettes bleu gentiane brillant, regroupées en petites cymes terminales. Les petites fleurs étoilées, d'environ 10 mm de diamètre, sont formées d'un calice à 5 lobes étroits et velus, et d'une corolle tubulaire à gorge velue et à 5 lobes évasés. Le grémil peut refleurir au cours de l'été jusqu'en octobre, mais moins généreusement qu'au printemps. Les graines contenues dans des akènes en forme de petites capsules ovoïdes se ressèment abondamment alentour si les conditions de culture sont idéales.

Le grémil se faufile partout pourvu qu'il y ait du soleil : dans les rocailles, les bordures, sur les talus et les murets, entre les dalles d'une terrasse… Évitez-lui la proximité de teintes trop vives comme le jaune ou le rouge, car l'effet peut vite devenir criard. Valorisez plutôt la luminosité de son bleu intense en l'associant avec d'autres couvre-sols aux teintes plus douces : alchémille, arabis, bruyère, campanule naine, céraiste, épimedium, saxifrage. Il peut aussi tapisser le sol sous des rosiers à qui il fait peu de concurrence, ou des bulbes de printemps dont il dissimulera le feuillage fané (alliums, narcisses, tulipes).

Il se plaît en pot en isolé ou en garniture du pied d'un arbuste acidophile comme lui : azalée, camélia ou rhododendron. Le mariage avec un céanothe à floraison printanière est particulièrement réussi !

Bon à savoir : le Lithodora fait partie des plantes peu ou pas toxiques pour l'homme et les animaux.

Espèces et variétés de Lithodora

Lithodora diffusa

'Heavenly Blue'

Lithodora diffusa 'Heavenly Blue'
  • Floraison : Bleue particulièrement intense.
  • Végétation : Un peu plus compacte que l’espèce type.
  • Qualités : Très florifère.

'Alba'

Lithodora 'Alba'
  • Floraison : Forme à floraison blanc pur.
  • Végétation : La même que la variété 'Heavenly Blue'.
  • Qualités : Très lumineux. Soleil à mi-ombre légère.

'Cambridge Blue'

Lithodora 'Cambridge Blue'
  • Floraison : Floraison bleu très pâle.
  • Végétation : La même que la variété 'Heavenly Blue'.
  • Qualités : Très lumineux. Soleil à mi-ombre légère.

'Star'

Lithodora diffusa 'Star'
  • Floraison : Corolle bleu intense marginée de blanc.
  • Végétation : La même que la variété 'Heavenly Blue'.
  • Qualités : Floraison originale.

Lithodora oleifolia

--

Lithodora oleifolia --
  • Floraison : Petites fleurs tubulaires bleu ciel, lavé de mauve, regroupées en cymes terminales. Avril à juin.
  • Végétation : H : 20 cm et E : 30 cm. Port très rampant. Petites feuilles obovales vert foncé mat à revers soyeux.
  • Qualités : Rare. Pour collectionneurs. Espèce non acidophile, préfère les sols neutres ou calcaires.

Plantation du Lithodora

Plantation du <em>Lithodora</em>

Où le planter ?

Il se plaît à situation chaude et ensoleillée. Une légère ombre est possible pour valoriser les floraisons plus pâles ou bicolores de certaines variétés. Trop d'ombre entraîne l'étirement des tiges qui cherchent le soleil, un port moins dense et une floraison amoindrie.

Le sol doit être léger et bien drainé pour garantir la rusticité de la souche. Contrairement aux autres espèces de Lithodora qui se plaisent en sol calcaire, Lithodora diffusa a besoin d'une terre acide ou neutre pour prospérer.

Quand planter le grémil ?

La meilleure période de plantation est au printemps ou en début d'automne en climat doux.

Comment le planter ?

Prévoyez 6 godets pour garnir 1 m².

Ameublissez le sol en l'amendant avec du compost mûr ou du fumier bien décomposé. Améliorez le drainage en incorporant des graviers (non calcaires !) ou du sable grossier.

Réhydratez les mottes une dizaine de minutes dans un seau d'eau avant de les installer en terre. Positionnez-les soigneusement de manière à faire coïncider le haut de la motte et la surface du sol. Espacez les plantes de 40 cm. Paillez avec un paillis minéral non calcaire comme des copeaux d'ardoise ou des écorces de pin qui vont acidifier et nourrir le sol en se décomposant.

Si votre sol est très argileux, placez le grémil sur un talus ou au sommet d'une petite butte pour éviter les accumulations d'eau.

Comment planter le Lithodora en pot ?

Choisissez un contenant en terre cuite, ou tout autre matériau poreux, afin d'améliorer le drainage. Inutile de voir grand côté dimensions, un godet peut prospérer dans un pot de 15 à 20 cm (diamètre et profondeur) la première année. Un terreau éventuellement allégé avec du sable ou de la perlite convient comme substrat.

Placez le pot à situation non brûlante car le grémil supporte moins bien la sécheresse qu'en pleine terre.

Culture et entretien du Lithodora

Culture et entretien du <em>Lithodora</em>

En pleine terre

Arrosez régulièrement le temps de la reprise même si le paillis placé à la plantation réduit la fréquence des arrosages. Lorsqu'il est bien installé, le grémil supporte la sécheresse grâce à un enracinement profond qui va chercher l'humidité en profondeur.

En pleine terre, le grémil ne nécessite pas d'apport d'engrais.

Les deux premiers hivers, en région froide (climat continental ou montagnard), couvrez le grémil avec une couche de feuilles mortes.

Culture en pot

Arrosez régulièrement sans excès en laissant le substrat sécher sur un ou deux centimètres entre deux arrosages. Le signe d'un grémil qui a soif ? Ses feuilles se recroquevillent et des tiges finissent par sécher. Réduisez les arrosages en hiver et améliorez les écoulements de l'eau en excès en plaçant des cales sous le pot.

Apportez un engrais liquide spécial plantes de terre de bruyère mensuellement d'avril à juillet. Le signe d'un grémil qui a faim ? Il fleurit moins et son feuillage devient pâlichon.

La rusticité du grémil est plus faible en pot qu'en pleine terre. Protégez la potée du froid en la rapprochant des murs de l'habitation. Au besoin, enveloppez-la avec du voile d'hivernage ou placez-la dans un pot plus grand empli de chips de polystyrène ou de sciure.

Rempotez au début du printemps ou surfacez si le grémil est placé sous le couvert d'un arbuste. Attention : le grémil n'apprécie pas d'avoir ses racines mises à nu. Veillez à le déterrer avec précaution en conservant une belle motte.

Taille du Lithodora

Elle se pratique à la cisaille après la floraison afin de supprimer les fleurs fanées et de conserver un feuillage dense.

Raccourcissez les tiges noircies en fin d’hiver.

Maladies, nuisibles et parasites

Un feuillage noirci n'est pas signe d'une maladie mais d'un coup de gel.

Les lithodoras confinés en serre peuvent être parasités par des cochenilles ou des pucerons.

Multiplication du Lithodora

Multiplication du <em>Lithodora</em>

Wonderlane/CC BY 2.0/Flickr

Il se multiplie facilement par bouturage de rameaux semi-herbacés prélevés au cours de l'été. Enterrez des boutures de 5 à 8 cm de longueur dans un pot de terre cuite rempli d'un mélange 'spécial bouturage' ou d'un terreau allégé de perlite, de vermiculite ou de sable grossier. Maintenez une température et une humidité stables jusqu'en automne en plaçant le pot à l'abri du soleil. Protégez du gel en hiver. Laissez les jeunes boutures se développer l'année suivante en rempotant si besoin selon le développement. Attendez le 2e printemps pour les mettre en pleine terre.

Il est possible également de récupérer sur un pied mère (avec un maximum de terre) des tiges qui se seraient marcottées naturellement ou de pratiquer un semis printanier en serre froide ou sous châssis. Mais cette dernière technique est à réserver aux jardiniers confirmés !

Conseils écologiques

Le grémil prostré se montre un bon auxiliaire du jardinier. Son feuillage dense colonise rapidement l’espace, lorsqu’il est bien installé et que les conditions de culture lui conviennent. Il évite ainsi la pousse des mauvaises herbes en leur faisant concurrence tout en empêchant la germination de graines indésirables. Il stabilise le sol et lui conserve sa fraîcheur, ce qui réduit la fréquence des arrosages à la belle saison.

Un peu d’histoire…

Le nom générique Lithodora vient de deux mots grecs λίθο qui signifie pierre et δώρα qui signifie cadeau, en référence à l’habitat naturel de prédilection de ce genre : la rocaille !

Le nom spécifique diffusa est un terme latin qui veut dire « diffusion, propagation » faisant allusion au type de croissance du grémil.

Lithodora diffusa fait partie des espèces végétales protégées sur l’ensemble du territoire français métropolitain.

C’est le botaniste nord-américain Ivan Murray Johnston (1898-1960) qui a reclassé quelques espèces de Lithospermum en un nouveau genre Lithodora. Les collections végétales de Johnston sont conservées en Californie, au Jardin botanique de Rancho Santa de Claremont et à l’université de Harvard.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides