Alocasia

Alocasia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Alocasia, Oreille d'éléphant

  • Nom(s) latin(s)

    Alocasia

  • Famille

    Aracées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Important , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salle de bain Serre chaude
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le genre Alocasia fait partie de la famille des Aracées, comme l'arum, et comprend environ 70 espèces de vivaces rhizomateuses non rustiques originaires d'Asie du Sud-Est (Philippines, Indonésie, Malaisie, introduite à Madagascar). Alocasia sanderiana, un des plus prisés, est aujourd'hui une espèce menacée qui figure sur la liste rouge des plantes des Philippines.

Dans son habitat d'origine, l'alocasia vit dans les forêts tropicales, à l'ombre de grands arbres, dans une atmosphère constamment humide et une température comprise entre 20 et 35 °C. Autant dire que ces conditions sont difficiles à réunir chez nous si l'on ne dispose pas d'une serre ou une véranda chauffée. Il peut être cultivé à l'intérieur, mais vivra beaucoup moins longtemps (jusqu'à 2 ans en intérieur, et plus de 15 ans en véranda ou serre).

En France, l'alocasia est souvent appelé oreille d'éléphant. Il forme une touffe dressée d'où s'élèvent de longs pétioles charnus terminés par de gigantesques et épaisses feuilles inclinées vers l'extérieur, plus ou moins arrondies ou en forme de pointe de flèche (sagittées), aux nervures marquées. La couleur et la forme des feuilles peut être très variable, du vert clair luisant au vert sombre presque noir, avec les nervures saillantes, qui peuvent être d'une couleur contrastée, souvent argentée, et le bord plus ou moins ondulé, festonné ou franchement découpé, parfois surligné d'un liseré crème. Chez certaines espèces, la face inférieure des feuilles est d'un rouge pourpré profond. La fleur (une spathe vert pâle entourant un spadice, très semblable à celle de l'arum ou du spathiphyllum) n'apparaît que très rarement en culture, mais son intérêt est moindre que celui des feuilles.

Dans la nature, l'alocasia peut atteindre des dimensions imposantes, de 3 à 5 m de hauteur et plus de 1,50 m de diamètre, et former comme un tronc à la base. Cultivé en bac, il dépasse rarement 2 m hauteur, et les feuilles peuvent atteindre 1 m selon les espèces.

C'est une plante qui peut vivre très longtemps lorsque les conditions de cultures adéquates sont réunies. Il est toutefois assez difficile de la conserver dans nos intérieurs car elle demande une atmosphère assez humide, ce qui est difficile à recréer chez soi ou dans un jardin. L'idéal est d'installer l'alocasia dans une serre tempérée toute l'année ou un jardin d'hiver. Les séjours à l'extérieur en été, sous le couvert de grands arbres, lui sont bénéfiques.

Un coup de froid peut entraîner la chute des feuilles, mais s'il n'a pas gelé, le rhizome souterrain produira de nouvelles feuilles.

Accompagnez l'alocasia de bambous, arums, cycas, fougères ou hibiscus, pour reproduire une scène exotique.

Attention : la sève peut provoquer des réactions cutanées. Toutes les parties de la plante ingérées crues peuvent provoquer des maux d'estomac. Attention aux jeunes enfants et aux animaux domestiques.

Espèces et variétés d’alocasia

Alocasia x amazonica 'Polly'

 Alocasia x amazonica 'Polly'
  • Couleur du feuillage : Feuilles sagittées vert foncé à reflets métalliques, grosses nervures vert clair argenté.
  • Forme de la plante : Hauteur : 0,50 à 0,70 m. Port arrondi, compact.
  • Qualités : Se contente d’une lumière assez faible.

'Black Velvet'

 'Black Velvet'
  • Couleur du feuillage : Feuillage velouté vert sombre, pourpre au revers.
  • Forme de la plante : Hauteur : environ 0,50 m. Port compact.
  • Qualités : Mieux adapté à la culture en intérieur que la plupart des espèces.

'Calidora'

 'Calidora'
  • Couleur du feuillage : Feuilles aux bords découpés, vert foncé, aux nervures très marquées vert clair.
  • Forme de la plante : Hauteur en bac : 1,50 m. Port érigé majestueux présentant de longues et larges feuilles sagittées (70 × 40 cm).
  • Qualités : Originaire des Philippines. Un peu plus résistant au froid que les autres alocasias.

Alocasia macrorrhiza

 Alocasia macrorrhiza
  • Couleur du feuillage : Feuilles vert vif, luisantes et gaufrées, pouvant atteindre 2 m de longueur. Feuilles ovales, bien nervurées, se développant depuis le tubercule, de plus en plus grandes.
  • Forme de la plante : Hauteur : 2 m, jusqu’à 5 m dans la nature. Port d’abord érigé, puis étalé.
  • Qualités : Originaire de Malaisie. Tubercules consommés comme le taro, bouillis (dans deux eaux de cuisson pour éliminer les oxalates), grillés, en purée ou en soupe, ils sont riches en calcium et en fer.

Alocasia plumbea 'Nigra'

 Alocasia plumbea 'Nigra'
  • Couleur du feuillage : Feuilles épaisses, luisantes, plissées, pourpre très foncé presque noir. Longues feuilles de 45-60 cm.
  • Forme de la plante : Hauteur : 0,90 à 1,50 m. Port érigé, puis ouvert.
  • Qualités : Un bon ensoleillement est nécessaire à l’intensification de la couleur.

Alocasia sanderiana

 Alocasia sanderiana
  • Couleur du feuillage : Feuilles vert foncé à reflets métalliques, pourpres au revers, nervures argentées très marquées, bordure ondulée, avec un liseré blanc. Longs pétioles engainants et charnus (60 cm), feuilles gaufrées triangulaires, de 40 × 20 cm.
  • Forme de la plante : Hauteur : 0,90 à 1,20 m. Touffe érigée et évasée.
  • Qualités : Originaire des Philippines.

Semis et plantation de l’alocasia

Semis et plantation de l’alocasia

Où le planter ?

Originaire des régions tropicales, l'alocasia a besoin de chaleur toute l'année, avec des températures comprises entre 15 et 25 °C (15 à 18 °C en hiver et 20 à 25 en été). Il peut supporter une baisse de température jusqu'à 10 °C minimum, mais seulement de manière exceptionnelle.

C'est une plante qui apprécie les terres riches et drainantes, et qui a besoin de beaucoup d'humidité.

Il ne peut être installé en pleine terre que dans les régions où le gel n'est pas à craindre, mais où l'air n'est pas desséchant.

Dans la plupart de nos régions, il vaut mieux le cultiver en véranda, serre ou jardin d'hiver chauffés, où il pourra bénéficier de chaleur, de lumière et d'humidité. Veillez toutefois à tamiser les rayons du soleil aux heures les plus chaudes de la journée.

Avec les hybrides aux dimensions plus réduites, sa culture est possible dans la maison. Installez-le en pleine lumière, sans soleil direct. Une fenêtre au sud avec un voilage est idéale. En hiver, un éclairage d'appoint pour plantes peut parfois se révéler nécessaire. L'alocasia supporte cependant une ombre relative. Dans ce cas, il devra être moins arrosé. Évitez aussi un emplacement à proximité du chauffage ou exposé aux courants d'air.

Vous pouvez aussi considérer l'alocasia comme une plante saisonnière : installez-le à l'ombre fraîche ou en bordure de pièce d'eau, dans une zone bien abritée des vents violents, dans un sol fertile, bien drainé, mais restant toujours frais. Plantez-le en compagnie de bambous ou d'autres plantes de terrain frais (gunnera, rodgersia, darmera…). Vous le déterrerez dès que les nuits rafraîchissent et l'hivernerez en pot dans la maison ou une véranda.

Vous pouvez aussi sortir l'alocasia en pot pendant l'été, mais attention à ne pas l'exposer en plein soleil, cela brûlerait le feuillage. L'hiver, rentrez la plante à l'abri du gel. Cependant une culture en serre tempérée toute l'année est préférable.

Quand planter l'alocasia ?

En pleine terre, plantez-le au printemps, lorsque tout risque de gel est passé.

Rempotez immédiatement votre alocasia acheté en pot ou en godet.

Comment le planter ?

Plantez l'alocasia dans un grand bac, en ménageant une couche de drainage composée de billes d'argile ou de gravier dans le fond.

Préparez un mélange riche avec 30 % d'un bon terreau plantes vertes du commerce ou terreau de feuilles, 20 % de fumier décomposé (ou autre amendement organique), de la terre de jardin et du sable en quantité égale, et un peu de perlite pour alléger et parfaire le drainage.

En pleine terre, apportez un amendement organique type compost ou fumier décomposé.

En pot comme en pleine terre, n'enterrez pas la motte trop profondément, elle doit affleurer à au niveau du du sol.

Culture et entretien de l’alocasia

Culture et entretien de l’alocasia

L'alocasia a besoin d'une humidité constante. Pour maintenir une hygrométrie élevée, placez le pot sur un lit de billes d'argile étalé dans la soucoupe ou sur un plateau, qui conservera l'humidité des arrosages.

L'arrosage doit être régulier et copieux, surtout en été. Ne laissez jamais la motte se dessécher, mais sans la détremper pour autant.

Vaporisez le feuillage régulièrement à l'eau tiède, non calcaire pour éviter les dépôts blanchâtres sur les feuilles. En hiver, diminuez les arrosages et laissez le substrat sécher sur 1 cm en surface avant d'arroser à nouveau.

Essuyez les feuilles régulièrement avec une éponge humide. 
Supprimez les feuilles desséchées.

Fertilisez une fois par mois entre mai et octobre avec un engrais faiblement azoté, mais riche en potasse pour renforcer les feuilles et les maintenir bien rigides. En hiver, stoppez les apports d'engrais.

Bien que d'origine tropicale, l'alocasia en pleine terre peut hiverner en atmosphère fraîche, autour de 0 °C. Les feuilles sont détruites en dessous de 0 °C, mais repartent facilement du tubercule dès les premières chaleurs. En automne, paillez abondamment le pied afin de protéger les rhizomes du froid.

Rempotez quand les racines remplissent bien le pot, tous les ans ou tous les deux ans, entre mars et mai, dans un substrat enrichi.

Maladies, nuisibles et parasites

Un terreau trop humide ou une température trop fraîche en hiver causent l'affaissement du feuillage.

Les plantes affaiblies peuvent être l'objet d'attaques d'araignées rouges en atmosphère trop sèche ou de cochenilles farineuses (petits amas blancs au revers des feuilles).

Multiplication de l’alocasia

Multiplication de l’alocasia

L'alocasia se multiplie par séparation des rejets ou par bouturage des rhizomes au printemps, au moment du rempotage.

Division

Séparez les petits rejets qui se sont formés sur les côtés avec un morceau de rhizome. Replantez-les immédiatement sans enterrer le rhizome trop profondément.

Bouturage

Détachez des portions de rhizome comportant au moins un bourgeon à l'aide d'un couteau affûté et désinfecté. Posez ces éclats horizontalement sans les enterrer dans une terrine remplie de terreau légèrement humide. Couvrez d'un sac en plastique transparent perforé et installez au chaud (24 °C). Lorsque de nouvelles pousses apparaissent, commencez à arroser légèrement. Empotez individuellement lorsqu'ils sont suffisamment développés.

Conseils écologiques

L’alocasia ne supporte ni les produits lustrants ni les insecticides foliaires. Pour éviter les araignées rouges, maintenez une bonne hygrométrie.

Contre les cochenilles, préparez une solution naturelle (1 cuillerée à café de savon noir liquide, 1 cuillerée à café d’huile végétale et 1 cuillerée à café d’alcool ou de bière diluée dans 1/2 l d’eau). Pulvérisez pendant 3 ou 4 jours, puis détachez les cochenilles avec un chiffon ou du coton. Le produit gras ramollit le bouclier chitineux des insectes, ce qui provoque leur mort de façon mécanique.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides