Butomus umbellatus

Butomus umbellatus en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Jonc fleuri, Butome en ombelle, Carélé

  • Nom(s) latin(s)

    Butomus umbellatus

  • Famille

    Butomacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

    Plante de bassin ▶ Hélophytes (pieds dans l'eau)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,40 à 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    6 à 10 pieds/m²
  • Profondeur (aquatique)

    Moins de 30 cm

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le butome en ombelle, plus communément appelé le jonc fleuri, a des feuilles longues et étroites d’une belle couleur verte lors de la floraison. Les fleurs roses de Butomus umbellatussont disposées en ombelle, comme au bout des baleines d’un parapluie, à l’apex d’une grande tige nue et érigée. Sa superbe floraison s’étale de juillet à septembre.

Plante vivace aquatique à feuillage caduc, le jonc fleuri est originaire d’Europe et d’Asie. Butomus umbellatus présente un étalement de 50 cm de diamètre pour 1 à 1,20 m de hauteur. Son feuillage initial est couleur cuivre-bronze, devenant vert en vieillissant, graminiforme, étroit et de section légèrement triangulaire. Le rhizome vigoureux, de petite section, est très cassant.

Cette belle plante, malheureusement de plus en plus rare, se rencontre en bordure d’étangs et de rivières calmes.

Note : le jonc fleuri n’a rien à voir avec les véritables joncs, Juncus spp. Bien que les noms vernaculaires soient proches, il s’agit de deux genres botaniques bien distincts.

Espèce de Butomus umbellatus

Butomus umbellatus

Butomus umbellatus
  • Nom commun : Jonc fleuri, butome en ombelle, carélé
  • Floraison : À l’apex d’une tige florale, l’inflorescence est un groupe de fleurs roses disposées en ombelle. La floraison est légèrement odorante.
  • Végétation : Longues feuilles de près de 1 m de hauteur, dressées et vertes.
  • Qualités : Plante surtout décorative dans les zones de plans d’eau où peu d’espèces vivent. Rustique jusqu’à -10 °C.

Plantation de Butomus umbellatus

Plantation de <em>Butomus umbellatus</em>

Où le planter ?

En milieu naturel, le butome en ombelle a un besoin constant en eau, son système racinaire aimant la vase peu végétalisée : il est possible de faire côtoyer cette plante avec Bidens frondosa, Rorippa amphibia, Polygonum mite, etc. Plus sur les berges, en arrière, des peuplements denses de massettes Typha latifolia viendront protéger le jonc fleuri, le mettant à l'abri du vent dominant. Au-delà, profitez d'un vaste terrain pour planter des érables à feuilles de frêne, Acer negundo : le dégradé de taille sera cohérent.

Le jonc fleuri peut accepter d'être exondé en fin de floraison, mais il faut que les racines restent dans une très forte humidité.

Plantez-le au soleil.

Quand planter Butomus umbellatus ?

Le printemps, lorsque les gelées sont finies, est la période la plus favorable pour la plantation du jonc fleuri.

Comment le planter ?

S'il se plaît, le jonc fleuri peut coloniser une large surface : la plantation doit préférentiellement être faite en pleine terre, mais la plantation en panier très largement ajourés est toujours envisageable.

En pot :

Le jonc fleuri peut être cultivé en pot hors sol, mais attention à toujours conserver une forte humidité dans la motte. Cultivez-le dans un conteneur d'assez grandes dimensions pour lui permettre de bien se développer. En panier, il est impératif de pratiquer une division tous les ans afin de favoriser une floraison rapide à la prochaine saison.

En pleine terre :

En bassin de jardin, en mare, en étang… placez quelques pieds de jonc fleuri jusqu'à 10 à 40 cm de profondeur d'eau, assez près des berges pour en profiter au mieux visuellement.

Culture et entretien de Butomus umbellatus

Culture et entretien de <em>Butomus umbellatus</em>

Le jonc fleuri exige d'avoir les pieds dans l'eau pour prospérer, il apprécie les situations ensoleillées et il craint les gelées au-delà de -10 °C (et ne supporte guère les températures plus basses que -15 °C).

Diminuer le nombre de joncs fleuris est une opération peu fréquente, car il devient rarement envahissant, surtout que la période de repos intervient dès le milieu de l'été. En effet, le jonc fleuri tend à disparaître totalement dès la fin juillet ou août. Si nécessaire, cela consiste à séparer les rhizomes.

Selon le lieu géographique de plantation, et si les hivers sont très rigoureux (fréquentes gelées en dessous de -10 °C), il faut conserver ce Butomus en intérieur. La culture en panier est, dans ce cas, la plus adaptée. Il est indispensable de maintenir les rhizomes dans l'eau tout au long de l'hiver.

Maladies, nuisibles et parasites

Tout comme de nombreuses plantes aquatiques vivaces, Butomus umbellatus est sensible aux invasions de pucerons.

Récolte

La récolte se limite surtout aux rhizomes, pour leur aspect comestible. Attendez la fin de la floraison, même si en théorie, la récolte des rhizomes peut intervenir à tout moment depuis la fin du printemps jusqu’à la fin de l’été.

Note : le jonc fleuri a besoin d’une période de repos assez longue, et il disparaît (fleurs et feuilles) dès le milieu de l’été, vers fin juillet à août, selon les latitudes.

Multiplication de Butomus umbellatus

Multiplication de <em>Butomus umbellatus</em>

Le jonc fleuri peut être multiplié par semis, mais la division des touffes s'avère plus efficace.

Quand diviser le jonc fleuri ?

Laissez la plante prendre de la force tout le printemps puis divisez avant ou après la floraison, mais pas pendant. N'hésitez pas à diviser plusieurs fois bien avant la floraison pour des plants matures, cela permet d'obtenir de plus belles floraisons.

Comment diviser un butome ?

Pour multiplier un butome par division, déterrez la plante et lavez la motte de rhizomes pour exposer les turions.

Prélevez les petits et jeunes turions avec un vestige de racines dessus.

Enfin, taillez les racines et placez trois ou quatre turions dans un pot rempli de terreau aquatique. Mettez le pot dans une bassine d'eau douce et laissez-le jusqu'à ce que les turions soient assez gros pour être plantés dans des pots individuels.

Conseils écologiques

Les rhizomes sont comestibles, mais consommés surtout en Asie, pas en Europe. Ainsi, en Asie, le rhizome est consommé de différentes manières : cru ou grillé, ou bien transformé en farine pour être consommé sous forme de pain ou encore torréfié pour servir de tisane.

La floraison est légèrement odorante.

Attention : le bord des feuilles est coupant, les manipulations se feront avec précaution.

Un peu d’histoire…

Comme souvent avec les plantes européennes, décrites depuis Linné en 1753, les synonymes, variétés et autres formes sont nombreux, mais plus aucun autre taxon que le nom binomial simple n’est encore valide. Le genre ne contient que deux espèces avec B. junceus (Europe de l’Est) et certains auteurs considèrent même le genre monospécifique en regroupant les deux taxons.

Attention : le jonc fleuri est protégé en Bourgogne, dans le Nord-Pas-de-Calais, en Alsace, en Rhône-Alpes, en Aquitaine, en Midi-Pyrénées et en Franche-Comté ! Le prélèvement dans le milieu naturel est donc strictement interdit.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides