Bignone rose

Bignone rose en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Bignone rose

  • Nom(s) latin(s)

    Podranea ricasoliana

  • Famille

    Bignoniacées

  • Type(s) de plante

    Fleur ▶ Plante à fleurs

    Arbuste ▶ Arbuste à fleurs

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Semi-persistant Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Grimpant
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    1,50 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol sec
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Véranda
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Couvre-sol Haie
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Les Podranea, jadis classées dans le genre Bignonia, Tecoma ou Pandorea, comportent aujourd'hui seulement 2 espèces natives du sud-est de l'Afrique : Pandorea brycei et ricasoliana. Le genre fut dissocié en 1906 des Pandorea d'Australie qui appartiennent à cette même famille que sont les Bignoniacées. Les corolles en trompette constituées de 5 pétales soudés irréguliers et de 2 carpelles se retrouvent aussi chez les Campsis (bignones orange, jaunes ou rouges) et la Bignonia capreolata, un genre monospécifique connu pour ses petites fleurs aux senteurs caféinées. Ces dernières sont toujours bisexuées.

Les Podranea appelées encore bignones roses sont aujourd'hui fréquentes dans tous les jardins méditerranéens, en Californie comme en Floride ou même en Asie et Australie. En Europe, on les cultive volontiers en serre chauffée.

Ces grimpantes arbustives émettent des tiges robustes qui s'enroulent autour de supports mais ne comportent pas de vrilles. Elles poussent de 5-6 m de long, atteignant 3-4 m de hauteur en situation favorable. Les feuilles opposées sont composées de 5 à 11 folioles pointues à bords ondulés, portées par de pétioles courts et mesurant 2,50 cm de long. Leur teinte vert profond lustré contraste joliment avec la floraison rose tendre d'autant que les feuilles persistent tout l'hiver lors d'hivers doux.

Depuis le début d'été jusqu'à l'automne, des ombelles lâches parfumées ornent l'extrémité des tiges. La corolle de 5 cm de long porte à sa base un calice régulier renflé, à 5 dents de teinte fauve. Pas tout à fait régulière (à symétrie bilatérale), elle se termine par 5 lobes ondulés, largement ouverts arborant un joli veinage rouge foncé. Les 5 étamines dont une est stérile et rudimentaire (staminode) ainsi que le pistil à 2 carpelles sont cachées dans le tube floral.

Le fruit est une gousse coriace, étroite et cylindrique en forme de bec, de 25 à 30 cm de long. Il renferme de petites graines munies d'une aile, dispersées par le vent.

Le nom de genre Podranea est une anagramme de Pandorea, nom de genre réservé à une autre catégorie de grimpantes proches cousines, d'origine australienne. Dans la mythologie grecque, Pandore est la première femme envoyée sur terre, créée et façonnée par tous les Dieux sur l'ordre de Zeus. Son nom vient du grec pantôn dôra, « celle qui est le don de tous les dieux ». Elle est conçue pour se venger des hommes qui reçurent le feu des mains de Prométhée contre la volonté de Zeus. Animée de curiosité, elle libère comme prévu tous les maux contenus dans la boîte de Pandore reçue de Zeus, excepté « la peur de l'avenir » ou « l'espoir » selon les interprétations.

Espèces et variétés de bignones roses

Espèces de Podranea

Bignone rose, John's creeper (Podranea ricasoliana, syn. Pandorea rosea, Tecoma rosea, Bignonia rosea)

Espèces de Podranea Bignone rose, John's creeper (Podranea ricasoliana, syn. Pandorea rosea, Tecoma rosea, Bignonia rosea)
  • Végétation : Grimpante semi-ligneuse, persistante à semi-persistante, de 3-4 m de haut. Feuilles opposées et composées de 5 à 11 folioles luisantes, vert foncé, plus claires au revers. Feuilles de 15-20 cm de long. Pas de vrilles.
  • Fleurs et fruits : Ombelles de fleurs rose tendre veinées de rouge de 5 cm de long. De juillet à septembre.
  • Qualités : Originaire d’Afrique du sud du Lesotho et Swaziland. Plante très florifère pour climat doux ou véranda. Résiste à -5 °C.

Queen of Sheba, Zimbabwe Climber (Podranea brycei, syn. Tecoma brycei)

Espèces de Podranea Queen of Sheba, Zimbabwe Climber (Podranea brycei, syn. Tecoma brycei)
  • Végétation : Grimpante semi-ligneuse atteignant 10 m de long. Feuilles de 7 à 11 folioles non dentées de 2 à 4 cm de long. Pas de vrilles.
  • Fleurs et fruits : Fleurs roses veinées de rouge, à gorge soyeuse.
  • Qualités : Originaire de Zimbabwe, Malawi et Mozambique. Rare chez nous, la distinction entre les 2 espèces est d’ailleurs difficile lorsqu’elles poussent ensemble.

Autres genres proches

Pandorea jasminoides

Autres genres proches Pandorea jasminoides
  • Végétation : Grimpante ligneuse persistante sans vrilles. Feuille formée de 5 à 7 folioles dépourvues de pétiole, à bords lisses de 3-6 cm de long, vert lustré.
  • Fleurs et fruits : Panicules terminales et latérales. Fleurs en entonnoir de 4-5 cm de long, blanches ou rose pâle à gorge plus foncée.
  • Qualités : Plante peu florifère répandue sous les tropiques. Ne tolère pas le gel mais se cultive bien en véranda.

Plantation de la bignone rose

Plantation de la bignone rose

Où la planter ?

Podranea apprécie les sols frais mais bien drainés, riches et les situations mi-ombragées, protégées du froid. Cependant, elle tolère le plein soleil, les fortes chaleurs, les embruns et le vent. Elle est capable de pousser sur un sol inculte comme un remblai.

On la trouve essentiellement sous le climat chaud des zones subtropicales mais elle peut tolérer malgré tout jusqu'à -7 °C en repartant de la souche.

Quand planter la bignone rose ?

Au printemps dans les zones un peu fraîches l'hiver, sinon à l'automne.

Comment la planter ?

En extérieur, prévoyez un support robuste comme une pergola, une clôture voire un arbre pour la faire grimper. Attention, les tiges ne possèdent pas de vrilles et ont du mal à s'agripper toutes seules. Prévoyez des liens souples pour les soutenir ou plantez la bignone sur un talus ou au-dessus d'un mur afin qu'elles retombent.

La bignone rose se cultive fort bien dans une véranda lumineuse. Prévoyez un bac assez profond (30 cm) et remplissez-le de terreau argileux spécial « plantes méditerranéennes » ou « géraniums ». La plante peut se tailler régulièrement pour former un buisson large.

Culture et entretien de la bignone rose

Culture et entretien de la bignone rose

fotoculus/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Pendant toute la période de croissance, arrosez de façon généreuse même si la plante tolère bien la sécheresse. Dans ce cas, elle fleurira moins.

Apportez du compost au pied à l'automne.

En pot, arrosez tous les mois avec un engrais pour géraniums ou apportez des bâtonnets d'engrais ou des capsules à libération lente.

Maintenez le substrat frais en hiver, un peu plus sec si vous avez taillé court pour rentrer la plante en début d'hiver. Celle-ci se porte bien avec des températures comprises entre 7 et 10 °C.

À partir de mars, augmentez l'arrosage. Sortez la bignone rose dès que les gelées ne sont plus à craindre afin de lui éviter les parasites de serre notamment les pucerons.

Taille de la bignone rose

Quand tailler ?

En début ou fin d’hiver et une seconde fois en cours d’été si la plante se développe trop : coupez les bouquets fanés afin que d’autres boutons se reforment.

Comment tailler ?

Supprimez de la végétation lorsqu’elle est devenue trop dense ou trop encombrante, environ tous les 3-4 ans. Taillez en conservant simplement 2 à 4 bourgeons à la base des pousses latérales.

Maladies, nuisibles et parasites

Les pucerons sont assez courants sur les jeunes pousses. Écrasez-les entre les doigts ou appliquez un insecticide à base de pyréthrine par exemple.

Les acariens formant de fines toiles d'araignées paraissent souvent sous les feuilles lors d'une culture en véranda. Pensez à pulvériser de l'eau régulièrement. Appliquez un acaricide ou installez des acariens prédateurs si l'invasion est trop forte, ou placez la plante en extérieur en zone semi-ombragée et humide.

Les cochenilles farineuses forment parfois des amas laineux sur les tiges. Écrasez-les avec un coton-tige imbibé d'alcool ou appliquez un insecticide.

Multiplication de la bignone rose

Multiplication de la bignone rose

fotoculus/CC BY NC SA 2.0/Flickr

Le bouturage ou marcottage sont les moyens les plus usités car les tiges s'enracinent facilement.

Bouturage

En juin-juillet :

  • Prélevez des boutures semi-aoûtées de 8-10 cm sans fleurs ou boutons, en coupant juste sous une feuille perpendiculairement à la tige. Ôtez les feuilles de la base.
  • Remplissez un pot profond de sable ou de terreau à boutures. Piquez les boutures de façon à enterrer 2-3 bourgeons et à les distancer suffisamment pour ne pas qu'elles se touchent.
  • Il est inutile de placer à l'étouffée. Veillez à maintenir le substrat humide et placez à mi-ombre dans un site aéré, à 18-20 °C.
  • En quelques semaines, les racines se forment et de nouvelles feuilles apparaissent. Repiquez les boutures dans des pots individuels.
  • Conservez les jeunes plants à l'intérieur (10-12 °C) jusqu'à leur mise en place au printemps.

Marcottage

Au printemps, couchez une tige souple dans le sol et faites ressortir son extrémité. Le simple pliage crée une blessure qui encourage l'enracinement.

Semis

Au printemps, semez dans une caissette remplie d'un terreau de semis en enterrant très peu les graines. Le taux de germination est d'environ 50 %.

Placez à 15 °C à mi-ombre. La germination se fait en 6 semaines. Attendez encore 6 semaines avant de sortir la plante ou la mettre en pleine terre.

Conseils écologiques

En climat chaud, la bignone rose peut servir à retenir les talus, à constituer un écran ou une voûte très rapidement grâce à sa vitesse de croissance et ses faibles contraintes. Elle tolère le vent, les périodes de sécheresse, le soleil intense et les embruns des zones côtières.

Un peu d’histoire…

La bignone rose fut décrite et nommée par le botaniste italien Enrico Tanfani (1848-1892) sous le nom de Tecoma ricasoliana puis reclassée en 1904 par l’écossais Thomas Archibal Sprague (1877-1958) sous le nom de genre Podranea.

Les 2 espèces de Podranea sont considérées par les botanistes sud-africains comme faisant partie d’une seule espèce car leur culture mitoyenne ne permet pas de voir de différences notables. Elles sont également soupçonnées d’avoir été rapportées par des marchands d’esclaves qui ont côtoyé la côte orientale africaine bien avant 1600. Leur popularité dans toutes les zones tropicales fait qu’il est désormais difficile de connaître leur terre d’origine.

La plante fait son apparition vers 1800 dans les conservatoires britanniques et au jardin de Hanbury en Italie près de Menton vers 1870. Sa propagation dans les jardins d’Afrique du Sud s’est fait grâce aux pépinières White's Nursery à Durban au début du XXe siècle. Les visiteurs de l’Exposition universelle de Séville en 1992 ont pu admirer une bignone rose recouvrant une pergola de 1 km de long, bénéficiant d’une culture hydroponique au-dessus des poutres.

Vu la facilité avec laquelle les déchets de taille s’enracinent, la Podranea est devenue invasive dans certaines parties du Queensland et de Nouvelle-Galles-du-Sud en Australie et en Nouvelle-Zélande.



Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides