Kiwano

Kiwano en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Kiwano, Concombre porte-cornes, Concombre métulifère, Melon cornu, Métulon

  • Nom(s) latin(s)

    Cucumis metuliferus

  • Famille

    Cucurbitacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes | Petits fruits

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Caduc
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    < 0,15 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le kiwano pousse à l'état naturel dans toutes les régions tropicales et subtropicales de l'Afrique subsaharienne, du Sénégal à la Somalie et à l'Afrique du Sud. On l'observe également au Yémen et on le trouve naturalisé en Australie.

Le kiwano, Cucumis metuliferus, s'appelle encore concombre porte-cornes, concombre métulifère, melon cornu, métulon… Autant de surnoms qui évoquent, pour la plupart, l'étrange et superbe aspect de ses fruits. Imaginez en effet un plant à la croissance typiquement expansive des Cucurbitacées (les tiges du kiwano peuvent atteindre plus de 2 m), au feuillage luxuriant et se couvrant, jusqu'aux gelées, de fleurs jaunes, similaires à celles des concombres ou des melons donnant naissance à des fruits longs d'une dizaine de centimètres et épineux.

En effet, les kiwanos ovales, vert marbré et panachés devenant jaunes puis orange à maturité, s'ornent de « cornes », d'épines émoussées en leur sommet. Très décoratifs (et ce d'autant qu'ils peuvent se conserver plus d'un mois à température ambiante), ces fruits renferment une chair très juteuse, une gelée rafraîchissante enveloppant les nombreuses graines comestibles.

Ils sont consommés crus à la façon des concombres dont ils ont la saveur. Ils sont aussi dégustés parfaitement mûrs (d'aucuns leur trouvent alors un goût de melon et de banane mêlée), coupés en deux et dégustés à la petite cuillère ou alors versés dans les salades de fruits, les smoothies ou les sorbets comme on le ferait avec des fruits de la passion.

Espèces et variétés de kiwano

Dans les pays où le kiwano pousse spontanément, il existe plusieurs variétés naturelles offrant des fruits amers (toxiques, leur consommation cause des empoisonnements) ou bien doux. Des cultivars ont été obtenus à partir de ces derniers mais la sélection d’origine portait sur l’amélioration de la qualité agronomique comme la vigueur du végétal ou la conservation des fruits. Ces dernières années, les recherches se sont orientées sur la qualité gustative des fruits. En France, seul le fruit type, Cucumis metuliferus, est commercialisé, sans aucune indication de la variété à laquelle il appartient.

Cucumis metuliferus

Semis du kiwano

Semis du kiwano

Ce fruit exotique se cultive exactement de la même façon que le concombre ou, plus exactement, le melon. En effet, le kiwano arrive à maturité de 120 à 150 jours après le semis. Une durée dont il faut tenir compte dans les régions où les premières gelées arrivent rapidement. Toujours comme le melon, dans ces zones, le kiwano ne pourra être cultivé que sous serre.

Où le semer ?

Comme le concombre, le kiwano n'est pas exigeant sur la nature du sol : il accepte toute bonne terre de jardin. Il demande en revanche une exposition ensoleillée.

Il peut parfaitement être cultivé sous serre mais il faudra alors veiller à bien aérer la serre en été. En effet, non seulement les températures élevées peuvent faire « couler » les fleurs, c'est-à-dire les faire avorter, mais les insectes nécessaires à la pollinisation doivent pouvoir circuler sous l'abri afin de butiner la floraison.

Quand semer le kiwano ?

Semez de mars à juin.

Comment le semer ?

  • Semez en godet (ou en terrine) rempli de terreau, au chaud, sur le rebord intérieur d'une fenêtre, par exemple.
  • La levée des graines se fait rapidement lorsque les températures atteignent et dépassent les 20 °C : 3 à 8 jours.
  • Installez les plants de kiwano en pleine terre dès qu'ils sont dotés de 2 vraies feuilles.
  • Il faudra alors les protéger sous une cloche transparente ou un abri en plastique si les températures de l'air et du sol sont inférieures à 14 °C et/ou si les derniers risques de gelées ne sont pas encore passés.
  • Installez un paillage.

Si vous cultivez les plants de kiwano palissés contre un mur ou contre un treillage, espacez-les de 50 cm environ.

En revanche, si vous laissez ramper les très longues tiges, laissez-leur un espace d'au moins 1 m d'envergure pour se développer.

Culture et entretien du kiwano

Culture et entretien du kiwano

Poussant spontanément dans certaines zones désertiques, il ne demande pas plus d'arrosage que n'importe quelle autre plante de la famille des Cucurbitacées.

Le kiwano est une plante fort expansive : lorsqu'elle se développe bien, ses tiges velues peuvent atteindre plusieurs mètres de longueur. Mieux vaut alors installer un treillage vertical. Vous guiderez les branches le long de cet écran sur lequel les vrilles du kiwano se fixeront naturellement.

Maladies, nuisibles et parasites

Beau, bon, simple à cultiver, sans grandes exigences, le kiwano est également sain : aucune maladie ou ravageur n'affecte cette plante dans nos jardins. Peut-être quelques aleurodes (de minuscules « mouches blanches ») peuvent-elles s'inviter sur la plante, notamment si celle-ci est cultivée sous abri. Mais leurs dégâts seront alors bien trop faibles pour envisager une intervention.

Récolte

Quand et comment récolter ?

Le kiwano peut se récolter d’août à octobre.

Soit on le cueille encore immature, lorsque son épiderme vert est sur le point de virer au jaune, et on le consomme alors comme un légume. Soit on le laisse arriver à maturité pour le déguster comme un fruit : sa coloration jaune devient d’un superbe orangé brillant. N’hésitez pas, en fin de saison, à laisser les fruits mûrir le plus longtemps possible sur les tiges sèches et mortes.

Il est conseillé de porter des gants lors de la cueillette de ce fruit exotique, pas tant en raison de ses épines mais plutôt des poils rêches qui couvrent les tiges et qui peuvent s’avérer irritants pour la peau.

La conservation du kiwano

Le kiwano est un prodige de la conservation : simplement placé à température ambiante, dans la maison, ses fruits peuvent se conserver plus d’un mois (parfois même un trimestre entier) ! Veillez simplement à bien les séparer lorsque vous les entreposez : les blessures causées par le frottement des épines des fruits entraînent l’écoulement d’un jus noir qui n’affecte pas le goût des kiwanos mais dépare leur bel aspect.

Multiplication du kiwano

Multiplication du kiwano

Le kiwano est une plante annuelle qui ne se multiplie que par semis.

Conseils écologiques

Dans le jardin au naturel, il est toujours recommandé de pailler la terre au pied des plantes. Non seulement cette couverture limite l'évaporation de l'eau du sol mais elle réduit la croissance des mauvaises herbes. Dans le cas des kiwanos conduits sur des treillages, pourquoi ne pas utiliser un paillage… minéral ? Disposez, tout autour des plants, des pierres plates. Celles-ci accumuleront la chaleur durant la journée pour la restituer durant la nuit.

Un peu d’histoire…

Le kiwano est un légume-fruit traditionnel dans plusieurs pays africains où il est produit à petite échelle pour être vendu sur les marchés et par des vendeurs de rue dans les villes. On consomme ses fruits bien sûr mais aussi son feuillage. Ainsi, au Zimbabwe, les jeunes feuilles sont récoltées sur les tiges pour être préparées comme des épinards et dégustées avec du beurre de cacahuète. Les San du Kalahari, au Botswana, apprécient les fruits grillés. Et au Bénin, le kiwano est considéré comme un fruit magique autant que thérapeutique ; après l'avoir fait macéré dans du vin de palme, on l'emploie pour lutter contre la variole lors de séances de vaudou !

C'est en étant cultivé à grande échelle en Nouvelle-Zélande pour sa commercialisation internationale que le concombre porte-cornes fut baptisé kiwano. Un surnom efficace puisque c'est principalement ainsi qu'on le présente et qu'on le connaît en Europe.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides