Houttuynia

Houttuynia en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Houttuynia

  • Nom(s) latin(s)

    Houttuynia cordata

  • Famille

    Saururacéesx

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Plante ornementale ▶ Plante à feuillage décoratif

    Plante comestible ▶ Aromatiques et condiments

    Plante de bassin ▶ Amphiphytes (plante de berges)

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Forme

    Étalé ou tapissant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 0,45 m
  • Largeur à maturité

    Plus de 0,50 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Division
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide
  • Densité

    3 à 4 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Bassin
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière Plante aquatique
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

L'houttuynia s'étale grâce à ses racines rhizomateuses mais reste entre 25 et 40 cm de haut. Cette constance lui permet de rapidement coloniser un espace et de couvrir le sol de façon homogène. La floraison blanche et odorante en début d'été ainsi que son feuillage cordiforme à la base en s'effilant vers la pointe lui donnent un intérêt esthétique certain. Cet intérêt est décuplé sur la variété 'Chameleon' dont le feuillage arbore des panachures jaunes, roses et crème sur un fond vert. Parfois, la floraison se prolonge en produisant des fleurs sporadiques du mois de juin jusqu'à la fin novembre.

Pour les jardiniers néophytes, l'houttuynia ressemble au lierre. Mais à la différence de ce dernier, ses feuilles sont caduques. Il disparaît donc en hiver pour repousser au printemps. Ce couvre-sol vigoureux colonise les terrains humides, et se cultive quasiment sans entretien.

L'houttuynia mérite d'être davantage employé dans l'aménagement des jardins, plutôt sur de grands espaces quand on n'a pas le temps de contrôler régulièrement sa progression. Les jardins de campagne lui sont donc plus favorables, mais en ville, on peut aussi s'en servir pour garnir des endroits qui restent humides tout au long de l'année, là où il est difficile de créer des massifs d'ornement. Le pied des haies par exemple peut lui être dédié, à condition que le sol reste naturellement bien frais car la concurrence des racines des arbustes pour l'eau peut lui être préjudiciable. Son système de croissance racinaire permet de stabiliser les berges des bassins et des plans d'eau.

Un emplacement mi-ombragé lui convient, tout comme une situation ensoleillée pourvu que le sol reste frais. Cette adaptabilité rend l'houttuynia encore plus intéressant dans de nombreux types de jardins. Sa densité de feuillage évite également que les animaux domestiques ne fassent des dégâts dans les massifs et le long des clôtures.

L'association avec des arbustes de feuillage vert convient à la variété panachée, l'houttuynia à feuilles vertes peut, lui, être associé à toutes les plantes et en particulier aux arbustes de floraison printanière.

À l'aise dans un sol humide, l'houttuynia est également considéré comme une plante semi-aquatique, acceptant de pousser dans un sol immergé une partie de l'année sous quelques centimètres d'eau. Mais il vaut mieux le cantonner aux berges hors d'eau dans les jardins pour ne pas avoir à enlever son panier de plantation en hiver afin de protéger les racines du gel.

Le feuillage panaché attire aussi les possesseurs de terrasses et balcons. On peut cultiver la plante en pots, elle retombera sur les bords. Mais l'entretien est alors plus conséquent au niveau de l'arrosage.

La plante offre des vertus aromatiques, ses feuilles froissées dégagent une odeur d'agrumes. Cette particularité est prise en compte dans la cuisine asiatique qui l'utilise en tant que légume-feuilles et émince ses jeunes pousses et racines à la saveur poivrée pour aromatiser les plats. La plante est d'ailleurs appelée poivrier de Chine.

Note : les vertus aromatiques de l'houttuynia (Houttuynia cordata) permettent aux Asiatiques de profiter de ses propriétés médicinales anti-bactériennes et anti-virales. Mais les feuilles et les racines ont un goût assez indéfinissable qui ne correspond pas aux critères de saveurs occidentaux. Elle est donc seulement cultivée chez nous comme plante ornementale.

Espèces et variétés d’houttuynia

Le succès de la variété 'Chameleon' a profité ces dernières années à la profusion de plants aux feuillages diversement panachés, parfois presque entièrement jaunes et verts ou rouges et verts. Tous ces plants sont malgré tout encore vendus sous la même dénomination. Le choix reste donc aléatoire, en fonction de la provenance des plants. Il faut aussi savoir qu’en situation peu ensoleillée, une plante caméléon offrant toutes les couleurs habituelles peut aussi devenir plus verte et voir ses panachures se raréfier.

Houttuynia cordata

Espèce type

Houttuynia cordata Espèce type
  • Floraison : Fleurs blanches en juin-juillet, odorantes.
  • Végétation : Feuillage vert foncé.
  • Qualités : Excellent couvre-sol qui s’étend d’année en année.

'Plena' ou Houttuynia à fleurs doubles

Houttuynia cordata 'Plena' ou Houttuynia à fleurs doubles
  • Floraison : Fleurs estivales blanches de forme double.
  • Végétation : Feuillage vert légèrement bordé de pourpre à mi-ombre, plus repérables a soleil. Feuilles plus larges que l’espèce type.
  • Qualités : Les feuilles dégagent un parfum d’orange amère quand on les froisse.

'Chameleon', syn. 'Variegata'

Houttuynia cordata 'Chameleon', syn. 'Variegata'
  • Floraison : Fleurs estivales blanches et odorantes.
  • Végétation : Feuillage multicolore, panaché de crème, jaune, rose et parfois rouge, sur fond vert.
  • Qualités : L’attractivité du feuillage crée une animation visuelle. Attention à ne pas le cultiver près d’autres plantes à feuillages panachés ou à fleurs multicolores.

Plantation de l’houttuynia

Plantation de l’houttuynia

Où le planter ?

L'houttuynia pousse bien en sol riche et humifère. Il accepte néanmoins toutes les natures de sol quand celles-ci présentent un bon taux d'humidité. Un endroit humide convient donc parfaitement, que ce soit sur les bords d'un plan d'eau, d'une cascade ou d'un parcours aquatique.

L'houttuynia peut se contenter d'un sol plus sec, bien drainé. Il sera dans ce cas mieux placé à mi-ombre pour que le soleil ne chauffe pas trop le feuillage, ce qui entraîne une évapotranspiration préjudiciable si les réserves d'eau du sol ne sont pas suffisantes pour couvrir les besoins de la plante.

La variété 'Chameleon' demande un ensoleillement plus conséquent que l'espèce type, pour conserver de belles couleurs.

La culture en pot reste possible à condition de bien arroser sans laisser la motte sécher, par exemple grâce à la pose d'un arrosage automatique.

Quand planter l'houttuynia ?

La plante se vend en conteneur ou en godet, elle peut donc globalement se planter en toutes saisons. Cependant, une plantation au printemps est préférable afin que les racines s'installent mieux de suite. Évitez les périodes où le sol est encore très dur à cause du froid, et les périodes où il fait très chaud.

On peut planter à l'automne si l'on couvre ensuite le sol d'un épais paillage de feuilles sèches.

Comment le planter ?

La plantation de l'houttuynia relève des mêmes règles que de celles des plantes vivaces. Ne serrez pas trop les plants, 3 à 4 au m² suffisent pour laisser assez d'espace à ce couvre-sol vigoureux.

Culture et entretien de l’houttuynia

Culture et entretien de l’houttuynia

Le terrain doit bénéficier d'une bonne fraîcheur constante entre le printemps et la fin de l'automne. Arrosez si besoin en périodes de sécheresse.

La plante est rustique mais craint les gels longs et rigoureux. En région froide en fin d'automne, couvrez les souches avec un épais paillis de feuilles sèches. Celui-ci enrichira le sol en se décomposant quelques mois plus tard.

L'entretien de l'houttuynia reste très restreint. Il suffit de couper les rejets qui vagabondent, et de surveiller les périodes de sécheresse pour éviter les déficits hydriques.

Si vous cultivez en pot et bac, utilisez du terreau amélioré avec un rétenteur d'eau.

Maladies, nuisibles et parasites

Aucune maladie n’est à déplorer sur cette plante, les parasites ne s’y intéressent pas et les limaces n’apprécient pas le goût poivré des feuilles.

Récolte

Les amateurs de saveurs nouvelles peuvent récolter des feuilles et des racines pour les préparer en cuisine. Les feuilles se cueillent en saison de végétation, les racines plutôt en début de printemps, lors de la division par exemple. Cette récolte des racines peut d’ailleurs servir de division des souches.

Multiplication de l’houttuynia

Multiplication de l’houttuynia

La division est le meilleur moyen de multiplier ce couvre-sol quand on souhaite étendre la plantation à une autre partie du jardin. Elle se pratique en début de printemps comme toutes les divisions de plantes vivaces. Cette division sert également à régénérer les touffes et à aérer la plantation.

Le système racinaire étant étendu, il faut en premier cerner la souche avec une pelle-bêche puis la déterrer pour la diviser en plusieurs parties à l'aide d'un outil tranchant propre et bien affûté. Chaque partie doit être replantée aussitôt.

Conseils écologiques

Même si l’houttuynia offre un feuillage très attractif, il vaut mieux éviter sa culture en pot quand on n’a pas le temps de surveiller l’état du substrat. De plus, les racines rhizomateuses n’ont pas assez de place dans les petits contenants, ce qui limite beaucoup la croissance de la plante. Il vaut mieux employer cette dernière pour garnir des endroits qui répondent naturellement à ses besoins en espace et en eau.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides