Citron caviar

Citron caviar en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Citron-caviar, Citron doigt, Lime digitée d'Australie

  • Nom(s) latin(s)

    Microcitrus australasica

  • Famille

    Rutacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste fruitier

    Plante comestible Arbuste fruitier

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,60 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Plantation isolée
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Très en vogue actuellement auprès des grands chefs, le citron caviar se vend à prix d'or à Rungis. On le trouve pourtant commercialisé chez des pépiniéristes spécialisés et sa culture est exactement la même que celle des autres agrumes. À tenter donc !

Cet agrume d'origine australienne forme un buisson qui peut atteindre 6 à 8 m de hauteur dans son pays d'origine mais qui ne dépasse pas les 3 m lorsqu'il est cultivé en pot. Et ce d'autant que sa croissance est lente. Ses branches très fines, d'apparence fragile, couvertes de minuscules épines sont garnies de petites feuilles persistantes parfumées. Au printemps s'épanouissent de très jolies fleurs rosées, à la senteur suave, réunies en bouquet.

Elles laissent place à des fruits dont la couleur de l'écorce (et de la pulpe) peut varier du vert, jaune, brun au saumon mais dont la forme, allongée, évoque toujours un doigt, plus ou moins trapu. Ce qui doit d'ailleurs à cet agrume les surnoms de « citron doigts » (« finger lime » chez les anglo-saxons) ou de « lime digitée d'Australie ». Il tire son nom de citron caviar de sa surprenante pulpe. En effet, sa fine écorce camoufle une chair composée de vésicules remplies de jus et bien séparées les unes des autres, de petites perles nacrées qui cèdent sous la dent en délivrant un jus citronné qui évoque légèrement le pomelo.

On ne sait pas réellement si les fruits de cet agrume poussant dans le bush étaient consommés par les aborigènes mais ils étaient en tout cas appréciés par les premiers colons européens. Les feuilles de cet arbuste sont utilisées pour aromatiser des sauces, des soupes et des entremets tandis que la pulpe des fruits entre dans la composition de nombre de plats. Les petites perles citronnées du citron caviar se glissent dans les salades de fruits, dans les cocktails, se mêlent aux huîtres et à d'autres fruits de mer…

Espèces apparentées au citron caviar

En Australie, poussent d’originaux agrumes qui ont en commun de former des buissons épineux, au petit feuillage, à la floraison vaporeuse et aux fruits étonnants.

Citron caviar (Microcitrus australasica)

Citron caviar (Microcitrus australasica)
  • Origine : Australie
  • Port et végétation : Ce citronnier forme un buisson à la croissance très lente. Il est ornemental avec ses jeunes pousses pourpres, son feuillage fin et sa floraison vaporeuse et parfumée.
  • Fruits : Fruits allongés, d’une dizaine de centimètres de longueur, aux écorces brunes, violettes, vertes… enfermant des billes de pulpe aux diverses teintes : blanche, saumon, pourpre…
  • Qualités : Plusieurs variétés existent en Australie mais elles ne sont pas dénommées lorsque l’on achète, en France.

Lime d’Australie, Dooja, Gympie Lime (Microcitrus australis)

Citron caviar Lisières sèches des forêts pluviales du sud-ouest du Queensland.
  • Origine : Lisières sèches des forêts pluviales du sud-ouest du Queensland.
  • Port et végétation : Peut atteindre jusqu’à 20 m de haut dans son milieu d’origine.
  • Fruits : Petits fruits (3 à 5 cm de diamètre) violets, ovoïdes à ronds. Comme chez le citron caviar, la pulpe est sous forme de perles ; elle est acidulée et possède une saveur spécifique très reconnaissable.
  • Qualités : Très bien adapté à la sécheresse demande du soleil et un substrat bien drainant. Ces citrons sont surtout utilisés pour confectionner des sirops, des sauces et des confitures.

Lime digitée de Brown River (Microcitrus papuana)

Citron caviar Zone de transition entre la savane et la forêt tropicale en Papouasie-Nouvelle Guinée.
  • Origine : Zone de transition entre la savane et la forêt tropicale en Papouasie-Nouvelle Guinée.
  • Port et végétation : Particulièrement compact, cet agrume forme un buisson au feuillage étroit, qui ne dépasse jamais 4 m de hauteur, même dans son milieu d’origine.
  • Fruits : Fruits cylindriques, légèrement incurvés, de 5 à 8 cm de longueur. Vertes, ces limes deviennent jaunes à maturité. Leur chair très parfumée s’encombre de 5 pépins.
  • Qualités : Plutôt destinée à la confection de confitures et sirops.

Limette du désert (Citrus glauca syn : Eremocitrus glauca)

Limette du désert (Citrus glauca syn : Eremocitrus glauca)
  • Origine : Zones semi-arides du Queensland, des Nouvelles Galles du Sud e de l’Australie méridionale.
  • Port et végétation : Cultivé en pleine terre, ce citronnier est un arbre pleureur qui peut atteindre 5 à 6 m de hauteur.
  • Fruits : Ses fruits sont minuscules (1 à 2 cm de diamètre) mais sont délicieux confits dans le sucre.
  • Qualités : Comme tous les autres agrumes australiens, il est résistant à la sécheresse (en cas de grandes chaleurs, il perd son feuillage mais ne meurt pas). Il se caractérise par sa rusticité : il résiste en effet à des températures atteignant -15 °C.

Plantation du citron caviar

Plantation du citron caviar

Malcolm Manners/CC BY 2.0/Flickr

Ce citronnier est très peu rustique : il peut résister à des températures de -3 à -5 °C. Il peut donc supporter de petites gelées mais sur des périodes de très courtes durées. On réservera donc sa plantation en pleine terre aux régions les plus douces du littoral méditerranéen (la fameuse « zone de l'oranger ») ou atlantique. Ailleurs il doit être planté dans un pot de façon à être cultivé à l'extérieur mais hiverné dans un lieu clair et hors gel.

Où le planter ?

Dans son milieu d'origine, le citron caviar pousse en plaine mais aussi en lisière de forêt. Vous pourrez donc l'installer au soleil mais aussi à la mi-ombre, derrière un mur, une haie… Placez-le à l'abri du vent, qui assèche le sol et accentue la baisse de température.

Quand planter le citron caviar ?

Contre toute attente (la plupart des arbres fruitiers s'installent durant leur repos végétatif), mieux vaut planter les agrumes en pleine végétation, de mars à fin août. Même si l'arbuste porte des fleurs ou des fruits !

Comment le planter ?

Avant tout, choisissez bien le contenant du citronnier. Son diamètre doit être aussi large que l'appareil aérien de l'arbuste.

Remplissez les pots d'un lit de billes d'argile (ou de gravier) puis d'un mélange comprenant un tiers de terreau, un tiers de terre de jardin et un tiers de sable. Laissez un espace de 2 à 3 cm entre le niveau du substrat et le rebord du pot de façon à faciliter les arrosages.

Que vous plantiez le citronnier en pleine terre ou en pot, installez-le de façon à recouvrir la motte de 2 à 3 cm de terre ou de substrat mais en veillant toujours à ne pas enterrer le point de greffe. Après la plantation, arrosez abondamment.

Culture et entretien du citron caviar

Culture et entretien du citron caviar

Tony Rodd/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Ce citronnier n'est pas plus compliqué à cultiver que n'importe quel arbuste en pot. La seule difficulté consiste à assurer son hivernage.

Arroser et fertiliser

La plupart des agrumes ont besoin d'un arrosage régulier, même pendant la période de repos végétatif mais le citron caviar est peu gourmand en eau : sans l'assoiffer laissez la terre s'assécher au pied de l'arbuste entre deux irrigations.

Apportez des engrais durant toute leur période de végétation, de mars à septembre. Choisissez des engrais complets dont la composition est égale ou supérieure à 10 % pour l'azote (N) et la potasse (P). Préférez toujours un engrais sous forme de granulés à décomposition lente. En pleine terre déposez-les sur le sol, à l'aplomb du feuillage. Les plantes en pot demandent des précautions particulières pour leur fertilisation. Mélangez les granulés de l'engrais au terreau apporté en surfaçage pour les citronniers en pot. Si vous apportez un fertilisant sous une forme liquide, assurez-vous de ne le faire que sur un substrat humide. À défaut, les sels minéraux peuvent brûler les racines.

Lutter contre le froid

Le citron caviar, peu rustique, est généralement cultivé en pot qu'il convient soit de protéger soit d'hiverner. Il faut donc les placer, durant toute la période où le froid sévit, dans un endroit lumineux, hors gel mais frais c'est-à-dire à 10 °C maximum. Cela peut être un garage non obscur, une véranda mais jamais un appartement ou une maison. La chaleur y est excessive et l'atmosphère bien trop sèche !

Que faire si vous ne possédez pas « d'orangerie » ? Protégez vos citronniers en les enveloppant d'une, deux ou trois épaisseurs de tissus d'hivernage (le gain de température est de 3 à 4 °C apportés par voile).

Conseil : si vos agrumes sont cultivés en pot, tentez la technique de l'igloo. Placez-les dans un endroit abrité du jardin et ne fixez pas vos voiles d'hivernage au pied de l'arbuste mais juste sous le rebord du pot, de façon à vous permettre de glisser la pomme de l'arrosoir sous le tissu. Lorsqu'il gèle, la condensation qui se forme à l'intérieur de l'abri, sur le voile, se prend en glace et forme une sorte d'igloo protecteur.

Rempotage

Il est nécessaire de rempoter le citron caviar jusqu'à ce qu'il soit adulte. Pratiquez le rempotage tous les 2 à 3 ans, dans un récipient d'une taille de deux à quatre fois supérieure à la précédente.

Taille du citron caviar

Le citron caviar, comme la plupart des agrumes, ne nécessite pas réellement de taille mais il est parfois nécessaire de couper quelques rameaux et branches pour limiter l’encombrement des arbustes. Cette taille d’entretien se pratique à la sortie de l’hiver.

Maladies, nuisibles et parasites

D’introduction très récente, cet agrume ne fait pas l’objet de culture commerciale en France. En conséquence, on ne constate aucune attaque de maladies ou de ravageurs sur le citron caviar.

Récolte

Les fruits de ce citronnier arrivent à maturité en fin d’automne et début d’hiver. On cueille les citrons caviar lorsque leur écorce verte s’est totalement colorée mais avant qu’ils ne deviennent mous. Il faut alors les consommer sans tarder car ils ne se gardent que quelques jours au réfrigérateur. À tester : cet agrume se conserverait très bien au congélateur.

Multiplication du citron caviar

Multiplication du citron caviar

Daderot/Domaine public/Wikimedia

Le semis du citron caviar est très aléatoire. Il est d’autant plus difficile que ses fruits ne fournissent que très peu de graines.

La bouture doit être possible… mais les fins rameaux épineux découragent l’opération.

Le citron caviar se multiplie également par greffe mais celle-ci est vraiment affaire de professionnels.

Conseils écologiques

Bien qu'on ne lui connaisse pas de parasites, il est fort possible que le citron caviar, hiverné avec d'autres agrumes, soit attaqué par des cochenilles hébergées par ces derniers. Comment éliminer ces insectes camouflés sous une carapace ? En pulvérisant tout l'arbuste, durant son repos végétatif, avec des « huiles blanches » (parfois commercialisées sous le nom de « traitement d'hiver »). Elles ne contiennent aucun pesticide. L'huile agit tout simplement en recouvrant la carapace des cochenilles et en les asphyxiant.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides