Verveine de Buenos-Aires

Verveine de Buenos-Aires en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Verveine de Buenos-Aires

  • Nom(s) latin(s)

    Verbena bonariensis

  • Famille

    Verbenacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Semi-persistant Caduc
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1 à 2 m
  • Largeur à maturité

    0,30 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Division Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Densité

    5 à 7 au m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Verger Prairie Massif ou bordure Haie Plantation isolée Rocaille Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La verveine de Buenos-aires (Verbena bonariensis), de la famille des Verbenacées, est originaire du Brésil et d'Argentine. Elle est considérée dans son pays d'origine comme de la mauvaise herbe, où elle est envahissante.

C'est une vivace, souvent cultivée en annuelle grâce à sa croissance rapide et à cause de sa rusticité moyenne. Elle s'épanouit en fleurs violettes réunies en cymes plates mesurant entre 3 et 5 cm. Les feuilles allongées, dentées, duveteuses, vert-gris, restent discrètes, à la base de la plante, ce qui permet aux tiges dressées, ramifiées, de pouvoir jouer la transparence. Elles sont semi-persistantes en climat doux.

Si cette plante n'est pas vivace dans les régions à hivers très froids, elle se ressème suffisamment pour habiter tous les jardins ensoleillés à sols frais mais drainés, car elle craint l'humidité stagnante hivernale. Elle supporte des gelées jusqu'à -10 °C environ.

Les jardiniers des villes l'emploient de plus en plus, la cultivant souvent en annuelle, en compagnie des gauras.

Espèces de verveines

Il y a souvent confusion d'appellation entre toutes les verveines. Hormis la verveine de Buenos-Aires, il y a la verveine officinale (Verbena officinalis), la verveine citronnelle (Aloysia triphylla, syn Aloysia citrodora, Aloysia citriodora, Aloysia triphylla et Lippia citriodora), la mélisse (Melissa officinalis). Et parfois, on la confond aussi avec la citronnelle (Cymbopogon citratus) pas du tout rustique, aussi appelée verveine des Indes ou Lemongrass, graminée originaire d'Asie tropicale, très utilisée dans la cuisine asiatique.

D’autres verveines décoratives, et leurs origines : Amérique du Sud (Verbena littoralis), et Amérique du Nord (Verbena hastata, Verbena bipinnatifida).

Sans compter toutes les jolies verveines que l’on cultive en potée, les fameuses verveines fleurs : Verbena x hybrida, issues de Verbena hortensis.

Heureusement qu’il y a les noms latins pour remettre les pendules à l’heure !

Verbena bonariensis

Verbena bonariensis
  • Nom commun : Verveine de Buenos-Aires
  • Type : Vivace, cultivée parfois en annuelle
  • Emploi : Massif, isolé, jardins de graviers, potager, verger, jardin bouquetier…
  • Qualités : Longue floraison, mellifère.

Semis et plantation de le verveine deBuenos-Aires

Semis et plantation de le verveine deBuenos-Aires

Stephen Hopkins63/CC BY SA 2.0/Flickr

Où la planter ?

Au soleil, en tout sol léger et drainé, même si elle a une préférence pour les terres fraîches et riches en humus.

Aérienne et prenant peu d'espace en largeur, elle se place partout au jardin. En principe, elle n'a pas besoin d'être tuteurée, surtout si vous prenez soin de la pincer régulièrement, afin qu'elle se ramifie. Évitez toutefois les endroits où le vent s'engouffre facilement.

En pleine terre, installez-la dans les massifs, en jardins de graviers, dans les allées et entre les pavages, au milieu d'arbustes, en rocaille géante… Grâce à sa silhouette architecturale, la verveine de Buenos-Aires donne de l'envolée aux jardins naturels. Elle apporte de la légèreté et un aspect champêtre aux fonds de massifs, donnant de la hauteur avec grâce.

Sa finesse et son graphisme sont renforcés par la rareté et la petite taille des feuilles et la hauteur des tiges, minces et rectilignes. Les fleurs, réunies en cymes aplaties, se marient avec tous les végétaux, mais font merveille particulièrement avec les graminées et les dahlias. Mariez-la aussi aux cosmos, aux gauras, aux hémérocalles, aux agapanthes. Ou avec des arbustes, comme les hortensias, les lavatères arbustives, les rosiers…

Pour un effet spectaculaire, adoptez-la en grand nombre. En bordure d'allée, par exemple… Ou en paravent temporaire, pour isoler le coin bronzage le temps d'un été.

Malgré sa grande taille, cette plante se comporte bien en pot, à condition qu'il soit profond. Associez-la aux cosmos chocolat ou plantez, à la base, des pétunias, des bidens… Prévoyez un contenant de 40 cm minimum, drainez bien le fond avec une bonne couche de billes d'argile, puis emplissez-le d'un substrat composé de 2/3 de terreau et d'1/3 de sable.

Elle est ravissante dans les bouquets associez aux roses, aux dahlias, aux marguerites… Offrez-lui une belle place au jardin bouquetier.

Quand planter la verveine de Buenos-Aires ?

Semez sous abri, au chaud, en mars ou directement en pleine terre au mois d'avril.

Plantez en pleine terre entre mars et et juin ou en septembre si vous habitez une région où l'hiver n'est pas rigoureux.

En pot, installez cette plante au début du printemps.

Comment la semer ?

Semez au chaud, en terrine, dans un mélange moitié terreau moitié sable.

Semez en pleine terre, à la volée ou en lignes.

Repiquez lorsque la plantule à 5 ou 6 feuilles , ou éclaircissez à 40 ou 50 cm. Arrosez après le repiquage.

Comment planter le verveine de Buenos-Aires ?

Plantez, après avoir fait un trou de trois fois le volume de la motte et bien émietté la terre. N'oubliez-pas de faire tremper le godet 5 min dans une cuvette d'eau, avant de dépoter pour la plantation. Tassez, arrosez.

La plantation est la même pour la culture en pleine terre ou en pot.

Culture et entretien de la verveine deBuenos-Aires

Culture et entretien de la verveine deBuenos-Aires

Sunchild57 Photography/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Pour les verveines de Buenos-Aires installées en plants, surveillez l'arrosage pendant un mois. Ensuite, même si ces plantes préfèrent un sol frais en été, elles supportent très bien la sécheresse. Pincez les jeunes pousses, pour que la plante se ramifie.

Paillez le pied en hiver pour le protéger du froid. Pailler le pied permet aussi à la plante de démarrer plus tôt au printemps.

Pour la culture en pot, attendez que la terre soit sèche en surface avant d'arroser. Il ne doit jamais y avoir d'eau dans la soucoupe. En hiver, veillez à ce que le pot ne soit pas sous une gouttière. Protégez le pied avec une bonne couche de paille.

Taille de la verveine de Buenos-Aires

La verveine de Buenos-Aires est moyennement rustique et tolère des températures hivernales avoisinant les -10 °C. Si vous habitez une région aux hivers rudes, rabattez les touffes fin novembre.

Si vous ne souhaitez pas les nombreux semis spontanés qui ne manquent pas d'apparaître l'année suivante, rabattez une bonne partie des tiges défleuries. Sinon, rabattez en mars, pour laisser les graines aux oiseaux pendant tout l'hiver : ils en sont friands.

Rabattez la touffe à 10 cm du sol.

Quand et comment cueillir la verveine de Buenos-Aires ?

La verveine de Buenos-Aires est une excellente fleur à bouquet. Cueillez les tiges, à la taille voulue, le matin, avant que le soleil ne l'éclaire, au-dessus d'un nœud, ce qui permet à la plante de se ramifier.

La conservation de la verveine de Buenos-Aires

Quand la cueillette est terminée, occupez-vous des plantes le plus rapidement possible. Otez les feuilles, s'il y en a, sur toute la partie des tiges qui va tremper dans l'eau. Coupez ces tiges sous l'eau. Mettez-les à tremper dans un seau d'eau, pendant quelques heures, dans une pièce sombre et fraîche. Ensuite, à vous de les assembler dans un vase ou de les piquer dans de la mousse synthétique.

Maladies, nuisibles et parasites

La verveine de Buenos-Aires peut subir des attaques de pucerons. Douchez le feuillage pour vous en débarrasser.

L'oïdium peut également la toucher.

Multiplication de la verveine de Buenos-Aires

Multiplication de la verveine de Buenos-Aires

FarOutFlora/CC BY NC ND 2.0/Flickr

La verveine de Buenos-Aires se multiplie par semis, bouturage ou division.

Semis

Récupérez les graines d'août à novembre, repérez les semis spontanés dès mars jusqu'en juin.

Pour récupérer les graines, attendez qu'elles soient bien mures, et, par beau temps sec, secouez les cymes au-dessus d'un journal. Elles conservent leurs facultés germinatives pendant 4 ans : placez-les dans un bocal ou une enveloppe hermétique.

Pour repérer et récupérer les semis spontanés, c'est facile ! Les petites feuilles velues, violines lorsqu'elles sont toutes jeunes, souvent très groupées, laissent vite apparaître les tiges pourpre sombre. Elle se ressème partout, avec une prédilection pour les graviers. Dans son pays d'origine, c'est une mauvaise herbe, très envahissante. Méfiez-vous, si, chez vous, elle se croit au Brésil ! En général, si elle s'installe où bon lui semble, c'est souvent à bon escient. Lorsque les plantules poussent à touche touche, éclaircissez à 40 cm. Cette plante gêne rarement ses voisines. Mettez le surplus en godet, la transplantation étant aisée.

Bouturage

Bouturez en mai juin :

  • Prélevez des morceaux de tiges de 10 à 15 cm.
  • Supprimez les boutons floraux s'il y en a, puis les feuilles du bas pour ne laisser qu'un minimum de feuillage.
  • Remplissez un pot de terreau de bouturage, tassez ce substrat, puis disposez les boutures après avoir fait des trous avec un crayon, en les enfonçant de moitié.
  • Rebouchez en tassant légèrement autour de chaque tige. Arrosez. Placez le pot à mi-ombre. Surveillez régulièrement l'arrosage : la terre doit être humide mais pas détrempée. Au bout d'un mois, repiquez en godet individuel. Attendez encore un mois avant de placer les nouvelles plantes à leur place définitive.

Division

Divisez les touffes au printemps en mars avril : sortez la touffe à l'aide d'une fourche bêche, séparez les éclats, replantez-les aussitôt.

Conseils écologiques

Comme c’est une plante très mellifère, les papillons de toutes espèces aussi bien que les abeilles la fréquentent tout l’été. Laissez-la se ressemer au potager, pour assurer une bonne fécondation aux légumes fruits. Pour la même raison, elle peut coloniser le verger.

Laissez les tiges sèches tout l'hiver : les araignées s'y réfugient, les oiseaux viennent se nourrir des graines.

Un peu d'histoire…

On ne semble pas savoir qui a introduit la Verveine de Buenos Aires – appelée parfois Verveine du Brésil ou verveine de Patagonie – dans nos jardins européens. Ni depuis quand elle est arrivée.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides