Plantain d’eau

Plantain d’eau en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Plantain d'eau, Pain de grenouille, Flûteau d'eau

  • Nom(s) latin(s)

    Alisma plantago-aquatica

  • Famille

    Alismatacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante de bassin ▶ Hélophytes (pieds dans l'eau) | Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,60 à 1 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    6 à 8 pieds/m²
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Alisma plantago-aquatica est nommé plantain d’eau, mais on le dénomme aussi pain de grenouille ou flûteau d’eau. Cette espèce est naturellement originaire d’Asie et d’Europe, et a été introduite en Afrique et Australie ; en Europe, le plantain d’eau est très commun dans les fossés et prairies humides, sur les bords des rivières, des étangs et des lacs. L’espèce est plutôt recommandée pour les paysages aquatiques naturels et déjà assez riches.

Le plantain d’eau est une plante très facile, elle supporte d’être émergée et accepte bien l’immersion car les tissus accueillent une structure de lacunes permettant à l’air de circuler et aux feuilles de flotter. En effet, il s’agit d’une plante herbacée vivace, hélophyte et amphibie. En milieu naturel, elle prend racine principalement dans les basses terres et croît dans la plupart des types de zone humide mésotrophe à eutrophe, des berges de ruisseaux et rivières, les lacs, les étangs et les plans d’eau marécageux, ainsi que des habitats artificiels tels que les canaux et les champs de riz, et bien sûr, un bassin de jardin. L’espèce colonise facilement, en pionnière, les nouveaux plans d’eau, pouvant former des peuplements étendus et localement dominants dans les plans d’eau creusés récemment sur terres argileuses.

Le plantain d’eau se présente sous forme de touffes de grandes feuilles lancéolées plus ou moins arrondies, à long pétiole, moitié dressées, moitié flottantes, mesurant jusqu’à 70 cm de longueur. En été, ces feuilles sont coiffées d’un nuage de petites fleurs blanches à rosées réparties sur de petits rameaux verticillés. Très légères, elles ne s’ouvrent que dans l’après-midi. L’inflorescence est portée par une longue tige robuste, qui s’élève nettement au-dessus du feuillage et peut dépasser 1 m de hauteur.

Le nom vernaculaire de plantain (et plantago) vient de la ressemblance des feuilles avec le plantain terrestre.

Espèce de plantain d’eau

Alisma plantago-aquatica

Alisma plantago-aquatica
  • Nom commun : Plantain d’eau, pain de grenouille, flûteau d’eau
  • Floraison : Petites fleurs blanches à roses.
  • Végétation : Longues feuilles vertes demi-flottantes.
  • Qualités : Complète un espace végétal en finesse et douceur. Rustique jusqu'à au moins -15 °C, lorsque les bulbes sont plantés sous au moins 20 cm d'eau.

Plantation du plantain d’eau

Plantation du plantain d’eau

Où le planter ?

Le plantain d'eau supporte bien l'ombre et aime un peu l'acidité, mais l'ensoleillement sera une exposition préférée pour la croissance rapide.

Il est possible de le planter en zone marécageuse, mais il apprécie aussi de pousser sous 5 à 30 cm d'eau douce et légèrement acide.

Il tolère les eaux froides à condition de planter les bulbes-graines sous au moins 20 cm d'eau.

Quand planter le plantain d'eau ?

La plantation peut intervenir dès le printemps ; la floraison débute en juin.

Comment le planter ?

Installez le plantain directement dans un substrat de vase, riche en éléments nutritifs, ou dans de grands paniers ajourés.

Culture et entretien du plantain d’eau

Culture et entretien du plantain d’eau

Le plantain d'eau est une belle plante aquatique, mais elle peut devenir envahissante ! Aussi, pour éviter qu'elle ne se ressème, pensez à couper les hampes florales avant leur maturité.

La taille des tiges florales peut se faire en cours de floraison, à partir de juin, et jusqu'à la fin de la floraison en août. Coupez simplement les tiges aussi bas que possible, afin d'obtenir de grandes hampes que vous ferez sécher pour accompagner des bouquets de fleurs.

Maladies, nuisibles et parasites

Les pucerons, qui agissent en parasites, peuvent devenir un problème : les mesures classiques anti-pucerons donnent de bons résultats.

Conseil : il est souhaitable d'employer des contre-mesures naturelles envers les pucerons en évitant les produits phyto-sanitaires qui pollueraient l'eau, rendant le milieu aquatique dangereux pour les invertébrés et vertébrés comme les poissons.

Multiplication du plantain d’eau

Multiplication du plantain d’eau

Dan Mullen/CC BY NC ND 2.0/Flickr

La multiplication du plantain d’eau se fait naturellement par dispersion des graines, ou bien par semis.

Les graines peuvent être récoltées après la fructification, en octobre, par exemple. Elles supportent le passage de l’hiver dans la vase ou la boue du plan d’eau pour émerger au printemps.

Conseils écologiques

Les inflorescences, assez grandes (environ 1 m), sont séchées puis utilisées pour la confection de bouquets.

La racine et les feuilles du plantain d’eau sont utilisées à des fins médicinales comme un antibactérien, anticholestérolémique, diurétique, hypoglycémique, hypotensif, surtout en Asie et particulièrement au Vietnam. Toutefois, la prudence est de rigueur avec le plantain d’eau en usage médicinal.

Un peu d’histoire…

Originaires d’Europe, de nombreuses sous-espèces, variétés et formes ont été proposées dans la littérature, mais il ne subsiste que le taxon binomial à ce jour.

L’espèce est plutôt en régression au niveau mondial, si bien que le taxon est protégé par l’UICN, inscrite sur la Liste rouge européenne et sur la Liste rouge mondiale.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides