Zoysia tenuifolia

Zoysia tenuifolia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Zoysia, Gazon des mascareignes

  • Nom(s) latin(s)

    Zoysia tenuifolia

  • Famille

    Poacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif | Herbes et graminées

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    < 0,15 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 40 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    6 à 9 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Proposé depuis quelques années comme alternative au gazon, le zoysia peut effectivement remplacer ce dernier dans des conditions de culture difficiles dues à la sécheresse. Cette graminée vivace pousse dru en formant un tapis bosselé quand on plante des pieds issus de godets, ou une surface plane quand on l’achète en plaques.

Zoysia tenuifolia produit des brins assez fins, de croissance lente et qui restent entre 5 et 15 cm de hauteur. La tonte est inutile. Ses autres principaux atouts sont d’être piétinable sans dommage même de façon intensive comme sur les terrains de sport, d’offrir une texture douce au toucher et surtout de résister à la sécheresse beaucoup mieux qu’un gazon classique. Le zoysia supporte très bien l’exposition brûlante avec deux fois moins d’apports d’eau que le gazon.

Son emploi permet donc de faire des économies d’arrosage et de tonte. Zoysia tenuifolia résiste aussi aux embruns, aux terrains salés, à une exposition ombragée, n’est pas sujet aux maladies et s’adapte à de nombreux types de sols. Toutes ces qualités l’ont classé dans les plantes « écologiques ».

Mais une surface en zoysia comporte aussi quelques inconvénients qu’il est nécessaire de connaître à l’avance : la plante est rustique jusqu’à -10 °C environ, elle résiste donc mieux aux hivers dans le sud. Elle a aussi la particularité de jaunir en hiver, entre le mois de décembre et le mois d’avril, pour reverdir ensuite à la belle saison. Plus l’hiver est froid et long, plus la période de jaunissement sera longue. Elle peut aussi se réduire dans le sud quand le temps reste doux. Mais pour reverdir, la plante a besoin d’un sol réchauffé. Le zoysia a donc un caractère saisonnier, même s’il renouvelle son feuillage chaque année et redevient vite bien vert.

Ses emplois sont très divers, le zoysia offre l’avantage de s’installer facilement un peu partout même sur des terrains rocailleux. Les toits végétalisés l’associent aux autres espèces de graminées et vivaces naines demandant peu d’entretien. Au jardin, on l’utilise aussi bien en tapis vert qu’en bandes végétales entre les dalles des allées ou en rocailles. Plaqué autour de la piscine, il évite de salir l’eau avec les déchets de tontes du gazon.

Dans un petit jardin urbain dont l’espace est en majorité occupé par une terrasse, il soulignera cette dernière d’un trait dodu vert vif les trois quarts de l’année. Pour que sa teinte jaune hivernale se remarque moins, on peut placer des pots sur la terrasse le long de cette bordure, et les garnir d’arbustes nains persistants, verts, pourpres ou panachés de jaune.

Sur une terrasse, le zoysia permet de profiter d’une surface verte au sol sans avoir à tondre. Dans les aménagements contemporains, il peut également se planter en pot pour apporter une touche de couleur qui complète le design des pots utilisés comme objets décoratifs.

Espèces et variétés de zoysia

Une seule espèce est connue, et aucune variété proposée.

Zoysia tenuifolia

 Zoysia tenuifolia
  • Végétation : Brins fins et poussant de façon très dense sur 5 à 15 cm de haut. Couleur verte plus vive en début de saison. Croissance très lente la première année.
  • Qualités : Aspect bosselé qui anime bien la surface qu’il recouvre. Demande moins d’eau qu’un gazon et ne se tond pas, sauf sur les terrains de sport (nombre de tontes limité). S’adapte à beaucoup de situations dans tous les sols bien drainés.

Plantation du zoysia

Plantation du zoysia

Où le planter ?

Préférez l'exposition ensoleillée, c'est là qu'il pousse le mieux. Mais de nombreuses situations sont possibles. Sur terrasse, pour former un tapis vert, il lui faut environ 15 cm de hauteur de terre. En poussant, sa forme bosselée donnera alors plus de relief. Vous pouvez aussi modeler des mini-buttes de terre et le laisser les recouvrir pour accentuer le moutonnement.

Au jardin, la plupart des sols bien drainés sont acceptés par cette vivace peu exigeante. Il faut tout de même éviter les sols trop calcaires ou trop acides ainsi que les sols engorgés ou qui se ressuient difficilement après la pluie.

Quand planter le zoysia ?

Une plantation ou une mise en place des plaques est préférable au printemps pour laisser le zoysia installer ses racines et pousser pendant toute la saison de végétation.

Comment le planter ?

Quand on achète des plantes en godets, on les dispose à 30 cm de distance les uns des autres, en quinconce pour que la couverture du sol soit plus régulière et rapide.

En pot, il suffit de planter dans un bon terreau, un à trois pieds selon le diamètre du pot, en resserrant les distances de plantation.

Pour une couverture du sol uniforme, plane et plus rapide, l'achat de plaques de zoysia est recommandé. Ces plaques se posent simplement côte à côte, sans laisser d'espace entre elles. Les rhizomes traçants de la plante vont gommer les limites entre les plaques.

Culture et entretien du zoysia

Culture et entretien du zoysia

Arrosez tous les 3 à 4 jours pendant la reprise, ensuite tous les 15 jours à 1 fois par semaine en période chaude et sèche.

À la plantation, apportez un engrais à diffusion lente du type engrais pour gazon. Cet engrais sert à augmenter la vitesse de croissance habituellement très lente la première année, il n'est pas nécessaire ensuite.

Désherbez avec soin régulièrement la première année pour éviter la concurrence avec les herbes spontanées. Une fois que le zoysia a recouvert le sol, un à deux désherbages annuels sont encore nécessaires pour conserver une belle surface. Le désherbage sur les toits s'effectue également, une à deux fois par an par un professionnel pour ne pas risquer d'accident et vérifier l'ensemble de l'installation.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucune maladie n’atteint le zoysia qui n’est pas non plus sensible aux attaques de parasites.

Multiplication du zoysia

Multiplication du zoysia

Quand diviser ?

La division des touffes s'effectue en début de printemps. Le prélèvement des stolons également.

Comment diviser ?

La division est simple, en prélevant un petit morceau là où les bosses sont les plus importantes par exemple, ou en bordure du couvre-sol. Le morceau prélevé est ensuite plaqué autre part, sur un sol bien désherbé et ameubli. En terrain pauvre, ajoutez une couche de terreau en surface avant d'installer le morceau prélevé.

Comme le zoysia se multiplie lui même à l'aide de ses rhizomes et par endroits, de tiges courant sur le sol appelées stolons. On peut prélever ces stolons et les planter dans des godets avant de les transplanter au jardin l'année suivante, ou directement les planter au jardin si l'on a le temps de désherber très régulièrement autour.

Conseils écologiques

Il est conseillé de garnir de petites surfaces avec le zoysia quand on souhaite un jardin bien vert et décoratif toute l’année, principalement en ville. N’oubliez pas de l’arroser, même si sa résistance à la sécheresse est prouvée, il demande un apport d’eau en été.

Un peu d’histoire…

Le zoysia est originaire d’Asie du Sud-est.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides