Roseau

Écrit par les experts Ooreka
Télécharger en .pdf

Roseau en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Roseau commun, Canne à balai

  • Nom(s) latin(s)

    Phragmites australis

  • Famille

    Poacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

    Plante de bassin ▶ Hélophytes (pieds dans l'eau) | Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    6-10 pieds/m²
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm Entre 30 et 60 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les roseaux peuvent servir à isoler une des rives d'un étang, ou d'un grand bassin de jardin, d'un vent dominant. Ces espèces sont extrêmement répandues et abondantes dans presque tout le monde. Les roseaux sont capables d'exploiter les habitats anthropiques, modifiés ou créés par l'homme. Très résistants, ils sont connus pour faire face aisément à de nombreuses menaces.

Localement, le roseau commun, Phragmites australis, est abondant, formant des peuplements massifs en zone humide. C'est une plante de grand gabarit (2,50 m et plus), spectaculaire par ses feuilles rubanées et bruyantes. Au mois d'août, de grandes inflorescences apparaissent, paniculées, à épillets brun-violet, devenant ensuite brun pâle à maturité. Ses racines sont traçantes comme celles des bambous.

Les roseaux communs, ou parfois appelés « cannes à balais », sont à placer loin des décors construits ! Les roseaux, en milieu marécageux, constituent ce qu'on appelle des roselières, lesquelles abritent les nichées des canards.

La plante est une vivace rustique qui prédomine les roselières, associée à l'iris des marais (Iris pseudacorus), la laîche des rives (Carex riparia) et le scirpe (Scirpus lacustris).

Espèce et variété de roseau commun

Roseau commun, canne à balais (Phragmites australis)

Roseau commun, canne à balais (Phragmites australis)
  • Floraison : Plumeaux en fin d’été.
  • Végétation : Grande taille, jusque 2,50 m de haut !
  • Qualités : Croissance et expansion très rapide, excellente plante pour dépolluer un sol glaiseux. Rustique jusqu’à -20 °C.

'Variegatus'

Roseau 'Variegatus'
  • Floraison : Paraît plus lumineux, les inflorescences forment des panaches plus que des plumeaux.
  • Végétation : Tiges et feuilles sont finement striées de jaune vif.
  • Qualités : Taille plus modeste qui le rend attrayant. Plus sensible, sa croissance est moins vigoureuse que l’espèce sauvage.

Plantation du roseau commun

Plantation du roseau commun

Où le planter ?

Le roseau commun est rustique. Il exige un sol très humide et d'avoir les racines dans l'eau. Il peut être planté jusqu'à une altitude de 1 500 m.

En milieu naturel, son habitat est très variable : il supporte très bien les eaux saumâtres même si on préférera une eau légèrement acide pour le plan d'eau adjacent.

Quand planter le roseau ?

Le printemps est la période propice, lorsque les gelées sont finies, mais il est encore possible de planter en début d'été, avant la floraison.

Comment le planter ?

Le roseau supporte une immersion de 30-50 cm environ pour les plants adultes, mais se contente d'une faible profondeur d'eau, de 0 à 5 cm, pourvu que le support glaiseux soit toujours humide !

Acheté dans le commerce, il se plante en principe à raison d'une vingtaine de plants par mètre carré, mais on peut réduire à 6-10 sujets pour mieux contrôler les populations naturelles.

Culture et entretien du roseau

Culture et entretien du roseau

Le roseau s'entretient tout seul : aucune intervention n'est à envisager pour favoriser sa croissance dans la mesure où son implantation est valable. Il est de culture très facile puisqu'il est spontané dans les champs humides de toutes nos régions. L'espèce type résiste à des températures pouvant descendre jusqu'à -20 °C.

Le roseau commun pousse parfois densément, et s'étale ! Il est alors utile de rendre les peuplements moins denses, et surtout de limiter leur expansion sur les côtés, sinon les roseaux peuvent tout envahir. Les stolons sont enfoncés de quelques centimètres dans le sol humide : tranchez et ôtez ce stolon souterrain.

La période d'entretien du « parc à roseaux » peut se pratiquer tout au long de l'année, mais la fin de l'automne est très propice à la coupe.

Naturellement présent sous les latitudes européennes, le roseau commun passe l'hiver et renaît l'année suivante au printemps. Il n'est pas nécessaire d'intervenir, la nature se suffit à elle-même.

Maladies, nuisibles et parasites

La grande taille des roseaux et leur occupation en bordure de plan d'eau ne les destinent pas à être victimes de grand-chose : aucune mesure préventive n'est demandée.

Toutefois, la forme cultivar 'Variegatus' à panache peut être sensible aux pucerons.

Multiplication du roseau commun

Multiplication du roseau commun

Le roseau commun se propage essentiellement par voie stolonifère, les rhizomes s’étalant facilement : il n’y a donc rien à faire pour leur propagation.

Conseils écologiques

Le roseau contribue à la lutte contre la pollution des eaux : il est recommandé dans les grands espaces en limite de zone aquatique pour dépolluer le sol. Il gagne à être groupé pour protéger une partie du plan d’eau des vents dominants parfois gênants pour d’autres cultures.

Bon à savoir : les roselières que constituent les roseaux abritent les nichées des canards et d’autres oiseaux aquatiques, et servent donc de zones de frayères.

Les racines, les tiges, les graines et les feuilles de cette espèce ont été utilisées pour la consommation humaine. En raison de sa forte biomasse, le roseau peut être utilisé comme source de combustible après conversion en alcool. Une autre utilisation concerne les toits de chaume ou autres structures telles que les logements ou les clôtures. Il est également source de fibres et utilisé pour ses propriétés médicinales. Il a été utilisé comme un antiasthmatique, antidote, antiémétique, antitussif, dépuratif, diurétique, fébrifuge, sialagogue, stomachique, hémostatique, etc.

Cette espèce est largement gérée et récoltée pour la fabrication de brise-vent, de chaume et d’objets artisanaux.

Un peu d’histoire…

Comme souvent avec des plantes d’origine européenne, les botanistes s’en sont donné à cœur joie avec les descriptions et les synonymes (supérieurs à 50 taxons), tant avec le générique que les noms spécifiques.

L’espèce Phragmites australis a une distribution quasi cosmopolite ; on la rencontre du nord-ouest de l’Europe du Sud à l’Europe centrale et méridionale, en Afrique du Nord et au sud en Afrique du Sud, au Cap ; on la trouve également à l’est en Russie et du Moyen-Orient à l’Extrême-Orient, en Asie du Sud-Est jusqu’en Australie, ainsi que dans une grande partie du sud du Canada jusqu’aux États-Unis ainsi qu’au Mexique, Chili et Argentine. Elle a apparemment été introduite en Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie, aux îles Cook et à Hawaï !



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
jL
jean-claude leblanc

installation,dépannage,toutchauffage,vmc,isolation | de châteauvillain jc leblanc s.a.s. energie@

Expert

EB
eric bigot

expert bâtiment

Expert

AZ
axel zielinski

expert dans le traitement écologique de l'eau | europaz

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics !

Des professionnels de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !


Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides