Citronnelle

Citronnelle en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Citronnelle, Citronnelle de Madagascar, Verveine des Indes, Citronnelle de Java

  • Nom(s) latin(s)

    Cymbopogon citratus

  • Famille

    Poacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Anti-insectes Certaines plantes ont des vertus répulsives contre des nuisibles ou, au contraire, protègent d'autres plantes en attirant les nuisibles.
    Anti-moustiques : À planter près de vos lieux de vie (terrasse, pergola, table ou jeux de jardin…) pour écarter les moustiques.
    Anti-pucerons : À planter près de vos fleurs fragiles pour les protéger.
    Anti-mouches, anti-limaces et anti-doryphores : À planter à proximité de votre potager pour le protéger. (Les plantes anti-mouches servent à lutter contre des mouches spécifiques qui attaquent les légumes.)

    Moustiques
  • Densité

    2 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La citronnelle forme, comme la plupart des plantes appartenant à la famille des Poacées (anciennement nommées Graminées), de fortes touffes d’herbe. Celles-ci peuvent atteindre plus d’un mètre de hauteur lorsqu’elles sont cultivées en pleine terre sous leur climat tropical d’origine. Installées dans un pot, elles composeront rapidement un buisson de 70 à 80 cm de haut. Émises par un puissant système racinaire (des rhizomes munis de fines et longues radicelles), les longues feuilles persistantes de cette citronnelle sont coriaces, voire coupantes. Elles s’engainent et possèdent, à leur base, une partie renflée et blanche. Ce « bulbe » ainsi que tout le feuillage de la citronnelle de Madagascar sont utilisés en cuisine car ils développent un délicieux et tenace arôme de citron.

La cuisine cambodgienne, thaïlandaise, indonésienne, malaisienne et de nombreux autres pays utilisent la citronnelle pour aromatiser les plats de viande, de poisson, les carris, soupes et sauces. La plante fait également partie de nombre de pharmacopées traditionnelles. L’infusion des feuilles serait ainsi sudorifique, désinfectante et calmante. On l’utilise en Afrique pour lutter contre la fièvre. On tire de la citronnelle une huile essentielle (la « west India oill ») riche en citral, géranial et diverses autres substances qui lui donnent des propriétés analgésiques, anti-inflammatoires, antispasmodiques, expectorantes et hypotensives. L’huile de cette citronnelle est aussi réputée éloigner les moustiques.

Espèces et variétés de citronnelle

Le genre Cymbopogon contient plus de 50 espèces différentes. Beaucoup d’entre elles contiennent des substances parfumées et sont exploitées en Asie pour l’extraction d’huiles essentielle mais seule la citronnelle est cultivée comme aromatique.

Cymbopogon citratus

Cymbopogon citratus
  • Nom commun : Citronnelle, verveine des Indes, citronnelle de Madagascar, citronnelle de Java.
  • Qualités : Plante vivace cultivée comme aromatique.

Plantation de la citronnelle

Plantation de la citronnelle

Où la planter ?

La citronnelle de Madagascar n'est pas rustique. Elle peut éventuellement supporter un faible gel durant une période très courte mais à condition d'être plantée dans un sol très bien drainé. En conséquence, en France cette aromatique sera cultivée en pot.

Ce contenant sera placé à l'extérieur, au soleil, dès que les derniers risques de gelées seront passés (à partir de la mi-mai) pour être hiverné dans une véranda, sous une serre froide ou autre endroit hors gel (10 °C minimum) et lumineux.

Quand et comment planter la citronnelle ?

Installez les plants de citronnelle dans des pots d'au moins 30 cm de diamètre remplis d'un mélange constitué de 8 volumes de terreau pour un de sable et un autre de terre de jardin argileuse.

Les citronnelles achetées en godet peuvent être plantées toute l'année mais privilégiez la belle saison (de mai à septembre) pour les installer.

Rempotez-les lorsqu'elles sont trop à l'étroit dans leur contenant, c'est-à-dire lorsque leurs racines commencent à déborder du pot.

Culture et entretien de la citronnelle

Culture et entretien de la citronnelle

La citronnelle de Madagascar est facile à cultiver. Sa seule exigence concerne l'arrosage qui fluctue en fonction des saisons. Bien que possédant un feuillage persistant, cette plante a une période de croissance végétative importante de mai à octobre ; ses besoins en eau sont alors très importants. Arrosez de façon à ce que le substrat reste toujours humide sous le doigt. En période de canicule (mais seulement dans des conditions de sécheresse), vous pourrez même laisser la base du pot contenant la citronnelle tremper dans une coupelle remplie d'eau. En revanche l'arrosage sera réduit au strict minimum durant les mois d'hiver.

Inutile de fertiliser la citronnelle mais pensez, en automne, à ajouter de la terre de jardin en surface du pot et à couvrir celle-ci de quelques feuilles mortes sèches.

Attention lors de la manipulation des plantes : certaines personnes sont sensibles aux huiles essentielles contenues dans les feuilles qui peuvent provoquer des irritations, des rougeurs notamment sur les avant-bras.

Maladies, nuisibles et parasites

La citronnelle peut, parfois, être affectée par deux maladies cryptogamiques : la rouille (de petites pustules brun orangé apparaissent sur les feuilles) ou l'oïdium qui recouvre le feuillage d'une poudre blanche. Ne traitez pas ! Ces champignons se développent seulement lorsque les plantes sont placées en situation humide et confinée. Il suffit de les ventiler, de les aérer pour venir à bout des maladies.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Il faut attendre 3 ou 4 ans, que la plante soit bien installée et bien développée avant de commencer à récolter la citronnelle.

On cueille son feuillage au fur et à mesure des besoins. La récolte des tiges entières est plus délicate : il faut veiller à ne pas les couper trop près des racines afin de permettre à la plante d’émettre de nouvelles pousses. La citronnelle se cueille durant sa période végétative de mai à octobre.

Attention : il est important que la plante soit hivernée avec un feuillage le plus abondant possible ! Cessez donc toute coupe au moins trois semaines avant l’arrivée des grands froids.

Préparer et conserver la citronnelle

En cuisine, on utilise généralement la partie blanche de la tige de citronnelle. Finement ciselée, celle-ci est glissée dans les marinades et/ou revenus avec les autres ingrédients du plat. Les feuilles sont coriaces. En conséquence, lorsqu’elles sont ajoutées dans le jus de cuisson d’un plat, elles sont préalablement ciselées et enfermées dans un sachet en mousseline ou une grosse boule à thé. La citronnelle peut se stocker après avoir été ciselée et séchée à l’air libre, mais pour conserver au mieux ses arômes mieux vaut la congeler entière.

Multiplication de la citronnelle

Multiplication de la citronnelle

Contrairement à de nombreuses autres plantes appartenant au même genre, la citronnelle de Madagascar ne fournit pas de graines (du moins ne fleurit-elle pas en France) et ne se multiplie pas par le semis. Il est aisé de la reproduire par division des touffes fortes.

De mai à août, prélevez, en vous aidant d'une fourchette, les pousses situées à l'extérieur de la plante et repiquez les plants ainsi obtenus dans un nouveau pot.

Usages culinaires

Pour changer, voici un petit conseil culinaire :

Dahl à la citronnelle :

  • 1 verre de lentilles corail
  • 2 gousses d’ail
  • 1 morceau de gingembre
  • 2 tiges de citronnelle
  • 1 citron vert
  • 1 cuillère à café de graines de cumin
  • 1 cuillère à café de graines de moutarde

Mixez l’ail, l’oignon et le gingembre avec le cœur tendre des tiges de citronnelle. Coupez en lanières les feuilles de cette aromatique et enfermez-les dans un sachet de mousseline (ou dans une grosse boule à thé). Dans une cocotte, faites revenir quelques instants les graines de moutarde et de cumin. Ajoutez les condiments mixés et continuez la cuisson pendant 5 minutes à feu moyen. Versez les lentilles et couvrez-les avec deux verres d’eau. Ajoutez les feuilles de citronnelle. Laisser mijoter à feu moyen pendant 20 minutes. Ajoutez le zeste râpé du citron et rectifiez l’assaisonnement en sel et poivre du dhal. Servez ce plat chaud ou froid, à l’apéritif, en entrée ou en garniture.

Un peu d’histoire…

« Verveine des Indes », « citronnelle de Madagascar », « citronnelle de Java »… Les divers noms communs de cette plante aromatique donnent des indications sur les endroits où elle est cultivée depuis plusieurs siècles. Cette plante est originaire du Sud-Est asiatique, peut-être plus précisément d’Inde et du Sri Lanka. Cette « lemon grass » est connue depuis l’Antiquité. En témoigne l’étymologie, grecque, du nom donné au genre auquel elle appartient. En effet Cymbopogon vient des mots « kymbé » qui signifie nacelle et « pogon » désignant la barbe, le tout faisant référence aux inflorescences plumeuses de la plupart des espèces de ce genre. Par ailleurs la citronnelle composait autrefois l’huile sainte avec l’huile d’olive, la myrrhe et la cannelle.

La citronnelle est connue depuis fort longtemps en Europe. La noblesse raffolait des huiles et parfums issus de cette aromatique. Ces derniers étaient transportés par les marins français, britanniques et hollandais dès le XVIIe siècle.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides