Œil de paon

Œil de paon en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Œil de paon, Fleur de paon, Lis de tigre

  • Nom(s) latin(s)

    Tigridia pavonia

  • Famille

    Iridacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,10 à 0,20 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Tigridia comprend plus d'une vingtaine d'espèces vivaces bulbeuses poussant dans les zones temporairement sèches du Mexique et du Guatemala. Les Tigridia font partie de la famille des Iridacées dont les représentants les plus connus sont les iris et avec lesquels ils offrent des similitudes d'apparence et de culture.

L'espèce Tigridia pavonia est la plus cultivée par les jardiniers sous nos latitudes. Communément appelée œil de paon, parfois fleur de paon ou lis de tigre, cette plante bulbeuse sait se faire remarquer, malgré sa petite taille (40 à 50 cm de haut mais plus d'un mètre dans son habitat naturel), avec ses grosses fleurs estivales aux coloris pétillants, dont la beauté exotique et intrigante évoque les orchidées. Il y a cependant un revers de médaille : elles sont éphémères, durant à peine une journée. Mais heureusement la plante puise suffisamment d'énergie dans son bulbe, ou plutôt son corme, pour les renouveler de manière continue plus de trois semaines à partir du début de la floraison. Un autre bémol peut être la faible rusticité de cette bulbeuse. Les parties aériennes gèlent à 0 °C tandis que le corme supporte des gels légers et de courtes durées jusqu'à environ -5 °C.

Le feuillage vert glauque de l'œil de paon rappelle celui de son cousin l'iris des jardins. Caduc, il forme un petit éventail basal aux feuilles lancéolées, effilées et plissées, d'une trentaine de cm de long. La tige florale est pourvue d'une à trois feuilles engainantes.

L'œil de paon produit au début de l'été, en juillet, plusieurs tiges rigides et ramifiées terminées par des fleurs de 10 à 15 cm de diamètre. Ces dernières forment une coupe étalée à trois grands segments onguiculés (pourvus d'onglets apparents) et 3 segments moins développés à bords ondulés, disposés en quinconce. Une large palette de rouges, de jaunes, de roses, d'oranges et de blanc est déclinée. La majorité des variétés offre un cœur tacheté de rouge foncé dont les motifs font penser aux plumes caudales d'un paon. Le relief est accentué par un long style jaune vif projeté en avant. Les fleurs sont suivies de fruits en forme de capsules oblongues dont les trois valves s'ouvrent à maturité des graines.

L'œil de paon se cultive en pleine terre comme en pot. Préférez d'ailleurs ce dernier mode de culture hors climat doux. Ponctuez vos bordures de massifs ou de plate-bande par des petits groupes de Tigridia pour un bel effet visuel. En jardinière ou en pot, mélangez-les avec d'autres plantes estivales à fleurs ou à feuillage coloré (pourpre ou doré) pour obtenir des compositions intéressantes toute la saison.

Espèces et variétés de Tigridia

Tigridia pavonia

'Alba'

Tigridia pavonia 'Alba'
  • Floraison : Blanche à gorge tachetée de rouge.
  • Végétation : Grande élégance. Très beau à mi-ombre légère.

'Alba immaculata'

Œil de paon 'Alba immaculata'
  • Floraison : Entièrement blanche.

'Lilacea'

Œil de paon 'Lilacea'
  • Floraison : Lilas à gorge pourpre et crème.
  • Végétation : Pour des compositions raffinées.

'Rosea'

Tigridia pavonia 'Rosea'
  • Floraison : Rose vif à gorge pourpre et crème.
  • Végétation : Pour des compositions raffinées.

'Aurea'

Tigridia pavonia 'Aurea'
  • Floraison : Jaune citron à gorge tachetée de rouge.
  • Végétation : Magnifique en pleine lumière.

var. canariensis

Tigridia pavonia var. canariensis
  • Floraison : Fleurs jaunes à gorge tachetée de pourpre.
  • Végétation : Magnifique en pleine lumière.

var. conchiliflora

Œil de paon var.  conchiliflora
  • Floraison : Fleurs jaune vif.

var. watkinsonii

Œil de paon var.  watkinsonii
  • Floraison : Fleurs jaune d’or.

Tigridia meleagris

Tigridia meleagris
  • Floraison : Petites fleurs pendantes et campanulées de 2 à 3 cm de diamètre rose mauve à marron nuancé de jaune vif et de blanc.
  • Végétation : H : 30 à 50 cm. Feuillage basal rare et une à deux feuilles lancéolées sur les tiges florales.

Plantation de l’œil de paon

Plantation de l’œil de paon

Où le planter ?

Installez les cormes dans un emplacement chaud et baigné de soleil. Le sol doit être humifère, de préférence acide, et frais pendant la période végétation, mais parfaitement drainé en hiver pour améliorer la rusticité.

Quand planter l'Oeil de paon ?

Les cormes se mettent en place au printemps, une fois les risques de forte gelée écartés.

Il est possible d'anticiper la floraison en les démarrant en pot en fin d'hiver, à l'abri d'une véranda ou d'une serre hors gel, comme on le fait pour les dahlias ou les bégonias.

Comment le planter ?

Prévoyez au minimum une dizaine de cormes pour profiter d'un bel effet de masse.

Préparez soigneusement le sol en l'ameublissant sur une vingtaine de centimètres de profondeur. Améliorez le drainage s'il est compact et argileux en amendant avec du sable de rivière ou des petits graviers. Installez les cormes à une dizaine de centimètres de profondeur, en les espaçant d'une quinzaine de centimètres.

Culture en pot : vérifiez le bon écoulement du contenant par la présence d'un ou plusieurs trous de drainage. Placez une couche de billes d'argile sur 1/3 de la hauteur du pot. Remplissez avec un bon substrat spécial bulbes ou un terreau mélangé à 1/3 de sable grossier. Enfoncez les cormes sous une dizaine de centimètres de substrat en les espaçant de 5 à 10 cm. Terminez par un arrosage pour éviter les poches d'air autour des cormes.

Culture et entretien de l’œil de paon

Culture et entretien de l’œil de paon

En pleine terre

L'œil de paon se contente d'arrosages réguliers mais sans excès afin de soutenir sa croissance rapide. Les apports d'engrais sont inutiles car ils favorisent le développement du feuillage au détriment de la floraison.

En fin d'été (septembre-octobre selon la région), hors climat doux, arrachez les cormes et placez-les hors gel dans du sable, comme vous le faites pour la majorité des bulbes d'été qui ont des origines exotiques.

Si vous habitez une région où les gels sont peu durables et de faible intensité (-8 °C maximum), laissez-les en pleine terre et couvrez-les d'un paillis épais d'une dizaine de centimètres qui pourra suffire à empêcher le sol de geler.

Si les précipitations sont fortes pendant la mauvaise saison, couvrez l'emplacement des Tigridias avec une cloche en verre ou une feuille plastique car c'est l'humidité plus que le froid qui fait pourrir les bulbes en hiver.

En pot

Maintenez le substrat frais mais non humide tout le temps de la végétation. Fertilisez une à deux fois par mois de mai jusqu'à la fin de la floraison afin de reconstituer les réserves des cormes. Protégez la potée du gel pendant tout l'hiver en la plaçant dans une pièce hors gel pas forcément lumineuse car les parties aériennes des Tigridias disparaissent en hiver. N'arrosez alors pas du tout car le repos végétatif hivernal se fait au sec.

Maladies, nuisibles et parasites

Le jeune feuillage est parfois attractif pour les limaces et les escargots.

Tigridia pavonia peut être affecté par des virus invisibles à l'œil nu mais qui se manifestent par un affaiblissement général de la plante qui se déforme, reste chétive ou présente des anomalies sur le feuillage (stries, panachures…). Ces viroses sont transmises et véhiculées par les insectes piqueurs comme les pucerons. Éliminez les plantes touchées et luttez naturellement contre les pucerons.

Multiplication de l’œil de paon

Multiplication de l’œil de paon

Division

La multiplication la plus aisée est de séparer les petits cormes du corme mère lors de l'arrachage de fin d'été. Ils seront alors mis à grossir en pot ou en ligne au potager au printemps suivant pour une belle floraison un an plus tard.

Semis

Le semis s'avère également une méthode facile pour multiplier Tigridia pavonia. Dans des conditions idéales de culture et en climat doux, ils se ressèment tous seuls permettant d'obtenir des coloris inédits car les semis ne sont pas fidèles aux parents.

Semez de la fin de l'hiver au printemps, au chaud (dans la maison ou une serre chauffée) et à la lumière. Maintenez une température comprise entre 15 et 21 °C et une fraîcheur constante par des vaporisations du substrat. Pour ce dernier, optez pour un mélange « spécial semis » du commerce qui sera exempt de germes pathogènes, nuisibles aux jeunes semis. Semez clair sans couvrir les graines car elles ont besoin de lumière pour germer.

La germination se fait en moins de 2 à 3 semaines. Attendez que les jeunes plantules fassent 5 à 6 cm de haut pour les repiquer en godet individuel dans un terreau plus nutritif que le terreau de semis. Aidez la croissance des petits Tigridias par des arrosages copieux et des fertilisations régulières et protégez impérativement du gel pendant l'hiver (voir culture en pot ci-dessus). Les plantes issues de semis peuvent fleurir dès la 2année.

Conseils écologiques

Les rongeurs peuvent se montrer friands des cormes de Tigridia pavonia comme ils le sont des bulbes printaniers comme les crocus, les muscaris et les tulipes. Inutile de sortir l'artillerie lourde avec des pièges ou des poisons chimiques type raticide. Avant la mise en terre, placez les cormes dans un conteneur ou un panier en plastique ajouré et surmontez-le avec du grillage à poules à fin maillage. Ainsi vos Tigridias seront à l'abri de la dent des souris et autres mulots du jardin qui sont souvent nombreux après un hiver doux et les campagnes de chasse au renard qui représente un de leurs principaux prédateurs.

Un peu d’histoire…

Le nom générique Tigridia vient du latin tigris, qui signifie tigre. Le nom spécifique pavonia provient aussi du latin pavonis qui veut dire paon. Les deux mots font allusion aux taches colorées qui garnissent le centre des fleurs du Tigridia pavonia.

Les cormes du Tigridia pavonia faisaient partie de l'alimentation des Aztèques sous le nom de 'Cacomitl'. Une fois rôtis ou bouillis comme des pommes de terre, les cormes ont un goût en bouche qui évoque à la fois la patate douce et la châtaigne.

Les mêmes Aztèques nommaient Tigridia pavonia : 'Oceloxochitl', ce qui signifie fleur de jaguar. Reconnaissons que le jaguar par ses taches évoque davantage les fleurs de Tigridia que le tigre avec ses rayures.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides